Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Backstage... Pour tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 29 Aoû - 16:40

Alors Duke, on a finalement cédé aux charmes mûrs des cougars, hmmm ? Je n'imaginais aps que tu pousserais la curiosité jusqu'à te fournir en viande chez un antiquaire... malgré tout le respect que j'ai pour ma grand-mère ! 

Tu te défends pas trop mal Ducky, il est vrai. Je te connaissais pas il y a peu, mais j'avoue que plus j'accorde une oreille vaguement distraite et consentante à tes propos, plus je me rends compte que depuis tout ce temps il y avait, quelque part dans ce vaste monde, un lutteur au moins aussi doué et intéressant en promo que Gangsta Jerry. Tu as déjà entendu parler de lui ? Non ? Normal, en tout cas en ce qui le concerne. En ce qui te concerne par contre, c'est plutôt mauvais présage. 

Une chose est sûre, Protozoaire, tes airs sûr de toi doivent cacher un sérieux manque de confiance dans tes capacités, sinon pourquoi t'en remettre aux volontés des dieux ? En tout cas, les dieux que tu vénères doivent avoir appris leur job avec Julianinho, si ils avaient prévu que tu irais en finale de ce tournoi. Tiens, d'ailleurs, il me semble me souvenir que j'avais prédis que tu ne remporterai pas ce tournoi... curieux, non ? J'imagine que pour quelqu'un qui croit aux présages divins ou mystiques, ça doit me placer dans une position hiérarchique supérieure à celle de tes dieux ?

Mai bon, je l'avoue Daffy Duck, je suis moins dévoué aux puissances surnaturelles que toi. La seule entité divine en laquelle je crois, c'est Stanley Rosenbaum. Et entretenir son culte s'est toujours révélé payant.

Depuis un petit moment, l'unique leitmotiv et argument de tes promos qui a l'air à peu près valable et cohérent consiste à démontrer par A plus A' que j'aime entendre le son de ma propre voix. C'est la chose la plus exacte et la plus logique que tu aies jamais dite depuis ton arrivée à la WWA ! Tu sais pourquoi  ? Bah je vais te le dire: parce que notre cas à tous... sinon on ne fera pas ce job. Ose-dire le contraire, et ça prouvera que tu es un menteur, en plus d'être un envieux désespéré. 

Finalement, si on se pose et qu'on analyse froidement la situation de ton point de vue, tu es tombé très bas, Duke (remarque, t'as pas dû te faire trop mal, vu que tu tombais pas de très très haut non plus!): te voilà réduit à affronter Stanley Rosenbaum, lutteur se situant à des milliers d'années lumières de ton génie, il est vrai. Au lieu de te battre pour le titre WWA qui te va si bien avec la couleur de tes cheveux, qui symbolise tellement la place que tu occupes dans notre milieu et dans cette compagnie... c'est vrai, quoi ? Comment se fait-il que M Cube, le Protagoniste, le personne principal de l'histoire qui s'écrit chaque semaine ici, se retrouve à occuper un rôle secondaire en arrière-plan de la scène, à échanger quelques répliques avec un personnage de si peu de valeur ? 

D'ailleurs, ta place est tellement peu enviable, que je veux te rendre service, et t'offrir une tâche qui sera digne de toi, et où tu pourras vraiment jouer les premiers rôles. Le récurage de mes toilettes, par exemple... à Retribution tu auras l'occasion de t'entraîner en commençant par lustrer la semelle de mes bottes avec ta langue. 

A défaut de m'offrir un vrai challenge, tu m'amuses, Ducky. Tu m'accordes trop d'importance pour ce que je représente à tes yeux, tandis que toi, pour moi, tu es juste un nom sur une liste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 29 Aoû - 16:58

Chapter III : For Whom The Taco Bell Tolls

Curtis apparait à l'écran, au loin, en tenue normale, sur le parking d'un fast food mexicain bien connu, de nuit. Mark Bundy et un caméraman viennent à sa rencontre alors que Touchdown continue son chemin d'un air déterminé. L'interviewer de la WWA ajoute quelques précisions sur la situation :


Mark Bundy : Nous sommes à quelques miles à peine de la salle qui a accueilli Blast hier soir... Attendez Curtis, je voudrais vous parler.

Les 3 hommes s'engouffrent à la chaine dans le restaurant plutôt vide. The New American Dream va directement vers la caisse et s'adresse au jeune vendeur. Ces 2 poursuivants peuvent ainsi revenir à son niveau. Il sort une photo de Wes Yesco et lui demande :

Curtis Touchdown :
Auriez vous vu cet infâme sac à merde récemment ?

Vendeur : Il est parti avec de quoi manger pour 4 il y a pas un quart d'heure et...

]b]Curtis :[/b] J'étais sur que cet obèse n'avait pas pu aller bien loin en si peu de temps. Un quart d'heure... Vu sa vitesse de déplacement et ce qu'il a prit ici, il doit pas être loin...

Mark : Curtis, pourquoi traquez vous ainsi votre dernier adversaire ?

Alors que Mister Friday Night s'écarte du comptoir et sort, le regard vif, cherchant au loin une masse adipeuse, il prend le temps de répondre à son interlocuteur.

Curtis :
Je ne sais pas ce qu'ont les lutteurs de cette fédération, mais il semblerait qu'ils n'aient de cesse de me foutre des coups dans la tronche avec des objets divers et variés. Et je ne vais pas me laisser faire. J'ai donc décider de traquer ce sac de graisse et de lui faire payer.

Mark : A votre avis, pourquoi vous a-t-il donné ce chair shot ?

Curtis : Parce qu'il avait faim je présume. Il suffisait de le voir, suant en descendant la rampe... Beurk. Parce qu'il a été vexé par les attaques de Théo sur son physique, surement. Théo a peut être pas mâché ses mots, mais d'un autre coté... Il n'a pas tort. Wes est un gros porc qui ne vit que pour la bouffe et dont le salaire de lutteur doit à peine l'aider à subvenir à ses besoins "gastronomiques". Il suffit de voir où nous sommes.

Il est l'incarnation de facilité dans la vie. Il n'a clairement jamais fait d'effort sérieux dans sa vie. Regardez son corps, et de le comparer avec le mien. Regardez notre match, à la première difficulté, il a cherché un moyen de s'éviter l'effort de se battre. Il n'a aucune volonté et je ne peux pas laisser faire. Apparemment, il est un lutteur qui a du succès chez les enfants, je peux pas le laisser s'en tirer et faire croire aux gamins qu'ils suffit de bouffer pour 3 pour réussir dans la vie.

Alors qu'il vient de faire le tour du restaurant par l'extérieur, sans résultat probant, il revient devant l'entrée. Les trois hommes s'éloignent et retournent tranquillement vers le parking.

Curtis :
Fuck it... Contrairement à lui, je ne vais pas abandonner si vite. Si je ne le trouve pas ici ce soir et la nuit est encore jeune, je lui tomberai dessus au prochain show, avec une batte... Il ne va pas s'en sortir aussi facilement. J'espère bien avoir une revanche contre lui, à Retribution ou avant et pouvoir lui faire bouffer mes poings. Je me rapelle au lycée, les gros comme lui... Et après, ils se plaignent des détestés et mal-traités... A vrai dire, les gens comme Yesco pèse sur le genre humain, le tire vers le bas en permanence. Wes n'a jamais rien fait de sa vie et veux que nous fassions de même.

Malgré ça, j'ai tout de même "gagné" la rencontre, et je demeure imbattu dans un ring de la WWA. Il a essayer de me foutre son sac sur la tronche, mais je ne suis pas une ballerine en slip Yesco, je suis un lutteur. Alors si tu veux m'humilier, commence par te battre. Commence par me battre. Je prouverai par les faits que l'on a rien sans rien, qu'on ne peux pas réussir sans souffrir un minimum. Après tout, je suis américain, mon pays n'a pas été construit par des Wes mais par des Théo et des Curtis.... Sur ce, I've got to party hard, damn it !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triple A
Steak de première classe
Steak de première classe


Bélier Cochon
Nombre de messages : 2742
Age : 45
Localisation : Smoking MJ in a park, Brooklyn, NY
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 29 Aoû - 18:01

Parait qu'il faut pas faire de généralités. Certains blancs savent danser, certains asiatiques ne sont pas fourbes, certains noirs ont une petite … retraite. Faut pas mettre tout le monde dans le même sac, nous sommes tous différents à l'intérieur de nos nationalités/ couleurs/races/religions. Mais putain, ça s'applique pas aux culturistes ce truc-là, sont tous aussi cons les uns que les autres et puis c'est tout! Bordel.

Tu vois Johnny Utah, en réfléchissant à cette promo, je faisais le point sur toi et je me disais que finalement t'étais pas un mauvais bougre. Certes, t'es gaulé comme un poulet de batterie brésilien, gavé aux antibiotiques et aux hormones de croissance mais t'as montré de la hargne et de la volonté. T'as pas le niveau mec, mais tu t'es accroché. Tu vois t'étais à deux doigt de gagner mon respect. Nan faut pas déconner quand même mais disons que je t'avais sorti de la case « purin humain » dans laquelle j'avais mis l'autre abruti de Théophile.

Et là, putain je me prépare à enregistrer mon speech et on me prévient que tu dis de la merde sur moi. Bordel mec, j'en suis tombé sur l'ingé-son et je l'ai écrasé comme une crêpe. Du coup t'excuseras le son de cette vidéo, le titulaire est parti à l'hosto et sous la main on avait que l'apprenti en formation. Mais t'as qu'à lire sur mes lèvres, connard. De toute façons, ça changera pas grand chose, tu dois avoir l'habitude de piger que dalle, comme tout tes collègues atrophié du biceps.

Putain mais c'est quoi votre problème les mecs ? Vous êtes resté bloqué à la maternelle ou quoi ? Nan mais sérieux, t'as pas trouvé mieux pour me vanner que les trucs qu'on dit depuis mille ans sur les gros ? A son époque, on les sortait déjà à Buddah ! Merde, vous êtes pas capables de faire mieux ? Vous me faîtes penser aux gros cons de racistes qui traitent les blacks de singes depuis 400 ans. Putain, 400 ans à sortir la même insulte, sont dur à l'originalité les mecs. Ca prouve leur niveau, remarque. Comme ça prouve le tien.

T'es un vrai américain, je te le confirme. T'es bien de ceux qu'ont massacré les natifs juste pour leur piquer la place. Mais pas à la loyal, hein. Nan à la trouduc, avec des fusils contre des flèches et des couvertures remplies de maladies contre des soldats d'honneur. Tu fais bien partie de ces gars qui ont exploités des africains, en les enchainant, en les humiliant, en les violant et en les tuant. Voilà de quoi t'es si fier, Curtis. Je vais te dire, je suis heureux que tu me considères pas comme toi, c'est un honneur de pas être un sac à merde dans ton genre.

Toi et ton pote Théodule, vous pouvez continuer à vous payer ma gueule à poil dans votre sauna en vous touchant la bite, vous comprenez pas à qui vous avez à faire. Je suis pas votre putain de lutteur habituel. J'en ai rien à foutre qu'on bave sur ma carcasse. J'en ai rien à foutre de pas collectionner les titres ou les victoires, je suis pas là pour ça. Théo s'attendait à me voir ruiner sa petite demi-finale, pas de bol mec, j'avais plus important à faire. T'es pas le centre du monde, quoique tu en penses. Mais t'imagines pas le cul au sec pour autant, quand je déciderais que ce sera l'heure, tu passeras à la caisse mec. Pour l'instant, continue à surveiller tes arrières, on sait jamais.


Pour en finir avec toi, Curtis Fumble, si tu veux une revanche, ce sera avec plaisir. Mais cette fois je vais pas me contenter de latter le fion avec des coups de chaises. Je vais te dépecer mec, à la sauvage. Ta masse musculaire te sauvera pas. Ca sert à rien d'être musclé en slip sur la plage quand un ouragan débarque. Appelle-moi Fatnado ma couille et y aura pas Ian Zering pour sauver tes miches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OTA
Oh ton a...mour !
Oh ton a...mour !


Lion Cheval
Nombre de messages : 1034
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Dim 30 Aoû - 20:50

La première promo de la tigresse Perez est tellement ennuyante, si c'est ça le sex appeal alors ça me donne envie de faire le coup de la migraine avant de lire les suivantes. 

C'est pas le premier vagin sur pattes qui rage sur moi alors j'ai piqué du nez devant son speech et j'ai pas tout compris mais, apparemment son ex m'a fait des avances... Je n'y peux rien. Je ne suis pas en 'rut', j'ai écrit que je suis en 'route'... Con de correcteur automatique.

Bref, elle lui fait une crise de jalousie. Et même qu'elle est grave énervée, c'est comme énervé mais avec la voix de Barry White... Du coup, elle se la joue Adrianna Karambo et me provoque en duel mais, je ne suis pas là pour me crêper le chignon avec un ange de la télé-réalité!

Qu'elle règle d'abord ses comptes avec le principal intéressé avant de me péter les couilles. Elle a donc pas conscience que j'en ai plus que ce MJ Price?!... Mouais, c'est pas compliqué vous me direz, le mec s'inscrit à une fédération de lutte et il s'étonne de s'en prendre une dans la gueule dès sa première apparition à Friday Night Bash. Il espérait quoi ? Un câlin?!

En plus de ça, il me prend pour la nouvelle Maria Carey. J'suis une combattante, une lutteuse, tout ce que tu veux mais pas une Diva! Putain d'merde! Il est persuadé de m'avoir fait un compliment et que je vais le rejoindre après le show. C'est clair qu'il est en chien à faire le beau comme ça! Qu'est-ce qu'il espère ? Qu'il va pouvoir me renifler le cul?! Wes Yesco nous a averti sur les dangers à vouloir suivre Théo D'Or mais ça persiste encore et encore... MJ Price, s'est le genre de mec qui pense pouvoir faire tomber une fille en mettant du Axe. Ça, ça marche uniquement en visant les yeux.

