Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Jeu 3 Sep - 21:35


Enter the Sandman, de Motörhead, retentit dans l'arène alors que des pyros explosent dans tous les sens, illuminant la WWA Arena pour le plus grand plaisir des fans venus nombreux. Thursday Night Bash va débuter pour cette dernière édition avant le premier Pay-per-view de cette nouvelle ère, à savoir Retribution V : Rebirth ! Nous retrouvons comme d'habitude notre trio de commentateurs pour analyser les matchs comme il se doit.

Frank Tean : Mesdames et messieurs, bienvenue à Thursday Night Bash! Je suis Frank Tean et à mes côtés se trouvent John K...

John K. : Je suis John K., la Voix de la WWA. Et je me trouve avec Frank Tean et un ancien champion de la WWA, Triple A.

Triple A : Merci John, et salut Frank. Ce soir reste un grand soir, car c'est le dernier jour avant notre premier grand rendez-vous la semaine prochaine. Je veux bien sûr parler de Retribution V : Rebirth ! Comme à chaque show précédant un Pay-per-view, les tensions montent d'un cran pour atteindre leur paroxysme, et ce soir n'échappe pas à la règle.

Frank Tean : En effet, ce soir nous aurons notamment en main event l'officialisation du match comptant pour la finale du tournoi WWA avec la signature du contrat entre Cédric Darsa et Theo d'Or. Qui des deux prendra l'avantage sur l'autre avant Retribution V ? Nous le saurons plus tard dans la soirée.

John K. : En attendant, nous n'allons pas tarder à aborder le premier match de la soirée qui verra les débuts d'une nouvelle lutteuse à la WWA.

Triple A : Nouvelle ici, certes, mais elle a déjà lutté par le passé notamment à la SoW. Espérons qu'à la WWA, elle pourra y apposer sa marque de manière durable.

Et justement, un thème résonne dans l'arène, annonçant la venue de ladite lutteuse qui ne tarde pas à apparaître sous le titantron. Aguichant volontiers quelques fans au premier rang, elle les abandonne aussitôt en un geste de dédain et un sourire moqueur, provoquant alors les huées du public.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 55 kg pour 1 mètre 67 : AMALIAAAAAAAA PEREEEEEEEEEEZ ! Et déjà sur le ring son adversaire, accompagné par Rosito, pesant 97 kg pour 1 mètre 84 : PABLOOO !

Le lutteur et sa soeur sont déjà prêts au match, et accueillent la nouvelle venue avec un léger sourire. Pablo, cependant, ne reste pas indifférent au charme de son adversaire qui s'en amuse et se déhanche, au grand déplaisir de Rosito qui l'engueule. Et se prend une gifle bien sentie ! Pablo, voyant cela, se place entre les deux jeunes femmes et demande à Rosito de sortir du ring. Mais alors qu'il se retourne, il se prend de plein fouet un Bicycle Kick en pleine face ! L'arbitre Doug Chereau se résigne à faire sonner la cloche pendant qu'Amalia regarde son adversaire sonné au sol avec un air grandement satisfait.

DING DING DING !


La jeune lutteuse s'amuse à se moquer de son adversaire toujours au sol et lui balancer des gifles pour le réveiller un peu. Elle court vers les cordes pour balancer un Running Kick sur Rosito qui était montée sur l'apron ! Amalia s'attire ainsi de bonnes huées de la foule, mais elle s'en moque complètement, distribuant des baisers à distance pour bien se ficher de leurs têtes.

Frank Tean : Elle n'y va pas de main morte !

John K. : Une lutteuse qui veut à n'en pas douter monter au reste du roster qu'elle est prête à tout pour gagner et s'attirer ainsi les faveurs.

Triple A : Pas du public en tout cas. Mais ça se saurait si les faveurs des fans étaient une donnée indispensable pour s'imposer dans un match, voire à plus long terme.

Alors que Pablo commence à revenir à la réalité et se relever, elle le coince dans un Headlock avant de sauter sur les cordes ! STRATUSFACTION ! Pablo est KO, et Amalia se couche sur lui bien tranquillement pour savourer ce tomber qui atteint le compte de trois.

Spoiler:
 

Frank Tean : C'était un peu expéditif, mais au moins Amalia marque son entrée en scène par une victoire.

John K. : La présence est là, définitivement. Mais il en faut plus pour prétendre à demeurer au sein d'un roster composé à 90% de lutteurs masculins. Va-t-elle pouvoir s'imposer à plus long terme ?

Triple A : Il est évident qu'elle doit engrenger d'autres victoires sur des lutteurs de plus grande renommée afin de se faire un nom. Mais voilà qu'elle veut s'exprimer.

En effet, alors qu'elle a levé les bras en signe de victoire, Amalia s'empare d'un micro sous les huées de la foule.

Amalia Perez : Cher public, merci de votre présence mais je n'ai rien à faire de votre mécontentement. Ceci n'est que le début, et peut importe les moyens, je continuerai à gagner et avancer. Je sais ce que je vaux, et très bientôt, vous me verrez avec la ceinture de championne WWA autour de ma taille. Car non seulement je suis une plus grande lutteuse que l'ensemble du roster de la WWA à l'heure actuelle - et ça j'en suis intimement convaincue - mais surtout j'ai le charisme et le physique pour être la vraie vitrine de la WWA. Et ce n'est pas cette bikeuse à tête de poux d'OTA qui viendra me prouver le contraire. Je suis LA Diva de la WWA, et une vraie tigresse sur le ring ! Et je ferai perdre toute virilité aux lutteurs qui oseront pénétrer dans mon antre. Alors, voulez-vous jouer avec moi ? Je vous attends !

Sur ces mots, elle laisse tomber le micro, et s'éloigne d'un pas léger en coulisses, un air suffisant.

Triple A : Et bien nous verrons bien si ce sont plus que des paroles en l'air ! En tout cas, elle affiche une confiance absolue en elle, et ce n'est pas pour me déplaire.

---

Nous nous retrouvons dans le bureau du General Manager de Bash!, Sir William Acherman. Devalt lui, en pleine dispute verbale, quatre lutteurs qui ne s'apprécient guère.

Stanley Rosenbaum : Ecoute, Ducky ! Il faut accepter les choses : tu as perdu à ton propre jeu et ça t'a coûté ta place en finale. Ta chère mère ne t'a-t-on jamais appris qu'il ne faut jamais jouer avec le feu ?

Matthew Duke : Tu n'as pas à intervenir dans mon match ! C'est un odieux scandale et j'exige réparation dès maintenant pour les dommages causés !

Max Rix : Tu parles trop, blanc-bec, et je vais me faire un plaisir de fermer ton putain de clapet ! J'ai un compte à régler avec toi et je ne suis pas un homme qui oublie ce genre de chose.

