Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Retribution V : Rebirth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:10

Avant que le show ne commence, une petite vidéo est diffusé sur le Titantron, sous les marques d'enthousiasme et d'excitation des fans venus nombreux pour le premier Pay-per-view de la WWA depuis sa renaissance.

24 juillet 2008
La SWA, académie attitrée de la Sanctuary of Wrestling, a fermé ses portes après la diffusion de son premier PPV, Evolution.
Caro, souhaitant s'affranchir de la compagnie, a alors fondé avec Joe Tanto la Web Wrestling Association.

31 juillet 2008
Le premier show de la WWA est diffusé à la télévision. Thursday Night Bash ! a vu certains lutteurs de feu la SWA rempiler, tels Aliou Thiam, Mordekai, Davey Cruz ou encore Tigerclaw. Des lutteurs de renom de la Sanctuary of Wrestling ont également rejoint la compagnie, comme Clowny et Velozinho. Enfin, certains lutteurs ont débuté ce jour-là et se sont depuis fait un nom. Notamment celui qui allait devenir l'un des pilier de la WWA, un géant du désert nommé Sabre.

28 août 2008
Retribution I. Le tout premier Pay-per-view de la WWA, et celui qui deviendra le plus grand PPV de la compagnie. Tout au long des shows précédents, un tournoi avait été organisé afin de couronner le tout premier champion majeur de la fédération. Sabre a alors marqué de son empreinte la WWA en devenant ce champion. Pendant ce temps-là, Mordekai & Tracy devenaient les premiers champions par équipe, et Camus Holberhead a été couronné premier champion Lynx.

27 août 2009
Retribution II : Gold Rush. Ce deuxième PPV a vu la naissance du titre Wire, et du gimmick match du même nom. Lion Kay en a été le créateur et après un match contre Rayne Skarz, le premier champion. Depuis, la division Hardcore n'a cessé de prendre de l'ampleur, ayant abouti à des matchs mémorables. Ce PPV a également hébergé ce qui allait être un match annuel d'envergure et une spécialité originale de la WWA : le Race for the Title match. Bob Ivory a remporté cette première édition, lui permettant une opportunité au titre WWA à tout moment de l'année. Sharpy & Tigerclaw ont remporté les titres par équipes, Theo d'Or a conservé sa ceinture Lynx, et Tragico Comoedia s'empare du titre majeur en battant Alfred McAvery.

28 août 2010
Retribution III : Chasing the Glory. El Lunatico est devenu l'étoile montante de la WWA en s'emparant de la malette lors du Race for the Title match. Less Grossman appose son empreinte sanglante en disposant d'Adil Crusher et Stephan, devenant ainsi le nouveau Wire champion. La Small Package a triomphé de la Insane Team et du A&B Club, devenant les nouveaux champions par équipe. Urumi a remporté le championnat Lynx en battant Juan Ortega. Kim Tamakashi retient son titre Fire en l'emportant sur Art Alexander Anderson. Et Grip Sue est devenu le nouveau champion WWA en triomphant de Theo d'Or.

28 août 2011
Retribution IV : Path of Destiny. Matthew Duke a levé bien haut son trophée, la malette du Race for the Title match. Tigerclaw s'est imposé comme le seul invaincu de Retribution en battant l'autre prétendant à ce titre honorifique, Sharpy. Aucun vainqueur n'a été désigné pour le championnat Wire entre Miles Turner et The N., Miles conservant de ce fait la ceinture. La Divine Confidence Order, composée de Ben-J Torstin et Chimaira Manson, ont obtenu les titres par équipe en triomphant de LA Ligue (Bob Ivory et Bilal Asil) et l'équipe composée de Sean Westen et Cédric Darsa. Mustaine a conservé son titre Fire en disposant de Ravage. Il en est de même pour Juan Ortega qui garde son titre Lynx face à Chris Six. Enfin, alors qu'il faisait face à Luther Kay et Beetle, Art Alexander Anderson a réussi à conservé son titre WWA.

26 janvier 2012
Avalanche fut le dernier PPV de la Web Wrestling Association. Alors que Démon conserve sa ceinture Wire face à Stanley Rosenbaum et Lyn O'Hara, alors que Lily Blood et Luther Kay devenaient les nouveaux champions par équipe en battant Frank Simmons & Yson PoDesVrais, Chad Murray & Cédric Darsa et Thomas Winterhart & Cassandra Santa-Maria, alors qu'El Lince conserve son titre Fire face à Nathan Alexander, que Kim faisait de même pour le titre Lynx contre Chris Six et Destroyer, et que Tigerclaw devenait le nouveau champion de la WWA en battant Pétale Orientale et Beetle, Joe Tanto a annoncé la fermeture de la WWA.

6 juillet 2015
Après trois longues années, Luther Kay a annoncé via une interview avoir racheté les parts de ce qui restait de la WWA, devenant ainsi son nouveau propriétaire. Il a alors déclaré sa réouverture après des années d'inaction.

6 juillet 2015


This is War de 30 seconds to Mars se fait entendre et plusieurs fireworks explosent autour d'un écran géant encadré par un oiseau de feu et un V. Ces symboles représentés sont très clairs. Nous sommes à Retribution V Rebirth ! A la table des commentateurs, Frank Tean, John K et Triple A Art Alexander Anderson sont là et semblent même nous attendre.

John K. : RETRIBUTION, mes amis ! Ca y est, nous y sommes ! Bonsoir à toutes et à tous, et bienvenue à Retribution V ! C'est un immense honneur et un grand plaisir d'être ici parmi vous ce soir pour vous commenter ce premier PPV depuis la réouverture de la WWA, PPV qui sera sous le signe de la renaissance. A mes côtés, je retrouve bien sûr mes collègues Frank Tean et Triple A. Messieurs, je ne sais pas pour vous, mais j'ai vraiment hâte de pouvoir assister à ce show qui promet de grandes choses.

Frank Tean : Oh que oui ! Un plaisir partagé, mon cher John ! La WWA est officiellement remise sur les rails, et vu le monde qui s'est déplacé pour voir ce show, on peut dire qu'elle est en bonne voie pour continuer. En tout ça, je l'espère de tout coeur !

Triple A : Plusieurs lutteurs que je connais en parlaient encore par nostalgie, et espéraient un retour de la fédération. C'est désormais chose faite, et ça fait chaud au coeur de rentrer au bercail ! Maintenant, il n'y a plus qu'à continuer sur cette lancée et nous régaler de shows comme seule la WWA sait faire !

Coupant court au thème du Pay-per-view, la foule accueille avec lle plus grand enthousiasme l'arrivée sur le ring du Chairman de la WWA, Luther Kay. Bien sapé, micro en main, il dévale tranquillement l'allée centrale, prenant le temps de taper sur les mains tendues des fans des premiers rangs. Arrivé sur le ring, il se place bien au centre, et laisse exprimer la foule visiblement plus que ravie d'être là en nombre. Il se passe bien cinq minutes avant que Luther ne calme les fans en levant la main, demandant un peu de silence.

Luther Kay : Welcome back, RETRIBUTION !

Le public exprime sa joie, hurlant et commençant même à scander le nom du Pay-per-view majeur de la WWA. Le Chairman demande une fois encore un peu de silence afin de s'exprimer à nouveau.

Luther Kay : This is it ! Retribution V, le symbole de la renaissance. Le phénix s'envole de ses cendres. Et comme le phénix, la WWA a commencé de nouveau à l'état d'oeuf éclos, pour grandir et pouvoir devenir à nouveau un grand parmi la lutte professionnelle. C'est en tout cas ce que je souhaite en reprenant les droits de la WWA et la relancer. Voyez-vous, je me suis promené dans les coulisses, et ce que j'ai vu montre que je suis en passe de réussir mon pari. J'ai vu un roster heureux d'être ici, fier d'appartenir - à nouveau, pour la plupart - à cette fédération, de travailler pour elle et d'y performer. Et surtout, j'ai vu cette flamme dans leurs yeux, cette envie de créer à nouveau l'histoire, d'en écrire de nouvelles pages pour que l'aventure dure le plus longtemps possible ! Oui, la WWA est de nouveau en marche, et ce soir nous allons ensemble écrire une nouvelle page ! Ce soir, en Main Event, deux lutteurs vont s'affronter. L'un d'entre eux en ressortira vainqueur, et pourra brandir bien haut la ceinture majeure de la WWA en tant que premier champion suprême de cette nouvelle version de la WWA ! Est-ce que vous êtes prêts pour ça ?

La foule hurle, répondant par l'affirmative à l'unison. Luther esquisse un sourire, avant de conclure.

Luther Kay : Alors... PLACE A RETRIBUTION V !

??? : Wow wow wow ! Minute papillon !

Tout le monde se tourne vers le titantron, et la foule conspue d'entrée de jeu le nouvel arrivant, sourire Colgate sur le visage, lunettes de soleil cachant ses yeux.

Triple A : Ben tiens ! Il ne manquait plus que lui. Va-t-il encore une fois foirer son retour ?

Frank Tean : En tout cas, voici une acquisition de marque pour la WWA, le créateur de l'ancien show AXE : Julianinho !

Triple A : Tu sembles étrangement silencieux, John. Tu es malade ?

John K. : J'observe et j'analyse, mon cher Art. En tant que Voix de la WWA, je me dois de rester concentré sur notre travail. J'ai cependant bien hâte d'entendre ce qu'il a à dire face au Chairman.

Le Crazy kid s'approche du ring, montant les marches métalliques avant de passer les cordes pour se retrouver face à un Luther Kay impassible.

Julianinho : Comment peux-tu faire en sorte de lancer un grand show comme Retribution sans mettre ton meilleur atout, à savoir moi-même, dans un match ? J'ai été l'un des piliers de la WWA, j'ai même aidé à la gestion de la WWA en créant AXE et en donnant les lettres de noblesse à la compagnie par mes actions ! Je MERITE une place dans ce show ! Alors que cela te plaise ou non, je vais rester sur ce ring et organiser un Open Challenge à quiconque aura les couilles de se mesurer au meilleur des meilleurs : moi !

Luther Kay : Un Open Challenge, hein ! Soit, je n'y vois pas d'inconvénients. De toute façon, entre nous, on sait très bien comment se finnissent chacun de tes retours. En tout cas, bienvenu à la WWA ! Mais en tant que Chairman, je te rappelle juste une chose : ici, tu es un lutteur comme les autres, et tu es mon employé. Cela fait de moi ton boss. Tu as peut-être déjà foutu le bordel à la FGB et contre Kronos, mais ici tu n'es pas à la FGB, et je ne suis pas Kronos. Essaie, et tu verras comment je gère les fauteurs de trouble. Ceci étant dit, je te souhaite une bonne chance dans ton entreprise. ET QUE LE SHOW CONTINUE !

Sans laisser au Crazy Kid le temps de répondre, Luther sort du ring, donne son micro à un officiel avant de repartir sans se retourner vers les coulisses.

Julianinho : C'est ça, rentre chez toi et laisse les grands gérer ton récieux show. Quant à tous les planqués qui se font passer pour des lutteurs, j'attends toujours que l'un de vous ait le courage de venir m'affronter. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous mordre, cela ne durera pas longtemps et vous pourrez retourner jouer à la consol...

Un thème résonne soudain dans l'arène, sous quelques huées des fans qui ont reconnu la musique. Et le sourire de Julianinho s'agrandit lorsqu'il s'aperçoit que le lutteur ayant répondu au challenge est en fait une lutteuse : Amalia Perez ! Elle déambule sur l'allée centrale, un sourire aguicheur sur les lèvres, alors que Julianinho semble amusé par cette apparition, ne prenant visiblement pas au sérieux la jeune femme.

Mais alors qu'Amalia allait entrer sur le ring, voilà qu'OTA court depuis le Titantron et attrape la chevelure d'Amalia pour lui cogner la tête contre l'apron ! Il n'en faut pas plus à Julianinho pour se poser contre les cordes et apprécier le spectacle qui s'offre à lui. Il regarde d'un oeil amusé la bagarre qui se déroule sur le ring, un vrai catfight que se livrent les deux jeunes femmes se rendant coup pour coup. Aucune des deux femmes ne réussit à prendre le dessus et voilà que le Crazy Kid décide soudainement d'attraper Amalia Perez qui était placée sur son adversaire. il la pousse dans un coin puis se place devant elle, les deux mains en avant pour éviter que OTA, qui vient de se relever, ne se jette sur l'autre femme.


John K. : Voilà un vrai bonhomme ! Il a raison, ça devenait une bagarre barbare.

Triple A : Un Catfight pour commencer la soirée, pourquoi pas ! Cela fait plaisir aux yeux même si nous ne sommes pas vraiment dans le domaine de la lutte professionnelle.

Frank Tean : C'est vrai qu'avec Julianinho, on reste dans le cat fight.

Julianinho semble parler aux deux dames puis fait mine qu'il veut recevoir un bisou de la part des deux dames. Il ferme les yeux et attend les bras croisé mais tout ce qu'il reçoit, c'est une double gifle de la part des deux dames. Il n'en faut pas plus à l'arbitre pour faire sonner la cloche, officialisant le match !

DING DING DING!


Nouvelle gifle de la part d'OTA, une autre d'Amalia. OTA lui place un coup de pied sur l'abdomen et l'envoie en dehors du ring. Elle ne fait pas attention à Perez qui l'attrape par derrière et lui place un Full Nelson Bulldog. Elle regarde son adversaire qui est sur le dos et se dirige vers un coin pour grimper les cordes. Elle compte déjà placer son Diving Moonsault mais OTA s'est déjà relevé et fonce sur son adversaire pour la pousser en dehors du ring. Amalia atterrit directement sur Julianinho qui venait de se relever.

Amalia se relève directement, le choc a été amorti grâce à ce coussin confortable. Elle regarde sur le ring et voit OTA lui faire signe de revenir. La latine regarde Julianinho et décide de le relever et de l'envoyer sur le ring. OTA regarde le Crazy Kid qui commence à se relever en se cramponnant à ses jambes. Elle tente de le mettre debout mais il fait le poids mort et tient vraiment bien son adversaire. OTA essaye de s'en débarasser et ne fait pas attention à Perez qui s'est placé sur la troisième corde et qui se jette sur elle avec un Missile Dropkick. OTA est au sol, Amalia se relève et se prend un petit paquet de Julianinho : Un... Deux... Dégagement d'Amalia Perez.

John K. : Regardez l'intelligence de Julianinho. Il aurait pu remporter ce match sans placer un coup en bon opportuniste !

Triple A : Opportiniste, c'est le mot. Tu es sûr que ça va, John ? Pas de remarque particulière sur Julianinho ?

John K. : Pourquoi ? Il est un lutteur comme les autres, et la Voix de la WWA sait rester neutre !

Les deux se relèvent et Perez lui place un coup de pied sur l'abdomen. Elle le projette dans les cordes et le Crazy Kid revient en lui plaçant un Spinning Wheel Kick. OTA se relève et se prend un Dropkick de Julianinho. Il attend que les deux femmes se relèvent près des cordes et les envoie en dehors du ring grâce à une Double Clothesline. Julianinho expose maintenant ses muscles ce qui lui vaut quelques huées de la part de la foule. Il continue d'autres poses jusqu'à qu'il voit que les huées se font moins fortes et laissent place à des cris d'encouragement pour les deux dames. Il regarde ce qui se passe en dehors du ring et voilà qu'elles ont repris leur combat.

OTA semble avoir repris ses esprits plus rapidement puisqu'elle a pris le dessus sur son adversaire et l'envoie même contre les escaliers. Elle monte maintenant sur la table des commentateurs et semble prendre de l'élan. Elle regarde Perez en train de se relever puis fonce et saute pour le Jump punch in the Face ! Malheureusement pour elle, Amalia s'est écarté au dernier moment et elle s'écrase contre le coin du ring exterieur. La latine est debout et regarde son adversaire au sol en s'essuyant le front. Elle ne fait pas attention à Julianinho qui est monté sur la troisième corde et qui se jette sur elle avec le Sentence of Kid. Elle se retourne mais c'est déjà trop tard.

Frank Tean : Quel match ! Vraiment du beau spectacle.

John K. : Trois style vraiment différents, cela ne peut qu'augurer du bon.

Triple A : A trois, c'est surtout de l'action non stop. Et je ne peux qu'adhérer, notamment lorsque lesdits lutteurs s'en donnent à coeur joie.

Le Crazy Kid se relève et regarde ses deux adversaires afin de voir qui est la plus sonnée des deux. Il choisit OTA et la relève afin de la placer sur le ring. Il monte sur le ring et fait le tombé : Un... Deux... Dégagement de OTA. Julianinho semble exaspéré et décide de faire un Headlock à son adversaire. Le public semble encouragé OTA ce qui pousse Julianinho à mettre plus de pression. L'arbitre demande si elle veut abandonner, elle refuse. Elle commence même à se relever. Julianino se relève avec elle et se prend un premier coup de coude sur l'abdomen puis un second et un troisième qui fait lacher la prise. OTA court dans les cordes opposés afin de prendre de l'élan, fonce sur son adversaire et se fait surprendre par le Crazycrossface. Le Crippler Crossfade du Crazy Kid placé directement au centre du ring !