Je ne sais pas d'où ils sortent ses deux là mais, ici à la WWA, love stories et baston ne font pas bons ménages. Réfléchissez à deux fois avant de vouloir m'intégrer à votre histoire à l'eau de rose. J'suis comme l'amour, je frappe quand on s'y attend le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OTA
Oh ton a...mour !
Oh ton a...mour !


Lion Cheval
Nombre de messages : 1034
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 31 Aoû - 2:02

Amalia Perez a écrit:
Je me présente une nouvelle fois devant cette satanée caméra, presque offusquée...

- L'amour ?? Mais qui t'a parlé d'amour chérie ? MJ ? Purement sexuel, et encore, surtout pour le titre Tag Team, il me fallait un partenaire, alors j'ai joins l'utile à l'agréable. Je ne suis pas là pour me crêper le chignon ma douce, tes cheveux ne me plaisent pas vraiment, même un pou ne souhaiterai pas y faire son nid, passons, je m'égare…

Un ange de la télé dis tu ? Je ne connais pas, je m'entraîne pendant que tu passe ton temps libre à faire de la moto en regardant les anges avec la 4G. La perfection ne s'obtient pas en regardant la télévision, et encore moins avec des absurdités pareilles. Pour que tu me compare à cela, c'est que tu dois avoir de la rancoeur.. De la jalousie peut-être.

Mon beau fessier te fais kiffer fillette ? J'ai presque le même que Nicki Minaj. Oui la chanteuse… Tu dois connaître puisque la télé, ça te connaît.. Chacun ses points forts et ses points faibles. Tu veux frapper ? Te rate pas gamine !! Ou sinon j'espère que tu cours très vite.. Ou que tu te bats bien. Je ne suis pas là pour sucer les glaçons…

Penses à mettre de l'essence dans ta bicyclette à moteur et reviens me voir quand tu auras terminé de jouer avec ta Harley...


J'envoie un bisou à la caméra qui se coupe dans la foulée


Hey, personne t'a demandé de répondre, d'autant plus qu'il n'y a pas de question... Non mais allô quoi!

Ce que j'ai dit a du profondément te vexer alors, dans un moment de panique, tu tentes de répondre par un truc que les vieux de la veille faisaient déjà avant même que tes seins se pointent... Et vas-y que tu reprends mes propos ! tu décortiques mes phrases ! mes mots ! sauf que c'est fait sans talent, tout sens dessus dessous mais, c'est pas si étonnant pour une bimbo sans dessous dessous. Bref, ça manque d'originalité tout ça! Tu es plus limitée que je pensais.

Gratte ici ▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒ avec un objet pointu pour savoir si ton écran est rayé.

Tu vois, c'est pourtant évidant que je me fous de ta gueule, tout comme je me moquais de vous deux dans ma précédente promo. Au royaume du second degré, les grands cramés de la tête sont rois. Il ne fallait pas prendre tout au pied de la lettre mais, vu ta réaction, maintenant ça sonne comme une vérité... Soit dit en passant, ce qui conte, c'est que mes promos vous fasse narrer alors, je vais m'amuser de plus belle.

Je suis pas fan de télé-réalité, par contre j'assumes le fait de connaître ça, contrairement à ton 'c'est celui qui dit qui est!'... Moi, je vois une fausse blonde avec de gros boobs qui a pour thème d'entrée une chanson de Pitbull. Il ne faut pas se fier aux apparences mais, dès que t'ouvres la bouche ça confirme le tout. Tu ferais une excellente youtubeuse beauté avec toute cette peinture sur la gueule mais pour la punchline, oublies ça!

Ensuite, tu passes vraiment du Coca-Light ! J'ai peut être l'essieu qui sent le cul mais ça fait pas de moi une camionneuse. Qu'est-ce que je suis censée faire de tes fesses qui ressemble à celles de Nicki Minaj, pourquoi tu m'racontes ça ? Tu veux une fessé ?... Je suis ouverte d'esprit et je veux bien croire que t'es toute mignonne mais, à la WWA on a juste besoin de toi pendant la pause pipi avant chaque main-event et c'est tout. Pour ça, tu peux défier des Divas comme Julia mais, moi je suis là pour la baston! Maintenant, si tu veux vraiment faire sensation, je te propose un autre sport au niveau de tes capacités; Le seau allez astique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 31 Aoû - 18:41

Chapter IV : California Girls



La caméra filme une plage depuis le ciel, on voit des petits points aller et venir, sortir et entrer dans l'eau. On descend peu à peu, sur un homme, allongé sur sa serviette, un journal dans les mains. La caméra se pose à ses cotés. Touchdown referme le journal et le pose l'air de rien à coté de lui, sur le sable fin, le titre est tout de même lisible "Obesity is the new national threat". En même temps qu'il tourne la tête, il enlève ses lunettes de soleil.


Curtis :
Tu sais Wes, j'ai peut être été un peu dur à ton égard dans ma dernière promo. Tu sais ce que s'est, être emporter par ses émotions. Je vais considérer qu'il en est de même pour les absurdités que tu as raconté à mon sujet. Avec un peu de recul, je crois que je n'aurais pas dû autant te blâmer. Après tout, pour un homme de ton gabarit, tu es capable de lever la jambe assez haut. Ma mâchoire s'en souvient encore. Non, tout n'est pas de ta faute. Je crois que ce que tu es, tu l'ai devenu aussi à cause de ton environnement. Brooklyn, cet endroit malsain pour n'importe quel enfant.

Tu vois, ici, nous sommes en Californie. Le grand air, le soleil, la mer, la chaleur. Toi... J'ose à peine imaginer à quoi ton enfance a ressemblé. Tu a passé des années dans l'ombre des buildings, à renifler des pots d'échappements. Ne voyant le soleil que 3 fois dans le mois. Te balader dans les rues gelées de New York l'hiver, en ne croisant que des gens impolis qui te tire la gueule. Du gris, encore et toujours, pour l'éternité. Ton existence à été jusqu'ici aussi morne et pâle que ta peau. Et toi, le gourmet, tu as du perdre ton argent dans des boui-boui pseudo artisanaux hors de prix, à bouffer du chinois cuisiné par des porto-ricains. Alors bon, vu tes connaissances historiques, tu ne dois pas voir énormément de différence entre les deux, mais tout de même...

Il attrape une orange à l'allure parfaite, avec un petit auto collant "Made in California", enlève la peau rapidement et avale un quartier.

Curtis :
Bon, tu croiseras peut être ce que tu appelles des "culturistes", mais tu comprendra rapidement que ces "culturistes" ne sont que ce que le reste du monde appelle des "athlètes", des "sportifs". Mais ici, les gens ne pense pas en fonction des apparences, des gens de ta corpulence se promène à poil dans San Francisco le 4 Juillet. C'est un peu bizarre, mais on les accepte comme ils sont. Je me devais d'être franc avec toi.

Après tout, y a peut être quelques bons à cotés tu me diras. Le snobisme du new yorkais moyen à fait du Madison Square Garden l'une des meilleures salle de catch au monde. Mais à quel prix ? Plus j'y pense, moins je ne peux m'empêcher d'avoir de la compassion pour toi. Je comprends pour quoi tu es autant sur la défense, aigri, pourquoi tu t'es réfugié dans la bouffe. Sans compter cette musique douteuse que vous appelez le rap "east coast" ou le fait que tu as dû subir la vision des matchs des Yankees ou des Mets.

Tu vois, mec, tu devrais venir ici. La vie est belle, douce, tout simplement agréable. Le vin, les fruits, les poissons, la bouffe mexicaine, les food trucks, je suis sûr que tu trouvera ton bonheur ici. Et regarde autour de moi, n'as tu pas envie de venir ici tout les jours, passés tes hivers en maillot de bains, à faire des BBQ dans le sable ? Enterrons notre hache de guerre, viens ici et je suis sur qu'on pourra repartir sur des bases saines, si tu veux, je t'apprendrai même à faire des pompes si tu veux.

Si tu as la flemme de faire du sport et que tu n'as plus faim, ici, on a aussi des endroits de culture. Hollywood, Compton, le Hall of Fame, y a de quoi faire. En plus, tu pourras facilement te faire des potes parmi les stars, après tout, elles vivent toutes ici, et c'est pas pour rien ! Je suis sur que tu ne dénotera pas avec les Kardachiants. On a même des universités si tu veux tenir un discours cohérent. Bref, on a tout ce que tu veux ici mec. Si tu doutes encore de ma parole, encore une fois, regarde autour de moi.

La caméra part alors vers la gauche : un homme, musclé, en short, passe en faisant un footing, il est bronzé, son corps est travaillé. Derrière lui, un groupe d'amis fait un petit volley ball dans les rires. La caméra part brutalement dans le sens opposé : deux jeunes filles aux formes avantageuses font signe à Touchown. Au second plan, on peut apercevoir des gens à vélo passés devant des petits restaurants/cafés aux couleurs chaudes. Mister Friday Night va les rejoindre sans attendre.



To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Mar 1 Sep - 22:54

Cedric Darsa. The French Phenix.

Pourquoi pas? Il a choisi un surnom ; cela colle parfaitement avec le renouveau de la WWA - non pas qu"il l'ai fait exprès, il faudrait être malin pour cela.

L'adjectif French n'a pas grande incidence ; je suis moi même français. Je ne m'appelle pas The French Imperator. Mon finisher ne s'appelle pas The French Blitzkrieg, ce serait stupide. Fait-il des French pipi, des French repas, des French bonjour? Se sent il obligé de mettre French devant chacune des choses qu'il fait? 

Je n'espère pas ; ce serait stupide! Quel intérêt au bête nationalisme? J'ai toujours suivi des modèles comme Alexandre ou Napoléon, ou Rome, qui ont étendu les frontières de leur empire aussi loin qu'ils le pouvaient! Je n'ai que faire du nationalisme bas du front ; tu veux aussi être "The French Champion"?
Mais moi, je veux simplement être le champion! LE Champion! De tous ; des français, des québécois, des cochinchinois, des sénégalais, etc.... 

Bref, Darsa, je pense que tu dois clarifier certaines de tes positions ; tu adoptes certaines attitudes que d'aucuns pourraient juger choquantes ; cette vaine gloire de la vieille France, est ce tout ce que tu as à offrir? Ne peux tu te donner que pour une partie du public?

Cela rejoins, je pense, ce que tu disais : Cédric, tu n'es pas prêt. Je suis prêt à m'offrir comme champion à tous les fans de la WWA, quelque soit leur origine! Je suis prêt à être le champion de tout le monde, pas seulement des français ; tu ne sembles pas pouvoir offrir d'être LE champion de TOUS les fans!

Peut être dans quelques années ; peut être pourras tu enfin réunir tous les fans de la WWA sous une même banière. Pour l'instant, tu ne peux que séparer les fans ; tu ne veux être que l'idole des français. La WWA n'a pas besoin d'un nouveau facteur de séparation!
Cédric, tu ne peux qu'apporter la discorde... Arrête toi là.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitro
Fort en chocolat
Fort en chocolat


Bélier Chien
Nombre de messages : 1038
Age : 22
Localisation : Mexico
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Ven 4 Sep - 11:35

Quelques heures avant RETRIBUTION, 

Un petit plateau d'interview à été monté en coulisse dans les Coulisses de WWA Retribution V. Sarah Carlsbury est installé dans celui-ci, et discute avec l'un des preneurs de son, quand Mark Gaillard passe non loin d'eux par hasard. Sarah l'interpelle alors :

Sarah : Bonjour Mark !

Le suisse se contente de répondre répondre par un hochement de tête. 

Sarah : Vous voulez pas vous arrêtez deux minutes pour une petit interview ?

L'helvète hésite un instant, puis se dirige vers l'écossaise, souriant. 

Sarah : Ha merci ! Installez vous là, sur ce fauteuil ! Ça tourne ?! parfait ! On démarre de suite alors ! 
Bonjour téléspectateurs de la WWA, à seulement quelques heures de WWA Retribution V, j'ai l'honneur d'avoir sur à mes côté l'un des lutteurs le plus attendu de ce PPV, le suisse Mark Gaillard ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins cher Mark et je vais vous poser directement la question que tout le monde se pose depuis votre arriver à la WWA ... Pourquoi ces attaques sur des lutteurs ? Deux fois déjà que vous intervenez pour stopper des conflits concernant William Tyler Banks et deux fois que vous mettez KO tout le monde sans dire un mot ! Les fans de la WWA veulent savoir les raisons à tout ça ? Vous en voulez à Banks ? Ou au contraire ces attaques sont pour le protéger contre les lutteurs avec lesquels il se clash la tête comme Curtis Shadow et MJ Price ?

Le suisse regarde un instant la journaliste. Il ouvre la bouche mais finit par se rétracter à dire quoique ce soit car une violente dispute éclate non loin du plateau ce qui coupe brutalement l'interview. Ce sont deux techniciens de la WWA qui s’engueulent au sujet d'une histoire de cables mal branchés et le ton monte assez vite ! Gaillard se lève alors pour tenter d'aller calmer les esprits des deux hommes à quelques mètres du plateau. Sarah elle fait signe au cadreur de continuer de tourner. Le suisse arrive vers les deux hommes qui ne sotn pas loin de se mettre sur la gueule et se place entre eux. Le physique imposant du lutteur par rapport à eux les calmes assez vite ! 



Sarah : Mark est donc l'homme qui tente d'apaiser les tensions à la WWA ! Regardez moi ça !

Oui mais sauf qu'un mot de travers de l'un des deux techniciens relance l'engueulade de plus belle malgré la présence du suisse pour les retenir ! Ce dernier semble en avoir marre et repousse violemment chacun de leur côté les deux hommes qui semblent enfin définitivement calmer après ce secouage ! Les deux hommes repartent alors, tête absse chacun de leur côté ... totu comme Gaillard qui continue son chemin en backstage, laissant Sarah en plan ! 