Flying Booya : Non, mais en revanche tu as bien besoin de leçons de politesse et de respect, Max. Le Peuple, que je représente, attend de toi des excuses publiques, et je suis prêt à te pardonner ce mauvais geste de la semaine dernière si tu le fais ce soir.

Max Rix : Tu peux te les mettre où je pense, face de chèvre !

Devant l'imminence du clash, Sir William Acherman ne trouve rien de mieux que de frapper du poing sur la table, avant de se lever de son siège et se râcler la gorge maintenant qu'il a l'attention des lutteurs devant lui.

Sir William Acherman : First of all, gentlemen, je ne tolère aucune altercation, même verbale, dans mon bureau. Les contrevenants se verront sanctionner d'une suspension effective immédiatement et à durée indéterminée. Me suis-je bien fait comprendre ?

Les quatre hommes se jettent des regards méfiants, mais acquiescent tous.

Sir William Acherman : Bien. Puisque vous souhaitez tant en venir aux mains, je vais vous accorder l'occasion de le faire. Je vous laisse le temps de vous préparer, car ce soir, vous allez tous combattre dans un match par équipe. Et pour que vous appreniez à vous tenir et respecter les règles, le ring sera entouré d'un groupe d'agents de sécurité qui aura toute lattitude pour intervenir et vous mettre au pas si besoin est. Ce match opposera donc Stanley Rosenbaum... et Matthew Duke... à Max Rix et Flying Booya.

Alors que les lutteurs s'apprêtaient à vivement protester, un geste de la main du General Manager les calme tous, craignant les représailles administratives.

Sir William Acherman : Il va de soi que j'attends de vous un grand match et une bonne coopération de votre part. Maintenant, j'ai d'autres affaires à régler, aussi je vous prierai de sortir de mon bureau séance tenante.

PUBLICITE


Dernière édition par Luther Kay le Ven 4 Sep - 14:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Jeu 3 Sep - 22:48

Frank Tean : Nous sommes de retour à Thursday Night Bash! Si vous n'avez pas encore suivi le show et que vous venez d'arriver, notre General Manager vient de programmer un match par équipe à la composition assez inattendue car il opposera Stanley Rosenbaum et Matthew Duke à Max Rix et Flying Booya !

John K. : Deux équipes de lutteurs en pleine rivalité, il y a de grandes chances que cela dégénère. C'est pourquoi les Enforcers et des agents de sécurité feront office de Lumberjacks pour ce match, et croyez la Voix de la WWA, ils veilleront au grain !

Triple A : Mais avant cela, un autre règlement de compte va avoir lieu ici même dans quelques minutes. En effet, l'autoproclamé Elu, William Tyler Banks, ainsi que MJ Price, veulent demander réparation suite à l'attaque du Suisse Mark Gaillard. Pour aujourd'hui, c'est Banks qui aura l'opportunité de mettre la main le premier sur leur agresseur, mais Price sera tout de même présent autour du ring, comptant bien lui aussi se venger.

Quand on parle du loup, son thème d'entrée retentit dans l'arène sous les encouragements des nombreux fans. Certains sortent même des drapeaux suisses ou même des drapeaux blancs pour le soutenir dans sa croisade pour la paix et la neutralité.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 115 kg pour 1 mètre 93 : "The Most Violent Swiss"... MAAAAAAAAARK GAILLAAAAAAAAAAAAAAAAARD !

Arborant un drapeau blanc, le Suisse prend le temps de poser auprès de ses fans, montrant bien en évidence le drapeau de son pays, avant de monter les marches menant au ring. Une fois à l'intérieur, il brandit le drapeau blanc et le secoue bien haut de droite à gauche, avant de le confier à un officiel. Mais voilà qu'un autre thème résonne, celui de son adversaire du soir pour son premier match au sein de la WWA. Et il arrive sous de copieuses huées, levant les bras en croix pour se donner de l'importance. Il n'est d'ailleurs pas seul, un autre lutteur le suivant de près, voulant lui aussi en découdre.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, accompagné par MJ Price, pesant 100 kg pour 1 mètre 93 : "The Chosen One"... WILLIAM TYLEEEEER BAAAAAAAAAAAANKS !

Les deux lutteurs ignorent totalement les fans qui les huent à l'unison. Pendant que William Banks monte les marches et passe les cordes, MJ Price pointe le Suisse du doigt et lui balances des menaces dans l'indifférence de ce dernier qui n'en a visiblement rien à carrer. Mark et William étant prêts, l'arbitre Angela Peccini fait sonner la cloche !

DING DING DING !


Frank Tean : Pour ses débuts officiels à la WWA, Mark Gaillard n'a pas choisi la facilité, s'attirant d'entrée les foudres de deux lutteurs en même temps.

John K. : Pour le moment, seul un lutteur est autorisé à combattre ce soir face au Suisse. Et l'Enforcer de ce match, Urumi, surveille tout particulièrement MJ Price.

Triple A : Mark Gaillard part avec un désavantage tactique, mais il demeure un lutteur très combattif qui n'a pas peur de se salir les mains. Il a tout de même été le vainqueur du Tournoi Century à la FGB, ce qui n'est pas rien !

Et le contact est fait entre les deux hommes, mais Mark Gaillard le repousse assez aisément, faisant montre d'une puissance non négligeable. Frustré, William Banks le pousse violemment des deux mains. Et le retour de flamme est inévitable, le Suisse le plaquant au sol pour lui matraquer la tête avec des coups de poings. Banks fait un roulé boulé pour rendre les coups mais le Suisse le repousse violemment. Banks se rue sur lui et les coups pleuvent, Gaillard ne pouvant que les subir en essayant d'amortir les impacts avec ses bras. L'Elu l'envoie dans les cordes et lui balance un Dropkick dans la face, puis un tombé, mais le décompte n'a même pas atteint deux que le Suisse s'en dégage.

Triple A : On sent bien ici toute la frustration et la colère de William Banks qui se déversent sur son adversaire. Mais attention à ne pas trop se laisser aller à la vengeance, c'est le plus sûr moyen de se faire surprendre et à terme de perdre le match.

Banks a désormais le match en main, mais Gaillard fait montre d'une résistance à toute épreuve, repoussant parfois les assauts et retournant à son avantage certaines manoeuvres de projection. MJ Price, par deux fois, s'est approché de l'apron pour tenter de distraire le Suisse, mais Urumi s'est à chaque fois interposée et fait reculer le lutteur. Spécialiste des projections, William Banks n'hésite pas à en abuser afin d'affaiblir le dos de son adversaire, sans pour autant réussir à briser sa volonté de résister. Le public le hue un peu plus, et montre son soutien au Suisse, surtout lorsque celui-ci commence à reprendre l'avantage, comme ici par un European Uppercut contrant superbement un Diving Headbutt porté par William Banks. Mais le Suisse n'obtient qu'un compte de deux, son adversaire ayant levé à temps l'épaule.