OTA souffre par la prise mais voilà qu'Amalia Perez s'est placé sur la troisième corde et se jette sur le Crazy Kid avec son Diving Moonsault. Les jambes ont atterit directement sur la tête de Julianinho qui lache la prise en se tenant le visage. Perez relève OTA et l'envoie contre les cordes où Julianinho s'aidait pour se relever. OTA réussi à placer le Flying knee Ko sur son adversaire qui, une fois au sol, roule en dehors du ring. Elle se relève et ne fait pas attention à Perez qui lui fonce et commence à placer le Stratusfaction. Elle rebondit sur les cordes et va finir la prise mais OTA la projette en avant. Dans l'élan, Amalia rebondit sur les cordes, fonce sur son adversaire et les deux se placent une Clothesline.

Frank Tean : Julianinho dehors, il semble bien que la victoire va se disputer entre les deux.

John K. : On peut voir qu'elles ne s'aiment pas. Y en a vraiment une qui va réussir à prendre le dessus sur l'autre ?

Les deux femmes commencent à se remettre du choc puis commencent à se relever. Elles se regardent et voilà qu'Amalia met le premier coup avec une gifle qui vaut des huées de la part de la foule. OTA réplique avec un Middle Kick sous les applaudissements. Nouvelle gifle, nouveau middle kick. Nouvelle gifle mais contré cette fois et c'est un enchainement de divers Kick qu'OTA propose à son adversaire avant que cette dernière lui place un Eye Poke qui l'aveugle. Amalia attrape son adversaire et part pour le Stratusfaction, parfaitement executée. Elle se relève et se fait envoyer hors du ring par le Crazy Kid. Il regarde OTA et se jette sur elle pour le tombé : Un... Deux... Trois !

Spoiler:
 

Frank Tean : Ce vol ! Julianinho vient de subtiliser la victoire à Amalia et se l'approprier pour son compte ! Un match remporté en total opportuniste, marque de fabrique du Crazy Kid.

John K. : Serait-ce finalement un retour réussi de la part de Julianinho ?

Triple A : On dirait bien. Mais la soirée n'est pas finie, et je suis sûr qu'à un moment, il va se chier. C'est dans son karma.

Burn Burn, de Lostprophets, résonne à nouveau dans l'arène, signifiant la victoire du Crazy Kid qui lève bien haut les bras pour la fêter comme il se doit. Il prend le temps de prendre la pause sous le regard médusé d'Amalia qui n'en revient pas. Mais alors que Julianinho se pavane sur le ring, il se prend un Low Blow par derrière de la part d'OTA ! Il s'écroule sur le sol en se tenant les roubignoles, avec OTA qui se pare d'un rire gras... avant de se prendre un Missile Dropkick en pleine face ! Amalia revient dans la partie et assomme sa rivale en la balançant contre un des poteaux métalliques du ring ! Elle aussi prend un peu de temps à contempler son travail, mais subit le Crazy Kick en plein visage ! Julianinho s'est relevé et a décidé que personne ne doit gâcher sa fête. Il finit par se tenir seul sur le ring sous les copieuses huées du public, devant les deux lutteuses inconscientes sur le sol.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 17:04, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:10

Nous nous retrouvons en coulisses avec la ravissante Sarah Carlsbury au micro, tout sourire. A ses côtés se trouve l'Imperator, Theo d'Or.

Sarah Carlsbury : Nous sommes avec Théo d'Or, à quelques encablures du Main Event de Retribution V, qui verra le couronnement du tout premier champion de la "nouvelle" WWA! Théo, êtes vous prêt pour ce match?

Théo : Oui.

Sarah : C'est tout?

Théo : Que dire de plus? Je suis toujours prêt avant un match ; pourquoi ne le serai-je pas avant celui-ci?

Sarah : Vous dites avoir de grand projet pour ce titre ; ce ne serait donc pas pour vous une fin en soit que de l'avoir?

Théo : Non ; j'estime, comme je l'ai souvent répété, que nous avons une responsabilité en tant que lutteurs, envers le public. Cette responsabilité décuple en tant que champion ; notre voix porte plus, nous nous devons d'être un guide pour cette compagnie. Avec tout le respect que je peux avoir pour Cédric, je suis plus apte à l'être.

Sarah : Certes ; néanmoins, c'est Cédric le favori de la foule. N'est-ce pas lui qu'ils voudraient pour "guide"?

Théo : Sarah, le public ne sait pas forcément ce qui est bon pour lui. Montrer la voie n'est pas toujours chose facile ; mon discours peut ne pas plaire ; mais je sais être dans le vrai. Je ne cherche pas à plaire - contrairement à certains. Je fais ce qui est juste, je m'offre en tant qu'exemple. Je n'ai donc rien à me reprocher, même si personne ne voulait me suivre.

Sarah : On vous reproche d'être un fasciste notamment... par rapport à certains de vos propos sur Wes Yesco et les "gros".

Théo : Je me refuse à répondre à de telles bêtises. Chacun devrait voir que je ne tente que de faire le bien de tous. Et c'est pour cela que le titre me serait plus utile qu'à Cédric. Le discours inoffensif de Cédric ne peut lui apporter aucune inimitié ; mon discours mordant est dérangeant. On a tôt fait de tancer celui qui veut sortir les autres de leur paresse molle, qui veut faire bouger la médiocrité stagnante. Je fais fi des critiques.

Sarah : Un dernier mot?

Théo : Trois plutôt : ALEA JACTA EST!

---

Blood of the kings de Manowar résonne dans la salle. Les lumières se focalisent sur l'entrée et Kronos apparaît. Il jauge la salle l'air sûr de lui pendant quelques instant puis se dirige vers le ring, calmement.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 105 kg pour 1 mètre 86 : "Le Maître Sinistre"... KROOOOOOOOOONOOOOOOOOOOOOOS !

Il sourit légèrement quand les spectateurs du premier rang le huent ou l'insultent. Il monte dans le ring. Il enlève sa veste noire, la pose dans un coin puis se dirige vers le coin où est suspendu le Steel Pipe qu'il regarde quelques secondes puis s'étire un peu dans les cordes.

Frank Tean : Nous y voilà, Brutal Ravage contre Kronos. Le jeune lutteur va t'il réussir à se venger de celui qui mène la vie dure depuis son arrivée à la WWA ? C'est un sacré challenge auquel il va s'attaquer. Kronos est un vétéran, un vrai tacticien. Il n'est pas imbattable mais c'est un sacré boulot de le faire perdre. Plusieurs s'y sont cassé les dents.

John K. : Vous avez raison, Frank. Ce n'est pas le lutteur que je préfère mais on doit bien admettre que son palmarès est impressionant. Le donner en entier serait trop long !

Triple A : Vous l'auriez fait pour Julianinho , John. Mais c'est vrai que ça aurait été beaucoup plus rapide. Pour revenir au match, je pense que Brutal Ravage a une chance de gagner ce match. Il est moins expérimenté mais il a l'avantage de la fraîcheur et du dynamisme. Il peut surprendre Kronos, il faut le prendre en compte. Le voilà qui arrive d'ailleurs !

Bubble Bath de The Swiss se fait entendre. Brutal Ravage marche d'un pas soutenu vers le ring, ne regardant pas forcément les fans.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, pesant 118 kg pour 1 mètre 91 : BRUTAAAAAAAAAAAAAAAAL RAVAAAAAAAAAAAAAAAAAGE !

Un sourire se dessine sur son visage, puisqu'une fois au niveau du ring, il pose son genoux sur l'apron, puis lève son bras en lâchant un cri de ralliement, tel un barbare des pleines nordiques. Il entre dans le ring, regarde aussi l'objet brillant sous les projecteurs puis reporte son attention de Kronos qui fait des gestes vers le Steel Pipe en expliquant qu'il va s'en servir pour le détruire. Ravage le regarde quelques secondes et Doug Chéreau vient se mettre entre les deux lutteurs. Il leur explique les règles du match. Si le Steel Pipe est décroché, ce sera la seule arme autorisé pendant ce combat. Les deux hommes font comprendre qu'ils ont compris et Doug fait sonner la cloche.

DING DING DING!


Ravage se précipite  pour saisir Kronos mais celui-ci esquive facilement, un sourire aux lèvres. Ravage tente  aussitôt la même attaque mais une fois encore, le Kro fait un pas de côté tout en attrapant un bras de son adversaire au passage. Il lui porte une clé de bras qu'il transforme rapidement en une projection dans les cordes. Ravage rebondit, revient sur Kro qui tente une Lariat. Esquivé. Brutal prend appui sur les cordes opposées, revient pleine vitesse, saute et explose Kronos avec un European Uppercut vrillé. Le vétéran recule contre les cordes. Brutal le charge. Surpassement de Kronos et son adversaire prend un vol par dessus les cordes. Il s'écrase lourdement au sol.

Dans le ring, Kronos regarde Ravage au sol, sourit l'air de se dire que c'est trop facile puis se dirige vers le coin où attend le Steel Pipe. Il arrive contre les cordes mais Ravage est déjà de retour dans son dos ! Il charge Kronos avec un coup de coude dans la nuque, le projette dans le coin opposé et se rue sur lui. Corner Lariat avec un énorme impact. Kronos glisse au sol, le dos contre le coin. Ravage en profite pour lui envoyer des coups de genoux violents dans la face. Kronos glisse au sol et Brutal va directement vers le Steel pipe. Il y est presque quand Kronos l'interpelle. Ravage se retourne pour voir son adversaire tituber en se tenant aux cordes et en lui faisant signe de revenir se battre. Brutal hésite puis finit par obtempérer.

Alors qu'il s'approche, Kronos roule sous les cordes et sort du ring. Brutal le regarde quelques secondes. Il n'en faut pas plus au Kro pour le surprendre en lui saisissant les chevilles et en le tirant d'un coup sec hors du ring. Le vétéran ne lui laisse pas le temps de reprendre ses esprits et lui claque la tête contre le tablier du ring, sous les ordres de Doug Chéreau qui lui demande de remonter. Kronos lui fait signe qu'il a compris mais il continue pourtant son attaque. Il projette Brutal contre les escaliers en métal et lui assène un Running Knee en pleine poire. Il remonte ensuite dans le ring, un grand sourire sur le visage. Tranquillement, il va pour décrocher le Steel Pipe.

Triple A : Kronos fidèle à lui-même ! Toujours un sale coup dans la besace ! Ravage s'est fait avoir comme un bleu.

Frank Tean : Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi pas Ravage est revenu sur ses pas. Il n'avait plus qu'à décrocher l'objet pour prendre un avantage certain.

Triple A : C'est là toute l'intelligence de Kronos. Il a misé sur l'impulsivité et le côté bagarreur de son adversaire. C'est un fin psychologue, il jauge bien ses opposants.

John K. : N'importe quoi. On parle de Kronos là. Vous vous emballez tous les deux.

Frank Tean : Ce qui n'est jamais votre cas, John.

Pendant ce débat fort intéressant, Kronos a mis ses pieds sur la deuxième corde et tend le bras vers le Steel Pipe. Il va le décrocher quand Ravage lui saisit une cheville et le fait chuter en tirant dessus. Brutal apprend vite ses leçons on dirait. Il remonte dans le ring au moment où Kronos se relève et lui porte un Running European Uppercut particulièrement violent. Il enchaîne avec une Gutwrench Suplex et tente le premier tombé du match. Dégagement de Kronos au compte de 2. Le vétéran se remet debout mais Ravage lui inflige une série de kicks dans les jambes, suivi par deux ou trois coups de boule puissants. Kronos titube et Superkick de Ravage ! Non ! Kronos lui a attrapé le pied et retourne la prise en Single Leg Boston Crab !

On sent que Kro essaie d'appliquer le plus de pression possible mais Brutal ne le laisse pas faire. A la force des bras, il parvient à rouler sur lui-même et, dos au sol, se retrouve face à Kronos. De sa jambe libre, il envoie un coup dans la face de son adversaire qui lâche sa jambe. Brutal se relève d'un bond. Il passe derrière Kronos pour une Belly-to-back mais le Kro se dégage d'un coup de coude en pleine gueule. C'est à son tour de passer dans le dos de son adversaire et d'envoyer la Belly-to-back. Ravage retombe sur ses pieds. Kronos se retourne, confiant, et Superkick dans sa tête ! Ravage tente à nouveau le tombé. Dégagement de Kronos.

De frustration, Brutal frappe le ring. Une fois debout, il observe Kronos qui se remet sur ses pieds. Ravage part vers les cordes, rebondit, revient pleine vitesse vers son adversaire qui le projette en l'air et Pop-Up Powerbomb ! Kronos retombe sur ses fesses. Malgré son contre, il semble épuisé. Il ne tente même pas le tombé, il reprend son souffle. Il jette un coup d'oeil vers le Steel Pipe.

Frank Tean : Ravage pose beaucoup de problèmes à Kronos. Si il pensait avoir un match tranquille, il en est pour ses frais.

John K. : Brutal n'en a rien à faire du Steel Pipe, il veut juste détruire Kronos. Le vieux par contre semble focalisé sur l'arme. Il semble penser que sa seule option est de la décrocher. Ce n'est peut-être pas la bonne stratégie.

Triple A : A part, le terme « vieux », je suis assez d'accord avec vous John. Kronos devrait revoir sa stratégie, ça pourrait lui coûter le match.

Effectivement, Kronos se remet debout et repart vers le Steel pipe. Il monte sur la deuxième corde, tend le bras et ça y est ! Il tient le Steel pipe ! Sauf que Ravage s'est remis debout. Il rejoint Kronos sur la deuxième corde et lui porte une Belly-to-back. Le choc est si violent que Kronos lâche la barre de fer qui rebondit et tombe hors du ring. Les deux hommes ont du mal à se remettre sur pied. Ils y parviennent en même temps. Ravage tente  une Lariat mais il est stoppé par un coup de pied dans l'abdomen. Kronos choppe sa tête et DDT. Cette fois, le vétéran tente le tombé mais Brutal se dégage à temps. Kronos se relève et porte un Leg drop. Il s'éloigne un peu de son adversaire, attend qu'il se relève et Spear ! Il a quasiment découpé Brutal. Cette fois il ne tente pas le tombé mais sort du ring pour retrouver le Steel Pipe.

Kronos farfouille pendant quelques instants avant de mettre enfin la main sur l'objet tant convoité. Il le saisit et le regarde comme si il avait trouvé le saint Graal. Il se retourne pour revenir dans le ring, juste à temps pour voir un Brutal Ravage lui foncer dessus. Topé Suicida ! Les deux hommes s'explosent contre la barrière de sécurité. Ravage se relève en hurlant, les deux poings serrés. Il attrape Kronos par les cheveux pour le relever mais le Maître Sinistre  lui envoie un coup de Steel Pipe dans les abdos. Ravage recule et cette fois c'est dans la tête qu'il mange l'acier. Le sang se met aussitôt à couler de son front. Kronos lui envoie un nouveau coup de Steel Pipe, dans le dos cette fois. Brutal s'écroule.

Sans lâcher sa clé, Kronos soulève son adversaire et le fait rouler dans le ring. Plutôt que de le couvrir pour le tombé, il attends que Brutal se relève pour lui filer un coup fatal. Ravage finit par se remettre debout, titubant, l'air toujours inconscient. Kronos s'approche, lève le bras … Spinebuster de Brutal sorti de nulle part! Avant que Kronos puisse comprendre ce qui lui arrive, Brutal le soulève en Suplex, le projette en avant et Discus Lariat ! Non ! Kronos lui a coincé la gorge avec le Steel Pipe. D'un genou dans le dos, il force Ravage à se coucher sur le ring et il place le Krosfel Jacob (STF) avec le Steel Pipe coincé sous le menton de son adversaire ! Ravage résiste, le visage en sang, mais finit par taper. Doug Chéreau fait sonner la cloche.

Spoiler:
 

Kronos se relève en souriant, le Steel Pipe toujours à la main. Il lève les bras en l'air alors que Doug Chéreau s'occupe de Brutal Ravage toujours au sol. Après avoir constaté que Brutal Ravage est tombé dans l'inconscience, l'arbitre fait le signe du X, demandant à ce qu'on évacue le lutteur sur une civière. Kronos en profite pour réclamer un micro, ce qu'il obtient.

Kronos : Ceci n'est que le commencement, cher public. Vous, les jeunes pousses qui avez signé à la WWA, êtes encore un peu trop verts pour prétendre ne serait-ce que fouler ce ring. Aussi, en tant que vétéran, il est de mon devoir de vous inculquer quelques leçons dont vous vous souviendrez longtemps. Ceci est votre baptême du feu, et aucun de vous n'allez y échapper ! Après tout, il faut bien quelqu'un pour vous accueillir comme il se doit !

Il finit par relâcher le micro sous les nombreuses huées, et repart en coulisses sans dire un mot de plus, sourire aux lèvres.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:11

Marathon résonne dans l'arena, William Tyler Banks arrive sous le Titantron, la tête cachée avec une veste à capuche. Il s'arrête quelques secondes avant d'ôter sa veste et de regarder les spectateurs d'un air suffisant, déclenchant leurs huées. WTB continue alors son chemin, défiant la foule du regard. Arrivé sur le ring, il grimpe dans l'un des coins et lève les bras, sous un florilège de feux d'artifice.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 100 kg pour 1 mètre 93 : "The Chosen One"... WILLIAM TYLEEEEEEEEEEER BAAAAAAAAAAAANKS !