Sarah : Mark  ... Mark ... Mark revenez ! 

Trop tard le suisse est déjà loin !

Sarah : Bon j'en suis désolé ce n'est pas maintenant que nous auront les premiers mots du suisse à la WWA ! Mais ne vous en faite pas, nous avons recueilli quelques images de certains lutteurs actuels ou anciens de la WWA qui nous parle de l'ancien quituple Bloody Champion à la WWA ! 

Les images se lance sur le poste de télé installé derrière Sarah. On y voit alors ... Tigerclaw

Tigerclaw a écrit:
"Mark Gaillard ? Un passionné. Il se retranche souvent derrière une réserve toute helvétique, mais une fois entre quatre cordes il se lâche totalement. Il se donne au maximum, quoi qu'il puisse en coûter à son propre corps. Une fois qu'il s'est fixé un objectif, il fera ce qu'il faut pour l'atteindre."

Les images du chasseurs disparaissent pour laisser place à Vitro Hyte, ancien Champion par équipe de la WWA avec Kojiro :

Vitro Hyte a écrit:
Mark c'est un excellent lutteur et un homme extraordinaire ! Toujours fidèle à lui même avec sa neutralité inébranlable dans n'importe quelle situation ! mais il est surtout un danger sur un ring ... surtout si des armes traînent par là ! Lutteur de la WWA vous êtes prévenu ... attention au Suisse!


C'est maintenant le Maitre Siniste qui parle :

Kronos SM a écrit:
Mark Gaillard a définitivement écrit l'histoire de la lutte et plus particulièrement celle du monde extrême. Il a saigné plus que quiconque pour marquer son nom dans la légende. Maintenant, est-il fait pour une lutte plus classique ? Dans le passé, il a râté les occasions de se hisser sur la première marche du podium alors que tout semblait lui sourire. Trop de pression ? Venir à la WWA est peut-être sa dernière chance de prouver qu'il est fait pour autre chose que le hardcore... à moins qu'il ne soit déjà trop tard.

Et enfin ce sont Stanley et Doug Chereau qui apparaissent à la télévision :

Stanley Rosenbaum a écrit:

Stanley Rosenbaum qui discute avec l'arbitre de la compagnie Doug Chereau au tour d'un café.

Stanley: Mark, oui je le connais plutôt bien. On a bossé dans la même boîte pendant un paquet d'années. Par contre on s'est rarement affronté. Je me demande même si on a déjà eu plus d'un match solo l'un contre l'autre ? Dans tous les cas, ce type est un vrai dur, pas comme les casse-cous du dimanche genre McMurray ou Green. Pour avoir remporté 5 fois le titre Bloody de la FGB, faut vraiment en avoir dans le futal, vous voyez, parce que vous passez après des types comme Crimson, Sabre, Hyde... le titre Bloody est une sorte de survivance de la SPW, et la SPW c'était une vraie bande de terroristes complètement décomplexés. Mais au moins, avec des types comme eux, et comme Gaillard donc, vous avez un vrai p*tain de spectacle. 

Doug Chereau: Mais à part le titre Bloody, qu'est-ce qu'il a remporté d'autre ?

Stanley: Et bien, il a remporté -et conservé!- le titre d'Homme à abattre de la FGB, faut le faire quand même ! Il a aussi forgé l'histoire de la Butcher's party, tout comme Luther Kay... il a gagné le titre de vice champion. En-dehors des titres, il a avant tout une des carrières les plus remplies du milieu, et il a aussi de l'obstination à revendre: après avoir échoué plusieurs fois à participer au OOS, il brisé lui-même sa malédiction. Il a réalisé bien d'autres choses encore, mais plus quelques titres et les récompenses, il a gagné le statut de légende, et le respect de ses collègues, en tout cas, il a le mien.

Doug Chereau: Et vous qui n'êtes pas un spécialiste du hardocre, vous vous verriez l'affronter dans une stipulation dans laquelle il est à l'aise, genre un TLC ?

Rosenbaum est visiblement un peu hésitant, mais lâche:

Stanley: Ecoutez... je n'ai peur d'aucun lutteur, dans aucune type de match. Les trucs genre TLC, c'est quelque chose que j'ai rarement testé, mais si j'ai vaincu un type comme Legion dans un dark chamber match, je crois en mes chances face à Mark. Après, c'est clair qu'il a un grain de folie que moi je n'ai pas, et que pour prendre le dessus sur lui dans une stipu' extrême, va falloir se lever de bonne heure...


Retour sur la plateau de Sarah : 

Sarah : Bon ... Gaillard ne nous aura encore peut être rien dit aujourd'hui ! Mais au moins, voilà plusieurs témoignages de lutteurs qui peut, pour ceux qui ne le connaissaient pas encore, vous présenter le bonhomme ! Ne vous en faite pas, j'suis sûr que nous aurons très vite le droit au premières paroles de l'horloger à la WWA ... et peut être même dès aujourd'hui à Retribution si Banks lui demande des comptes ! Allé on se revoit au PPV tout à l'heure ... bon show à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Ven 4 Sep - 19:04

Thursday Night Bash! a écrit:
[size=12]Luther Kay : Bien, c'est désormais officiel, Theo d'Or affrontera Cédric Darsa pour le WWA Championship en Main Event de Retribution V : Reb...

Cédric Darsa s'est rué sur son désormais adversaire et le roue de coups, avant même que le Chairman ne finisse sa phrase ! Les deux se battent avec une violence inouïe, et les agents de sécurité ont maille à partir pour les séparer.
[/size]


Théo d'Or : Voici un extrait du dernier Bash ; je vous propose de le repasser.



Thursday Night Bash! a écrit:
:[size=12]Luther Kay : Bien, c'est désormais officiel, Theo d'Or affrontera Cédric Darsa pour le WWA Championship en Main Event de Retribution V : Reb...

Cédric Darsa s'est rué sur son désormais adversaire et le roue de coups, avant même que le Chairman ne finisse sa phrase ! Les deux se battent avec une violence inouïe, et les agents de sécurité ont maille à partir pour les séparer.
[/size]


Je pense qu'il est important de remontrer à tous cet extrait ; pourquoi? Car il démontre tout ce que j'ai pu avancer : Cédric n'est pas prêt. Il n'est pas prêt à être champion ; cela demande du self control, du calme, de la préparation. Un champion de la WWA se doit de la représenter, d'être civilisé, et non pas un animal que l'on devrait mettre en cage!

Notez bien : je n'en veux pas particulièrement à Cédric pour cette agression ; il a paniqué, il ne sait visiblement pas gérer ses émotions! Quel stress pour lui de se trouver dans cette situation! Quel stress pour lui de se retrouver si tôt en course pour un titre qui le dépasse - pour l'instant.

Je lui avais conseillé d'être patient ; personne ne pourra nier que je lui ai donné une nouvelle chance : et qu'a t-il fait? Il l'a rejeté. Il me l'a lancée au visage. Il ne pourra pas dire que je ne l'avais pas prévenu, pas dire que je lui avais menti : la pression va l'écraser jeudi prochain, il va se liquéfier ; et j'espère qu'il ne se fera pas dessus à cause du stress ; ce serait humiliant pour lui, pour le public et pour moi.

Il n'est je pense pas le seul à blâmer : en effet, il n'aurait très certainement pas du être dans ce tournoi. Luther a fait une erreur en le plaçant là ; j'imagine qu'il a du vouloir lui donner de la confiance, l'encourager, car ils sont amis. Il ne l'imaginait surement pas capable de se hisser en final, car, en tant que bon gestionnaire, il sait ce qui est bon pour le business. Mais en faisant ainsi, il lui donnait une chance de se frayer un chemin en final à cause d'éléments perturbateurs. Darsa n'a gagné aucun de ses deux matchs d'une manière clean ; et le voilà maintenant en final! Luther n'avait surement pas prévu ça ; et en tant que Chairman et ami (je ne lui reproche pas son amitié avec Cédric, car je pense qu'il sait faire la part des choses, et ne voudra pas nuire à la WWA), il ne peut désormais pas désavouer Cédric.

Cependant, à cause de cette erreur, nous nous trouvons dans une situation où toute la pression me retombe sur les épaules : et si Cédric gagnait une troisième fois, sur un coup de chance ou une intervention? C'est une chose tout à fait possible. Si Wes décidait de péter un câble et de m'attaquer? Mauvais exemple remarque, j'aurai le temps de battre trois fois Cédric avant qu'il n'atteigne péniblement le ring... Tout le monde a du comprendre l'idée cependant.
Je me devrais donc d'empêcher l'imprévu de faire son retour dans le parcours qui a mené Cédric ici par hasard. Je me dois donc de sauver la WWA de la perspective d'un retour aux ténèbres, juste après qu'elle les ait quittées. Je me dois donc de lui assurer un champion convenable.

Et je le ferai, car je suis l'Imperator, et je guiderai cette fédération jusque au sommet.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OTA
Oh ton a...mour !
Oh ton a...mour !


Lion Cheval
Nombre de messages : 1034
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 5 Sep - 1:35

Maddy, plus connu sous le nom de OTA, roule en moto à travers les champs, visière ouverte. Un énorme hanneton manque soudainement de se faire gober mais, il est retenu par les dents de la jeune lutteuse. Un répit de courte durée pour cet insecte qui finit broyé. Et ça, c'était avant qu'un jus vaseux gicle de son abdomen. Cela semble bien loin du goût de la gastronomie française à en juger par la grimace de la bikeuse stoppée en route.

« Putain d'merde! Ptou! », dit-elle en crachant tout ça de sa bouche.

« Y a un tas de choses Pteu! Pfteuh! que j'peux pas avaler... », ajoute-elle.

« Mais ça, je vais m'en remettre! C'est rien à côté des bobards d'Amalia Perez! »

Elle retire son casque, frotte ses lèvres puis reprend son monologue.

« Alors comme ça, tu rêves déjà de devenir championne WWA... Mouais, ne précipites pas les choses. Quand tu déclares que t'as le charisme et le physique pour être la vraie vitrine de la WWA, c'est pas tout à fait ça. Car à une différence près, t'as surtout le charisme et le physique d'une pute derrière la vitrine. Et pire encore, t'es loin de ressembler à une pute de luxe vu les huées que la foule t'a adressé. Entre les lèvres botoxées et ton envie de bananes, tu ressembles plutôt à une guenon. Qui plus est, une guenon qui m'cherche des poux. »

Elle s'assoie sur sa Shadow 125 et continue sereinement.

« Ah ça, je reconnais que t'as fait fort pour ton premier combat. Mais les gens qui luttent sans merci pourraient être un peu plus polis. Je ne comprends pas pourquoi tu t'exclames autant et que tu m'insultes, puisque t'es si intimement convaincue d'être une plus-grande-lutteuse-que-l'ensemble-du-roster-de-la-WWA. Bref! Ce sera pas toujours aussi facile que se jeter lâchement sur un mec pendant un moment d'égarement. »

Elle descend de l'engin et mime la gestuelle d'Amalia Perez.

« Ceci n'est que le début, et peut importe les moyens, je continuerai à gagner et avancer », dit-elle en imitant sa voix.

« Ouais, tu t'es apparemment trompée d'endroit, on est pas en compétition pour l'élection de miss mouille-culotte. Dans le meilleur des cas, il y aura bien deux ou trois connards de cette fed' pour te colmater la fissure mais, les boobs refaits ne t'aideront en aucun cas sur un ring pour avoir l'avantage sur moi. »

Elle remonte sur la bécane, prête à reprendre la route.

« La soit disant plus-grande-lutteuse-que-l'ensemble-du-roster-de-la-WWA n'est même pas invitée pour le prochain gros événement de la WWA. Oublies tes rêves, pétasse, ici on parle de réalité.  »

Elle démarre en faisant gueuler le moteur.

« La réalité qui fait quand répondant à ton appel, j'ai loupé l'occasion de provoquer un véritable adversaire pour le PPV. », dit-elle très énervée.

« Du coup, j'ai très envie de te défoncer mais, pas comme tu en as l'habitude. », s'écrie-t-elle.

« Alors je compte sur toi et les seuls atouts que tu as pour convaincre la fédé' de nous organiser une petite rencontre. »

Elle remet son casque et reprend la route. La caméra reste sur place en continuant de filmer OTA qui s'éloigne progressivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 5 Sep - 13:09

Dans un JobCenter d'une ville située dans un pays dont nous tairons le nom (*la flemme de chercher*), Stanley Rosenbaum est assis dans son bureau de conseiller d'orientation. Il se lève pour accueillir un usager du service public du chômage de l'emploi, et l'invite à s'asseoir.

Stanley: Alors Vincent, dites-moi ce qui vous amène aujourd'hui ? Au téléphone vous m'aviez dit avoir beaucoup avancé dans vos réflexions ?

Vincent: Oui, comme vous le savez, cela fait maintenant 5 ans que je travaille comme lutteur professionnel. Enfin, plus exactement, j'ai travaillé pendant 3 ans dans une compagnie assez modeste modeste d'une vingtaine d'employés, mais qui avait résisté à la crise jusqu'à il y a 2 ans. A cette époque, mon patron m'a proposé un licenciement à l'amiable, pour raisons économiques selon lui. Comme c'est cet argument qui était inscrit sur mon attestation destinée à Job Center, je ne me suis pas fait de soucis, et j'espérais retrouver rapidement un poste comme lutteur professionnel, surtout avec ma spécialité en brawl. Mais les mois ont passé et je n'ai pas eu de réponses favorables, à part quelques contrats de vacation pour des compagnies indépendantes. 

Stanley: En effet, lors de vos 10 dernières actualisations, vous avez déclaré autant de contrats signés comme vacataires. C'est quand même intéressant niveau salaire, non ?