Frank Tean : Mark Gaillard est un client sérieux, rôdé aux matchs demandant de la sueur et du sang. Le Hardcore étant sa spécialité, son corps est rompu aux coups les plus puissants, pouvant très bien supporter la douleur.

John K. : Cependant, cela ne veut pas dire qu'il est invincible, tel un Superman. Il est humain, il a donc des limites que William Banks doit trouver pour espérer le vaincre.

Cependant, Banks est en train de perdre le momentum, le Suisse retournant le match et imposant son jeu technique et stiff. Les atémis se multiplient sur la poitrine de l'Elu qui grimace de douleur à chaque coup porté. Et un superbe Belly-to-belly Suplex violemment porté sur le plancher ! Le voici qui entame la Tour de l'Horloge, balançant des Knee Drops sur le bras, le ventre, les jambes, tout cela dans le sens des aiguilles d'une montre ! Malgré une douleur lancinante au dos, Mark Gaillard vient de planter Banks avec un énorme Big Boot, le séchant sur place ! Le voilà qui gueule quelques mots en levant le poing vers le plafond. Il prépare son adversaire, le soulevant pour espérer porter son SMIS mais MJ Price grimpe dans le même temps sur l'apron, lui balançant toujours plus de menaces ! Gaillard repousse Banks derrière lui pour s'occuper de l'opportun, essayant de le chopper, mais Price se fait tirer en arrière par Urumi qui le bouscule contre la barrière de sécurité, le mettant en garde de ne pas recommencer. WTB EXPERIENCE ! William Tyler Banks vient de surprendre Mark Gaillard avec son brutal coup de genou ! Et c'est le tombé victorieux !

Spoiler:
 

Marathon résonne à nouveau dans l'arène sous les sifflets toujours plus nombreux du public qui n'est clairement pas content du résultat du match. Qu'à cela ne tienne, William Tyler Banks voit Angela lui lever le bras de la victoire, bientôt rejoint par MJ Price, les deux satisfaits du résultat. Mais voilà que le Suisse a repris rapidement ses esprits et les attaque par derrière avec son drapeau blanc ! Il casse même le bâton sur le dos de Price avant de voir que les deux lutteurs sont au sol, sonnés. Il sort du ring et fouille l'apron pour en ressortir avec deux boîtes de bonbons suisses. Fatigué par le match, il se permet tout de même de poser les boites à côtés des deux lutteurs qui reprennent peu à peu conscience, avant d'aller en coulisses.


---

Frank Tean : De retour à Thursday Night Bash! toujours en compagnie de John K. et Triple A, nous avons été témoins tout à l'heure de la victoire opportuniste de William Tyler Banks sur sona gresseur de la semaine dernière, Mark Gaillard. !

John K. : Tout à fait, grâce à une distraction de MJ Price, l'Elu a su trouvé l'occasion de surprendre son adversaire et ainsi remporter le match.

Triple A : Mais Mark a ensuite pris sa revanche en attaquant les deux lutteurs et continué ainsi sa croisade de la neutralité en leur offrant des bonbons suisses.

Frank Tean : Ah on me dit à l'oreillette que Sarah Carlsbury est prête pour une entrevue en coulisses. Sarah, c'est à vous !

Sarah Carlsbury : Merci Frank ! En effet, mes invités de ce soir, venant tout juste de me rejoindre, ont quelque peu récupéré de leur déconvenue de tout à l'heure. Mesdames et messieurs, William Tyler Banks et MJ Price !

William Tyler Banks : Non, non et non ! On ne dit pas seulement "William Tyler Banks", mais "The Chosen One, William Tyler Banks" ! Veillez vous en souvenir la prochaine fois !

MJ Price, quant à lui, attrape le micro des mains de Sarah Carlsbury, sans lui permettre de poser ses questions.

MJ Price : Mark Gaillard, sous prétexte d'être neutre, nous a finalement déclarés la guerre. Alors pour bien donner une leçon à cet emplâtré, nous lui lançons un défi. Un match par équipe : William et moi-même contre Mark Gaillard et un partenaire de son choix. S'il veut vraiment jouer à ce petit jeu avec nous, il a plutôt intérêt à accepter. D'ailleurs Mark, tu sais ce que j'en fais de ton petit cadeau ?

Il ouvre la boîte de bonbons et crache littéralement dedans avant de le jeter par terre et l'écraser du pied. William Tyler Banks fait de même, et se saisit à son tour du micro.

William Tyler Banks : A Retribution V, la guerre est déclarée ! Et nous avons la ferme intention d'annexer la Suisse !

PUBLICITE


Dernière édition par Luther Kay le Ven 4 Sep - 14:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Jeu 3 Sep - 23:25

Frank Tean : Nous sommes de retour à Thursday Night Bash! et je suis toujours aux côtés de John K. et Triple A pour vous commenter ce show qui jusqu'ici tient toutes ses promesses en matière de rivalités !

Triple A : Tout à l'heure nous avons été témoins d'une véritable déclaration de guerre de la part de William Banks et MJ Price à l'encontre de Mark Gaillard et ses agissements. N'oublions pas le petit mot adressé à Amalia Perez à destination d'OTA, mais surtout au match par équipe à venir entre les rivaux Stanley Rosenbaum et Matthew Duke, et les non moins rivaux Max Rix et Flying Booya !

John K. : Cependant, un lutteur vient d'entrer en scène, et il est clairement là pour passer sa colère suite à sa défaite de la semaine dernière !

En effet, Parasite, de Disturbed, retentit sous les encouragements de la foule, certains fans scandant le nom du lutteur qui marche le long de l'allée principale, visiblement rongé par la colère et la frustration. Le regard rivé sur son adversaire déjà présent sur le ring, il est déterminé à passer un message clair.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 122 kg pour 1 mètre 88 : "Le Chasseur"... TIGEEEEEEEEEEERCLAWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWWW ! Et déjà arrivé sur le ring son adversaire, pesant 100 kg pour 1 mètre 83 : JOHNNYYYYYYYYY CERNOOOOO !

Se glissant sous la première corde, il se relève lentement, les yeux toujours rivés sur son adversaire du soir. L'arbitre Angela Peccini fait alors sonner la cloche !

DING DING DING !


Johnny Cerno hésite l'espace d'un instant à s'approcher du Chasseur en apparence impassible mais aux yeux brillant d'une froide détermination. Mais il se décide quand même à attaquer, balançant une droite dans la face ! Tigerclaw n'a semble-t-il rien senti, et se permet même d'inciter son adversaire à retenter l'expérience ! Ce que fait Johnny, piqué au vif. Le Chasseur encaisse le coup, sans broncher plus encore ! Johnny Cerno en a marre et lui balance sa meilleure droite, qui est stoppée par Tigerclaw, celui-ci lui attrapant par réflexe le poignet de son adversaire ! THE STRIPE ! Tigerclaw vient de surprendre Johnny Cerno par un finisher d'entrée de jeu !