Quand sa musique d'entrée retentit, MJ Price arrive sous le titantron en marchant, sourire aux lèvres. Lorsque le mot Awesome résonne, il se désigne avec les pouces, ce qui déclenchent successivement 3 feux d'artifices dorés. Puis il retire sa capuche et court vers le ring.

Giulia Peccini : Et son partenaire, pesant 86 kg pour 1 mètre 81 : "The Awesome One"... MJJJJJJJJ PRIIIIIIIIIIIIIIIIIICE !

Une fois à l'intérieur, il monte sur le turnbuckle et se désigne à nouveau avec le pouces en criant sa catchphrase "Talent is Mine". Ensuite, il s'asseoit sur la deuxième corde en attendant son adversaire.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring leur adversaire, pesant 115 kg pour 1 mètre 93 : "The Most Violent Swiss"... MAAAAAAAAAARK GAILLAAAAAAAAAAAAAARD !

Les premières notes de Watchmaker du groupe Hands Like Houses se font entendre. Peu après, un léger voile de fumée apparaît sur le sol se situant sous le titantron. Un drapeau suisse apparaît ensuite sur cette écran géant avant de laisser place à une vidéo compilant les plus beaux SMIS que Mark Gaillard a pu réaliser dans sa carrière ! L'Horloger arrive enfin en chair et en os sur le stage accompagné de son drapeau blanc. Il salue la foule de façon très neutre, puis s'avance tranquillement vers le ring. Le suisse marche ensuite jusqu'au pieds du ring, là, puis marque un léger temps d'arrêt afin de regarder son poignet, faisant mine de regarder l'heure. Mark Gaillard se dirige ensuite vers les escaliers métalliques et monte ceux-ci. Il essuie, par la suite, les pieds sur l'apron du ring avant de passer entre les cordes et rejoindre l'aire de combat, puis retire son t-shirt qu'il lance dans la fouler avant de s'échauffer une dernière fois la nuque et les poignets avant que le match ne débute.

Frank Tean : Et maintenant, ce que tout le monde attend, qui sera le partenaire de Mark Gaillard ?

Finalement, personne arrive. L'arbitre du match, Doug Cherreau lui demande si on doit encore attendre mais le suisse lui montre le drapeau blanc avant de le poser en dehors du ring.

John K. : C'est une blague ? Au nom de la neutralité, il ne fera pas équipe ?

Triple A : Respectez ce choix courageux John. Ou débile car ça reste du deux contre un.

Doug regarde l'enforcer du match Urumi qui hausse les épaules. Il regarde en direction des commentateurs qui ne font pas de meilleures réactions. Voilà que Price et Banks sourient au fait de savoir que le suisse sera tout seul. Price commence déjà à avancer vers son adversaire pour entamer le combat mais voilà que son partenaire le stoppe. Apparemment, lui aussi veut commencer le combat. Cela ne plait pas à l'Awesome One et commence une petite discussion entre les deux hommes. N'étant pas venu pour discuter, voilà que le suisse se jette sur eux et leur porte une Double Clothesline. WTB est le premier à se relever et se fait envoyer en dehors du ring. Price se relève à son tour et l'arbitre lance le début de la rencontre.

DING DING DING!


Gaillard profite de l'effet surprise en enchainant son adversaire avec des droites. Price recule en se protegeant contre un coin mais ça n'arrête pas l'horloger qui continue d'enchainer son adversaire. Mark projette maintenant son adversaire contre le coin opposé et lui fonce dessus. Malheureusement pour lui, MJ s'écarte au dernier moment. Le suisse s'écrase contre le coin puis se faire prendre en German Suplex. L'Awesome One se met assis et reprend sa respiration en regardant son adversaire au sol puis son partenaire qui se dispute avec Doug Cherreau car ce dernier l'empêche de rentrer. Voilà qu'Urumi intervient dans cette dispute en engueulant à son tour l'Elu. Price met fin à la dispute en faisant le tag avec son partenaire. Sourire de Price qui indique à Banks que la place est à lui. WTB lui rend son sourire, entre sur le ring et place un coup de genou sur la tête de son adversaire qui commence à se relever.

WTB enchaine son adversaire en lui mettant des coups de pied, prend son élan et place une descente du coude. WTB lève les bras sous les huées de la foule. Seul son partenaire applaudit. Banks voit ça et décide de faire le tag à Price et comme lui tout à l'heure, il lui fait signe que la place est à lui. Price entre sur le ring et attend que son adversaire se relève. Une fois chose fait, il lui fonce dessus et lui porte une Clothesline. Il lève les bras à son tour et nouvelles huées de la part du public sauf de la part de l'élu qui l'applaudit.

Frank Tean : Du grand n'importe quoi.

John K. : Vous ne voyez pas le bon côté des choses. Nous assistons à la naissance d'une des meilleures équipes du monde !

Triple A : Tant que les égos restent dans leur coin, ça restera une équipe.

Price traine son adversaire vers son coin et fait le tag avec son partenaire. WTB entre et les deux hommes placent des coups de pied sur le corps de leur adversaire avant que Doug demande à MJ de sortir du ring, ce qu'il fait. WTB fait le tombé : Un... De... Dégagement du suisse. L'élu relève son adversaire et voilà qu'il l'envoie hors du ring. Il veut le rejoindre mais l'arbitre l'en empêche. WTB insiste mais c'est pour mieux dissimuler Price qui se rapproche maintenant de Gaillard. Cependant le voilà repousser par Urumi qui lui fait signe de regagner son coin. Dispute entre les deux jusqu'à que MJ montre ce que le suisse est en train de faire. En effet, il vient de prendre son drapeau blanc et s'apprête à l'utiliser comme une arme. Il veut monter sur le ring mais Urumi lui retire une fois qu'il est monté sur l'apron.

Gaillard lui crie de lui rendre son drapeau qui ne s'agit qu'une marque de la neutralité. Banks tente d'en profiter en approchant de lui mais Mark avait vu le coup venir et prend la tête de son adversaire pour lui faire gouter les cordes. Banks est envoyé au sol et voilà que Gaillard se retrouve également au sol mais en dehors du ring. En effet, Price a profité qu'Urumi soit parti mettre le drapeau sur la table des commentateurs pour tirer le pied du suisse qui s'est écrasé tête première contre l'apron. Urumi ordonne à Price de retourner dans son coin, ce qu'il fait.

Frank Tean : Avec ce drapeau, vous allez commenter avec neutralité John ?

John K. : Je commente toujours avec neutralité. Mais on a vraiment une excellente équipe.

Triple A : On a surtout une équipe et un mec seul.

Price monte sur l'apron et fait le tag avec Banks avant de ressortir du ring pour chercher Mark Gaillard. Il le place sur le ring et monte à son tour. Il fait le tombé : Un... Deux... Dégagement de Mark Gaillard.  L'Awesome One se relève et commence à placer des coups de pied sur le corps de son adversaire en tournant autour de lui. Le World of Price est executé. Il attend maintenant que son adversaire se relève et le tient en position de DDT puis se désigne du doigt en criant "Talent is mine !" Cependant il ne pourra pas appliquer le DDT puisque Mark le soulève et le projete devant lui. Price s'écrase au sol et se relève en se tenant l'abdomen mais est de nouveau envoyé au sol par un Big Boot. Price se relève complètement groggy et voilà que son adversaire le porte sur ses épaules afin de lui porter le SMIS. La prise de finition ne sera pas conclue puisque Price passe derrière son adversaire. Gaillard se retourne et anticipe le Dropkick de son adversaire en prenant ses jambes. C'est parti pour le Boston Crab !

Frank Tean : Et si Mark gagnait avec cette prise ?

John K. : Ce serait surprenant mais c'est possible. Ils sont au centre du ring. Oh mais qui voilà ?

William Tyler Banks : Donnez moi ça vous !

Triple A : Salut Willy.

WTB vient de prendre le drapeau blanc et l'envoie sur le ring. Voilà qu'Urumi vient le voir mais Banks dit seulement qu'il demandait la neutralité. Gaillard a stoppé sa prise et regarde l'Elu qui lui demande la neutralité. Le suisse regarde à côté de lui et voit le drapeau blanc, il le ramasse sous le regard content de WTB. Urumi se dépêche de monter sur le ring et lui arrache le drapeau blanc. Banks est furieux et monte sur le ring mais voilà qu'Urumi le chasse du ring en le menaçant avec le drapeau. C'est au tour de Gaillard de lui arracher le drapeau des mains mais voilà que Price a eu le temps de retrouver ses esprits et lui place le Price DDT ! Il fait le tombé : Un... Deux... Tro... Dégagement de Mark Gaillard !

Triple A : Toujours le même Willy.

William Tyler Banks : J'attends juste que cette folle me laisse retourner dans mon coin. C'est inadmissible ce genre de comportement.

John K. : Vous faites du bon travail en tout cas.

Frank Tean : Facile à deux contre un...

Urumi fait signe à WTB de retourner dans son coin. Banks demande d'abord à ce qu'elle lache le drapeau, ce qu'elle fait. L'élu retourne dans son coin où son partenaire l'attend. Le tag est fait. WTB se place derrière son adversaire qui se relève et veut placer le Greatness ! Mais Mark ne se laisse pas faire et c'est une lutte pour savoir si la prise sera portée ou non... Et le suisse arrive à se dégager de la prise ! WTB semble surpris et fonce sur son adversaire afin de se prendre un Powerslam ! La foule applaudit le suisse qui regarde son adversaire au sol et part pour une descente du genou sur un bras, puis sur le ventre. Il continue sur d'autres membres, c'est le tour de l'horloge ! Le suisse se relève et attend que son adversaire fasse de même. L'élu est debout et voilà qu'il se fait prendre sur les épaules du suisse pour le SMIS !

Mais voilà que Price monte sur le ring et descent son partenaire. C'est maintenant lui qui est porté pour le SMIS ! Et voilà que le finish est placé ! Gaillard commence à se relever et se prend le WTB Experience ! Le suisse roule en dehors du ring. Banks prend des nouvelles de son partenaire avant de vouloir rejoindre son adversaire mais l'arbitre veut l'en empêcher. Discussion entre les deux mais voilà qu'Urumi demande à Banks d'écouter ce que l'arbitre lui dit. Le fait qu'elle n'ait pas de drapeau, l'élu se moque d'elle. Pendant ce temps, personne ne fait attention à Price qui a rejoint Gaillard en dehors du ring et encore moins le fait que Gaillard s'est emparé du drapeau blanc pour mettre un coup à l'Awesome One.

John K. : C'est une disqualification ! Que l'on annonce une disqualification !

Triple A : Un petit coup de drapeau, c'est pas méchant. D'autres armes le suisse !

Frank Tean : Les règles sont les règles, il n'y a pas d'objets autorisés.

Voilà que le suisse monte avec son drapeau et place également des coups sur l'élu. L'arbitre n'a pas d'autres choix que d'arrêter le match.

Spoiler:
 

Le lutteur suisse, colère, fracasse le drapeau en un coup violent sur le dos de l'Elu ! Il vient ensuite pour s'occuper de MJ Price, en tout bon adepte de la neutralité et de l'équilibre, mais Price le surprend avec un Jawbreaker ! Gaillard est légèrement sonné, mais s'effondre sur le sol après un énorme coup de pied de la part de Price avec l'aide d'un William Banks à quatre pattes pour faire trébucher son adversaire. Et voilà MJ Price qui aide William à se relever et motive son partenaire afin de s'occuper du Suisse. Ils commencent à le tabasser à deux contre un !

Triple A : Urumi a du courage pour faire respecter la loi, elle réussit à dégager Banks et le repousser loin du Suisse !

Mais ce n'est pas suffisant, et seule, elle ne réussit pas à contenir cet élan de violence gratuite. Alors que Price est toujours occupé à balancer des coups sur Gaillard, Urumi se retourne et le repousse lui aussi, laissant cependant William Banks toute lattitude pour prendre le relai sur le pauvre Suisse. OH ! Monstrueux Running Big Boot en pleine face ! William Banks vient de se faire proprement sécher sur place par...

Frank Tean : Elena Irons ! Les news disaient vraies ! Elena vient de confirmer sa présence en venant en aide à Urumi et surtout Mark Gaillard !

Triple A : Une bonne acquisition de la part de la WWA qui a signé une ancienne championne !

John K. : Attention, elle a beau avoir un palmarès, elle n'a encore absolument rien fait à la WWA ! Heureusement que la Voix de la WWA vous le rappelle !

Les forces viennent de s'équilibrer, voire de s'inverser en défaveur de William Banks et MJ Price qui préfèrent reculer et sortir du ring face à Elena Irons et Urumi qui font rempart afin de protéger et permettre à Mark Gaillard de récupérer de ce tabassage en règle et se relever à son tour. Visiblement très en colère, il finit par gueuler sur Banks et Price qui préfèrent retourner en coulisses.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:42, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:11

Frank Tean : Place à l'affrontement entre Max Rix et Flying Booya à présent !

Triple A : Le Brawling contre le High Flying ... tout une opposition de style !

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 110 kg pour 1 mètre 86 : "Bad Attitude"... MAAAAAAAAX RIIIIIIIIIIIIX !

The Fight Song de Marilyn Manson se fait entendre ! Max Rix apparaît alors sur le stage. "Bad Attitude ne regarde alors même pas un instant le foule venu en masse pour assister au retour de Retribution et fonce tête baissée vers le ring. Il entre dans celui-ci et attend son adversaire en se craquant les poings.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, pesant 100 kg pour 1 mètre 80 : "Le représentant du Peuple"... FLYIIIIIIIIIIING BOOYAAAAAAAAAAAAAAA !

Booya de La Harissa résonne dans la salle et "Booya" apparait sur l'écran avec un fond très coloré. La foule semble recommencer à lui faire confiance avec une accueil très positive. Il arrive en marchant avec ses poings en l'air jusqu'au milieu de la scène où il pointe à l'aide d'une main la foule de chaque côté du ring en criant "WE BELIEVE! WE ARE NATION!" Il commence ensuite à descendre la rampe en marchant avec un grand sourire et en criant "BOOYA" à répétition avec une partie de la foule sous le rythme de son thème musical. Mais Max Rix viens directement calmer son adversaire en s'attaquant à lui dès son entrée ! "Bad Atittude" roue son opposant de coup avant de l'envoyer valser contre la barrière du public.

John K. : En voila un qui mérite son surnom de Bad Attitude !

Booya se relève, sonné. Rix est prêt à retourner au charbon en s'attaquant de nouveau à son opposant, mais Urumi viens jouer son rôle d'enforcer et fait signe à Max d'aller regagner le ring afin que le combat puisse commencé officiellement ! Bad Attitude proteste et se fait surprendre par un coup d'avant bras dans le dos du Booya. Le canadien tire ensuite son opposant vers le ring et le fait entrer dans celui-ci. "Hightlight Reel" gagne à son tour le ring, mais se fait de nouveau attaquer par son rival alors qu'ile passe le scordes ! Les lutteurs étant enfin les deux sur le ring, Angela Peccini fait sonner la cloche !

DIGN DING DING !


L'ancien Champion par équipe de la FGB est à genoux, Rix le relève et le projette si tout contre un turbnuckle ! Acculé contre le coin , Booya ne peux que subir les coups de Max qui pleuvent sur lui ! Angela intervient alors et commence à compter ... UN DEUX TROIS ... Max ne cesse de frapper Flying ! QUATRE CI ... il s'arrête juste à temps ! Pendant qu'Angela réprimande Bad Attittude sur son comportement, Booya c'est avachie contre le coin et, est à présent assis contre celui-ci. Max en profite et lui envoie un kick en plein dans la face ! Il traîne ensuite son adversaire au centre du ring pour tenter le premier pinfall du match : UN ... DEUX et non ... Dégagement de Flying Booya.

Frank Tean : Flying Booya n'y est pas ! Cette attaque surprise semble l'avoir déjà rudement affaibli !

Triple A : Booya est un lutteur plein de ressource, je ne doute pas un instant qu'il va revenir dans le partie, très vite !

Pour le moment, Flying Booya se relève difficilement. Max Rix lui laisse le temps de se remettre debout avant de lui envoyer une droite. Non ! Il est bloquée par Booya qui surprend même par la même occasion sont adversaire un kick dans le ventre ! Rix recule sur le coup, mais retourne brusquement à la charge avec un une sorte de Spear pour aller plaqué son opposant de nouveau contre un coin ! Le représentant du peuple se tord de douleur, Max en profite et tente déjà son Puppet Master (Masterlock). La soumission est portée, l'étau se sert déjà autour des bras et de la nuque de Booya !

John K. : Booya passe complétement à côté du match, il va pas se sortir de la soumission vous allez voir !

En effet, l'ex lutteur de la FGB est déjà mal au point et pose un genou à terre ! La foule commence à faire du bruit pour encourager son représentant ! Booya les entend et sert son poing ... puis relève le genou du sol et parvient à se sortir de la prise. Il fonce ensuite contre les cordes pour prendre de la vitesse, avant d'esquiver la tentative de Lariat de max et de surprendre ce dernier avec un Neckbreaker ! Rix se relève tout de même assez vite ... pour encaisser une T-Bone Suplex !

Triple A : Je vous l'avais dit ... le représentant du peuple is back !