Vincent: Oui oui, on est même autant payé qu'un salarié à temps plein, mais arrivé à mon niveau et à mon âge surtout, on en a plus qu'assez d'une situation précaire, et on veut du permanent ! C'est pas que j'exige un CDI sur le champ, mais si au moins je pouvais décrocher un CDD pour un an voire deux, ça serait un plus question sécurité, ça me permettrait de me retourner au niveau du salaire...

Stanley: Hé oui, je comprend, oui.

Vincent: ... surtout avec les traites de la Lotus et l'écran plat LSD 79 pouces à rembourser.

Stanley: Alors effectivement je comprend votre interrogation et votre frustration, surtout avec votre expérience, vous avez quand même récolté plusieurs titres de champions, en solo comme en équipe, ça devrait parler aux employeurs et leur montrer votre employabilité ! Comment ça se passe quand ils vous signifient leur refus, comment ils expliquent ça ?

Vincent: Généralement, après une période d'essai, ils expliquent que mon profil est intéressant mais que ce n'est pas ce qu'ils recherchent en priorité.

Stanley: Quel genre de profil ils recherchent justement, vous en savez un peu plus maintenant ?

Vincent: Pour moi, mon profil rentre dans le moule mais je sais pas, il doit y avoir quelque chose au niveau de ma formation qui leur plaît pas, j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Plus ça va, plus je me dis que j'ai peut-être eu tort de choisir ce métier, que je suis peut-être tout simplement pas fait pour ça ! Pourtant quand j'ai commencé, je me posais pas de questions, j'y croyais dur comme fer... et ça m'a réussi !

Stanley: Allons allons, ne paniquez pas, ne vous remettez pas aussi vite en question ! La situation économique est ce qu'elle est, bien sûr, mais ce n'est pas vous le responsable. Et puis vous avez des qualités qui ont de la valeur aux yeux des employeurs, personne ne peut dire le contraire ! D'abord, commençons par vos débuts. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à choisir cette voie, y a t-il un lutteur qui vous a inspiré à un moment dans le choix de votre orientation ?

Vincent: Alors en fait, tout a commencé quand j'ai vu un match avec Matthew Duke. Là quelque chose a fit "tilt" dans ma tête, et je me suis dit "P*tain ! C'est ça le métier que je veux faire!".

Le Stan lève le nez de ses papiers et fixe Vincent d'un air interdit. 

Stan:... Matthew Duke ? Vous voulez dire... Matthew Duke, le Protagoniste, M Cube ?!

Vincent: Oui !

Stanley: Vous avez choisi de devenir lutteur à cause de Matthew Duke ?!

Vincent: Heu, oui. Pourquoi ? Qu'est-ce qui cloche, monsieur Rosenbaum ?

Stanley se renfonce dans son siège, se prend le bas du visage dans la main et observe Vincent d'un air embarrassé.

Stan: Mon cher Vincent... comment dire ? Je vois votre bonne volonté, je connais vos qualité,s votre expérience et votre détermination... mais, vous avez eut-être mis le doigt sur le noeud du problème.

Vincent: Heu... c'est à dire ? 

Stan: Et bien... peut-être -je dis bien "peut-être", hein !- peut-être qu'effectivement, il y a eu une erreur d'orientation au départ.

Vincent: Bah.. ! Pourtant, avec Matthew Duke comme idole !

Stanley: Et oui mais justement, Vincent ! Justement ! Si vous m'aviez dit Tigerclaw, Théodore Detweiler, Mark Gaillard, Pétale Orientale, ou encore Julianinho, bon j'aurais compris, et y aurait eu des pistes à exploiter. Mais là, vous me dites Matthew Duke... vous me compliquez lourdement la tâche, mon petit Vincent ! 

Vincent baisse à moitié la tête, presque honteux.

Stanley: Allons ressaisissez-vous ! Tout n'est pas perdu. Bon, je suis justement là pour vous aidez à traverser ce moment difficile et à rebondir, mais bon... certes, l'économie ne va pas très très bien, le marché de l'emploi, c'est plus que c'était... et vous êtes des milliers dans votre cas. Gardez à l'esprit que JobCenter met à votre disposition plusieurs types de services de réorientation, de formation pour adultes et de reconversion tardive, donc vous avez encore des solutions ! 

Vincent a une lueur d'espoir, enfin disons plutôt un début de renouveau de confiance et d'estime de soi qui brille dans ses yeux.

Stanley: Mais, faut se cacher que ça va être compliqué, mon petit Vincent. 

-----

A la pause café...

Jeff: Alors, Stan ? Ton lutteur indé qui galère pour trouver un job dans une grosse compagnie ?

Stan: Bah, c'est pas gagné pour lui, le pauvre ! Tu parles, il a voulu devenir lutteur pour faire comme Matthew Duke !

Jeff: Oh, le con !

Stan: Tu l'as dit...

Jeff: Ouais, mal barré, le mec. Enfin, c'est son problème, nous on a déjà de la chance d'avoir un job, pas vrai ?

Stan: Oui, on peut voir ça comme de la chance.

Mais, vu son expression, on peut se demander si Stanley se considère vraiment comme chanceux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triple A
Steak de première classe
Steak de première classe


Bélier Cochon
Nombre de messages : 2742
Age : 45
Localisation : Smoking MJ in a park, Brooklyn, NY
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Dim 6 Sep - 18:58

Curtis, toi et moi on sera jamais pareil. Même si je déménageais dans ton Disneyland de merde, que je me mettais à y faire du Roller en min-short et torse poil et que je prenais la vie côté fun, on se ressemblerait jamais. Et je dis juste pour l'image parce qu'il n'y a pas une putain de chance que j'aille habiter sur ta faille sismique de merde qui nous débarrasseras des cons dans ton genre un jour ou l'autre.

Tu vois mec, tout ce que tu dis sur NY, ben c'est exactement pour ça que je risque pas de quitter la grosse pomme. Tout le monde n'a pas envie de passer sa vie à promener ses tétons tout durs sur la plage. Je comprends bien que c'est ta philosophie de vie mec mais c'est pas la mienne. Ouais, ici il fait un temps de merde. Le ciel te chie sur la gueule un jour sur deux et quand il fait froid, nous c'est pas du roller qu'on fait mais du patin à glace. Tu devrais me voir faire un triple Lutz piqué, ça vaut le détour.

Ici, la culture c'est pas les tapettes d'Hollywood qui ne s'intéressent qu'à ceux qui brillent et qui flattent les cons dans le sens du poil. Ici, c'est vrai qu'on croise pas David Haasselof au Liquor Store ou Britney à la sortie de sa cent vingtième cure de désintox. Ca nous rend triste à jeter les CD de David Guetta mais c'est comme ça mec. Alors on fait comme pour le reste, on se débrouille avec ce qu 'on a. Ici, t'as pas besoin d'avoir un gentil papa dans le business pour pouvoir t'exprimer. Tu commences comme tu peux. Dans la rue, dans les caves, dans le métro, putain y a rien qui nous empêche de nous exprimer.

Vous êtes dans la frime, on est dans le vrai. Comme pour le hip-hop tiens. Tu craches sur le East Coast comme si le West Coast était la vraie came. Mais mec, pour un jeune, t'es resté bloqué dans les années 90. Depuis, y a le Dirty South qu'a débarqué et qu'a remis tous les compteurs à zéro. Mais au final, c'est comme à l'époque de la guerre Tupac/Biggie, dans le hip-hop y a la merde et les purs sons. Et c'est les purs sons viennent d'ici. Toujours.

Y a le vrai et la daube et de nous deux, c'est pas dur de deviner qui est qui. Parce que tu vois la plus grosse différence entre nous, c'est la paire de couille. Les miennes sont grosses comme celles d'un taureau, les tiennes je les ai pas vu mais tes ex m'ont dit qu'elles non plus. Moi je t'ai cassé la tête comme un mec. Toi tu m'as entubé comme une gonzesse. Après ton coup de pute, t'as filé comme si tu devais aller déposer une courante. Vu ton air terrifié, ça devait être le cas.

A Retribution, y aura pas d'échappatoire mec. Y aura que toi, moi et aucune disqualification. Tu vas morfler comme tu pensais même pas que c'est possible. Les quelques coup de chaise de l'autre fois, c'était juste le dessin animé avant le film. Et le film, ça va être un putain de film Gore ! Tu vas chialer ta mère et tu vas retourner sur ton Strip en sanglotant, ton smoothy à la main et tu vas te demander pourquoi tu t'es foutu tout seul dans une merde comme ça. Faut pas se mêler des affaires des autres, Curtis, surtout quand on est trop arrogant. Sinon on finit comme les marines au Viet-Nam. Et je vais prendre un énorme plaisir à te la faire à la Viet-Cong...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 7 Sep - 18:49

18. C'est le nombre de lutteurs professionnels qui vont passer à la casserole au cours des prochaines semaines. Accessoirement, c'est le nombre de lutteurs et lutteuses présents dans le roster après la dernière mise à jour. Tous les deux jours, il y a un nouveau kéké qui veut savoir ce que ça fait de voir son nom sur la liste d'attente de celles et ceux qui seront battus par Stanley Rosenbaum. Parmi tous ces curieux, il y en a probablement un, voire deux qui aura une belle carrière ici à la WWA. Peut-être même qu'ils gagneront des titres. Mais leur plus grand succès aura été d'évoluer à la WWA en même temps que Stanley Rosenbaum. 

Même si il n'y a qu'un seul titre, un seul championnat activé mais pas encore attribué, le championnat mondial, il y a une autre catégorie de lutte à la WWA. Celle-ci est essentiellement composée de trois compétiteurs: Tigerclaw, Kronos, et Stanley Rosenbaum. Ils doivent cette place non pas au nombre de ceintures portées ou aux matchs gagnés, mais aux exploits accumulés et aux esprits qu'ils auront marqués, à tel point que leur carrière entière constitue un véritable exploit à elle seule !

Les championnats, je ne cours pas après comme un chroniqueur tv en manque de poudre blanche. J'en ai gagné pas mal, ça m'a suffit pour me faire ma propre opinion quant à mon talent, à ma chance, à mes chances d'ailleurs, et à ma volonté. Aujourd'hui, je suis à la recherche d'autres défis, d'autres challenges, d'autres formes de victoires. Si un titre se trouve par hasard sur la route qui me sépare du défi que j'ai choisi de relever, et bien, tant mieux pour lui, car sa valeur sportive et symbolique s'en verra multiplié par dix, par cent, que dis-je, par mille.

18 lutteurs, donc, auront la chance de se retrouver face à Stanley Rosenbaum. Sur les 18 matchs qui vont déboucher sur 18 victoires de Stanley Rosenbaum, j'espère au moins qu'il y aura deux ou trois bons matchs. Je ne suis pas arrogant au point de croire que je les battrai tous du premier coup, non. Mais je les battrais tous. A ce niveau, ce n'est même plus une certitude ou une affirmation, ça dépasse même le champ des prédictions, de la folie, de la magie, ou de la manipulation spatio-temporelle... c'est une loi naturelle. Celui qui vous dira le contraire, celui qui aura une tare congénitale suffisament développée pour affirmer et démontrer par A+B=X qu'il ne sera jamais, je dis bien JAMAIS battu en match simple et de façon clean par Stanley Rosenbaum, c'est un menteur. Pire, c'est un coup monté. Avec un peu d'espoir, c'est juste une blague qu'il a mise au point avec Stanley Rosenbaum justement.


Parce que "jamais", vous savez ce que ça veut dire ? C'est comme "toujours", mais en moins cool. Pour illustrer ce que j'avance, je vais prendre un exemple concret: si je dis "Kronos a toujours un plan B", pas de problème, voyez ? La phrase est correcte au niveau de la grammaire, de la conjugaison, de la syntaxe. A l'inverse, si je dis "Stanley Rosenbaum ne battra jamais Matthew Duke", là y a quelque chose qui choque, qui agresse les yeux. Déjà, voire "Stanley Rosenbaum" et "jamais" dans la même phrase doit vous mettre la puce à l'oreille. 

Bref, Stanley Rosenbaum va battre Matthew Duke, et plus spécifiquement à Retribution Rebirth. Et si Stanley Rosenbaum ne bat pas Matthew Duke à Retribution Rebirth, il le battra lors de leur prochain match. Pas plus compliqué que cela. Et Stanley Rosenbaum n'en fera pas une nuit blanche si il n'obtient pas ce qu'il veut sur le champ, car la patience peut rendre la victoire encore plus savoureuse.

Je saute du coq à l'âne, et je passe au héros du peuple, Flying Fred Booya. Ton speech sur Tigerclaw et moi m'a profondément touché, et le passage sur ton nom sur ma Liste m'a motivé. Ton tour serait venu tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre, mais puisque tu brûles de croiser le fer avec Stanley Rosenbaum, je dis banco ! Juste après avoir fait sa petite affaire à Ducky, je me penche sur ton dossier. Je sens que toi et moi, on va offrir de beaux moments à tes supporters.