Triple A : Tigerclaw a scellé le match au bout de quelques secondes seulement ! Il a quelqu'un d'autre en tête et ne veut pas s'attarder plus encore d'un lutteur de petite envergure - sans vouloir offenser le pauvre Johnny.

Le Chasseur prend le temps de faire le tour de son adversaire toujours au sol, avant de soudainement lui empoigner les jambes et appliquer sa seconde prise de finition : le CLAW LOCK ! Johnny Cerno, déchiré par la douleur infligée par l'énorme pression exercée par Tigerclaw, abandonne rapidement, laissant le Chasseur empocher une victoire rapide et facile.

Spoiler:
 

John K. : Pas grand chose à voir malheureusement, Tigerclaw s'imposant toujours comme un sérieux client au sein de la compagnie malgré sa défaite en demi-finale du tournoi WWA.

Frank Tean : En effet, John. Tigerclaw recherche un meilleur challenge pour Retribution V. Rappelons qu'il reste invaincu dans le plus grand PPV de la WWA, et il tient à agrandir sa collection de trophées. D'ailleurs le revoilà avec un micro en main.

Le Chasseur se replace au centre du ring, son thème s'arrête peu après avoir retenti une deuxième fois pour signifier sa victoire. On peut entendre son souffle à travers le micro qu'il place devant sa bouche. Il regarde autour de lui, lentement, sans un mot. Les fans mettent de la voix et l'encouragent, ils attendent la suite avec impatience alors que Tigerclaw semble ruminer sa frustration encore bien présente.

Tigerclaw : MABOUL !

Un seul mot, lancé d'une voix puissante, retentissant dans l'arène, et le Chasseur laisse tomber le micro à terre sous les cris de la foule vraiment impatiente d'en connaître l'issue. Tigerclaw retourne alors en coulisses en silence, sans se retourner.

---

En coulisses, nous retrouvons le malheureux Johnny Cerno, assez mal en point et boitillant pour atteindre sa loge quand il manque de se faire bousculer par une jeune femme assez petite de taille, à l'allure clairement portée sur les roadtrips de moto. Accablé par la douleur et voulant surtout se reposer, Johnny reprend alors son chemin. Mais il ressent soudain une violente douleur dans l'entrejambe et s'effondre sur le sol, hurlant de douleur ! Il vient de se manger un coup d'avant-bras par derrière en plein sur les roubignoles ! La caméré, ayant tout filmé, se tourne légèrement pour dévoiler l'identité de l'agresseur, qui s'avère être cette jeune biker : OTA ! Eclatant d'un rire gras, elle feint d'être au chevet de sa victime, avant de planter son visage à quelques centimètres de l'objectif, un grand sourire sur les lèvres.

OTA : Hey, chica ! T'as vu ça ? C'est c'que je réserve aux casse-burnes dans ton genre. Mais comme toi, t'as pas de couilles, alors je vais me rabattre sur ta jolie petite frimousse, histoire de voir si s'est bien rempli à l'intérieur de ta boîte crânière. Prépare-toi, lady boobies, je chevauche mon cheval de métal et je viens te chercher !

PUBLICITE


Dernière édition par Luther Kay le Ven 4 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 1:43

Frank Tean : De retour une fois encore à Thursday Night Bash, toujours en compagnie de John K. et Triple A, écoutez un peu cette ambiance de folie, les amis !

John K. : Et ce nes pas fini, car plus tard dans la soirée, nous aurons droit à tout un match par équipe entre rivaux, entourés d'un contingent d'agents de sécurité pour veiller au bon déroulement du combat. Sans oublier le principal évènement du show, à savoir la signature du contrat entre Theo d'Or et Cédric Darsa pour la grande finale du tournoi visant à couronner le premier champion WWA de la nouvelle ère !

Triple A : En attendant, un autre match a été programmé par le General Manager de Bash!, qui va opposer Wes Yesco à Brutal Ravage. Sur le papier, nous pouvons nous attendre à une confrontation des plus violentes. Malheureusement, la grande question, que tout le monde se pose : Kronos va-t-il une fois encore pointer le bout de son nez ?

Pas le temps de répondre qu'un premier thème résonne dans l'arène, et les encouragements retentissent ainsi que bon nombre de gobelets de bière et d'une certaine boisson gazeuse réputée qui sont hissés lorsque le lutteur concerné, au gabarit particulier, apparaît sous le titantron, tenant en main un sac en carton à l'effigie de Theo d'Or. Beaucoup de huées se font ausis entendre, une réaction mitigée qu'obtient ce lutteur qui semble cependant ne pas s'en faire.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 128 kg pour 1 mètre 82 : "The Fat Athletic Bastard"... WEEEEEEEEEEEEEEEEEES YESCOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !

El Yescito descend la rampe menant au ring d'un pas déterminé, fin prêt à casser la tronche de son adversaire. Roulant sous la première corde, il fait des aller-retours de part et d'autres du ring, prenant appui sur les cordes, avant de poser son sac en carton au niveau de l'un des coins. Son adversaire du soir ne va justement pas tarder à arriver puisque résonne son thème. La foule est plus clairement de son bord, acclamant le lutteur qui fait à son tour son apparition, le visage durci par l'envie d'en découdre.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring son adversaire, pesant 118 kg pour 1 mètre 91 : BRUTAAAAAAAAAAAAAAAL RAVAAAAAAAAAAAAAAAAAAGE !

Il pousse un gros cri bien barbare avant de se ruer vers le ring. Arrivé devant l'apron, il saute dessus d'un bond, s'aggripe à la troisième corde et hurle de nouveau avant d'entrer en sautant par-dessus. Les deux lutteurs sont visiblement fin prêts à se sauter à la gorge, l'arbitre Doug Chereau fait sonner la cloche !

DING DING DING !


Et c'est rapidement un brawl violent entre les deux ! Yesco s'en sort cependant mieux que son adversaire de par sa corpulence imposante au sens large du terme. Ravage ne se laisse pourtant pas faire de son côté, redoublant de rage et distribuant autant de coups qu'il en reçoit. Wes le bloque dans le coin, ce qui fait que l'arbitre intervient et commence un décompte. El Yescito finit par reculer, mais c'est sans compter sur son adversaire qui saute sur lui en un Lou Thesz Press ! Et la bagarre continue sans départager l'un ou l'autre lutteur, les deux se rendant coup pour coup.

Frank Tean : A ce rythme-là, ce n'est plus de la lutte, mais du free fight ! Au moins ils assurent d'une certaine manière le spectacle et les fans embarquent bien dans le jeu !