Flying Booya reçoit une ovation puis pointe le sommet du turnbuckle, un grand sourire aux lèvres et entame l’ascension du coin ! Trop longue ascension d'ailleurs, car Rix s'est déjà remis sur ses pieds. Bad Attitude accourt alors vers son opposant et le fait sévèrement chuter sur le ring ! L'ovation cesse brutalement tandis que Rix semble fier de lui en regardant son adversaire gisant au sol !

John K. : Ha ben il aura durer longtemps sont come back à celui-là !

Max Rix veux faire les choses biens, il relève Booya et lui place la tête entre ses jambes en position pour le Maximum Risk (Double Underhook Piledriver) ... qu'il porte à la perfection ! Booya est KO, Rix lui pavane sur le ring sous les huées des fans, qui le font bien sourire d'ailleurs. Rix savoure et pose son pied sur Booya pour faire le pinfall :

Frank Tean : Aucun respect de faire un tombé comme ça !

Angela débute le compte de trois : UN .. DEUX ... Max lève déjà le poing victorieux ... TR ... non dégagement réflex de Booya dans un dernier sursaut salvateur ! Rix trop occupé à célébré sa "victoire" n'a rien vu et pavane de plus belle sur le ring.. sous les rires des fans cette fois !

Frank Tean : Faudrait peut être lui dire ...

Triple A : Pas pour le moment, laissons-le savourer un instant !

Rix remarque enfin que son Theme Song n'a pas démarré ... il se tourne vers Angela qui lui fait signe que non le combat n'est pas fini ! Max devient alors rouge d'énervement et se dirige vers Booya, à présent à quatre pattes, pour lui filer un coup de pied dans les côtes ! Mais le coup est bloqué par Booya qui se saisit de la jambe de son opposant. L'ex FGB Tag team Champion se relève alors, toujours en tenant le pied de Rix qu'il fait chuter d'une prise judos ! Les deux hommes se relèvent alors simultanément : Dropkick de Booya qui envoie valdinguer son adversaire hors du ring ! Le représentant du peuple viens de trouver son second second souffle ! Il prend alors son élan et s'élance dans le vide ...

Frank Tean : SUICIDE DIVE !

Et Booya touche sa cible en plein dans le mile ! Les deux lutteurs restent au sol après le choc. Angela n'a nul autre choix d'entamer le Count Out : UN ... DEUX ... TROIS, Booya bouge et rampe vers les escaliers métalliques, QUATRE, toujours aucune réaction de Rix, CINQ, SIX, Booya se relève avec l'aides desdits escaliers, SEPT, Booya est debout et remet son opposant sur le ring, HUIT, et lui monte au sommet d'un des coins.
Booya se hisse in the top rope, il regarde un instant son opposant de là et s’élance de nouveau dans le vide : 630 Senton, superbement exécutée !

Frank Tean : Booya est à terre, mais la foule, elle, est debout !

Le représentant du peuple rampe vers son adversaire, il semble souffrir après es deux plongeons de haut vol, mais pose son bras pour le tombé : UN ... DEUX .. TRO ... Ultime dégagement de Rix !

Booya semble dépité, il pensait avoir fait le plus dure, mais il n'en ai rien ! Il se saisit de la jambe de son opposant et retente sur le champ un second tombé : UN .. DEUX ... non même résultat, Rix relève une épaule du sol et casse ainsi le tombé !

Booya se relève alors et laisse le temps à son opposant de faire de même. Ce dernier se relève difficilement et très péniblement. Il parvient enfin à se dresser debout ... BooyaCaDaBra (Superkick) ! Non ! Rixx se décale et esquive le coup ! Flying se retourne alors vers Max qui lui assène un kick dans le ventre avant de le remettre en position pour Maximum Risk (Double Underhook Piledriver) ... non là aussi c'est contré en surpassement cette fois-ci !

Frank Tean : Ça part dans tout les sens !

Rix se relève une nouvelle fois, mais là Booya ne vise pas dans le vide : BooyaCaDaBra en pleine tronche de Max ! Booya ne perd pas une seconde : Finish Line (Standing 450 splash pin) : UN ... DEUX ... ET ... TROIS ! Pas de dégagement ce coup-ci !

Spoiler:
 

Booya est à genoux, les deux poing serrés et le visage en sueur ! BOOYA DE LA HARRISSA démarre alors tandis qu'il se relève et qu'Angela lui lève le bras en signe de victoire. Le représentant du peuple salue alors son public, qui l'ovationne !

---

Nous retrouvons le protagoniste Matthew Duke assis sur une chaise dans les vestiaires. Il écoute de la musique tranquillement en attendant l'heure de son match. La musique est à un niveau où il ne s'aperçoit même pas qu'un homme est entré et s'est placé face à lui.

Le regard de Duke tombe sur les chaussures de l'homme. Il monte jusqu'à la tête et voit qu'il s'agit de Belzebuth. Il retire ses écouteurs et semble attendre de voir ce qu'il a à lui dire.


Belzebuth : Matthew, Matthew, Matthew... Ou devrais-je plutôt dire M Cube ! Depuis tout ce temps, tu en es encore à tes querelles de bas étage. Qui en a à faire de Stanfield Prosenbald ? Personne... Personne ne sait ce qu'il a fait par le passé, ni même qui il est ! Mais toi, M Cube, tout le monde connaît ton nom, tu connais cette industrie sur le bout des doigts mais il n'y a jamais eu aucune fédération digne de toi, capable de te surélever comme tu le mérites... Et tu le sais !

Tu as connu la gloire, la haine mais tu provoques avant tout l'admiration. Partout où tu es passé, tu as su marquer les esprits et aujourd'hui où te retrouves-tu ? Au bas de l'échelle, comme à chaque fois. Personne n'a jamais su voir ton potentiel. Personne sauf moi. Ils se moquent de toi, ils te jugent faibles et mauvais mais tu es meilleur que tous les autres. Tu as accepté de te joindre à moi pour vaincre ces tocards et former notre nouvel empire. A nous deux, personne ne peut resister, les Empereurs de cette fédération, c'est ce que nous sommes, mon ami. Alors pourquoi, pourquoi... Pourquoi t'obstines-tu à te battre contre des microbes qui veulent juste voler un peu de la lumière qui est projetée sur toi... Viens avec moi. J'ai de meilleurs plans, commençons par nous emparer rapidement de la gloire de la division par équipe, c'est là que démarrera notre ascension au pouvoir. Sur les bases de l'unité, de la force combinée et de la confiance !

De beaux propos qui ont fait sourire le protagoniste. Mais le regard sérieux qu'il fait actuellement montre qu'il n'est pas totalement convaincu.

Matthew Duke : M Cube, beau surnom qui a fait des beaux jours dans le passé. Mais ici, c'est Matthew Duke. J'ai commencé ma carrière en m'appelant ainsi, ici. J'allais avoir ma chance pour le titre et devine quoi ? Sans interventions, j'aurais été en final. Et tu me proposes ton aide ? Alors que des interventions extérieures ne me portent jamais chance. Stanley mérite que je le corrige et même si pour lui ce match a plutôt le goût de récompense, pour moi ce ne sera qu'un défouloir. Ensuite, je repasserai au plan initial. Retour sur les chapitres de mon histoire, la conquête du titre WWA.

Belzebuth ne peut s'empêcher de soupirer en entendant la réponse de son interlocuteur, des vraies conneries selon lui.

Belzebuth : Le titre WWA... Mais tu es vraiment stupide ?! Regarde qui se bat pour le titre en ce moment ! Deux abrutis finis qui ne valent pas mieux l'un que l'autre, ils ne sont pas des adversaires redoutables, ils se feraient vite embrocher par notre duo dévastateur mais non, tu préfères t'occuper de ça... Matthew, M Cube, ou peu importe. Si tu veux devenir un héros de ce monde, réfléchis plus loin qu'une médaille, recule pour mieux sauter. Tu l'auras ton titre, t'en fais pas, c'est la deuxième partie de mon plan, laisse lui le temps de se réaliser. La puissance qui est en toi, ton potentiel, il n'y a que moi qui peut te l'offrir. Tu as besoin de puissance, de cruauté et de violence. Et jamais encore tu n'as rencontré ça dans ta carrière. Si tu veux avancer, épargne-nous tout ça, abandonne ce match et rejoins-moi...

Un silence se crée, M Cube semble réfléchir, touché par les mots de Belzebuth, il pèse le pour et le contre et cherche à savoir quel est le bon choix. Il s'apprête à parler puis se ravise, s'accordant un peu plus de réflexion. Finalement...

M Cube : Je ne sais pas si tu as raison... Peut-être. Je ne te met pas en cause mais j'ai besoin de m'accorder une dernière chance. Qui sait ? Peut-être puis-je faire exploser ce potentiel que tu décris sans ton aide ? Laisse-moi un dernier match. Si une défaite devait arriver, je réaliserai que tu as raison. Et je t'accompagnerai dans la création de cet Empire dont tu me parles tant...

Tout en parlant, Matthew Duke se lève et tourne en rond dans la pièce avant de s'éponger le front avec une serviette. A la fin de sa tirade, il se dirige vers la porte, l'ouvre et attend la réaction de Belzebuth.

Belzebuth : Très bien. Une dernière chance. Si après ce match, tu ne me viens pas dominer cette fédération avec moi... Tu te mordras les doigts d'avoir laissé passer la chance de montrer au public ton vrai visage, ta vraie force, tout ce que tu as dans le ventre. Seule une personne peut te transformer, moi.

Pensif, Matthew Duke écoute les dernières paroles du lutteur malsain puis part pour se rendre à son match.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:11

Starlight de Supermen Lovers commence à se faire entendre, et plusieurs pyros dorés explosent autour du titantron. Le phénix du décors brille de mille feux, et un homme sort des coulisses en habit de ville, lunettes de soleil sur le nez. C'est the New American Dream, Curtis Touchdown.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 108 kg pour 1 mètre 86 : "The New American Dream"... CURTIIIIIIIIIIS TOUCHDOOOOOOOOOOOOOOWN !

Il descend la rampe en plaisantant avec quelques fans. Une fois entre les cordes, le voici qui enlève son blouson de football pour se mettre torse nu. Puis pose ses mains sur son jean, et l'arrache comme un chippendale. Puis le voici qui monte sur l'un des coins, célébrant sous une nouvelle pluie de pyros dorés. Il jette ses lunettes dans le public et redescend s'étirer avec une des cordes du ring. Il a l'air bien concentré pour son prochain match.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, pesant 128 kg pour 1 mètre 82 : "The Fat Athletic Bastard"... WEEEEEEES YESCOOOOOOOOOOOO !

Wes arrive sous Do U Backdown des Snowgoons, brandissant son sac à l'effigie de Théo d'Or. Ce sont des huées qui accueillent Wes Yesco, mais The Fat Athletic Bastard les ignore totalement. Comme il ignore les remarques de John K au micro. Il se contente d'avancer, pointant son adversaire du doigt et lui montrant le sac qu'il promet de lui enfiler sur la tête.

John K. : Il devrait avoir honte ! Se présenter ici et dans cet état... Il ne ressemble à rien !

Triple A : Il n'a pas besoin de ressembler à quoi que ce soit. Il sait cogner, il sait se battre, donc il a sa place ici.

Frank Tean : Messieurs, du calme. John, je suis sûr que ce n'est que parce que tu es jaloux de son sac Théo d'Or.

John K. : Il devrait le mettre sur sa tête. Au moins, ça l'embellirait.

Frank Tean : Sans commentaire.


Au centre du ring, seulement séparés par l'arbitre Angela Peccini, les deux adversaires commencent à se tourner autour. Curtis Touchdown fait quelques pas en avant, mais Wes Yesco quitte la position de garde en levant les mains. Il va même jusqu'à sortir du ring. The New American Dream secoue la tête, surpris et un peu dépité. C'est quoi cet adversaire qui commence en refusant le combat ?

John K. : C'est ça, votre champion, Art ?

Triple A : Arrêtez de rire, John.

Wes Yesco soulève le tablier du ring et en sort deux chaises. Qu'il jette aussitôt à l'intérieur du ring. Et il réitère l'opération plusieurs fois. Visiblement irrité d'être ainsi ignoré, Curtis Touchdown en ramasse une et sort à son tour. Mais il a été repéré et il est attendu. C'est qui se fait sécher. Son adversaire l'attrape comme pour un Jour des poubelles (inversé) et le renvoie à l'intérieur. Puis il retourne piller les dessous du ring en changeant de côté. Il a encore plein d'autres armes qu'il souhaite emmener à disposition.

Frank Tean : Ce sera donc un match sous le signe de la chaise.

John K. : Mais... Mais...

Triple A : Très belle imitation de chèvre, John. C'est un match sans disqualification, ils vont pouvoir utiliser toutes les armes qu'ils veulent.

The New American Dream revient à la charge. Cette fois, il saute par dessus les cordes ! Et l'esquive le laisse s'écraser contre les barrières de sécurité. El Yecito en profite pour martyriser son dos à coup de chaise. ça y est, il a récupéré tout ce qu'il lui faut. Il passe à l'attaque ! Et il profite des armes pour faire le plus mal possible.

Retour à l'intérieur du ring, où the Fat Athletic Bastard continue son travail de démolition. Il n'hésite pas à utiliser ces chaises et en casse même plusieurs. Après en avoir détruit une sur le bras droit de Curtis, il se penche vers lui pour l'insulter. Et se fait surprendre par un roll-up ! Angela Peccini se jette au sol ! Un! Dégagement !

Curtis Touchdown se relève rapidement en se tenant le bras, la grimace sur son visage montrant bien qu'il n'a pas apprécié ce début. Mais il est toujours là et malgré la douleur il lui reste d'autres armes. Une série de kick empêche Wes de se replacer aussi vite. Et derrière une belly-to-belly suplex ! Et une autre ! Enchainé avec une troisième ! Il part dans les cordes pour prendre de l'élan. American Uppercut (flying european uppercut) ! Une de ses prises fétiches ! Va-t-il maintenant l'achever avec un de ses finishers ? Non, il préfère ramasser une chaise. Et il la fixe dans un coin, entre la deuxième et la troisième corde. Voilà que the Fat Athletic Bastard subit son propre Jour des poubelles contre cette chaise dans ce coin !

John K. : Alors, le grand Triple A ? Il est où votre élève ?

Triple A : Toujours là.

Saut carpé ! El Yecito se remet sur ses jambes à la surprise de Curtis Touchdown ! Mr Friday Night en reste bouche bée. Et se laisse surprendre par un puissant lariat ! Et Wes tourne autour de son adversaire, tel un chacal autour de sa proie. Du sang coule de son front après cet impact contre cette chaise. Dropkick. Et tout de suite derrière Big F**kin' superkick ! Il déroule alors que the New American Dream rampe jusqu'au cordes. Non, cette position c'est celle du... Canonball du Fat Athletic Bastard ! Il charge son adversaire sur ses épaules, prêt pour son Last Supper (fireman's carry gutbuster). Mais Curtis se dégage juste à temps. Il retombe dans le dos du Yecito, lève le bras... Low bow !

John K. : Mais... Il se prend pour OTA ?

Frank Tean : L'attaque de dernier recours !

Une double attaque même. Et derrière, un roll-up. Un ! Deux ! Dégagement ! Aussitôt, Curtis s'assied sur la poitrine de son adversaire pour mieux le coincer. Un ! Renversement ! C'est Wes qui est dessus maintenant ! Un ! Deux ! Nouveau renversement ! Un ! Deux ! Nouveau retourné ! Un ! Deux ! Et cette fois-ci c'est un simple dégagement. The Fat Athletic Bastard est à quatre pattes, et Mr Friday Night se redresse en position assise.

Triple A : ça peut basculer d'un côté ou de l'autre à n'importe quel moment !

Les deux adversaires se relèvent difficilement mais repartent aussitôt au combat. Aucun des deux ne veut céder. Echanges de coups de poings. Puis des chaises sont ramassées, il en reste toujours dans le ring. Curtis Touchdown prend l'avantage ! Wes lâche son arme, subit la fureur du New American Dream. Un coup en pleine tête et le californien n'a plus entre les mains qu'un dossier et des pieds. Qu'importe. Il se place en embuscade. C'est pour sa Singblade ! Il est chaud ! Il est chaud ! Et il fait signe au public de l'encourager plus que jamais.

Wes Yesco allongé au centre du ring, Curtis Touchdown se dirige maintenant vers le coin le plus proche. Il monte sur la troisième corde. The Graduation (450°splash) ! Son finisher ! Esquivé ! The New American Dream s'écrase au sol. Et quand il se relève, Wes Yesco le charge sur ses épaules. Last Supper. Cette fois c'est passé ! Et sur une autre chaise en prime ! Avec tomber derrière ! Un ! Deux ! Trois !

Spoiler:
 

Snowgoons et Do You Backdown se font de nouveau entendre. Angela Puccini vient lever le bras du vainqueur, mais Wes Yesco se dégage. Il ne veut pas célébrer, tout ce qui l'intéresse est de récupérer son sac Théo d'Or. Il le brandit bien haut pour que tout le monde puisse le voir. Puis se dirige pour le faire enfiler à Curtis Touchdown.

Mais même battu, the New American Dream refuse de se laisser faire. Il se dégage à coups de pieds et va même jusqu'à prendre le sac Theo d'Or des mains de Wes Yesco ! Celui-ci veut lui arracher à son tour des mains mais Curtis s'empare d'une chaise et menace de frapper Wes s'il s'approche trop près de lui. Puis il quitte le ring. Il ne se retourne qu'une fois arrivé sous le titantron, micro en main.