Rien à voir, mais il y a un petit bonhomme qui veut mettre la main sur le titre de champion de la WWA. Cédric Darsa, qui accuse Théo d'Or d'avoir le melon, comme il dit. Y en a qui devrait vraiment retirer la poutre qu'ils ont dans l'oeil avant de parler de la paille qui se trouve dans celui de leur voisin. 
Mon petit Cédric, quand tu prétends avoir autant d'expérience que n'importe qui à la WWA, à part Kronos, tu devrais tourner 7 fois ta langue dans la bouche de Julianinho et relire tes fiches d'infos sur tes collègues, ou les compléter. Parce que tu serais étonné du nombre de lutteurs plus expérimenté que toi qui ont signé à la WWA, même si on met Kronos de côté. Et je ne te parle pas seulement du nombre d'années passées sur un ring. 
Deuxièmement, tu t'imagines être le seul lutteur présent à la WWA à avoir fait une pause dans sa carrière, et qui à ce titre dispose d'une force de caractère et d'une détermination unique dans le bizness. Là encore c'est faux, j'ai même envie de te dire menteur. Je ne vais pas te raconter tout mon parcours, tu t'en fiches certainement et tu as bien raison d'ailleurs, mais sache seulement que suite à un match qui s'est avéré un véritable jeu de massacre, j'ai traîné une blessure au cou, qui s'est réveillé de mauvais poil et sans avoir pris son café du matin après un match de la civière, ou plutôt, une séance de torture avec l'ange de la mort, Thanatos. Un adversaire comme tu auras rarement la chance d'en rencontrer dans un ring de la WWA. Pas bavard, ceci dit. Et les deux matchs dont je te parle avaient pour enjeux le titre mondial SEA, et le titre de vice champion de la FGB, deux titres qui claquent plus que n'importe quelle ceinture en plastique que tu pourrais remporter à la WWA. Pour ta gouverne, je précise au passage que j'ai gagné les titres dont je te parle. 
Après une convalescence de 9 mois, je suis revenu dans la compétition, et j'ai continué à remporter des titres et à réaliser des trucs que beaucoup de lutteurs rêvent encore de pouvoir égaler. Je vais pas te les réciter, t'as qu'à aller sur Youtube et tu tapes "Stanley Rosenbaum" et le moteur de recherche se fera un plaisir de t'offrir une liste de mes meilleurs moments. Par contre, clique pas sur "Diamant Brut roule une pelle à Stanley Rosenbaum" c'est, hem... c'est un montage.

Bref, les pauses, forcées ou non, je connais, merci bien. Tout ce que tu penses être le seul à avoir accompli, d'autres que toi l'ont déjà fait avant toi, mais en mieux. Moi par exemple. Mais même si je parle un peu durement, je te souhaite de remporter le titre de la WWA. J'ai l'impression que tu ferais pas un mauvais champion mondial. Et une fois que ça sera fait, que tu y seras arrivé, alors là seulement, tu pourras parler d'expérience. 

Pour ce simple fait, je meurs d'envie de me mesurer à toi. Je ne t'apprends rien en te disant que ton nom est sur ma liste, Cédric. Ton tour viendra, tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre, tu passeras à la casserole. J'ai vraiment hâte, parce que ça nous donnera l'occasion de voir si tu as raison de te considérer aussi expérimenté que certains de tes collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 7 Sep - 23:04

Théo D'Or regarde son armoire à trophée. Elle est pleine : victoire dans des marathons, compétitions de lutte gréco-romaine, football, saut en longueur, curling... pleine à ras bord.

Théo : Tu vois Cédric, j'ai beaucoup gagné dans ma vie. Que ce soit avant ou après la WWA, j'ai empilé des victoires.
M'entends tu m'en venter à tous les coins de rue? Non : je n'en avais jamais parlé. Pourquoi? Car cela n'a rien à voir avec la WWA.

Il montre un autre coin : on y trouve des répliques des titres qu'il a gagné : 2 titres lynx, 1 titre Fire, 1 titre de la WWA.

Théo : Ca part contre, c'est ce que j'ai gagné ici. Ce dont je pense avoir le droit de parler ; mon seul palmarès qui a un quelconque intérêt ici et maintenant.
Or Cédric, quel est ton palmarès à la WWA ? Un simple titre Lynx. Note bien que je ne critique pas : c'est un beau titre, et il démontre que tu as un certain talent.
Mais tu n'as gagné qu'un seul titre ici ; ce que tu as fait en dehors ne regarde aucunement la WWA. Comme mes titres dans d'autres disciplines ne nous concernent pas.

Cédric, malgré tes propos presque haineux envers moi (me comparer à Matthew Duke...), je respecte ton engagement auprès des fan, d'être un modèle pour eux. En ce sens, tu comprends l'importance du rôle que nous avons, chose que Wes par exemple refuse d'entendre.
Mais si tu comprends ce rôle, tu sembles ne pas comprendre tous ce qu'il signifie. Tu me sembles prendre certaines choses à la légère.

J'ai une question Cédric : pourquoi veux tu ce titre? Pour te prouver quelque chose? Pour"le bonheur de tes fans"? Pour enfin avoir un palmarès un peu plus digne?
Des motifs purement égoïstes Cédric. Ce titre satisfera ton ego ; et c'est moi qu'on traite de Matthew Duke!

J'ai un plan, moi, pour ce titre. Je ne le veux pas pour le simple plaisir d'avoir un tire : je le veux, car il me donnera un légitimité plus grande dans ma croisade contre la graisse. Je représenterai la WWA, elle aura un champion à l'image qu'il lui convient d'avoir. 

Parfois Cédric, il faut comprendre l'histoire, ses tenant et aboutissant. Il faut comprendre qu'un règne peut être plus utile qu'un autre: mon règne le serait. Je ne t'en voudrais pas de me battre à la loyal ; simplement, tu compromettrais ce faisant la santé de la WWA. Tu t'opposerais à un futur plus glorieux de la WWA. Et ce serait dommage de voir un si beau titre, pour lequel on peut avoir tant de plans fabuleux, qui permettrait d'accomplir tant de chose, tomber entre les mains de quelqu'un qui n'est pas prêt à le recevoir, qui le verrait comme une fin, alors qu'il est un moyen vers de plus nobles buts.

Cédric, je me dois de te battre pour l'avenir de la WWA.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Mar 8 Sep - 23:23

Chapter V : In New York


  

La fumée qui masque l'écran se dissipe petit à petit, laissant en ressortir le visage de Touchdown. Mr Friday Night est tranquillement assit sur un banc, dans un parc, entouré d'hommes habillés à la mode Brooklyn. Derrière lui, on reconnait la skyline de Manhattan, proche de Central Park. The New American Dream laisse tombé ce qui semble être de la marie jeanne au sol, avec les rats, grouillants.

 

Curtis : Je suppose qu'on ne sera jamais d'accord Wes, sauf peut être sur une chose, qu'on sera bien heureux de pouvoir sur la gueule à Retribution. Ces derniers jours, j'ai essayé de faire comme toi, je suis venu ici, à NYC, j'ai bouffé ce que tu as bouffé, bu ce que tu as bu, fumé ce que tu as fumé. Résultat ? Mal de ventre, envie de vomir, 5 kg en plus et... Je suis venu faire le connard pendant ton match et je t'ai fais perdre. Enfin, quand on regarde bien, je n'ai rien eut à faire. Ce vieux coup de l'apparition, je ne croyais pas que ça allait marché sur toi, c'est bien pour ça que je suis venu avec une chaise. Mais si. Et après, c'est moi le con... Comme tout le monde ici, tu vis dans une cage à poule de 9m carré.
 
Touchdown abandonne ces compagnons et quitte le parc, il se retrouve rapidement sur la Fifth Avenue.

 

Curtis : Contrairement à ce que tu crois, si j'ai signé dans cette fédération, ce n'est pas à cause des pistons de mon père, de mon oncle ou je ne sais qui. Contrairement à toi, je ne me suis pas fait engagé sur mon nom. Non, j'ai dû passer des tests. Et il paraitrait même que je les ai réussi. Si tu crois que je suis arrivé là simplement en frimant, tu te mets le doigt dans le cul jusqu'à l'intestin. Pendant que tu bouffais ton 3ème donut-burger de la journée, je me battais dans un ring. Et quand je vois ce que tu donnes un ring, c'est difficile à croire que tu saches ce que c'est. M'enfin, il suffit de voir les gens autour de moi pour comprendre qu'en bon New Yorkais, tu t'en fous. Sauf de la taille de tes couilles apparemment.
 
Dans l’indifférence générale, un homme de la corpulence de Wes fait une crise cardiaque devant Mr Friday Night. Ce dernier l’enjambe tranquillement alors que le reste de la foule s’écarte, l’air de rien.

 

Curtis : Tu t'en fous tellement que tu dois avoir décroché depuis que j'ai dis "donut-burger" d'ailleurs. Mais contrairement aux masses qui m’entoure actuellement, et surtout, à toi, je ne compte pas abandonner, partir en plein milieu du match, chercher une échappatoire. Si tu dois me casser la gueule comme tu me l’as promis, je prendrais ce « beating » avec un sourire. Je n’ai pas besoin d’être comme toi, d’être sentimental, partir dans les excès et finalement, ne rien faire car un plat t’as fais changer d’idée.
 
Tu vois Wes, ça, c'est casse couille. Stay focus damn it ! Un coup je suis un connard parce que je viens te faire chier avec une chaise. Un coup, tu es un bonhomme quand tu viens me faire chier avec une chaise. C'est pas cohérent tout ça mon gros. La vérité, "le vrai" comme tu aimes le dire, c'est que tu es autant un trou du cul que moi quand tu fais le connard avec ta chaise. Mais ça t’arrive pas à l'accepter faut croire. Tu préfères te prendre pour un putain de Viet Cong. Mais tu sais au moins ce que c'est un Viet Cong ? Une pute qui t'attaques en pleine nuit dans le dos. Tu crois vraiment que tu faudra mieux que moi en faisant ça. Non et tu le sais.
 
Définitivement dégouté par NYC après avoir croisé l’odeur d’une pizza sur le rebord d’un resto italien typique, Touchdown  tant le bras. Un taxi arrive tout de suite, l’un de seuls avantages d’être à New York pense-t-il. Avant de s’engouffrer dans le voiture, il conclue :

 

Curtis : Alors arrêtes d'être une bitch comme les filles qui parlent de moi, prend "tes couilles" et ramène les dans le ring à Retribution, que je puisse te les latter mon gros. Cette fois, tu ne va pas pouvoir sortir du ring et te faire DQ pour finir un match que tu ne peux gagner, j'espère que tu le sais.



To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Ven 11 Sep - 10:05

Théo d'Or se trouve dans les couloirs, avec Sarah Carlsbury.

Sarah : Théo d'Or, bonsoir. Vous venez de perdre le Main Event de Retribution ; quelle est votre réaction?

Théo : Hem. Tout d'abord, je me dois de féliciter Cédric : ce match fut intense, un grand spectacle et une grande performance sportive. Il a gagné de manière loyale et, n'étant pas Matthew Duke, je ne peux que le reconnaître, sans mauvaise foi.

Sarah : Vous disiez pourtant qu'il n'était pas prêt ; visiblement, vous vous êtes trompé.

Théo : C'est une façon de voir les choses. Il était visiblement plus prêt à gagner un Main Event que je ne le pensais, en effet! J'aurais cru le voir s'effondrer à cause du stress, voire vomir avant ou pendant le match ; il n'en a rien été. Il a fait un grand match - ce qui est toujours nécessaire pour me battre.
Cependant, est il prêt à assumer le titre? C'est une question tout à fait différente. Nous ne pouvons à l'heure actuelle pas apporter de réponse. Je ne l'en pensais pas capable non plus, mais peut être me trompé-je ici aussi! Je vais donc observer son règne, et lui donner ce conseil : Cédric, tu as fait quelque chose de grand en me battant pour gagner ce titre. Ne gâche pas cette immense performance en faisant le débile avec ton titre. Mets le au service d'une plus grande cause ; fais ce que j'aurais fait si j'avais réussi à te battre!

Sarah : Mais vous n'avez pas réussi à le battre...

Théo : Certes! Mais la WWA a besoin d'une lumière, d'un guide ; peut être aurais-je été plus indiqué, mais comme vous le dite , à juste titre, je n'avais alors qu'à le battre. En effet ; et donc, c'est à luique reviens ce rôle. Je t'en conjure Cédric : sois un exemple! Montre ce que DOIT être un bon lutteur de la WWA ; montre la seule voie que DOIT suivre un fan s'il veut mener une bonne vie.

Sarah : Mais...

Théo, lui coupant la parole : Cédric, tu es champion, tu es dorénavant respecté par les autres lutteurs et le public ; c'est pourquoi je te propose de t'associer à moi dans ma lutte contre ceux qui menacent de détruire la WWA de l'intérieur, à commencer par Wes Yesco. En tant que champion, tu as ce devoir de préserver ta fédération! Aide moi à établir l'ordre et la décence ici bas ; toi et moi pourrions faire de grande chose ; même si nous avons eu des différents, montrer que nous pouvons les surmonter pour nous unir dans une cause commune!
Je t'ai reproché de risquer de diviser la WWA en n'étant que le champion des français : montre que tu n'es pas si fermé d'esprit en t'unissant à moi.

Sarah : Je doute qu'il vous suive, mais passons... visiblement, vous n'en avez pas fini avec Wes?

Théo : Bien sûr que non ; la lutte pour le titre était une parenthèse ; je voulais m'en emparer afin de pouvoir lutter plus efficacement contre Wes ; maintenant que j'ai échoué, je ne vais pas courir à nouveau après ce titre - d'autant plus qu'il est plus facile de courir après Wes - et risquer de perdre de vue le bien de cette fédération. Wes est son ennemi numéro 1.

Sarah : Wes, qui a battu Curtis Touchdown lors de Retribution, dans un match Hardcore. Un autre que vous avez sous estimé...