John K. : Mais comme vous l'avez si bien dit, mon cher Frank, ce n'est pas de la lutte. Or nous sommes dans une fédération de lutte professionnelle et le publuc est venu ici, payé une place pour voir de la lutte !

Triple A : Décidément, je ne sais pas ce qui m'arrive, mais John a encore une fois mis dans le mille. Même si je reste adepte de bastons de ce genre, tout le monde ici veut voir plus qu'un simple combat de rue sans tactique autre qu'une démonstration de force.

Mais cela risque de changer alors que Brutal Ravage esquive un coup de Yesco, prenant de l'élan sur les cordes. Quel monstrueux Lariat ! Brutal Ravage a séché sur place son adversaire ! Il va faire le tombé ! Mais Yesco s'en dégage au compte de deux. Ravage est un brawler, cela se voit dans son style alors qu'il est en train de prendre le match en main. Cependant, il développe ici son panel de prises axées sur des souplesses et des powerbombs en tous genres. Il démontre par ce biais une puissance suffisante pour soulever tout le poids du corps de son adversaire, lui permettant de l'utiliser pour affaiblir Yesco. Encore une fois, celui-ci s'en sort au compte de deux après que Brutal Ravage lui ait infligé un Headlock Backbreaker effectué proprement. Le dos et les bras de son adversaires semblent être les points stratégiques que Ravage privilégie pour tenter de garder la mainmise sur le match. Mais Yesco lui fait un petit paquet ! Non attendez une minute ! Il le soulève en l'attrapant par la gorge ! Sitout Chokebomb bien brutal - sans jeu de mots - porté par Wes Yesco ! Il maintient la jambe de Brutal Ravage pour le tombé, mais celui-ci se dégage in extremis !

Triple A : Voilà, là nous pouvons appeler cela de la lutte ! Et une démonstration différente des capacités des deux lutteurs ! Brutal Ravage portait jusqu'à présent le match mais Wes Yesco vient de lui couper l'herbe sous le pied.

Yesco ne laisse pas une seconde de répit et déclare ouvert le Jour des poubelles ! Il le jette simplement hors du ring entre les cordes ! Ici s'amorce un retour à un semblant de streetfight, Wes Yesco s'aidant de tout ce qui se trouve à portée de main, en respectant cependant la légalité tant que l'enforcer Brother Cyrus erre dans les parages. Il balance Ravage contre les escaliers, lui frappe la tête contre le métal d'un des piquets de ring. Il va même jusqu'à utiliser la table des commentateurs en le projetant violemment contre la paroi ! Savourant cet instant, et rompant plusieurs fois le décompte de l'arbitre, il finit par ramener un Ravage diminué à l'intérieur du ring. Il prend de l'élan et le percute de plein fouet tel un train à grande vitesse ! Ravage s'écroule au sol, totalement groggy, et c'est le moment que prend Yesco pour s'emparer de son sac en carton ! Il semble évident qu'il cherche avant tout à humilier son adversaire et faire passer un message plutôt qu'à gagner le match. Mais avant qu'il ne fasse quoi que ce soit, un thème retentit dans l'arène !

Triple A : Il va y avoir de la revanche dans l'air !

Frank Tean : Curtis Touchdown semble bien décidé à faire payer à Yesco les coups de chaises de la semaine dernière ! Il en tient justement une en main !

John K. : Yesco se fâche, et on comprend d'ici les insultes qu'il lui lance. Mais pendant ce temps, il n'est plus dans le match !

Brutal Ravage a profité de cette accalmie pour reprendre son souffle, et son visage montre clairement qu'il est en passe d'entrer dans une rage folle ! Il oblige Yesco à se retourner et le surprend dans un énorme Spinebuster ! Et le DIVING SPAL ELBOW DROP à suivre qui atteint son but ! Yesco se prend le tombé dans la foulée et le compte de trois est atteint !

Spoiler:
 

Brutal Ravage laisse exprimer toute sa rage de vaincre et lève lui-même les poings bien haut dans le ciel, alors que Wes Yesco commence à réaliser qu'il vient de perdre le match, sous les yeux satisfaits de Curtis Touchdown. Ravage étant reparti, Yesco se relève et court vers les cordes pour tenter de chopper le jeune lutteur, mais celui-ci recule pour rester hors de portée du Fat Athletic Bastard. Yesco réclame alors un micro en beuglant, qu'il obtient.

Wes Yesco : OK, big boy ! Tu veux prendre ta raclée ? Fine ! Toi et moi, on va régler nos comptes. A Retribution V, t'as intérêt à ramener tes petites fesses de bébé, parce que crois-moi, je ne vais pas te louper. Et crois-moi, je vais finir par te foutre ce putain de sac sur ta petite gueule de babyboy !

Frank Tean : Oh j'ai bien l'impression que nous allons avoir droit à un match supplémentaire pour Retribution V !

John K. : Tout à fait ! D'après ce que je vois sur le moniteur, Curtis Touchdown vient d'accepter le défi ! Nous voici donc avec un match entre Yesco et Touchdown, et cela risque d'être intense entre les deux !

---

Nous retournons en coulisses, où la caméra suit Brutal Ravage en train de traverser les couloirs pour se diriger vers sa loge. Mais il s'arrête net, le visage soudainement crispé de colère, car devant lui se tient celui qui est responsable de ses déboires depuis ses débuts à la WWA : Kronos

Kronos : Bravo ! Bravo ! Toutes mes félicitations pour cette victoire ! Je te tire mon chapeau !

Brutal Ravage : Fous-toi de ma gueule, grand-père ! Mais t'as plutôt intérêt à dégager de mon chemin si tu ne veux pas faire de vieux os.

Kronos : Allons, tu devrais me remercier ! En plus je me suis déplacé exprès pour te voir remporter ta première vraie victoire ! Même si encore une fois, tu as bénéficié d'une aide extérieure pour gagner. Ce qui n'est pas un drame en soi si ce n'est que ce n'est pas d'une très grande valeur.

Brutal Ravage : Je peux toujours me faire la main sur toi, puisque tu insistes tant. Là tu ne pourras pas te plaindre, tu seras même aux premières loges !

Kronos : Tu vas regretter cette proposition, petit. Un conseil d'ami : ne te cherches pas d'excuses sur ton incompétence lorsque tu rentreras chez toi après la défaite que je t'infligerai à Retribution V, et réfléchis plutôt à ne pas répéter les mêmes erreurs. Cela va t'aider à mieux prendre tes marques et aller de l'avant. Allez je te laisse, petit. J'ai un pays à diriger.

Mais alors que le Maître Sinistre s'éloigne, Brutal Ravage se saisit d'un tuyau en métal et frappe Kronos par derrière en hurlant, l'assommant sur le coup !