Curtis Touchdown : Non ! Non ! Non ! Hors de question que je te laisse me mettre ce sac sur la tête ! Tant que tu tenteras de jouer avec, tu me trouveras sur ton chemin ! Ce n'est pas fini, Wes ! Et ce jour-là, je te promets de te faire goûter à ta propre médecine !

En réponse, El Yecito récupère un micro à son tour et se penche sur les cordes qui font face au titantron et à son adversaire du jour.

Wes Yesco : Pas fini ? Pas fini ? Je décide quand c'est fini ! Je t'ai botté le cul ! Tu devrais vérifier ton dos, au cas où tu retrouverais un trou entre tes omoplates ! Tu as perdu et tu mérites ce sac sur ta tête. Mais tu n'es qu'un lâche, qui n'assume absolument pas sa condition. Tu es comme Théo d'Or !

The Fat Athletic Bastard se détourne alors de cette direction et se retourne vers la caméra la plus proche.

Wes Yesco : D'ailleurs, Théo, prépares-toi j'arrive. Tu as un match tout à l'heure pour le titre WWA. Si tu gagnes, ce ne sera pas pour longtemps. Je vais venir te prendre cette ceinture. Mais comme il est plus probable que tu perdes, comme le petit Curtis qui te ressemble tant, je vais aller voir Cédric Darsa à la place et je vais te montrer comment on devient un vrai champion !

Wes jette son micro au sol et sort du ring. Mais il s'arrête, regarde la table des commentateurs. Il fouille alors sous le ring et en ressort... un deuxième sac Theo d'Or ! Et finalement l'enfile avec rage sur la tête de John K. avant de partir à son tour.

Frank Tean : Vous savez quoi, John ? Je trouve que ça vous va bien.

Triple A : Oui, ça vous embellit.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:36, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:12

Washing the World Away de Crossfade retentit dans la salle. Les premières paroles se font entendre et Matthew arrive avec une bouteille d'eau. Il fait quelque pas avant de s'arrêter sous le titantron. Il ouvre sa bouteille d'eau et en boit une gorgée pendant qu'une pluie d'étincelle s'abat derrière lui. Matthew avance en direction du ring mais semble imperméable aux réactions du public, comme si quelque chose le tourmentait. Il balance sa bouteille d'eau à la tête des fans et rentre dans le ring, s'asseyant dans un coin pour attendre son adversaire.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 105 kg pour 1 mètre 83, "Le Protagoniste"... MATTHEEEEEEEEEW DUUUUUUUUUUUKE !

Sans aucune réaction du lutteur cité, la foule se met à le huer mais est très rapidement coupée par Blind boys qui annonce l'arrivée de Stanley Rosenbaum ! Ce dernier s'avance vers le ring d'un pas déterminé et ne lache pas Matthew Duke des yeux, fixé sur son objectif : le vaincre.

Giulia Peccini : Arrive ensuite son adversaire, pesant 80 kg pour 1 mètre 87 : STANLEYYYYYYYY ROSENBAUUUUM !

Les deux lutteurs se mettent en place dans le ring, tout comme Brother Cyrus qui est l'enforcer de ce match et qui rôde autour de la structure pour empêcher toute triche de la part des deux lutteurs. L'arbitre, Angela Peccini fait retentir la cloche !

DING DING DING !


John K : Il va enfin y avoir de la bagarre et ces deux hommes ont l'air de vouloir en découdre !

Triple A : Espérons un grand match de la part de ces lutteurs.

Matthew Duke et Stanley Rosenbaum se tournent autour dans le ring, une certaine aura d'agressivité se dégage d'eux et une bonne minute se passe sans qu'il n'y ait de contact physique entre les deux, seulement deux regards plongés l'un dans l'autre, cherchant une faille dans la garde de leur adversaire. Matthew tente une percée en jetant ses mains sur les épaules de Stanley, il enferme la tête de son rival sous son bras et lui assène des coups de poing en plein sur le crane ! Il enchaîne avec des coups de genou en plein sur le visage, c'est un match qui commence avec violence ! Stanley titube et parvient à rejoindre les cordes mais Duke ne semble pas s’intéresser à cet élément et continue à donner des coups de genou avant d'être rappelé à l'ordre par l'arbitre et par Brother Cyrus qui commençait à s'approcher.

Frank Tean : Quelle violence, on sent une vraie hargne en Matthew Duke !

John K : C'est pas plus mal, j'aime ça quand il sort de ses gongs !

Stanley se tient le crane et Matthew en profite pour s'élancer vers les cordes, il prend son élan pour tenter une prise en pleine course mais son adversaire fait un léger mouvement de hanche pour l'esquiver et parvient à le ceinturer par derrière, et je dis oui ! BACK SUPLEX DE STANLEY ! Il a aussi son mot à dire et fracasse Matthew en arrière ! Il ne perd pas une minute pour se relever et lui projette son poing dans le corps à de nombreuses reprises, il semble s'acharner sur l'épaule gauche de Duke qui subit la pression des attaques... Le protagoniste s'accroche à la gorge de Stanley pour essayer de le faire lacher et lui assène un violent coup de tête qui le fait partir en arrière... MISENCUBE ! Matthew tente d'ores et déjà son finisher, un Anaconda Vice bien sournois qui surprend Stanley ! Mais Stanley est dans les cordes, l'arbitre commence à faire le décompte... 1... Brother Cyrus s'en mêle et pousse Matthew Duke pour qu'il obéisse aux règles. Celui-ci est fou de rage ! Il se penche sur les cordes pour s'en prendre vocalement à Brother Cyrus, l'intimant de ne pas s'emmêler et d'arrêter d'avantager Stanley.

Triple A : Quelle personnalité de Matthew Duke, j'ai toujours su qu'il avait un problème.

John K : Un problème ? Ce type est génial !

ROLL-UP ! Stanley surprend Duke et fait le tombé. 1... 2... ! Non, il ne fallait pas non plus rêver ! Stanley peste et se relève, attendant la remontée de son adversaire... SPEAR ! DDT ! Les deux lutteurs sont sonnés, Matthew se tient l'abdomen mais Stanley n'est pas en reste avec sa tête qui est toute endolorie. Quel réflexe de Matthew ! Chaque lutteur se tord de douleur au sol mais c'est Stanley qui se relève en premier et vient piétiner l'épaule gauche de Duke à grands coups de pied. Il le relève et le lance vers les cordes, à la volée, il le fracasse avec une Clothesline ! Oh oh, Stanley veut passer aux choses sérieuses, il grimpe sur le corner... Il s'élance dans un Moonsault de toute beauté... M FINAL ! Le finisher de Matthew qui montre encore une fois sa vivacité ! Stanley est complètement sonné, il s'effondre et offre le tombé à son adversaire. 1... 2... NON ! Ca ne suffit pas, Matthew s'arrache les cheveux de colère, il ne comprend pas ce qu'il lui manque pour gagner !

Frank Tean : On ressent toute la frustration de Duke qui pensait avoir remporté ce match...

Triple A : Très beau geste, il faut l'admettre !

Elbow Drop de Matthew qui ne veut pas laisser son adversaire tranquille ! Il les enchaine, une, deux, trois... ESQUIVEE ! Le coude de Duke s'écrase lourdement contre le sol et Stanley se jette sur sa cheville pour un Ankle Lock ! La douleur se ressent sur le visage du protagoniste qui hurle et étire tout son corps pour atteindre les cordes, c'est fait ! Malgré les réprimandes de l'arbitre, Rosenbaum tient à faire subir à Duke le même traitement qu'il a eu quelques instants avant mais Brother Cyrus s'interpose une nouvelle fois ! Sans lui les choses partiraient à la dérive tant l'agressivité des deux hommes est importante ! Stanley se relève et tire le bras de Duke pour le faire partir en direction des cordes... Running Bulldog ! Le visage de Duke est tout rougi et subit une nouvelle tentative de tombé. 1... 2... C'est raté ! Stanley ne compte pas en rester là, positionné en face de Matthew, encore allongé, il semble se préparer pour une attaque... Matthew met le pied au sol, il se relève... ROUNDHOUSE KICK !! Stanley signe son trademark et fait chanceler le Duke qui est à deux pas de s'écrouler... BITE THE DUST ! Le Rock Bottom de Rosenbaum lui offre sans aucun doute la victoire...

Frank Tean : Toute l'arène a tremblé avec cette prise !

John K : Et quel frisson !

1... 2... NON ! Matthew a encore son mot à dire même si cela commence à être dur pour lui, il se tient le bras gauche, celui que Stanley cherche à affaiblir. C'est encore le cas maintenant, Stanley tape dans l'épaule de son rival à grands coups de coude. Matthew est dans les cordes, il doit le lâcher. Les deux combattants se relèvent avec lenteur, le match commence à les avoir affaibli et cela se ressent sur leur corps rougeâtre et douloureux. Matthew ne perd pas la foi et vient frapper de son poing le visage de Stanley qui lui répond. Encore une fois. Et deux. Et trois. Matthew prend l'avantage et s'accroche au corps de son adversaire, GERMAN SUPLEX ! Rosenbaum se fracasse au sol mais Duke se plaint du bras, il se le tient tout en grognant. Le travail de Stanley fait enfin effet ! Pour lui rendre la pareil, Duke vient s'acharner sur le bras de Stanley puis lui accroche les cheveux pour le relever. VERTICAL REVERSE STO de Duke ! Son coup fétiche !

John K : Et c'est parti pour le deuxième M Final !

Triple A : Quelle remontée de Matthew...

Stanley en a encore sous le coude et parvient à se relever... PLUS POUR LONGTEMPS, M FINAL !!! C'est fini !  Matthew fait le tombé et... UN ! DEUX !...

QUOI ?! Stanley arrive encore à s'en sortir, Matthew ne sait plus quoi faire, ses yeux s'exorbitent de fureur et il se jette sur son adversaire pour lui refaire sa Misencube ! Non, les cordes sont à la portée des mains de Stan qui les attrape de suite. Matthew ne lâche pas et c'est maintenant Brother Cyrus qui monte dans le ring et sépare les deux lutteurs, il repousse Matthew dans un coin et lui explique qu'il ne peut pas continuer comme ça. Duke commence à s'échauffer contre l'Enforcer et le pousse légèrement, ce qui n'est pas au goût de l'arbitre qui le menace de disqualification. Brother Cyrus descend du ring. BITE THE DUST ! STANLEY SURPREND LA TERRE ENTIERE A COMMENCER PAR DUKE ! ET UN... DEUX... NON ! Comment peuvent-ils résister à tant d'assauts ? L'un comme l'autre se relève sans cesse. C'est maintenant Rosenbaum qui perd son sang froid, après de nombreux coups de pieds en plein crane, il relève Matthew et... BITE THE DUST ! ENCORE ! Il fait le tombé. UN... DEUX... TROIS ! LE MATCH EST PLIE !

Spoiler:
 

La foule est abasourdie, il aura fallu deux finishers enchainés pour mettre fin au match de Matthew Duke mais c'est maintenant fait, Stanley a eu sa vengeance mais il ne peut même pas la célébrer dignement tant il est affaibli ! Effondré contre les cordes du ring, il arbore le sourire de la victoire !

---

John K : Et maintenant, on nous indique que la délicieuse Sarah Carlsbury se trouve en backstage avec l'un de ses compatriotes. C'est à vous Sarah.

Dans les coulisses de l'arène, la jeune intervieweuse se trouve dans l'espace réservé aux entretiens avec les lutteurs. A ses côtés se trouve un homme en costume taillé sur-mesure pour son physique athlétique. Le publique qui regarde sur le titantron est curieux. Arborant un sourire de circonstance, la journaliste prend la parole :

Sarah Carlsbury : Merci John. Je suis en ce moment même avec l'un des lutteurs ayant tout récemment signé avec la compagnie, le "Docteur" Kenneth McPride. Monsieur McPride bonsoir et officiellement bienvenu à la WWA.

Kenneth McPride : Docteur McPride.

Le ton strict du lutteur plombe légèrement l'ambiance dans la salle. En bonne professionnelle, Sarah enchaîne rapidement.

Sarah Carlsbury : En tout cas Docteur, c'est gentil de votre part de venir au PPV signant la renaissance de la WWA alors que vous n'allez pas combattre. Que pensez-vous des festivités jusque là ?

Kenneth McPride : Je n'ai que faire du grand retour de cette fédération ou de la quantité d'argent quelle va prendre sur les ratés de l'audience...

De telles paroles valent quelques huées de la par des spectateurs. Impassible, le Docteur continu sur le même ton.

Kenneth McPride : Je ne suis pas là pour eux, je ne suis pas là pour la WWA. Je suis simplement là pour la seule personne qui devrait compter à leur yeux. La seule personne digne d'intérêt, non seulement ici, mais partout ailleurs. Le futur de l'humanité toute entière : moi.

Sarah Carlsbury : Comment ça ?

Kenneth McPride : Voyez, en plus d'être un trésor pour le monde, je suis un scientifique. Avant de mener leurs expérimentations, avant d'arriver à leurs grandes découvertes, les plus célèbres scientifiques, et tout ceux qui sont dignes de ce nom, observent l'environnement qu'ils veulent étudier. Je ne vais pas m'enfoncer tête la première dans un nid de Vipera Aspis sans engranger quelques informations auparavant. Et c'est pour cela que je vous gratifie de ma présence.

Sarah Carlsbury : Je vois, et qu'avez vous déjà remarqué sur le roster de la fédération ?

Kenneth McPride : Hélas, je dois avouer être déçu. A part deux ou trois spécimens dignes d'intérêt pour mon projet, le reste ne vaut pas grand chose. Des parasites pour la plupart qui me gêneront plus que m'aider à prouver mes théories...un peu comme les spectateurs ici présents.

Nouvelle salve de huées face à cette pique. Le Docteur se fend d'un sourire torve et lève les mains pour apaiser la situation.

Kenneth McPride : Attendez, j'ai dit qu'ils étaient des nuisances, mais pas inutiles. Ils pourront toujours me servir de sujets pour mes expériences secondaires. Comment réagiront-ils quand je briserai leur rêves ? Ébranlerai leur confiance ? Mettrai en péril leur intégrité physique ? Oh, bien sûr je n'y prendrai aucun plaisir. Je ne suis pas un sadique. Tout ce que je leur ferai subir, aussi bien mentalement que physiquement, I will do it...For Science !

Le sourire du Docteur s’élargit, trahissant ses paroles. De son côté, Sarah soupire devant le type d'individu qu'elle interroge. Néanmoins, elle garde son sang-froid et continue son interview.

Sarah Carlsbury : Et votre objectif principal au sein de cette fédération ? Quel est ce projet dont vous parlez tant ?

Kenneth McPride : Ce projet n'est pas à prendre avec dédain. Il pourrait très bien lancer le monde vers un chemin qu'il n'aurait jamais espérer ! Il pourrait donner de l'espoir à tous les moins que rien qui veulent un jour aboutir à quelque chose ! Il pourrait créer un nouveau standard pour l'humanité !

L'enthousiasme soudain du scientifique intrigue Sarah au plus au point, ainsi qu'une partie de la foule.

Sarah Carlsbury : Mais quel est-il ? En quoi la WWA peut vous aider à aboutir à une telle découverte ?

Kenneth McPride : Je veux...non...je vais prouver au mode que la perfection existe bel et bien ! Qu'un être parfait en tout point marche parmi les hommes et son nom est Kenneth McPride !

Des huées accueille la révélation du Docteur qui y répond avec un grand sourire.

Kenneth McPride : Ne soyez pas fermé d'esprit. Je peux comprendre qu'une telle nouvelle puisse en effrayer plus d'un ou en faire rire d'autre. Pourtant, mes chers parasites et futurs sujets, vous serez témoin et acteurs de mon avènement au sommet de la WWA ! Et, par extension, devenir le parangon de la forme physique, comme je le suis déjà pour la réussite académique ! Alors préparez-vous à accueillir comme il se doit un homme au dessus des autres ! Un lutteur sans failles ! A Being who is Perfect ! Perfect in Every Way !

Le Docteur écarte les bras, comme pour recevoir l'ovation du publique, mais n'a droit qu'à des huées. Alors qu'un sourire traverse son visage, la caméra repasse sur le trio de commentateurs.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:12

Parasite de Disturbed se fait maintenant entendre, et de la fumée commence à apparaître sous le titantron. Une silhouette enveloppée dans un manteau de cuir noir fait quelques pas dedans. C'est Tigerclaw. Le chasseur regarde fixement devant lui en se mordillant les lèvres. Il semble nerveux alors qu'il descend la rampe. Mais reste aussi extrêmement concentré.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 122 kg pour 1 mètre 88 : "Le Chasseur"... TIGEEEEEEEEEEERCLAWWWWWWWWWWWWW !

Frank Tean : Tigerclaw a misé la barre haut ce soir. Il a promis de faire un impact. Et ne pouvant accéder à la finale pour le titre WWA, il a lancé un défi contre l'un des plus dangereux monstres que la WWA n'ait jamais connu.

Triple A : Il a même prononcé le mot interdit. C'est dire qu'il voulait passer le point de non-retour. Ce match doit avoir lieu maintenant, même si son adversaire n'a pas officialisé qu'il répondait présent.