Théo : Certes, certes... je l'ai peut-être sous estimé. Mais je me suis fait avoir une fois, contre Cédric : je ne ferai pas la même erreur. Stratégiquement, il m'était utile de voir Wes combattre contre quelqu'un d'autre, avant de l'affronter moi même. J'ai pu le voir se battre deux fois ; ainsi, il n'aura pas l'effet de surprise sur lequel il aurait pu miser. De plus, sa victoire intervient dans un match hardcore : soyons franc, je déteste ce genre de match.
 En effet, on risque de se faire gravement blessé à tout instant ; ce n'est pas du sport, pas ce pourquoi je lutte. C'est une boucherie, c'est dégueulasse. J'aimerai proposer qu'on interdise ce genre de match à la WWA - Cédric, si tu m'entends, tu as la légitimité de le demander - on dirait de la corrida.
Mais revenons à nos moutons - Wes possède en effet la masse d'un troupeau. S'il est en effet meilleur que je ne pouvais le penser, il en est de fait d'autant plus dangereux : il risque de se développer une fan base, une fan base de gros. C'est là un grand danger pour la WWA ; je me dois de l'en empêcher.
Et j'invite tout ceux ayant un doigt de bon sens à me rejoindre. Curtis l'a déjà fait ; s'il a échoué, je ne peux que le féliciter d'avoir essayé ; il est l'un des rares à avoir compris la menace que représente Wes ; j'ai envoyé cet appel à Cédric, qui en tant que champion se doit de prendre une position sur ce problème. Et chaque lutteur est libre de rejoindre ma lutte.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triple A
Steak de première classe
Steak de première classe


Bélier Cochon
Nombre de messages : 2742
Age : 45
Localisation : Smoking MJ in a park, Brooklyn, NY
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Ven 11 Sep - 21:11

Sur la scène d'un strip-club, entre les barres de lap-dance, Wes Yesco est assis dans un fauteuil de feutre rouge aux accoudoirs gravés à l'or fin. A ses côtés, dans un fauteuil similaire, un mannequin vêtu comme Théo d'Or, avec sur la tête le sac en papier à son effigie. Wes se tourne vers lui.

Wes : Sérieux mec, ça me rend triste ta défaite. T'y croyais tellement putain ! Ca se voyait, hein ! On te sentait tellement confiant, tellement sûr de toi … Merde, ça a dû être dur pour toi. Je t'imagine bien après le combat, tout seul dans la salle de gym, faire des abdos crunch en sanglotant, en te demandant à quel moment tout à foirer, noyant ton chagrin dans une débauche d'efforts et de douleur. Rien que d'y penser, j'ai envie de chialer.

Surtout que j'y croyais aussi. Franchement ma gueule, t'aurais fait un super champion. Je me serais fait un plaisir de te botter le cul, de te ridiculiser, de te marcher sur la tronche. Ca m'empêchera pas de le faire quand même avec Darsa remarque. Mais ce sera pas le même plaisir. A part être un frenchy, j'ai pas grand chose contre lui pour l'instant. Il me rappelle même un peu moi, tu vois ? Le mec auquel personne ne croit,  qui pose ses couilles sur la table et qui repart avec la Ferrari. Mais bon, si je dois le croiser un jour dans le ring, je lui expliquerais qu'il n'y a qu'une seule bagnole et que la paire de cojones la plus grosse, et ben c'est la mienne.

Californian Curtis s'en est rendu compte d'ailleurs. Comme toi, il était tellement persuadé que ses gros muscles et son bronzage parfait lui garantissait la victoire. Quand il s'est pointé dans le ring, on aurait un dit un putain de Mr Univers qui vient chercher son trophée. Sauf, qu'il a glissé sur le podium ce con. Y avait une tâche de graisse nommé Yesco sur le plancher.  Je dois quand même lui reconnaître une certaine combativité, je m'en souviendrais la prochaine fois que je dois lui botter le cul. Mais son problème, c'est le même que le tien, Théo. Quand vous entrez dans le ring, vous pensez pas qu'à vous battre, vous pensez à votre image.

En plus reconnais que tu t'es foutu de la pression supplémentaire avec ton histoire de modèle parfait et de Jesus des obèses. Tu pouvais pas juste arriver pour repartir avec la ceinture. Nan. Toi tu devais en plus prouver que tout ce que tu racontes depuis la ré-ouverture de la WWA, c'était pas des conneries. Et t'avais raison en plus, t'as joué ta crédibilité. T'as pas bien réussi. Là, tu passes un peu pour un con tu vois ? Qui a envie de croire un mec qui s'est fait battre par un français, hein ? Même toi, tu dois te rendre compte que c'est pas possible.

Heureusement que tu m'as moi, ton Yescito favori. Et je vais te prouver que je suis pas rancunier. Je vais te faire un cadeau même. Ca va t'aider à te rendre compte que tes préjugés et tes principes, c'est rien face aux plaisirs de la vie. Profites mec ! Fais toi plaisir, lâche toi. Tu vas voir c'est génial, on va t'enlever le balai que tu as dans le cul. D'ailleurs j'ai un nouveau thème, je l'ai choisi en pensant à toi. Que la fête commence !


Au son de The People Champ's, la scène se remplie de fumée et on aperçoit Yesco qui allume un stick. Une nuée de femmes en bikinis noirs ornés de feuilles de ganja verte entourent les deux fauteuils en dansant lascivement. Mais y a pas que des mannequins, loin de là. Des  femmes de toutes couleurs, de tout âge, à la corpulence et à la beauté variable se déhanchent et prennent des poses suggestives. Autant Théo Sac demeure impassible, autant El Yescito sourit de toutes ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OTA
Oh ton a...mour !
Oh ton a...mour !


Lion Cheval
Nombre de messages : 1034
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Sam 12 Sep - 2:14

Alors que le premier PPV depuis la réouverture de la WWA est tout fraîchement terminé, Maddy "O.T.A." qui a rejoint un festival en plein air, est accueillie très chaudement par ses proches puis par l'ovation tant auditive que physique d'une foule surexcitée de voir la jeune lutteuse. Ce soir, ce ne sera pas vraiment de performance in-ring qu’il s’agira, mais plutôt d’une descente d'alcool impressionnante menée par la bikeuse et ses adeptes.

Ce ne sont pas les signes qui trompent, des échauffourées patibulaires dans cette immense pâture aux bousculades de certains dans la fosse galvanisés par la musique du concert, l’atmosphère est au frontal, pas au cérébral.

OTA se dissimule néanmoins, comme pour faire oublier qu’avec sa défaite, on est loin des prestations physiques hallucinantes d'Urumi. Mais ses potes lui rappellent qu'elle possède déjà un écart positif de victoires à son actif. Qu'elle est le fruit des meilleurs e-feds autant que l’ombre des légendes qu'elle a croisées planent sur son attitude fougueuse et vocale.

Mouais... Les fans racontent peut-être un peu tout et n'importe quoi ! Cependant, OTA se remotive et s'apprête à monter sur scène, le micro en main :

« Je tiens à remercier vivement Tigerclaw et Sabre. Certains ont vu leur duel comme un véritable match bouche-trou alors que j'ai vu une leçon d'humilité. Et quand je repense à ma défaite, j'me dis que c'est pas grave. L'important, c'est de cogner fort. »

Le peu de gens à peu près calmes jusque là ont définitivement abandonné l'idée de rester statiques, tout le monde l'encourage.

« Certes, j'ai perdu! Mais pire encore, le mec le plus foireux de cette fédération a fait le tomber sur moi... », dit-elle.

« Et si je dois donner une explication à mon geste d'après-match*,

*OTA fait référence au Low Blow par derrière affligé à Julianinho.

j'ai envie de dire que la vulgarité a ses raisons que la raison s'en bat les couilles! », ajoute-t-elle.

Certains acquiescent et d'autres insultes ouvertement le Crazy Kid.

« J'ai entendu parler de victoire volée... Et vous savez ce que cela signifie, Amalia "Superwoman" Perez va prendre un melon comme ça et se prendre pour la huitième Marvel du monde. Mais ce soir là, la seule personne qui méritait de gagner, c'est vous ! »

Le public est euphorique.

« Vous m'avez encouragé et ça m'a donné la niaque. Désormais, j'ai envie de me battre pour vous, à vos côtés. M'encourager, c'est comme donner des allumettes à un pyromane. Et j'ai bien envie de foutre le feu à chacun de mes combats! Je vais vous arracher les frissons et les cris. Mais ce sera que du positif entre vous et moi à côté de ce que je réserve à mes deux rivaux de Retribution. Je suis loin, très loin d'en avoir terminé avec ces deux là !!! »

Tout le monde l'acclame et pendant qu'elle regagne le sol, la musique rock reprend de plus belle sur scène. OTA fait l'accolade avec quelques proches et d'autres fans très enthousiastes avant de reprendre la route sur sa Shadow 125...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OTA
Oh ton a...mour !
Oh ton a...mour !


Lion Cheval
Nombre de messages : 1034
Age : 26
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Dim 13 Sep - 1:18

Tu as peut-être passé une rude journée et tu as l'estomac vide ou bien rempli, peu importe. Tu étais bien installé devant ton écran mais, tu es tombé sur la merde d'Amalia Perez... Et là, tu ne sais pas si c'est le bon pied mais ne t'inquiètes pas car il parait que ça porte bonheur.

Tu souris car ce début de promo se moque littéralement de ceux de la tigresse. Il ne manquerait plus qu'OTA sorte une séduisante couleur de voix pour que tu attrapes un fou rire.

« Je ne suis pas toujours sarcastique ! Parfois, je dors ! », dit la bikeuse qu'on aperçoit en gros plan face à la caméra.

« J'ai entendu ça de la bouche de Bill Murray mais, j'crois que c'est un slogan assez répandu. Ouais je sais, on s'en tape un peu beaucoup... Tout comme on s'en branle carrément d'apprendre que tu sors de l'esthéticienne ou que tu bois de l'eau, Amalia! Ce style de promo n'excite plus personne dans le milieu de la lutte. À la limite ça peut faire un bon script chez Dorcel mais, ça ne t'aidera pas à conquérir cette fédé ! Tu dis que je n'suis pas à la page, que mon chapitre est terminé... Okay, c'est ton avis. Mais pourtant tu vois, nous on fait l'effort d'apporter quelque chose de différent à chaque promo qu'on diffuse. »

La jeune lutteuse tourne la caméra pour montrer son équipe de tournage, le percheur en profite pour faire un petit coucou...

« Cela ne m'aidera pas non plus à te botter le cul mais, au moins, on diverti le public. Et quand je dis public, je parle de gens passionnés par la WWA. Tu es surement très divertissante, malheureusement pas pour ce qui sort de ta bouche mais plutôt pour ce que les prépubertaires aimeraient y faire entrer ! »

Elle marque une petite pause...

« Il y a des tas de choses assez stressantes dans la vie... Quand la cuillère te glisse des doigts et tombe entièrement dans le bol. Quand tu grattes ton rouleau de scotch et qu'il se sépare en plusieurs filaments. Quand tu perces une Pom'pote avec la paille et que ça gicle. Quand l'étiquette d'un CD se retire pas entièrement... Bref, des tas de choses!... Mais le summum pour moi c'est quand je tombe sur toi et ton équipe de losers! Eux, ils sont peut-être trop préoccupés à se toucher pendant le tournage ou je sais pas mais, toi... Toi Amalia, t'es vraiment pas douée pour la punchline. Concernant la baston, je dois avouer que tu te défends plutôt bien. Mais j'ai assez d’expérience dans le domaine pour dire que tout le monde a une faiblesse. Et quand celle-ci est démasquée ça ne prend pas longtemps au reste du roster pour s'en servir. Tu rêves de porter la ceinture de championne et c'est un chemin très long et périlleux... Moi, j'ai déjà un avantage sur toi car la seule chose que je vise c'est juste de cogner assez fort pour qu'on se souvienne de moi ! Et ça, je peux m'y exercer à n'importe quel moment! »

Le caméraman zoom sur le poing droit d'OTA qui tape dans sa main gauche, ça à peut-être l'air très con à décrire mais... tu sais ce que cela signifie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Dim 13 Sep - 13:33

Théo d'Or est dans sa cuisine ; il tient dans sa main un produit pour nettoyer la graisse, appelons le Stop-Graisse.
Il soupire.

Théo d'Or : Wes, vois tu, je voulais débuter ma promo par un petit trait d'humour, en enlevant la graisse de ma cuisine, pour enchaîner sur une métaphore de moi retirant la graisse - c'est à dire toi, j'explicite, trop de graisse diminue la performance du cerveau - de la WWA.
Mais tu sais quoi?
Ma cuisine était déjà impeccable! Pourquoi? Car je ne suis pas un gros porc, et je ne bouffe pas de plats saturés de graisse, merde! Je mange sainement moi, je mets peut être un filet d'huile d'olive dans ma laitue, je reste humain, mais c'est tout! Pas de hamburger dégoulinant de sauce, ou de saindoux au gras de mouton, et que sais je!

Il balance le produit par terre.

De fait, ma promo n’inclura pas ce trait d'humour ; c'est dommage, j'ai toujours pensé que l'humour et l'humiliation pouvait faire changer les gens. Peut-être qu'à force de t'humilier, tu changeras? Je l'espère Wes, pour ton bien et celui de la WWA.

Mais Wes, venons en au fait : ta dernière promo. Et je trouve honteux de la part de la WWA de ne pas te censurer. Je ne suis pas un fasciste ; j'estime que tout le monde a le droit à une certaine liberté de paroles ou même d'action ; mais cette liberté ne doit pas excéder certaines bornes Wes.
Oui, je parle du rassemblement de dames que tu as invité dans ta dernière promo ; sur certaine, il n'y avait rien à dire, mais sur d'autres... oui, certaines étaient dégueulasses. Et tu nous infliges ça comme ça, en direct? Bordel, Wes, la WWA a une certaine image à garder! Elle ne peut pas passer cela sur ses ondes! Un peu de décence que diable!
Tu me reproches, et aussi à Curtis, de trop me soucier de mon image quand je viens sur le ring ; OUI EN EFFET JE M'EN SOUCI!

Pourquoi je gueule Wes? Parce que c'est là le point! C'est ce que je te dis depuis le début : nous devons faire attention à l'image que nous renvoyons! Nous sommes des personnalités publiques, prises en exemple par les fans! Et c'est ça, c'est bien ça que tu te refuses à comprendre, encore et encore, je me répète, et toi, ça te fait marrer!
Et c'est bien pour ça que ce que tu as fait dans ta dernière promo est honteux : tu déverses un exemple nauséabond, encore ; tu fais monter ces femmes sur le ring, des vieilles, des grosses, des moches, et tu leur fais croire au public et à elles même qu'elles sont normales, voire désirables!