Kronos : Rendez-vous à Retribution, Grand-père !

PUBLICITE


Dernière édition par Luther Kay le Ven 4 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 14:29

Frank Tean : Nous sommes une fois encore de retour à Thursday Night Bash! avec John K. et Triple A à mes côtés, la fin de la soirée approche mais le spectacle n'est pas encore fini car voici venir un match que nombre d'entre nous attendent avec impatience !

John K. : Un match entre des équipes constituées de lutteurs que tout oppose va se dérouler ici même, et croyez-en la Voix de la WWA quand je vous dis qu'il va y avoir du sport !

Triple A : Stanley va en effet devoir s'accorder avec son rival Matthew Duke pour faire face à Max Rix et Flying Booya qui sont, eux, également en désaccord. Et pour que le match puisse se dérouler sans encombre, des agents de sécurité entourent actuellementle ring, accompagnés par les Enforcer Brother Cyrus et Urumi. Gageons que ce dispositif permettra un match sans encombre.

Mais tout de suite un premier thème retentit dans l'arène, sous les applaudissement en trombe car oui, ce n'est rien de moins que celui se faisant nommer le Représentant du peuple qui vient de faire son apparition.

Giulia Peccini : Arrive sur le ring, pesant 100 kilos pour 1 mètre 80... "Le représentant du peuple", FLYIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING BOOOOOOOOOOOOYAAAAAAAAAA !

Booya prend le temps de poser avec les fans présents aux premiers rangs le long de l'allée principale avant de s'avancer vers le ring. Entré à l'intérieur, il salut et harangue la foule avant d'attendre non sans une certaine méfiance son partenaire du soir qui ne tarde pas à se manifester via son thème d'entrée qui retentit à son tour sous quelques huées.

Giulia Peccini : Et son partenaire, pesant 110 kilos pour 1 mètre 86... "Bad Attitude", MAAAAAAAX RIIIIIIIIIIIIIIIIIIX !

Max Rix ne prend même pas la peine de jeter ne serait-ce qu'un regard vers les fans qui le sifflent sans vergogne. Il descend l'allée principale, se retrouvant vite sur le ring et s'échauffant sans même prendre le temps d'observer son partenaire. Booya secoue la tête de dépit devant l'attitude dédaigneux de Max.

Frank Tean : Hâte de voir si les deux lutteurs peuvent se coordonner, mais vu comment Max Rix ignore complètement Flying Booya, ce n'est pas gagné !

John K. : Nous ne sommes pas encore dans le match, ceci dit. Une fois le combat commencer, il va bien falloir qu'ils mettent leurs différents de côté d'autant plus qu'ils ne pourront pas se défiler au vu du rideau de sécurité présent autour du ring.

Le troisième thème résonne dans la salle et cette fois, les fans expriment de manière plus virulente leur mécontentement lorsque le lutteur suivant fait à son tour son entrée, s'arrêtant sous le titantron pour jauger le taux de haine à son encontre.

Giulia Peccini : Arrivent sur le ring leurs adversaire, pesant 105 kilos pour 1 mètre 83... "Le Protagoniste", MATTHEEEEEEEEEEEEEW DUUUUUUUUUUUKE !

Prenant le temps de marcher le long de l'allée centrale, se moquant de certains fans du premier rang ce qui attire aussitôt une nouvelle vague de sifflets. Montant sur l'apron, il laisse un peu de temps avant d'entrer à son tour sur le ring. Son partenaire et rival ne tarde pas à faire son entrée, son thème retentissant dans l'arène sous les nombreuses exclamations de soutien de la part des tribunes.

Giulia Peccini : Et son partenaire, pesant 80 kilos pour 1 mètre 87... STANLEEEEEEEEEEEEEY ROSENBAUUUUUUUUUUUUM !

Stanley Rosenbaum est visiblement en pleine forme, se permettant de taper sur les mains des nombreux fans du premier rang venus le soutenir. Alors que Matthew Duke est sur le ring et l'attend avec un sourire bien moqueur, Stanley semble jauger la situation, avant de finalement monter sur l'apron et prendre le temps d'entrer à son tour sur le ring, non sans omettre de surveiller les moindres faits et gestes de son partenaire.

Frank Tean : Ce type de match où les rivaux doivent s'accorder pour espérer gagner peut amener du bon comme un véritable chaos. Plus encore si les deux équipes sont composés ainsi de lutteurs qui ne s'apprécient pas.

Triple A : C'est là tout l'intérêt d'un match comme celui-ci. Tout un travail de prise sur soi et de calme doit être fait pour se mettre d'accord avec son partenaire et combattre de concert pour espérer l'emporter. Maintenant, est-ce là ce que pensent les lutteurs présents ce soir ? Nous verrons bien !

Après de longues et vives discussions dans chaque camp, le choix a été fait : Matthew Duke débutera la rencontre tandis que Flying Booya commencera du côté des adversaire. L'arbitre Angela Peccini fait alors sonner la cloche !


Les lutteurs se tournent autour, ils cherchent à faire le contact quand soudain Matthew Duke recule et tape vigoureusement sur l'épaule de Stanley ! C'est donc un tag comptabilisé par l'arbitre, et Matthew Duke sort vite du ring, se positionnant au niveau de son coin sur l'apron, incitant son partenaire à prendre sa place à l'intérieur du carré de combat. Stanley lui jette un regard de méfiance avant de franchir les cordes pour se retrouver face à Booya. Les deux font le contact ! Une démonstration technique entamée par Stanley alors qu'il coince Booya en Headlock, dégagé par son adversaire qui le surprend en le jetant par terre via une prise de judo. Stanley rebondit sur ses pieds et envoie Booya sur les cordes et lui inflige un atémi bien claquant sur la poitrine du Représentant du Peuple ! Mais Flying Booya lui rend la pareille en double !

Frank Tean : Un bon début de rencontre entre deux lutteurs qui en veulent. Pour le moment le match tient ses promesses.

John K. : Mais nous n'en sommes qu'au début, et tout peut arriver au vu des lutteurs présents.

Booya prend l'ascendant sur Stanley, et place son jeu de voltige et de technique sur le VirilMan, l'empêchant d'atteindre son coin et passer le relai avec Matthew Duke. Celui-ci le regarde faire, le sourire aux lèvres tandis que le contingent de sécurité regarde le tout avec vigilance. Booya projette Stanley contre le coin, maintenant son adversaire en place pendant qu'il tend la main vers Max Rix. Celui-ci hésite, le voulant pas vraiment prendre part au match, et encore moins intéragir avec son rival, mais il finit par effectuer le tag. Entré dans le ring, il roue de coups le lutteur à la mauvaise attitude avant de l'amener au centre du ring pour mieux l'envoyer avec violence contre le coin de Booya. Il charge à son tour et écrase Stanley de tout son poids, avant de taper l'épaule de Flying Booya d'une manière bien cavalière.