John K : Oh, ça va ! Ce n'est pas comme s'il savait parler ! D'ailleurs, la Voix de la WWA n'est pas sûr qu'il ait bien reçu le message. S'il le faut, il n'apparaitra même pas.

Si c'était le cas, ça ferait bien des déçus. Plusieurs voix se font entendre dans le public pour crier "Sabre ! Sabre !", il y a même des pancartes "Mustapha". Et sur le ring, Tigerclaw fait les cent pas en échauffant ses épaules et ses bras, trahissant sa fébrilité. Il veut ce match, il l'attend...

Et une musique orientale retentit, le Basraa Bazar. Un géant de deux mètres seize, enveloppé dans un boubou et chèche, apparaît sous le titantron. Il tombe à genoux et commence à prier alors que des feux d'artifices jaunes explosent autour de lui. Sabre le Touareg est bel et bien là. Lui-aussi veut ce match. A peine debout, il commence déjà à se débarrasser de sa tenue d'entrée. Et il avance vers le ring à une vitesse peu fréquente pour quelqu'un de sa corpulence.


Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, pesant 160 kg pour 2 mètre 15 : "The Desert Giant"... SAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAABRE !

Mais il a à peine passé les cordes qu'il encaisse déjà un premier coup de poing ! Tigerclaw lui a sauté dessus, ne lui laissant même pas le temps de se mettre en garde !

DING DING DING !


C'est donc avec un déluge de coups de poings que le chasseur accueille son adversaire. Il le repousse dans les cordes, enchainant sans cesse pour ne pas laisser Sabre se reprendre. Mais le géant du désert a l'habitude de devoir encaisser. Il attrape Tigerclaw par la taille et le soulève avant de le laisser retomber en flapjack. Il ne le laisse pas se relever avec un coup de pied en pleine poitrine.

Frank Tean : Un peu plus et c'était la tête ! Il a failli le décapiter !

John K : Quel monstre !

Triple A : Il n'existe qu'une seule stratégie face à un adversaire du gabarit de Sabre : être plus rapide et ne pas lui laisser d'opportunité de frapper. Ils sont plus forts, plus puissants... Ils font beaucoup plus mal. Tigerclaw avait bien commencé, mais il a fait une erreur et l'a payée cash !

Frank Tean : Souvenez-vous du premier mois d'existence de la WWA. Lors du premier tournoi pour désigner le tout premier champion WWA, Sabre était arrivé au sommet lors du premier Retribution. En demi-finale, il avait déjà affronté et vaincu Tigerclaw.

Triple A : Est-ce qu'il va recommencer ce soir ?

C'est en tout cas bien parti pour. Le chasseur semble comme une poupée entre les mains du géant du désert, qui l'écrase à plusieurs reprises au sol. Projection dans les cordes. Desert Storm (black hole slam) ! Une de ses prises les plus puissantes. Tigerclaw ne se relève même pas et il faut le forcer à se placer en position de powerbomb. Tuareg Scimitar (crucifix powerbomb) ! Il a placé son finisher ! Est-ce la fin ?

Non ! Sabre ne veut pas se contenter d'une telle victoire. Il veut plus. Il descend du ring, direction la table des commentateurs. Et ignorant le décompte de l'arbitre, il commence à la nettoyer.

John K : La table ! Ma table ! Il veut se faire disqualifier ?

Frank Tean : Tigerclaw a dit le mot interdit. Sabre peut se moquer du résultat, il veut juste lui faire mal. Il s'est déjà fait disqualifier pour ça.

Le géant du désert semble satisfait de l'état de la table. Il se retourne pour aller chercher son adversaire et l'achever. Mais Tigerclaw s'est déjà relevé. Il attend dans les cordes, prêt à prendre son élan. Et s'élance pour un suicide dive ! Il s'envole et s'écrase sur Sabre. Le géant retombe en arrière. Et tous les deux passent au travers de la table !

John K : Disqualification !

Triple A : Ce serait le cas si la table avait été utilisée volontairement. Mais là, Tigerclaw ne l'a pas cherchée. Elle se trouvait juste au mauvais endroit et Sabre est tombé dessus... involontairement pourrait-on dire. C'est sujet à controverse, et c'est à l'arbitre de trancher. Voyons ce qu'en dit Doug Chereau.

Et Doug Chereau choisit de ne pas faire sonner la cloche. Il préfère faire un décompte. Pour l'extérieur du ring ou pour double ko ? En tout cas, le public ne veut pas que ça s'arrête là. Ils encouragent les deux adversaires à se relever. A cinq, toujours aucun mouvement. A six, Tigerclaw roule sur le côté. A sept, Sabre se tourne pour mieux attraper le tapis de ring. Les deux lutteurs s'en servent pour se redresser. A huit, ils sont encore toujours à genoux. A neuf, ils glissent sous les cordes.

Sabre semble le premier à se redresser. Mais Tigerclaw bondit. Stripe (rko) ! Et il enchaine derrière avec un tomber, le premier du match !

Frank Tean : On retrouve ici le seul homme à avoir gagné plus de deux fois à Retribution ! Le seul à avoir aligné quatre victoires en quatre participations !

Mais Sabre n'est pas d'accord pour être la cinquième victime. Et se dégage à deux. Le chasseur soupire, mais ne se plaint pas. Au contraire, il se positionne pour un deuxième Stripe. Il est repoussé ! Direction les cordes, il revient en spear ! Le géant du désert ne bronche même pas. Au contraire, il attrape la taille de son adversaire et le soulève comme en powerbomb. Un second Tuareg Scimitar ? Non, le chasseur se dégage à temps. Et se laisse tomber coude en avant sur le genou de Sabre.

Changement de stratégie de Tigerclaw, le voici qui s'acharne sur les jambes adverses.

Triple A : Le point faible des géants comme Sabre, c'est souvent les jambes. En profiter, c'est le miner et donc l'affaiblir.

Frank Tean : Je pense que Tigerclaw cherche autre chose que seulement l'affaiblir. Je ne pense pas que ce soit vraiment un changement de stratégie.

John K : La Voix de la WWA ne le pense pas non plus.

En effet, si le chasseur enchaine les coups sur les jambes, c'est pour préparer son autre finisher. Claw Lock (sharpshooter) ! Mais il est difficile de faire se retourner une masse comme le géant du désert. Il échoue ! Il est repoussé et obligé de casser la prise. Il retombe sur les fesses en se tenant la tête à deux mains.

John K : A-t-il lancé un trop gros défi ?

Sabre boite, mais ça ne l'empêche pas de courir. Son Desert Slash (clothesline from hell) manque de décapiter son adversaire. Tigerclaw est envoyé dans le coin pour subir une série d'atémis. Que l'on entend claquer malgré son t-shirt.

Frank Tean : Oh que je n'aimerais pas être à sa place !

S'appuyant sur les cordes, Tigerclaw réussit à se dégager grâce à un double coup de genoux, puis un double coup de pied. Sabre revient à la charge, il esquive et prend son élan. Il tente un splash contre le coin. Contré en spinebuster !

Le géant du désert attrape la tête de son adversaire pour le relever. Et encaisse un coup de poing dans l'estomac. Puis un autre. Et encore un autre. Il riposte. Et c'est un véritable échange de coups entre les deux ! Aucun ne veut céder !

Triple A : Quand rien ne marche, quand rien ne veut passer, il ne reste plus qu'à tout donner et à s'accrocher jusqu'au bout !

Mais une nouvelle fois, Sabre reprend l'avantage. Tigerclaw retombe au sol. Et une main vient le saisir à la gorge pour le contrôler. Le géant du désert veut cette fois placer son Desert Hand (chokeslam). Contré en Stripe ! Avec tomber derrière ! Un ! Deux !

Dégagement ! Tigerclaw frappe le sol des deux poings, signe de sa frustration. Il laisse Sabre se relever. Nouveau Stripe ! Un ! Deux ! Trois !

Spoiler:
 

Parasite de Disturbed se fait de nouveau entendre, et le chasseur reste à genoux comme surpris d'avoir remporté ce match. Mais il se reprend et ne tarde pas à aller célébrer sur les coins du ring.

Frank Tean : Il l'a fait ! Même s'il a abandonné le titre WWA en chemin, Tigerclaw a montré qu'il était toujours quelqu'un de dangereux à la WWA ! Malgré ces trois années où nous étions fermés, il est revenu en restant toujours invaincu à Retribution. Il est toujours sur sa montagne.

Soudain, Tigerclaw s'arrête dans sa célébration. Il s'agenouille à côté de Sabre et échange quelques mots avec lui. Et quand il se remet sur ses pieds, il tend la main au géant du désert pour l'aider à se relever. Et va même jusqu'à lui lever le bras à son tour.

John K : Quoi ? Qu'est-ce qui se passe ? A l'instant ils étaient adversaires, Tigerclaw n'hésitait pas à le provoquer. Il a même prononcé le mot interdit. Et là, ils deviennent copains ?

Triple A : John, on voit bien que vous n'êtes jamais monté dans ce ring. Vous ne comprenez pas ce qui s'y passe. Ni le respect que l'on peut échanger simplement en se donnant des coups de poing. Ce qui s'est passé entre eux deux... Non, vous ne pouvez pas le comprendre.

Et c'est se soutenant l'un l'autre que les deux adversaires de ce match descendent du ring et commencent à retourner aux vestiaires, sous les applaudissements de la foule.


Dernière édition par Luther Kay le Jeu 10 Sep - 22:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Lun 7 Sep - 15:13

Frank Tean : Nous approchons inévitablement du Main Event de Retribution V, mais avant cela, notre ravissante reporter Sarah Carlsbury est dans les coulisses pour une autre entrevue.

Sarah Carlsbury : En effet, Frank ! Je suis actuellement avec l'un des plus grands artisans de la WWA, qui ce soir va tenter de toucher le Graal contre Théo D'Or lors du Main Event. Mesdames et messieurs : "The French Phenix", Cédric Darsa.

La caméra fait un zoom arrière dévoilant le lutteur français dans sa tenue de ring.

Cédric Darsa : Bonsoir Sarah, en effet ce soir c'est un grand honneur qui m'est fait car je vais devoir vendre fièrement ma peau dans un combat qui s'annonce titanesque contre Théo D'Or.

Sarah Carlsbury : Tout le monde attend ce moment avec impatience pour savoir qui sera le premier champion de la Web Wrestling Association depuis son retour au business. Quel effet cela fait d'être dans le Main Event de Retribution V ?

Cédric Darsa : Honnêtement, de l'excitation. J'ai franchement du mal à croire que j'ai réussi à me hisser aussi vite et aussi haut. Quand on sait qu'un lutteur comme moi regardait la télévision avec envie il y a un peu plus de trois mois. C'est a peine concevable. Je sais que je me répète mais rendez-vous bien compte que je pensais la lutte terminée pour moi, et voilà que trois mois après je me retrouve à la maison dans un ring de la WWA, et qui plus est dans un match pour le WWA Championship. C'est tout bonnement irréaliste.

Sarah Carlsbury : Vous parlez beaucoup de ce rêve éveillé que vous vivez mais justement, n'est-ce pas le moment de revenir à la réalité et de se reconcentrer sur le sujet ?

Cédric Darsa : Ah mais je suis bien réveillé, ne vous inquiété pas ! Je suis même frissonnant d'impatience à l'idée d'en découdre ce soir. Car j'ai beau être heureux, je n'en oublie pas que, lorsque la clochette sonnera, il n'y aura plus de place aux sentiments. Cela sera Théo D'Or contre moi et personne en pourra lui en venir en aide. Pas même son "dieu". Il y a eu trop d'interventions depuis la reprise de la WWA et ce soir je m'occuperai de toute personne qui souhaiterait venir en aide à Théo.

Sarah Carlsbury : Pour l'instant les interventions vous ont plutôt porté chance non ?

Cédric Darsa : Oui mais jusqu'à présent on ne parlait pas d'un match de championnat. Tout est différent quand on évoque ce contexte. Il est impensable que je gagne ou que je perde grâce ou a cause d'une tierce personne. J'ai vaincu Kronos car j'ai vu la faille que Brutal Ravage m'avait donnée. J'ai vaincu Ducky de même car il avait fait le malin avec Stanley et que cela s'est retourné contre lui. Ce soir j'affronte Théo et tout comme ses prédécesseurs, il a fait le malin avec deux personnes. Forte heureusement l'une est très occupée ce soir tandis que l'autre n'est autre que moi-même. Cet homme a fait l'erreur de me sous estimer et limite me mépriser, disant que je ne suis là que par mes relations qu'il s'est inventées dans sa petite tête d’égocentrique. Or si je me souviens bien, j'ai rivé et fait abandonner chacun de mes adversaires. Je ne les ai pas payés pour cela. J'ai mérité d'être ici et ce soir je ressortirai ce soir grand champion de la fédération. And if you dunnow... Now you know !

Le français quitte alors le cadre de l'écran.

Sarah Carlsbury : Voila qui a le mérite d'être clair mais je laisse maintenant la place à notre trio de choc. A vous de jouer, messieurs !

---

Frank Tean : Sentez-vous venir ce parfum d'apothéose, messieurs ?

Triple A : Oh que oui ! Allez John, je sais que tu en meurs d'envie. Balance la sauce !

John K. : IT'S MAIN EVENT TIIIIIIIIIIIIIIIME !

Debout au centre du ring, la chaleureuse et impétueuse Giulia Peccini s'apprête à élever la voix pour présenter le match que tout le monde attend.

Giulia Peccini : Le match qui va suivre est un match simple en un tombé, comptant pour le Championnat WWA !

Et un premier thème retentit dans l'arène occupée dans son ensemble par les fans s'étant déplacés nombreux ce soir. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils sont des plus enthousiastes et soutiennent en trombe le lutteur qui vient d'apparaître sous le Titantron, le marquant comme leur favori du match ! Cédric Darsa, puisque c'est lui, semble extrêmement motivé par l'enjeu, surtout depuis les récentes attaques de son adversaire du soir à son encontre en promos et en interview plus tôt dans la soirée. Il a tout à prouver aujourd'hui, et vraisemblablement il prend le match très au sérieux. Il descend la rampe centrale, tapant dans les mains des fans du premier rang avant de se glisser sous la première corde pour entrer à l'intérieur du ring.

Triple A : C'est ce soir que tout se joue ! Cédric Darsa a les moyens de prendre du galon, c'est à lui de prendre en compte toutes les variables et faire attention au jeu de son adversaire.

John K. : Justement, le voilà qui arrive à son tour !

Theo d'Or fait son apparition sous son thème épique, se prenant de plein fouet les nombreuses huées du public qui visiblement ne le portent pas dans leurs coeurs. Mais il en faut plus pour intimider l'Imperator, peu disposé à prêter attention à la plèbe, et se concentrant plutôt sur son match et son entraînement. Les yeux posés sur son adversaire, il descend lentement la rampe menant au ring, ignorant superbement les fans qui le sifflent de manière vindicative. Montant sur les marches en métal puis prenant appui sur le coin du ring, il lève les bras au ciel, révélant sa plastique de culturiste sous les huées de la foule. Puis il entre à l'intérieur du ring et reste dans son coin, s'échauffant les muscles en vue du match qui va suivre.

Giulia Peccini : A ma droite, pesant  kg pour 1 mètre  : "The Imperator"... THEOOOOOOOOOOOOOO D'OOOOOOOOOOOOR !

De belles huées en perspectives, évidemment, pour le lutteur qui s'en fiche comme de l'an quarante.

Giulia Peccini : A ma gauche son adversaire, pesant  kg pour 1 mètre  : "The French Phenix"... CEDRIIIIIIIIIIIIIIIIC DARSAAAAAAAAAAAAAA !

Des huées pour l'Imperator, on passe aussitôt aux acclamations bruyantes d'une foule qui affiche là clairement sa préférence. Doug Chereau, l'arbitre du match, expose la ceinture WWA, la portant bien en évidence à bout de bras, avant de la confier à un officiel sous l'oeil vigilant de non pas un, mais deux Enforcers : Brother Cyrus et Urumi. Doug vérifie que chaque lutteur ne porte pas d'objets illégaux, et s'assurent qu'ils sont prêts à se battre, puis fait sonner la cloche !

DING DING DING !


La tension est à son comble et les deux lutteurs se rapprochent l'un de l'autre, les yeux dans les yeux. Sans un mot, ils se placent face à face, leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre. Le match a pourtant commencé mais aucun des deux ne porte de coup. Le duel, cependant, a bel et bien débuté, par un échange de regards des plus intenses, sans détour, sans un mot. Quand soudain, Theo d'Or décoche une cinglante gifle à son adversaire ! Quel en est le but ? Se moquer de lui ? Ou une manière bien à lui de le ramener à sa réalité des choses ? Toujours est-il que Cédric n'a pas dû bien capter le message car il plaque Théo au sol pour le rouer de coups !

Frank Tean : Le début du match montre bien la détermination des deux lutteurs à s'imposer. Quelle intensité dans les échanges de coups !

Mais Théo d'Or renverse la position, et distribue à son tour des coups de poings bien sentis. L'arbitre intervient après une minute d'échanges continuels, afin de séparer les deux lutteurs. Théo accepte de se retirer, et Cédric a pu ainsi se relever et respirer. Tout de suite, les deux lutteurs s'empoignent dans un contact plus conventionnel, avec un avantage pour Theo d'Or qui place son adversaire dans un Headlock. Repoussé par Cédric qui ne veut pas se laisser faire. Théo le bouscule après avoir été projeté contre les cordes, puis prend de l'élan mais Cédric esquive. Dropkick du lutteur français qui calme les ardeurs de son adversaire ! Il fait rapidement le tombé mais Théo le repousse sur un compte de un.