Mais c'est honteux! Elles ne sont ni l'une, ni l'autre! Tu le leur fais croire, au lieu de leur mettre la vérité sous les yeux, ce que j'essaie moi de faire depuis le début! Alors oui, la lumière peut bruler les yeux, on veut en détourner son regard ; et c'est pour cela que je m'offre en modèle : je ne suis pas la lumière de la vérité, je ne fais que la refléter! Moi, vous pouvez me contempler; je brille, mais ma vue vous reste supportable!

Regardez moi, et contemplez votre vérité! Je suis votre phare, votre guide! Pas besoin de ceinture pour que le fait apparaisse comme évident. La ceinture est une aide puissante, et effectivement j'ai échoué à la conquérir ; néanmoins, elle ne m'étais nullement nécessaire.

Cependant, j'ai vu que la WWA avait cru bon d'offrir un match à Wes pour être le Number One Contender ; et une arme si puissante entre les mains de Wes, se serait dramatique. Je ne sais pas qui a eu cette idée ; mais il y a quelque chose de pourri au royaume de la WWA - non, pas le pied de Wes, il doit tout de même pas en être au point de l'obésité morbide. Wes avec la ceinture, représentant la WWA... je préfère ne pas y penser. 
La WWA marche sur la tête ; elle récompense ceux qui nuisent à son image ; bien plus, elle semble avoir une pulsion de mort, qui la pousse à vouloir se suicider. Elle joue avec le feu avec Cédric - un champion faible qui doit ranimer la flemme ; elle sauterait dans le gouffre avec Wes...
Je devrais de mon côté m'opposer, lui donner une image digne d'elle même, digne de la grand fédération qu'elle est - et ce, même contre son gré.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Dim 13 Sep - 23:07

Chapter VI : Rebirth


On retrouve Théo d'Or dans les vestiaires de la Web Wrestling Association. Imperforation est en tenue de sport, propre sur lui, le teint rayonnant. Il se promène un instant dans le couloir avant d'arriver devant une porte où est inscrit le nom de "Curtis Touchdown" sur une plaque dorée. Il s'arrête et prend une grande respiration.

Théo : Bonjour à tout les fans de la WWA, je viens aujourd'hui avec un message de sanité publique, et une mise en garde. Vous connaissez Curtis Touchdown ; un jeune lutteur qui était musclé, en pleine forme, attirant, en un mot, sain... Mais jeudi dernier, il a fait une mauvaise rencontre : Wes Yesco.

Théo ouvre alors la porte : on découvre, dans l'obscurité, regardant un match de football américain, un Curtis Touchdown pale, avec quelques dizaines de kilos en plus, un bucket KFC sur le bide, dans une position digne d'un lamantin agonisant, placide.

Théo : Musclé ? Plus vraiment. En pleine forme ? Ou pas. Attirant ? Laissez moi rire. Bref, sain, il ne l'est plus. Est ce que nous voulons pour notre WWA ? Certainement pas. Ne laissons pas Wes Yesco pourrir notre fédération, fans, enfants et adultes, agissons contre ce fléau. Ne laissez pas ce qui est arrivé à Touchdown vous arriver ou à vos proches.
Curtis! Viens, tu dois te relever : allons te faire faire du sport ; là est le chemin que nous devons tous suivre.

Mister Friday Night essaie de se relever mais tombe misérablement et se retrouve face contre terre. Théo d'Or met sa tête dans sa main et repart en hors champ. La caméra revient sur Touchdown. Métamorphosé, il a retrouvé son apparence habituelle.

Curtis : Je sais que tu aurais aimé que je sois devenu un gros porc comme toi Wes, mais je ne suis pas comme toi et je ne le serais jamais. Non Wes, quand je perds, je ne me réfugie pas dans le bouffe comme toi. Et oui, tu as bien entendu, j'ai bien dis que j'avais perdu, sans "sangloter". On perd tous des matchs, toi, moi, Théo, Pablo... Dans le fond, ce n'est pas vraiment ça qui compte. Tout le monde le sait. Après tout, tu m'as battu une fois, je t'ai battu une fois, on est pas plus avancé qu'avant ce PPV. Ce qui compte plus, ça aurait été de me mettre ce fameux sac sur la tête. Mais ça, tu n'as pas réussi, et dans ta colère, tu t'es attaqué à un commentateur... Bravo.
 
Touchdown enlève les résidus de maquillage qui reste sur son visage et sort de la loge. Son corps apparait alors, tout aussi affuté que celui de Théo.

Curtis : Ce qui serait presque réconfortant, c'est qu'au final, toi aussi tu as perdu, toi qui me promettait le même sort que tes anciens adversaires. Je te vois déjà songer à ton prochain combat contre Tigerclaw. C'est une bonne chose, mais ne crois pas que tu vas gagner ce match. The Hunter aura ta peau sans problème. Non, tu es loin d'en avoir fini avec Théo ou moi. Ne pense pas non plus trop à combattre Darsa, si Théo n'a pas pu y arriver, tu ne feras pas mieux.

Pendant que tu as les yeux plus gros que le ventre, moi je continuerai à m'entrainer, nous avons encore un match à combattre "ensemble". Tu as gagné une bataille, mais certainement pas la guerre. Peu importe combien de temps cela me prendra, tôt ou tard, à force de m'entrainer, je te riverai les épaules au sol pour le compte de 3... Non, mieux, te faire abandonner. Je te ferais taper au sol, te faire gerber tes tripes tellement, tu auras mal, mec.

(merci à Théo pour sa participation à cette promo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 14 Sep - 13:12

Bon... Ducky, je t'ai battu à la loyale à Retribution. Mais ça n'a pas été facile, je dois l'admettre. Tu m'as même donné pas mal de fil à retordre, mon petit salaud ! De ton côté, je parie que tu étais surpris d'avoir un adversaire aussi difficile à battre. Après, je ne vais pas te mentir ou faire le faux modeste pour t'énerver: j'ai connu des duels encore plus serrés. 

Mais si ça peut te consoler, dis-toi que c'était un soir spécial pour moi: mon premier match à Retribution, ma première rivalité, mon premier ennemi à la WWA... 'fallait que je sorte le grand jeu, quand même ! Et puis, je t'avouerai que j'ai encore jamais vu un mec me tenir la dragée haute comme toi, sur le ring comme en-dehors du ring. Jusqu'ici, dans toutes les fèds où j'ai lutté, j'ai rencontré que des types et des femmes certes très bons dans le ring, mais pas très bavards au micro, à peine insolents. Et voilà qu'à la WWA, une fèd où je démarre pour ainsi dire de zéro, tu m'offres une vraie opposition sur les deux plans. Je tiens donc à te dire merci, car tu m'as montré qu'il n'est jamais trop tard pour enfin rencontrer un adversaire tenace à tout point de vue.

Je dois maintenant me tourner vers le prochain adversaire que la providence ou la WWA m'a choisi... mais il semblerait qu'il se soit lui-même désigné ! Flying Booya m'a lancé un défi il y a peu, souhaitant mesurer sa combativité à ma résolution. Booya est un lutteur expérimenté, actuellement dans la meilleure période de sa carrière... tout comme moi. On a cohabité longtemps dans la même compagnie, sans jamais vraiment se mesurer l'un à l'autre. Mais ça m'a donné l'occasion de voir de quoi il était capable, notamment face à des adversaires extrêmement coriaces et remontés. Pour moi, sa rivalité face à Hyde en est la parfait exemple. Ça a été l'une des guerres les plus complète et féroce que j'ai vu à la FGB, et d'ailleurs Luther Kay, toujours à l'affût d'un bon carnage, n'a pas résisté à l'appel et les a rejoint dans leur escalade de violence.

Booya a donc beaucoup de ressources, à la mois mentalement et techniquement. Nos styles sont différents: c'est un high-flyer, je suis un technicien. Lui s'est dédié au public, à sa reconnaissance et à son plaisir, de mon côté j'ai choisi de laisser le rôle de héro à ceux qui le remplissaient mieux que moi, pour me concentrer sur mon plaisir et mes ambitions. J'ai une démarche plus égoïste, mais je ne me sens pas hypocrite ni égocentrique pour autant. 

Booya et moi, on est tous les deux des battants, on veut la victoire, mais pas à n'importe quel prix. On préfère gagner dans les règles de l'art, avec la manière, et avec classe. Et la force qu'on met dans nos objectifs nous permet de réaliser de grandes choses, d'offrir du spectacle aux spectateurs. Parce que c'est bien de ça qu'il s'agit, au fond: être le centre de l'attention du public, et lui en mettre plein la vue !

Je suis donc ravi que tu veuilles relever mon défi, Fyling Booya. Toi, tu veux accéder au titre mondial pour faire plaisir à tes fans et aux amateurs de lutte en général... moi, je veux accomplir l'exploit de battre tous les lutteurs et toutes les lutteuses de la WWA, les uns après les autres, quel que soit le temps que ça doit me prendre. Evidemment, tu as plus de chances d'arriver à ton objectif avant moi. Je sais que ma collection de scalps ne sera pas complète d'ici un mois, mais en attendant que j'ai achevé mon oeuvre, je peux me payer quelques extras... comme un titre mondial, par exemple.. ou encore un Chaos Gauntlet !

Oui... je pense beaucoup à cette épreuve emblématique de la WWA. Les matchs à élimination, c'est justement une de mes spécialités. Je ne vais pas surprendre grand'monde si j'annonce que j'ai déjà commencé à m'entraîner en vue de cet événement spécial, et que j'ai fait appel à plusieurs entraîneurs et lutteurs expérimenté pour me concocter un programme de préparation physique et mental afin d'être le meilleur ce soir là... mais on y est pas encore. D'ici là, les challengers au titre de la WWA vont se succéder, les tenants du titre aussi, probablement. Soyez assurés que mon nom figurera dans les deux listes.

Des questions les gars ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitro
Fort en chocolat
Fort en chocolat


Bélier Chien
Nombre de messages : 1038
Age : 22
Localisation : Mexico
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 14 Sep - 14:00

L'image démarre et l'on retrouve Mark Gaillard, tenant en main son fidèle drapeau blanc :


William ... MJ ... se fut un plaisir de vous flanquer, une fois de plus, un bon coup de drapeau dans vos tronches ! Vous avez aussi pu faire connaissance avec mon amie Elena, très sympathique femme vous trouvez pas ? Elle aurait pu venir dès le début du match et me servir de coéquipière, mais quand je voit toute les peines du monde que je vous ai infligé durant le combat, je me dis que j'ai bien fait de vous affronter seul, histoire d'avoir un match équilibré !

Je vous vois déjà crier à la trahison de ma neutralité avec cette nouvelle alliance, mais que nenni, je peux être neutre et avoir une alliée. D'ailleurs quelle alliée de choix, une vrai battante, une lutteuse respectable et respectée avec un immense tallent ... tout votre opposé quoi ! D'ailleurs vous pourrez admirer tout cela dans notre combat de jeudi face à "The Time is Now" et prendre une bonne leçon de lutte par la même occasion ! Ha et si vous pouvez éviter une intervention durant ce match, se serait sympas les mecs, histoire de ne pas gâcher le spectacle aux spectateurs ! Mais bon si vous voulez absolument vous venger de la correction qu'Elena Irons vous a infligé, vous pouvez passer sur le ring après le match ... on pourra en discuter "tranquillement" !

A part cela, j'ai entendu dire que WTB se pavanait d'avoir gagné un combat handicap à 4 contre 2 ... mais oui mon ami, Urumi n'est qu'une vendue qui est de mon côté, mais oui Elena est venu se battre durant le match et surtout ... mais oui mon drapeau est une personne ! D'ailleurs, pour tout te dire, les discussions que j'ai avec lui sont beaucoup plus intéressante ! Ha et vu que tu le considère comme une personne, je te proposerai bien un combat en un contre un face à lui, mais bon, ce serait très déséquilibré pour toi ... J'aimerais également te dire que pour un vainqueur du Butcher's Party ... tu fais extrémement pitié ! Je ne vois nullement en toi les valeurs d'un vrai boucher, d'un vrai guerrier ... tu n'est au final qu'immense déception, un lutteurs qui mérite en bon coup de neutralité dans sa face, voilà !   


MJ t'inquiètes pas, je comptais bien parler un peu de toi mon cher ! Toi le talentueux lutteur comme tu te revendiques l'être, c'est vrai qu'on a pu voir tes talents à Retribution ... même pas capable de gagner cleanement face à un homme seul dans un handicap ... très talentueux cela ! On verra si t'en a un peu plus dans le ventre car là pour le moment on pourrait te surnommé "Loser is Mine" ... biens sûr je te dis cela en toute neutralité mon cher !

Quoiqu'il en soit, messieurs, je sais que c'est loin d'être fini avec vous et que vous rêver de vous payer la Bloody Legend ainsi que la sulfureuse rousse, afin de flatter vos égos respectifs ! Ha ben je vous souhaite bonne chance pour le réussir car la tache vas être ardue pour vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Lun 14 Sep - 20:27

Théo d'Or : Cédric Darsa a indiqué dans sa dernière promo que même si je m'érigeais en juge de son règne, il ne rendait des comptes qu'à deux personnes: Dieu et les fans de la WWA. Passons sur le fait que cela fait plus de deux personnes - ou alors Cédric sous estime un peu la fan base de la WWA.