Triple A : On sent en toute logique la tension qui habite tous les lutteurs, et pourtant, Max Rix et Flying Booya arrivent à mettre un peu leur rancoeur de côté et travailler ensemble.

Booya le regarde un instant, secoue la tête d'un air dépité avant d'entrer sur le ring. Stanley réagit cependant en se dégageant et en le plaquant pour l'amener de force contre le coin de Duke. Celui-ci ne bronche pas alors que Stanley demande à faire le changement. Agacé par l'attitude de son rival, il lui assène une bonne gifle en plein visage ! Et l'arbitre le compte comme un changement ! Duke va pour le frapper en retour mais il constate que les agents de sécurité le fixent tous du regard. Il s'abstient donc de le faire et entre dans le ring. Il frappe Booya au ventre par quelques coups de pied bien sentis, avant de gifler à son tour Stanley en guise de tag ! Celui-ci lui jette un regard noir, avant de se résigner à entrer de nouveau sur le ring tandis que Duke se replace sur l'apron.

Frank Tean : Décidément, Matthew Duke ne se mouille pas trop et laisse Stanley faire tout le travail. A ce rythme-là, celui-ci risque de se fatiguer plus vite que ses adversaires.

John K. : Duke semble surtout glaner des points et jouer à tourmenter Stanley. Il est fort probable que les deux vont en venir aux mains, et Matthew veut mettre toutes les cartes de son côté.

Stanley prend le match en main, empêchant Booya de faire le changement avec Max Rix qui ne demande qu'à entrer pour fracasser des crânes, notamment celui de Duke. Il lui profère d'ailleurs quelques menaces, menaces que Matthew Duke ignore superbement d'un geste dédaigneux de la main. Oh très joli retournement de situation avec un DDT sorti de nulle part porté par Flying Booya ! Les deux lutteurs sont au sol, mais Stanley paraît tout de même plus frais que son adversaire, commençant à ramper vers son coin où attend sagement Matthew Duke. Max Rix, quant à lui, trépigne d'impatience et gueule après Booya pour qu'il se dépêche de faire le tag. Stanley est presque arrivé, il se relève péniblement et tend la main vers Duke, qui le surprend par un coup d'épaule sur le ventre de Stanley ! M FINAL sur Stanley alors plié en deux au niveau des cordes ! Il vient de mettre KO son propre partenaire et l'arbitre ne l'a pas vu, occupé à voir Booya presque arrivé à son coin pour faire le tag !

Triple A : Ah ah, on l'attendait, cette trahison ! Duke vient de réduire à néant toute espérance de victoire de son équipe, mais aussi de prendre l'ascendance sur Stanley.

Les agents de sécurité affluent autour de Duke qui reste bien tranquillement sur l'apron, un grand sourire sur les lèvres et fait même mine de demander le tag à son partenaire désormais dans les choux. Evidemment, les fans le huent de manière très bruyante, n'acceptant pas ce geste anti-jeu. Mais voilà que Matthew Duke vient de se prendre un coup brutal d'avant-bras de la part de Max Rix qui a pu faire le changement avec Booya ! Il tire  ensuite Stanley au centre du ring et le place en position de Double Underhook ! MAXIMUM RISK ! Mais quel Piledriver ! Max Rix a achevé Stanley déjà pratiquement inconscient suite au finisher de Matthew Duke, et il fait maintenant le tombé qui débouche sur un compte de trois !

Spoiler:
 

Le match est terminé, Stanley est complètement KO sur le sol au plus grand plaisir de Duke qui se remet du coup porté par Max Rix. Il s'en va tranquillement en coulisses, laissant son rival derrière lui, alors que Max Rix et Flying Booya célèbrent chacun de leur côté leur victoire. Mais alors que Booya s'approche de lui et lui tend la main en guise de fair play, Max Rix lui adresse à la place un doigt d'honneur avant de quitter le ring, laissant Booya dans l'expectative.

---

Frank Tean : Nous sommes de retour à Thursday Night Bash! et nous voici arrivés à la fin de ce show. Mais avant, John...

John K. : IT'S MAIN EVENT TIME !

Un bureau est posé au beau milieu du ring, et un contingent d'officiels s'y trouve déjà, dont le General Manager Sir William Acherman, mais surtout le Chairman en personne, Luther Kay. Celui-ci tient un micro en main.

Luther Kay : Mesdames et messieurs, aujourd'hui marquera le début d'une nouvelle ère. Une WWA renaissant de ses cendres pour se reconstruire et, du moins je l'espère, retrouver la gloire qui avait été sienne quelques années plus tôt. Je ne cache pas que c'est un pari risqué, mais au vu des premiers shows et du roster alimentant la compagnie, cela me rassure quant à son avenir. Il est temps pour la WWA de connaître son premier champion depuis sa renaissance, et ce sera chose faite à Retribution V : Rebirth. Mais avant, l'heure est venue d'entériner officiellement ce match.

Il brandit un document en main.

Luther Kay : Voici le contrat stipulant que le match comptant pour la finale du tournoi va se dérouler à Retribution V et couronnera le vainqueur par le titre de Champion suprême de la WWA. Au départ, huit lutteurs ont pris part au tournoi, certains y ont laissé des dents et une amère déception. Seuls deux d'entre eux sont encore en lice, et un seul parmi eux pourra prétendre à ce titre. Le premier à atteindre les demi-finale n'est pas un parfait inconnu, il a même touché à l'or, d'où son nom de scène. Mesdames et messieurs : "The Imperator", THEO D'OR !

Battleborne, de Two Steps from Hell résonne dans l'arène sous les nombreuses huées du public qui a clairement pris parti. Et ce n'est pas celui de Theo d'Or qui vient d'apparaître, en costume cravate très classe et lunettes de soleil vissées sur le nez. Les agents de sécurité le laissent passer, et l'Imperator monte les marches menant au ring sans se préoccuper de la vindicte de la foule qui le conspue. Serrant la main de Luther et Acherman, il prend place sur une des chaises de part et d'autre du bureau.

Luther Kay : Son adversaire pour Retribution V est un bon ami à moi, un des membres des Last Wolves. Il s'est cependant hissé seul en finale par son courage et sa volonté. Mesdames et messieurs : "The Last Wolf", CEDRIC DARSA !

Savin' Me, de Nickelback, retentit à son tour sous les chaleureux encouragements de la foule. Cédric Darsa sort des coulisses, confiant et tout sourire, touché par l'accueil que lui offre les fans rassemblés dans l'arène. Habillé sobrement tout en restant chic, le lutteur français descend la rampe prncipale, profitant de passer devant les fans du premier rang pour prendre la pose avec eux. Puis il rejoint le groupe à l'intérieur du ring, serrant lui aussi la main du Chairman et du General Manager avant de s'asseoir face à Theo d'Or.