Triple A : Cédric commence à prendre l'ascendant sur son adversaire pour ce match. Il a choisi d'infliger le plus de dommages possible et ne pas laisser de répit à Théo d'Or

John K. : Une bonne stratégie si tenté que son adversaire n'ait pas une endurance exceptionnelle. Et Théo d'Or a une carrure et une bonne expérience du ring. Il ne se laissera pas faire aussi facilement.

Théo d'Or se relève pour mieux se prendre un kick dans le ventre. Souplesse bien effectuée par Cédric qui prend ainsi le match en main. Il impose alors son jeu plus aérien à son adversaire qui malgré quelques ripostes n'exploite pas les failles du French Phenix. Un tombé de Cédric après un Crossbody, mais Théo une fois encore le repousse avec force. Oh le petit paquet à suivre qui rive les épaules de Cédric au sol ! Heureusement celui-ci se dégage au compte de deux. Un violent Lariat percute Cédric, l'envoyant au sol et permettant à Théo d'Or d'avoir un peu de répit et reprendre le match à son avantage. Il ne fait pas tout de suite le tombé, mais va surtout tenter d'affaiblir son rival par des coups bien placés sur les jambes et les bras. Il se concentre d'ailleurs sur la jambe droite en développant un style plus axé sur le mat wrestling, appliquant notamment un Single Leg Boston Crab sur cette jambe.

Frank Tean : La stratégie de Théo est simple, affaiblir la jambe de son adversaire pour l'empêcher de déployer tout son arsenal technique.

Triple A : Effectivement, une bonne tactique d'autant plus que Cédric est du genre à se donner en spectacle avec bon nombre de mouvements aériens. Blesser sa jambe enlèverait toute chance à Darsa de bien poser son jeu.

Cédric, cependant, refuse tout bonnement d'abandonner. Pas à ce niveau-là, en finale du tournoi WWA, à Retribution V ! Alors il se débat, le bougre ! Il force sur la jambe pour espérer éjecter Theo d'Or, mais celui-ci maintient bien en place la prise. Il finit par puiser sur ses forces pour ramper jusqu'aux cordes, jusqu'à arriver à se saisir de l'une d'entre elles ! L'arbitre demande à Théo d'Or de relâcher la prise, ce que l'Imperator fait sans rechigner. Pour mieux tirer Cédric vers le centre du ring et lui appliquer un Cloverleaf ! Mais Cédric le repousse de ses jambes ! Le pauvre souffre beaucoup, mais se bat comme un beau diable. Mais Théo le remet en place par un coup d'avant-bras derrière le genou ! Avec une German Suplex de toute beauté ! Un tombé est fait mais Cédric s'en dégage au compte de deux.

John K. : Cédric Darsa démontre une résistance tout à fait étonnante malgré la mainmise du match par Théo d'Or.

Le French Phenix se bat et ne veut absolument pas partir d'ici sur une défaite, ce qui semble passablement énerver Theo d'Or qui s'acharne désormais sur la jambe de son adversaire par des coups de pied directement sur le genou. Puis des descentes du coude. Il se délecte de la souffrance de son adversaire, mais ce qu'il montre tient plutôt du dépit de devoir en arriver là pour montrer à quel point il mérite d'être le premier champion de la WWA. Alors qu'il s'élance du haut de la troisième corde pour une autre descente du coude, Cédric s'écarte en roulant sur le côté ! Théo d'Or s'écrase lourdement sur le plancher, ce qui laisse l'opportunité à Cédric de se relever en s'aidant des cordes. De colère, Théo se relève et va pour chopper Cédric mais celui-ci le surprend par un French Kick !

Triple A : Bien joué ! Cédric remet les pendules à l'heure, et lui permet de respirer un peu.

Les deux lutteurs sont au sol, et la foule élève la voix pour supporter son favori ! Cédric reste le plus amoché des deux, ayant beaucoup de mal à prendre appui sur sa jambe droite endolorie, qui a justement douloureusement servi pour son French Kick par réflexe. Théo, lui, reste sonné mais parvient à se relever avant son adversaire. Alors qu'il s'approche de Cédric, celui-ci le surprend en coinçant sa tête entre ses jambes et à l'aide des cordes le place en position de Tarantula ! Bien que sa jambe soit en piteux état, Cédric maintient fermement la prise, infligeant à Théo d'Or de gros dégâts pendant que l'arbitre intervient et somme le Last Wolf à lâcher prise. Il entame un décompte de disqualification, ce qui provoque un relâchement de la part de Cédric qui s'effondre hors du ring, à bout de force.

Frank Tean : Cédric ne lâche pas le morceau, et inverse même la vapeur en surprenant son adversaire !

John K. : Malheureusement, nous ne sommes pas dans un match sans disqualification. La prise qu'il effectue étant illégale, il ne pourra pas l'emporter grâce à ça.

Triple A : Le but de cette prise, John, n'est pas de faire abandonner son adversaire, mais surtout affaiblir son dos et ainsi handicaper ses manoeuvres.

Théo souffre du dos, gracieuseté du Tarantula de Cédric, mais il en faut plus pour l'esquinter complètement. Il se relève, bien énervé par la résistance que montre son adversaire, et le rejoint hors du ring. L'arbitre entame un décompte, pendant que Théo empoigne la tête de Cédric et lui inflige un European Uppercut bien senti, faisant reculer son rival. Il fonce sur lui, mais le Lariat est esquivé au dernier moment ! Spear de Cédric qui cloue Théo au sol ! Cédric qui cependant souffre toujours plus de son genou, il a dû forcer pour ne pas louper son adversaire, et la douleur le lance toujours plus. Il se bat désormais pour se hisser au ring, laissant Théo en dehors. Celui-ci parvient cependant à entrer à son tour après un décompte de huit effectué par l'arbitre.

Frank Tean : Oh le contre que vient de faire Théo d'Or ! Splendide !

Gutwrench Powerbomb ! Un coup de pied qui surprend Cédric, et Théo parvient à le soulever en une puissante Powerbomb ! Mais Cédric se dégage du tombé suivi in extremis ! Théo en a visiblement marre, il attrape les jambes de son adversaire et tente de le retourner pour placer sa prise de finition, le SIEGE ! Cédric se débat pourtant ! Il empêche Théo de complètement le retourner ! Il arrive même à le projeter par terre à la force de ses jambes ! Alors que Théo fonce sur lui, exaspéré par l'audace du jeune lutteur français, celui-ci lui fait un croche-patte, le faisant tomber par terre. Et Crossface ! Cédric a coincé Théo d'Or dans un Crossface ! Théo hurle de douleur, il tente de se dégager de la prise mais Cédric la maintient fermement ! Renversement ! Théo, par sa force, retourne la prise, rivant les épaules de Cédric pour un tombé surprise ! Cédric lâche la prise au compte de deux afin de se dégager. LE BLITZKRIEG ! BLITZKRIEG DE THEO D'OR ! Cédric est séché sur place ! Théo d'or vient enfin de placer son mouvement de finition ! Il fait le tombé ! Mais Cédric se dégage à la surprise générale juste avant le compte de trois !

John K. : Alors là, j'en suis bouche bée. Quel battant, ce Cédric !

Triple A : La Voix de la WWA qui en reste bouche bée... Un peu contradictoire, non ?

Théo d'Or n'en croit pas ses yeux ! Cédric a résisté à sa redoutable Clotheline From Hell ! Il frappe avec rage le plancher du ring avec ses poings et se prend la tête. Non, il croyait vraiment avoir gagné et ainsi devenir champion, mais Cédric fait montre d'une résistance exceptionnelle ! Mais voilà que Darsa se relève vraiment avec peine. Théo en profite tout de suite et prend de l'élan ! BLITZKRIEG AGAIN ! Mais Cédric a esquivé ! French Kick out of nowhere ! Théo s'effondre sur le sol, et Cédric se démène pour atteindre le coin du ring le plus proche ! Il s'élance ! FRENCH SAULT ! Cédric écrase Théo de tout son poids par un somptueux Frogsplash avec le tombé à suivre ! Théo se dégage avant le compte de trois !

Frank Tean : Le match est vraiment un régal pour les yeux ! Et plus ça va, plus on a du mal à prédire le vainqueur tellement les deux lutteurs se donnent vraiment à fond et ne lâchent pas le morceau !

Triple A : Tout à fait ! Théo et Cédric démontrent ici tout leur talent. Quel que soit le gagnant de ce match, on ne peut pas nier le fait qu'il s'est battu pour mériter la ceinture de champion de la WWA.

Les deux sont à bout de force, luttant pour ne serait-ce que se remettre debout. Les deux se font face, fatigués, mais pourtant, dans leurs yeux brillent encore une envie d'en découdre. Théo d'Or assène le premier coup ! Mais Cédric riposte ! Et rebelote ! Un véritable échange se crée entre les deux rendant coup pour coup. Théo d'Or prend cependant l'avantage, prenant Cédric en traître avec un Dropkick directement sur le genou droit ! Cédric chancelle, mettant un genou à terre, et Théo prend de l'élan ! Mais son BLITZKRIEG est encore une fois esquivé ! French Kick à suivre, lui aussi esquivé ! Théo d'Or attrape les jambes de Cédric mais celui-ci se doute qu'il tente de le coincer dans le SIEGE. Il se débat fermement et repousse l'Imperator ! Il se remet avec douleur sur ses jambes et vit au dernier moment Théo venir l'attaquer ! Il le soulève mais lui retient les jambes ! PHOENIX IMPACT ! Cédric a surpris son adversaire ! Théo est KO ! Et le tombé qui suit... jusqu'au bout !

Spoiler:
 

Triple A : Il l'a fait ! Il l'a fait ! Cédric a enfin touché à un titre majeur !

Frank Tean : Cédric Darsa est devenu le premier champion WWA de la nouvelle ère ! C'est énorme ! Et quel beau match ! Indécis jusqu'au bout ! On peut dire que les deux lutteurs pouvaient prétendre au titre de champion tellement ils ont livré la marchandise ce soir !

John K. : Entièrement d'accord, mon cher Frank ! Superbe rencontre et c'est finalement le favori de la foule qui vient de l'emporter ! Une très belle soirée pour Cédric, mais aussi pour nous qui venons d'assister à tout un Main Event ! Malheureusement, il est temps pour nous de se quitter. Frank, Art, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau Thursday Night Bash ?

Frank Tean : Sans problème !

Triple A : Fidèle au poste, John !

John K. : Alors je vous dis à la semaine prochaine, et vive la WWA !

Cédric Darsa, malgré la douleur à son genou, savoure avec la plus grande joie sa prise de titre, au centre du ring, les bras levés alors que des confettis dorés tombent du plafond, célébrant la fin du show et la consécration du nouveau champion de la WWA. L'arbitre et les enforcers l'aident à se relever, Doug Chereau lui remettant finalement la précieuse ceinture. Cédric s'en empare, trop heureux de toucher l'or si durement gagné, et le brandit bien haut et bien en évidence, sous les encouragements et le soutien massif de la foule en délire.

Ce sont sur ces dernières images que se termine Retribution V ! A la semaine prochaine pour un nouveau show !


FIN DU SHOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Jeu 10 Sep - 22:56

REMERCIEMENTS :
- Baron pour Sabre vs. Tigerclaw, et Wes Yesco vs. Curtis Touchdown
- Matthew Duke pour le segment Matthew Duke / Belzebuth et les matchs Julianinho vs. OTA vs. Amalia Perez et Mark Gaillard vs. WTB & MJ Price
- Vitro pour Max Rix vs. Flying Booya
- Belzebuth pour le segment Matthew Duke / Belzebuth et le match Stanley Rosenbaum vs. Matthew Duke
- Triple A pour Kronos vs. Brutal Ravage
- Beetle pour le segment avec Kenneth McPride
- Tirsalliés pour l'interview de Théo d'Or
- Cédric Darsa pour l'interview de Cédric Darsa
- Luther Kay pour le reste

Un gros MERCI à tous pour votre participation ! Normalement je n'ai oublié personne dans les remerciements, mais n'hésitez pas à me faire part d'oublis ^^

Et je vous souhaite évidemment une bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 9:40

Bon petit récapitulatif, comme pour le premier show où on avait un truc similaire, j'aime, ça donne de la gueule à l’événement.
 
Julia va t il ENCORE foirer son retour? Ze big question en effet!
 
Bon, match "bouche trou", mais qui passe bien. Je trouve juste que le "vol" du Kid est arrivé un peu rapidement : 
Elle se relève et se fait envoyer hors du ring par le Crazy Kid.
je trouve que ça manque un peu de "momentum", on sent pas assez le truc. Je pinaille.
Julia a plus ou moins réussi son retour - il se prend un low blow - vraiment une nouvelle ère!
 
Ptite incohérence je trouve : AAA dit à John qu'il aurait donné le palmarès de Julia en entier, or au dernier match John est resté remarquablement neutre.
Bon, j'ai lu que AAA considérait son booking comme pourri, je trouve pas. Il y a une logique dans le booking, une histoire, les 2 sont bookés convenablement - impulsif pour Kro, plus calculateur et truqueur pour Kro. Manque peut être un peu de violence par rapport à la rivalité. Le résultat est logique, le speech de Kro prometteur.
 
Un peu déçu que Mark n'ai pas de partenaire.
J'aime bien le déroulement du match, Urumi est plus utile. La fin est bien, une défaite de Gaillard aurait été trop prévisible, une défaite de Price et WTB un peu décrédibilisante. 

Elena qui arrive après le match? Ah ces gonzesses, toujours en retard.
 
Booya on dirait Jésus sur la vignette, avec l'auréole en plus!
L'attaque surprise! Booya booké comme outsider à cause de celle là, ça lui va bien, ça permet un revirement de situation qui va bien avec son côté top face.
 
Intéressant le segment, attendons de voir le résultat du match, mais ça donnerait un gros truc. Abruti fini toi même par contre :p
 
Le résultat du match est plutôt logique, je voyais Wes gagner. J'ai bien aimé la fin, qui permet de ne pas faire de Curtis un gros perdant, c'est cool, il reste fort. John est effectivement plus beau comme ça!
 
Match très intense, ça m'a bien accroché! J'ai bien aimé le booking de Duke qui essaie très vite de caser ses finish ; je le voyais au départ gagner, mais après le segment avec Belz sa défaite très frustrante me semble logique et annonce de gros trucs!
 
Bonne promo du docteur, assez longue, ça l'introduit bien, attendons de voir comment le personnage évolue.
 
Le match commence très fort. Doug pouvait décemment pas finir le match aussi tôt, on l'aurait haït. Victoire de TC un peu "rapide" je trouve, mais la toute fin avec la réconciliation fait presque verser une chtite larme.
 
Blablabla, Cédric, on se retrouve sur le ring!
 
ptit problème, y'a ni la taille ni le poids des lutteurs.

 Match très intense, ça fait un bon M-E! Je suis content qu'il finisse sans intervention et clean, ça le fait plus pour le 1er PPV!
A titre perso, un peu déçu de la défaite (on a tous son petit égo^^) ; mais félicitation à Cédric, je dois dire que depuis le début du tournoi je pensais que le champion serait un mec qui avait déjà participé à la fed sans gagner le titre suprême (je pensais à Matthew, mais ça marche avec Cédric!)
Il est donc temps d'aller botter le cul de Wes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !


Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 11:32

Ouah ! Ça c'est du PPV de retour aux affaires !

Bon Opening match qui suit le segment d'intro du PPV et Julia qui s'immisce dans le feud entre OTA et Amalia. J'ai bien aimé comment ce Three Way c'est déroulé, chacun se détestant assez ne s'allier que très rarement (voir pas du tout) et un Julianinho qui réussit son retour en volant une victoire. L'après match laisse à penser que ce n'est pas finit entre les trois là.

Les segments de Cédric et Théo sont vraiment cool, la manière idéale de faire monter la pression en vue du Main-Event. Personnellement, j'aurais mis le segment de Cédric un peu plus tôt dans la soirée mais c'est que du chipotage.

Très bon combat entre Kronos et Ravage, surtout d'un point de vue psychologique entre le vétéran calculateur (j'ai d'ailleurs bien aimer sa détermination pour avoir le steel pipe et la manière dont il s'en sert pour gagner) et le jeune impulsif. Le seul problème que j'ai pu avoir avec le match, c'est le débat de commentateurs en plein milieu qui coupe un peu le rythme de l'action, mais sinon, super match ! Alors le Sinistre va apprendre la vie aux petits nouveaux ?...j'ai hâte de voir ça !

Je ne sais pas pourquoi, mais je le sentais que Mark se retrouverai seul face à Price et Banks. En tout cas, j'ai bien aimer la manière dont le match à été gérer, ce qui est assez difficile pour les matchs à handicap. Le rôle d'Urumi était aussi bien utiliser, tous l'arrogance et le vice de Price et Banks (même leur noms feraient d'eux une grande tag team) et l'endurance de l'Horloger. Elena arrive après le combat, mais est ce pour s'allier à Mark ou filer un coup de main à Urumi ?