Mais je tiens à dire que cela est problématique ; en effet, Cédric préfère s'en remettre à une entité inexistante pour le juger - je parle de Dieu, suivez, la WWA a des fans contrairement à ce que crois Cédric. Comme c'est pratique! Laissons Dieu nous juger : nous n'aurons donc de compte à rendre à personne de cette façon! Cédric pourra dire : non, mon règne est bien, je vous le jure, c'est Dieu qu'a dit! Qu'en saurons nous? Rien bien évidemment.

J'ai moi même été autrefois un homme avec une profonde conviction religieuse. J'ai cru en un dieu, il s'appelait St Julien. Quelle différence? Eh bien, St Julien existait ; tout le monde pouvait le voir. Son action était sensible, tangible. Je ne m'abritais pas derrière du vide. J'ai dignement servi ce grand chef.

Mais aujourd'hui, St Julien est parti. Il n'a laissé qu'une enveloppe vide, Julianinho. J'ai ma théorie sur ce qu'il s'est passé : un esprit supérieur a décidé de s'incarner sur terre. Où s'incarner? Dans l'être le plus vide possible ; un cerveau aurait été gênant. Il a donc choisi Julianinho, qui s'est avéré être l'hôte parfait. 
Il a décidé de venir apporter sa vérité à la WWA, à travers la bouche de son pantin ; nous sommes quelques uns à avoir répondu à cet appel, nous avons été récompensé. Je peux le dire : j'étais son plus fidèle disciple. Le Julianisme m'a apporté 2 titres Lynx et un titre de la WWA. Le pouvoir de St Julien était grand ; mais il a décliné, et aujourd'hui notre Seigneur est parti.

Pourquoi? Je l'ignore ; je suppose que tous les infidèles ont eu raison de sa patience... cela est triste, mais nous les julianistes, les vrais, comme John K. ou moi, nous l'avons compris. Le Julianisme est mort, il est parti pour toujours. Nous n'avons désormais plus de dieu.

Cette longue digression vise à un but : j'affirme que désormais il n'y a plus de Dieu. La lumière de St Julien est partie ; nous sommes désormais seul. Dieu est mort : vous l'avez tué. Nous devons nous débrouiller seul. Il n'y a plus un juge divin détenant la vérité ; il n'y a plus que des hommes.

J'assume donc le rôle qui nous échoie à tous, et que trop ont peur de remplir : le champion doit remplir dignement sa tâche, et les seuls à qui il peut rendre des comptes sont les autres hommes. Ceux qui détiennent un idéal, ceux qui connaissent la voie à suivre.

Cédric, je ne cherche pas à te manipuler ; je veux ce qu'il y a de mieux pour la WWA. Je suis prêt à juger ton règne bénéfique, voire à t'aider si tu acceptes de faire ce qui est juste. Mais c'est visiblement mal parti... tu tolères Wes Yesco, montrant par là que tu n'as cure du mal qu'il peut faire aux fans - que tu dis représenter!

J'étais pourtant satisfait : toi, tu semblais comprendre que le champion est un modèle ; malheureusement, tu ne te fais pas une bonne idée du Bien. C'est problématique, mais pas insurmontable.

Tu auras l'occasion de prouver que tu peux mieux faire. Si jamais Wes venait à remporter le match de N°1 contender, je t'en supplie Cédric, fais en sorte de le vaincre. Tu auras là une mission de la plus extrême importance : tu dois t'ériger en rempart contre la graisse, empêcher qu'elle nous inonde tous. 
Bref, nous verrons cela en temps voulu.
En attendant, je continuerai à t'avoir à l'oeil ; je veux que tu sois un grand champion, car si tu ne l'es pas, j'en serai responsable, puisque je n'ai pas su te battre. Si tu fais un champion minable, et que la WWA coule, ce sera aussi de ma faute ; tu comprends donc que je me dois de t'observer, et de juger si tu es digne.

ALEA JACTA EST!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   Jeu 17 Sep - 0:20

"Les gars, je vous ai fait venir parce que vous êtes les meilleurs, vous êtes l'élite. La sélection que j'ai faite auprès des autres candidats m'a montré que vous étiez le choix le plus intelligent en ce qui concerne l'objectif fixé."

Stanley est dans la salle de réunion d'un centre d'entraînement. Assis à sa table se trouvent des lutteurs qu'il a déjà rencontré et même affronté dans le passé: Ice Cool DJ Shaft, Hyde et les Hit-Monkeys Pablito Ramirez et Lexxi Mars.

Hyde: C'est quoi ces conneries, Rosenbaum ? T'as vraiment organisé un casting à la con pour nous engager pour... pour quoi ? Pour tester les petites pilules que tu vas refourguer aux pigeons de la WWA ?

Stan: Non, c'était pour déconner. Je vous ai contacté parce que vous avez chacun une spécialité. Une spécialité que je veux exploiter, m'approprier, et maîtriser. 

DJ Shaft: Tu veux dire que tu as besoin de notre aide, de nos conseils ? Toi, Stanley Rosenbaum, le type qui a eu tout ce qu'il voulait dans sa carrière, même le petit procès sympathique qui te permet de passer à la tv pour les infos du soir ?   

Les Hit-Monkeys n'ont encore rien dit, mais en même temps ils ont l'air de se foutre pas mal du pourquoi on les a fait venir. Les pieds sur la table, buvant leur soda avec force bruits de déglutition et soupirs de satisfaction, ils attendent qu'on leur dise combien ils vont être payés.

Shaft: Et puis d'abord, pourquoi je t'aiderai, Stanley ? Tu es qui pour moi, à part un ancien collègue ? Tu es déjà venu me donner un coup de main toi, quand j'avais mes problèmes avec les bookers de la UCW ?

Hyde: Le négro a raison, Rosensboub. J'ai jamais eu besoin de personne pour éclater la face de qui que ce soit, c'est pas pour faire du bénévolat et donner des cours de fracture de clavicules aux emmanch...

Shaft: C'est moi que t'appelles négro ?

Hyde: Bah, vu que tu es l'être humain le plus proche du gorille dans cette salle, je suppose que oui, c'est toi que j'appelle négro. Pourquoi, ça te plaît pas que je t'appelle négro ?

Shaft: Stanley, tu en as vraiment besoin de cet hémorroïde géant ? Parce que si tu peux t'en passer, moi je le plie en 6 et je le met dans ma poche, je le fume plus tard !

Hyde: Pose la main, le pied, ou n'importe lequel de tes cinq membres sur ma personne, et je déclenche un océan de douleurs et de malédiction sur le coin de ton petit cul en cuir de gnou, sous-race !

Lexxi Mars: Surtout dites-le si on vous dérange, hein.

Stanley: VOS GUEULES !!!

Les anciens collègues se figent. Même les Hit-Monkeys ne font plus le moindre bruit et fixe l'air interdit l'homme qui a fait abandonner Légion.

Stanley: Si l'un d'entre vous ouvre encore une seule fois son clape-merde, je dis bien une seule, pour insulter quelqu'un, demander l'heure, respirer ou me proposer de me pomper la lance à incendie, je vous attache tous contre la table et je vous récure les voies annales jusqu'à ce que votre rectum soit plus grand qu'une pièce de deux euros et qu'Olivier de Carglass se pointe ici pour que je lui arrache les couilles avec les dents POUR VOUS LES ENFONCER DANS LA BOUCHE JUSQU'AUX AMYGDALES !!!!!

Une mouche vole.

Stanley: Hem, je vous prie de m'excuser. Si nous recommencions depuis le début ? 

Stanley prend un petit tas de papier dans une mallette et les distribue à chacun des quatre hommes autour de la table.

Stan: Le Chaos Gauntlet, l'une des épreuves phares de la WWA, qui se déroule lors du ppv du même nom, au mois de juin. Vu que Luther Kay a voulu relancer la compagnie sur de nouvelles bases, le ppv changera peut-être de nom, le match sera peut-être même déplacé à une autre période. Mais ce qui m'intéresse, ce sont les caractéristiques de ce match, et les atouts nécessaires pour le remporter. 

DJ Shaft parcourt rapidement le papier et le pose sur la table avant de croiser les mains sur son ventre.

Shaft: Et qu'est-ce qu'on a à voir avec ça ?

Stan: Tous les quatre... (Stan observe les Hit-Monkeys et se corrige) enfin, disons tous les trois et demi, vous êtes passés maîtres dans un registre ou bien vous vous êtes spécialisés dans un style de lutte. Toi, Shaft, tu es un technicien reconnu, mais tu as aussi expérimenté tout un tas de stipulation bizarres, à la UCW et à la SOW. Dans le Chaos Gauntlet, à peu près toutes les stipulations (à quelques exceptions près) sont susceptibles d'être choisies par un lutteur, et elles s'enchaînent au rythme des éliminations. 

Stan Rosenbaum se tourne vers Ramirez et Mars.

Stan: Vous les deux branleurs de vocation, vous êtes très forts pour déconcentrer, escroquer, tricher ou élaborer des tactiques. Dans un match où on affronte plusieurs lutteurs différents à la suite, si on est chanceux, il faut compter sur autre chose que la force.

Lexxi et Pablito hochent la tête pour approuver, ils ont hâte de voir où Virilman veut en venir. Stan se tourne enfin vers Hyde qui a l'air à la fois intrigué et curieux de savoir si Rosenbaum crie comme une fillette quand on lui roule dessus avec une tractopelle.

Stan: Toi le Beastlord-wannabe, tu as remporté le Royal Rumble, tu as été le plus endurant, le plus déterminé et le plus enragé parmi les 30 lutteurs qui se sont battus pour être le dernier à se tenir sur le ring. Dans le Chaos Gauntlet, le principe est un peu le même: il faut durer plus longtemps que tous les autres, rester le plus féroce jusqu'à la fin. 

Hyde le regarde dans les yeux sans rien dire. Stanley soutient le regard, mais la Créature se cille pas. 30, 40, 50 secondes passent, et les yeux de Hyde fixent toujours ceux de Stanley sans avoir bougé d'une micromètre. Rosenbaum finit par reprendre:

Stan: Bien. Si vous êtes toujours intéressés, rendez-vous vendredi prochain ici, à la même heure. Je vous dirais exactement ce que j'attends de vous, et on commencera à élaborer un programme. 

Pablito: Désolé si ce que je vais dire vous semble un tout petit peu vénal, mais qu'est-ce qu'on y gagne ?

Stan: Ce que vous désirez... et ce que je suis en mesure de vous offrir ! Toi, Shaft, je sais que tu rêves de fonder ta propre école de lutte. Il se trouve qu'après quelques années en Kronosie, je me suis fait quelques relations dans le milieu éducatif. On pourrait en discuter avec le sous-secrétaire d'Etat kronosien à la jeunesse et aux sports, qu'en dis-tu ? Vous les deux érudits, vous aimez le milieu de la nuit, les boîtes, les casinos, les strip-clubs... la WWA a toujours besoin de monde pour son service de sécurité, surtout si vous connaissez déjà le milieu de la lutte. Et toi Hyde, et bien... je ne sais pas quels sont tes désirs, mais quand tu auras une petite idée tu viendras m'en parler, hm ?

Ice Cool fait la moue, et se lève pour aller serrer la main à Stanley. 

Shaft: Faut voir. On se revoit vendredi de toute façon. Mais si je sens que ton plan est tordu, faudra pas compter sur moi. 

Stan: Ça marche, DJ. A vendredi, alors.

Shaft quitte la salle, suivi des Hit-Monkeys qui disent sensiblement la même chose à Rosenbaum (mais avec des "putain" en guise de ponctuation). Ne reste plus que Hyde qui se lève à son tour et reste sur le seuil de la porte. 

Stan: Tu as quelque chose sur le coeur, Hyde ? Apaise ta conscience et livre toi à père Stanislas, j'ai suivi une formation de rabbin orthodoxe.

Hyde: Laisse tomber ton numéro de clown quand tu es seul avec moi, Rosenbite. Je te connais assez pour savoir que tu n'es pas le type décontracté et déconneur que tu prétends, mais qu'au fond tu es un fils de pute d'enfoiré de gros chien daleux prêt à toutes les bassesses pour obtenir la victoire. Personnellement, je n'ai pas été choqué le moins du monde quand j'ai appris pour ton affaire de dopage...

Stanley: Tout ça c'est du passé et je suis innocent de toutes ces conneries ! Merde, si la justice avait quelque chose de solide contre moi je serais déjà condamné, non ?

Hyde: Stan, je m'en torche la raie de tes problèmes judiciaires. Mais tu as dit que tu étais prêt à discuter d'une contrepartie pour notre coaching, si j'ai bien compris. J'ai quelque chose en tête, figure-toi. Mais je t'en parlerai plus tard, disons... quand je sentirais le moment venu pour toi de tenir ta parole. 

Stanley: Pas de problème, mon petit ! Tu es le bienvenu. Et maintenant, si tu veux bien foutre le camp...

Hyde: Une dernière chose encore.

La Créature se rapproche de Stan et tripote son col de sa grosse main, tout en passant sa langue sur ses lèvres distraitement.

Hyde: Tu n'as absolument aucune idée de ce que j'ai du commettre pour intégrer les Beastlords. Alors... ose encore une fois m'appeler "Beastlord-wannabe"...

Hyde colle son visage à quelques centimètres de celui du Virilman et plonge son regard de fauve dans celui du beau-parleur.

Hyde: ... et je terminerai ce que le petit moustachu n'a pas eu le temps de finir il y a 70 ans. 

Le duel de regard s'éternisent, jusqu'à que Hyde n'adresse un petit sourire satisfait à Rosenbaum et se détourne pour quitter la salle. Une fois la Créature partie, Stanley s'adosse contre un mur et laisse échapper un profond soupir de soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Backstage... Pour tous.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Backstage... Pour tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» de la lecture pour tous !
» [RP DERIVE] Tous pour un, un pour tous
» La cuisine pour tous les gouts
» Des bonbons pour tous les goûts <3 [Pv]
» Une honte pour tous les haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Le in-gimmick :: Backstage de la WWA-