Très bon combat entre Booya et Rix, avec une opposition de style bien représenté durant tout le combat. Booya prouve qu'il peut être un top Face de la WWA avec tout ce qu'il a subit et surmonter pour gagner son match (bonne idée que l'attaque surprise d'avant match) et Rix n'a pas à rougir de sa défaite face à un lutteur avec le palmarès de Booya.

Très bon segment entre Cube et Belzebuth, mais avec un gros problème, c'est qu'il a spoilé la fin du combat entre Matthew et Stan. Il aurait avoir lieu après le match, où Belzebuth profité de la défaite de Duke pour le rallier à sa cause. En le faisant avant, je savais que seul une défaite de M Cube permettrait à cette storyline de se développer. C'est dommage parce que le segment et les match étaient tout deux très bien écrit.

Super match entre Wes et Curtis. Là aussi la psychologie des deux lutteurs étaient bien représenté, surtout la manière dont Wes joue avec la patience de Curtis au début. Malgré la victoire de Yesco, j'ai l'impression que cette feud n'est pas terminé et Touchdown n'a pas dit son dernier mot ou John prendre son dernier sac Very Happy .

Super combat entre Duke et Stan, très intense et serré mais hélas, ayant perdu tout son suspens à cause du segment dont j'ai parlé plus haut. C'est d'autant plus dommage que si le segment avait eut lieu après, je n'aurais eut aucune idée de qui aurait pu gagner ce combat tellement il était prenant.

Bon match entre Tigerclaw et Sabre, un peu rapide c'est vrai et pas mal entrecoupé par les commentaires. Le Chasseur a fait un impact et montre qu'il n'est plus aussi impitoyable et sadique qu'avant (hors combat bien sûr) et, surtout, toujours invaincu à Retribution.

Super Main-Event pour finir la soirée, un combat serré avec beaucoup d'intensité et comme l'a dit Théo, le fait que le premier match de championnat de la Nouvelle Ère ait un finish clean est vraiment sympa (surtout que j'ai eut peur avec le segment de Wes après son match). Félicitations à Cédric, notre nouveau champion ! Faudra quand même qu'il fasse gaffe à Théo...et que lui même fasse gaffe aux sacs sur la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triple A
Steak de première classe
Steak de première classe


Bélier Cochon
Nombre de messages : 2742
Age : 45
Localisation : Smoking MJ in a park, Brooklyn, NY
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 17:40

En voilà un bon PPV pour repartir sur de bonnes bases! La vraie renaissance de la WWA commence maintenant.

Bon Julia de retour et qui gagne à la Julia. Certaines choses ne changent jamais. Amalia et OTA font bonne impression malgré tout. Elles ont de quoi continuer leur feud si elles le souhaitent. Ou elles peuvent s'allier contre Saint Glinglin. Ce serait cool comme option.

Excellente interview de Théo, détestable comme il faut. Depuis la reprise, je trouve vraiment Titi au top.

Je vais pas m'éterniser sur mon book, je le trouve assez boiteux. Je ferais mieux la prochaine fois, enfin j'essaierais en tout cas. Quand au résultat, c'est assez logique vu l'absence (malheureusement) de Ravage. Avec cette gimmick, Kro me fait penser au prof dans Whiplash. Si cet angle est dévellopé, ça peut donner du très bon.

Gaillard n'a peur de personne. Il a la puissance physique et mental, sans les trous... Banks Price, ça ferait une sacrée équipe. Personne ne sort ridicule du match et en plus on a le droit à la première apparition d'Elena. Tout porte à croire que ce n'est que l début entre ces 4 là.

Bon match pour mettre Booya over. Il ressort fort de cet affrontement, ce qui n'est pas le cas de son adversaire. Vu qu'il est absent, ce n'est pas très grave. Si il revient, il se refera une santé en moins de deux.

Super segment entre Belz et Matt, vraiment bien écrit. Contrairement à Beetle, je trouve pas que ça spoile. Si Matt gagne contre Stanley, Belz se retrouve alors à attirer Matt avec des méthodes plus violentes et s'ensuit une feud entre les deux. Pour moi ça tient la route.

Match disputé entre Wes et Curtis. Les deux rookies veulent vraiment remporter leur premier match en PPV et ça se sent. la fin est vraiment bien vu et malgré la défaite, Curtis sort la tête haute. Contrairement à celle de John K. qui sort dans un sac.

On sait ce qui attend Matt après cette défaite, du coup ça la rend moins douloureuse. Ceci dit, il a vendu chèrement sa peau et reste un adversaire redoutable. Belle victoire pour mon pote Stan! Well done partner!

Il fait flipper le docteur...

Seule petite ombre au tableau du PPV, la place du Tigerclaw/Sabre dans la carte, je l'aurais vu plus tôt car il est plus symbolique qu'autre chose. Mais bon, ça fait toujours plaisir de voir deux icones de la WWA dans le ring.

Petit truc qui me gêne chez Cedric. Le mec est français et fier de l'être, alors pourquoi il a une catchphrase en anglais? C'est con mais ça me chiffonne. 

LA grosse surprise du show! Cedric nouveau champion. Presque personne ne l'avait vu venir mais ça fait sens et c'est logique avec le concept de Renaissance. Un peu déçu pour Théo mais j'ai confiance en Cedric, il va tenir son rang avec panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
Millenium bug
Millenium bug


Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 19:12

Sympa cette intro, même si ça doit en rappeler plus à d'autres personnes que moi, les dernières années ne me sont pas étrangères !

Segment Julianinho + Triple threat : Les retours gagnants comme ça, et je sais de quoi je parle, ça n'est pas forcément une bonne idée... Ni une mauvaise. Si Julian tient sa parole, ce que j'espère, c'est pas forcément problématique. Si c'est un flop, ça sera vraiment dommage d'avoir terni la confrontation entre les deux guerrières qui méritaient peut-être plus que de servir de faire-valoir.

Segment Théo : Segment peut-être un poil court mais qui a le mérite de teasé le main event

Kronos vs Ravage : Comme cela a déjà été souligné, dommage que Ravage soit absent, ça aurait pu être vraiment intéressant une confrontation entre les deux malheureusement, ça tourne un peu à l'évidence que Kronos gagne.

Handicap Match: Je n'aurai pas parié une victoire par DQ de l'équipe dominante numériquement parlant, cela rend Gaillard vraiment crédible même si j'aurai aimé voir une plus grosse domination de Price et Banks qui finissent par fuir en voyant arriver Elena Irons...

Booya vs Rix : Malheureusement un match peu intéressant tant le résultat était couru d'avance.

Yesco contre Curtis : Un match entre deux méritants, plutôt intéressant de voir comment les choses vont se dérouler avec un Yesco qui cherche à s'en prendre au titre, reste à voir ce que dira Curtis.

Segment du Docteur : Typiquement le genre de personnage que j'apprécie, ça m'étonne peu vu la personne derrière. J'en redemande !

Tigerclaw vs Sabre : En effet, le match aurait eu plus de sens avant dans le show. Toutefois un match intéressant par la symbolique.

Main Event : J'avoue que la remarque de Triple A a du sens sur la catchphrase de Cédric. Ahah. Beau match qui mène à un résultat un peu surprise pour moi qui voyait plus Théo s'en sortir en vu des promos mais je laisse sa chance à Cédric de montrer ce qu'il a dans le ventre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 22:41

Un bon PPV, bien éclairer par l'analyse.

Dans le détail, je dirais que :

- Je ne suis pas sur de rester à la WWA, maintenant que Julia est de retour Very Happy Retour pour le moins glorieux qui fait déjà deux victimes.

- Bonne petite itw de Théo même si je n'ai pas reconnu immédiatement sa patte.

- Victoire logique de Kronos, le match est peut être même trop long mais je ne vais pas bouder mon plaisir de lire un match de AAA. Sinistra Macabra gagne pas mal de "momentum" avec cette victoire sur blessure, je me demande ce qui va en faire.

- Je m'attendais plus à un match tag qu'un handicap, si serait été le cas, je pense que la victoire de Gaillard aurait été moins "humiliante" pour ces deux adversaires. Pour moi, la meilleure option de booking aurait été de faire gagné Gaillard pour DQ ou Count Out.

- Victoire logique aussi de Booya, comme le disait Beetle (je crois), la dynamique face de Fred colle très bien avec l'attaque puis le retour. Très bon choix de booking. Pour ce qui est de l'écriture du match, les courts paragraphes rythme bien la rencontre, et rende le match très facile à lire.

- RAS sur le segment de Belzebuth.

- Je m'attendais à la défaite de Curtis, moins à l'après match. Premier signe avant coureur du main event. La feud avec Wes ayant commencer au détour d'un match à Bash, je pensais qu'elle se finirai à ce PPV mais ce n'est apparemment le cas. Je vais voir si il me reste un peu d'inspiration pour une promo sur Wes ^^

- J'ai moins accroché au match entre Cube et Stan. Belle victoire pour Rosenbaum qui rend la monnaie de sa pièce à Duke. J'aimerais bien voir un troisième volet entre les deux hommes.

- Le segment avec Kenneth aurait été plus intéressant si il y avait eut une interaction avec un ou des membres du roster, dommage... Du coup, j'ai l'impression de juste lire une promo qui ne rajoute pas grand chose.

- Victoire de prestige pour Tigerclaw. Je me demande ce que Sabre et lui sont allés faire dans les vestiaires après match Erm

- Décu pour Théo que je voyais gagner, même si je suis sur qu'il n'a pas besoin d'une ceinture pour attirer les lumières. La fin du match aurait peut être du laisser à notre play boy un gros near fall, montrer que le match aurait été encore plus disputé, encore plus serré. Un challenger qui se serait avancé pour conclure le PPV aurait été une fin plus intéressante, le PPV mettant en avant plusieurs lutteurs (Kronos, Booya, Kenneth, Tigerclaw) sans trop donner de clés sur leurs avenirs respectifs. Du coup j'attends beaucoup le prochain Bash !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron
Actionnaire
Actionnaire


Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 7514
Age : 33
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 23:14

aiRKO a écrit:
- Victoire de prestige pour Tigerclaw. Je me demande ce que Sabre et lui sont allés faire dans les vestiaires après match Erm

Kronos avait mis du sable dans la loge de Julianinho, Sabre à cru que c'était la sienne. Je l'ai aidé à faire le ménage. Wink

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lawwa.forumsactifs.com
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Ven 11 Sep - 23:51

Mes collègues ont déjà dit ce qu'il fallait à propos de ce show, qui conclut de belle façon la renaissance de la compagnie. Je l'ai beaucoup apprécié, et j'y ai trouvé très peu de points plus ou moins négatifs.

J'ai juste trouvé que la stipulation du match Kronos/Brutal n'était pas assez exploitée. Le match Booya contre Max Rix est un des meilleurs, peut-être le meilleur de la soirée avec le main-event, avec de bons spots quand il faut, de la résistance de la part de Rix face à un adversaire expérimenté et talentueux. Booya ressort un peu plus grandi de ce match, il a confirmé qu'il est un lutteur très coriace et un prétendant sérieux pour le titre majeur. Je pense que le résultat de ce match peut lui servir de tremplin pour une feud menant au titre WWA.

J'attendais un peu plus du match entre Sabre et Tigerclaw, la fin est relativement rapide pour un face à face entre deux légendes de la fèd, là j'ai vu ça comme un match clin d'oeil entre deux vétérans un peu fatigués. Un peu plus de longueur, et un peu plus de tension, vu que l'enjeu est quand même assez important, en tout cas pour le Chasseur. Au passage, j'espère que Tigerclaw restera encore longtemps invaincu à Retribution !

Le retour de Julia s'insère relativement bien dans le duel entre OTA et Perez, même si on comprend que ce n'était qu'un prétexte pour lui, storylinement parlant. Pour OTA qui souhaitait feuder avec lui, c'est un très bon plan, parce que Julia peut être vraiment tordant et bon quand il promotte. Après, j'espère pour elle qu'il sera un adversaire régulier en promo, justement...

A l'inverse, même si l'apparition de Irons en après-match s'explique par la neutralité de Mark Gaillard, j'ai moi aussi plutôt l'impression qu'elle se ramène pour filer un coup de main à sa pote Urumi. Ça peut quand même servir de matos pour la naissance de deux équipes: Banks & Price et Irons & Gaillard (même si au niveau gimmick et personnalité ils sont a priori par complémentaires, mais tout peut arriver dans le monde magique de la lutte !).

Comme Beetle, j'ai trouvé le segment qui met en scène Belzébuth et Duke un peu maladroit, ça m'a un peu spoilé le match à venir avec Stan. Je ne veux pas dire qu'après l'avoir lu j'étais sûr de voir mon perso l'emporter, mais ça donnait une nouvelle orientation à Matthew Duke, comme si la feud ne le concernait déjà plus, qu'il se dirigeait déjà vers autre chose. Peut être que c'est juste la mention d'une éventuel équipe entre les deux qui était de trop.

Wes Yesco vs Touchdown : match impeccable rien à redire ni sur le résultat ni sur le booking. Par contre ce sont vos réactions qui me surprennet un peu: pourquoi voulez-vous que Curtis ne soit pas décrédibilisé par sa défaite ? Bon, je sais que j'ai un peu pris les mouches par derrière l'autre fois avec les interventions pendant les matchs, mais là c'est différent: Curtis est un perso tout jeune, tout frais, qui vient de sortir de l'imagination de aiRKO, et même si AAA joue le perso de Yesco depuis un tout peu plus longtemps dans une autre e-fèd, il vient lui aussi de débarquer à la WWA, c'est quasiment un nouveau. Même si les 2 ont eu un bel échange de promo avant le ppv, c'est pas comme-ci Curtis avait été buildé comme le futur visage de la fèd et que son match contre Yesco allait décidé de sa consécration ou de son envoi aux oubliettes. C'est un match de milieu de carte, et il faut un vainqueur et un perdant, et une défaite ça décrédibilise forcément un perso, après de quelle façon, pendant combien de temps, et pourquoi, tout dépend de son joueur.
Non franchement, je veux pas créer de polémique ou initier un nouveau débat chaque semaine, ni vexer aiRKO ou TriplA, mais là je ne comprends pas cette sensibilité à l'égard de Curtis qui perd face à Yesco, simplement. L'après-match le montre relever la tête et promettre de pas en rester là, c'est du classique, mais on dirait que vous le voyez comme un demi-perdant seulement.  scratch 

Je résume ma pensée: Curtis est un rookie, quel risque y a-t-il à le voir perdre bêtement comme un bon heel face à un lutteur plus apprécié du public, pour son premier match en ppv, pour sa première feud ? 

Main-event: la victoire de Darsa fait plaisir, mais j'aurai trouvé la victoire de Théo tout aussi logique. Pas pour une question d'expérience, de prestige, de lien avec le passé, mais parce que le personnage est un gagnant, avec une forte personnalité, une gimmick bien affirmée. Après le titre va donner l'occasion à Cédric de montrer qu'il est autre chose qu'un face classique bien comme il faut, avec une belle gueule et de grands idéaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Sam 12 Sep - 1:56

Ico, sur le match de Wes/Curtis, puisque j'ai commenté en ce sens, je ne dis bien sûr pas qu'une défaite sans l'après match aurait "tué" le personnage de Curtis ; seulement, je trouve bien qu'il se défende quand Wes veut lui mettre le sac sur la tête ; ça lui donne un côté moins passif. Les deux derniers lutteurs à avoir eu ce sac furent Pablo et Johnny Cerno ; faire résister Curtis permet de rendre le personnage plus résistant. Ca aurait été un peu humiliant qu'il subisse ce sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Sam 12 Sep - 12:35

D'accord. Mais je pense que aiRKO aurait quand même eu de la ressource pour utiliser cette défaite humiliante, et avec le temps et d'autres feuds, Curtis aura acquis de l'expérience et de la force, et finalement la défaite honteuse serait devenu secondaire.

Je comprends ton point de vue en fait, et en réfléchissant bien, il s'est évidemment passé la même chose pour mon perso à ses débuts à la FGB, et à l'époque j'avais éidemment trouvé ça sympa qu'il conserve une certaine dignité après ses premières défaites (sauf qu'il était pas heel, donc ça changeait peut-être un peu la donne).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triple A
Steak de première classe
Steak de première classe


Bélier Cochon
Nombre de messages : 2742
Age : 45
Localisation : Smoking MJ in a park, Brooklyn, NY
Date d'inscription : 30/12/2009

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Sam 12 Sep - 14:06

Tirsalliés a écrit:
 faire résister Curtis permet de rendre le personnage plus résistant. 

Alors qu'humilier Curtis l'aurait rendu plus humiliant.
Ah ben non ça marche pas... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   Sam 12 Sep - 14:23

Alors déjà, il était 2h du mat, j'assume tout à fait que le message ne soit pas complètement clair.^^

De toute façon, pour être honnête, si Curtis avait perdu et s'était pris un sachet sur la tête, personne n'aurait hurlé au scandale.
Mais disons que peut être, aussi, étant en feud vs Wes, ça m'arrange si ses ennemis lui résiste! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retribution V : Rebirth   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retribution V : Rebirth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dawn of war 2 Retribution
» Resident evil (rebirth)
» Full Metal Alchemist Rebirth
» Pokémon Rebirth
» [Partenariat introuvable] Pokemon Legends Rebirth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Le in-gimmick :: Les pay-per-views-