Luther Kay : Messieurs, si vous êtes là aujourd'hui, c'est parce que vous avez le potentiel pour devenir le premier champion WWA de cette nouvelle ère. Vous avez passé les quarts de finale, puis les demi-finales pour être aujourd'hui autour de ce bureau et signer le contrat officialisant ce match qui prendra place en Main Event de Retribution V. Mais avant de vous tendre le contrat pour que vous le signez, je vous laisse quelques minutes chacun pour vous exprimer. On commence par toi, Theo d'Or.

Theo d'Or : Merci Luther. Voyez-vous, lorsque j'ai appris que la WWA allait réouvrir, j'ai tout de suite su que ma place était ici, au top de cette compagnie. J'y ai déjà apposé ma marque par le passé, et s'estime qu'il est de mon droit de toucher à la consécration suprême et endosser le rôle de champion incontesté de la WWA. Etre champion, c'est représenter la compagnie ou qu'on aille. Il faut non seulement un lutteur qui a le talent pour disposer un à un de ses adversaire, mais aussi quelqu'un qui a le charisme, le look et une prédisposition au micro. Quelqu'un comme moi, Theo d'Or. Toi, Cédric. Lorsque je te regarde, je ne vois qu'un jeune loup qui veut faire ses preuves mais n'a pas encore toutes les capacités requises pour être au sommet de cette compagnie et la représenter fièrement. Ton corps laisse à désirer, il n'est pas assez bâti pour porter tout ce poids sur tes épaules. Et tu n'as pas la gueule de l'emploi. Alors je te propose un marché, Darsa : laisse tomber ce tournoi, et reconnais-moi comme le champion incontesté de la WWA, et tu auras tout mon respect. Refuse, et à Retribution V, tu souffriras. Lentement. Et je t'humilierai devant toute le monde pour bien te démontrer que j'avais raison à ton sujet.

Cédric Darsa : Ferme-la, Theo !

D'un coup, la foule crie sa satisfaction, et commence à scander le nom du lutteur français.

Cédric Darsa : J'en ai juste marre de t'entendre parler encore et encore de toi-même, d'écouter ton égo plus gros qu'une baleine en cloques. Tu crois vraiment que je vais m'agenouiller devant toi et te laisser le titre sans me battre ? Tu peux toujours rêver, Theo ! Non seulement je ne vais pas accepter ce que tu proposes, mais en plus je vais te prouver le contraire, à Retribution V !

Il s'empare du contrat et le signe, déterminer à aller jusqu'au bout. Il le balance même sur la face de son rival qui n'apprécie pas du tout ce geste.

Theo d'Or : Tu le prends comme ça ? Très bien ! ALEA JACTA EST !

L'Imperator se saisit du stylo et griffonne sa signature sur le document. Le Chairman s'en empare et le confie à Sir William Acherman.

Luther Kay : Bien, c'est désormais officiel, Theo d'Or affrontera Cédric Darsa pour le WWA Championship en Main Event de Retribution V : Reb...

Cédric Darsa s'est rué sur son désormais adversaire et le roue de coups, avant même que le Chairman ne finisse sa phrase ! Les deux se battent avec une violence inouïe, et les agents de sécurité ont maille à partir pour les séparer.

Frank Tean : Ah, on me dit à l'oreillette qu'il se passe quelque chose en coulisses ! Pour nous, en tout cas, nous allons vous donner rendez-vous à Retribution V : Rebirth ! A la semaine prochaine !

Effectivement, dans les couloirs de la WWA, bon nombre d'officiels accourent en direction du parking lot. On peut entendre des cris de souffrance, et des hurlement de douleur. Et un hurlement bestial retentit parmi tout ce brouhaha ! La caméra se fait violemment percuter par quelque chose et tombe par terre ! Elle est bien endommagé, avec des fissures sur l'objectif, mais elle demeure encore en état de marche pour témoigner de ce qu'il se passe. Des dizaines d'officiels sont au sol, inconscients, d'autres sont encore en proie à quelque chose qui les frappent avec une brutalité sans égale. On voit même l'un de ces officiels se faire projeter tel un fétu de paille contre un mur. Sur les dernières images avant que la caméra ne rende l'âme, on peut apercevoir la silhouette d'un homme d'une stature très impressionnante, un véritable géant, mais tout devient noir avant de pouvoir distinguer son visage.

FIN DU SHOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
Luther Kay
Vieux loup grincheux
Vieux loup grincheux


Vierge Chèvre
Nombre de messages : 6726
Age : 37
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 14:47

REMERCIEMENTS :
- Luther Kay pour tout le show

Bonne lecture à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.thelionkmusic.com
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 16:10

Le dawa en coulisse à la fin du show, c'est la première fois que je vois Sabre en action à la WWA. Comme quoi il n'est jamais trop tard pour découvrir les choses vraiment essentielles au bonheur sur terre !

Gaillard et Yesco ont un point commun, en dehors du chocolat: ils doivent se coltiner deux ennemis chacun. Gaillard a l'expérience nécessaire, et Yesco a la carrure suffisante pour tenir tête à Théo et Curtis. Si les deux angles se rejoignaient, ça serait un beau massacre ! (et du coup Théo allié à Curtis, Banks et Price: une sorte de nouvelle version des Vendeurs de Rêves).

Là j'ai une petite critique à faire à propos des interventions pendant les matchs. Si je devais la formuler clairement et simplement, je dirais que ça me dérangerait de voir chaque semaine un match, voire deux matchs qui se terminent sur une intervention ou une DQ. A mon avis, ça risque de tuer le rythme général, et ça aide pas à crédibiliser les personnages comme Yesco, Touchdown, Rix, Brutal Ravage, qui sont "jeunes" et qui par définition doivent galérer pour se faire respecter et se construire un palmarès, et d'autre part ça enlève du crédit à des persos comme Darsa, Théo d'or, Banks, Price et Gaillard qui sont globalement plus expérimentés et titrés. Surtout si certains d'entre eux sont en course pour un titre, et qu'ils ont remporté la plupart de leur match sur une intervention extérieure. En fait, j'ai peur d'une chose (en ce qui concerne le réalisme et l'attractivité des storylines), c'est que bientôt aucun perso de la WWA ne soit capable de gagner des matchs tout seul. 
Alors bien sûr, pour des questions de storyline justement, c'est souvent nécessaire, et on en est encore au redémarrage de la fèd, donc y a pas d'inquiétudes à avoir. Mais justement, essayons de ne pas tomber dans cette routine du chaos.

[Pour montrer ma bonne foi, je considère que mon perso n'est pas concerné, étant donné l'objectif qu'il s'est fixé. Donc, l'argument Kev'attittude ne tiendra pas face à un jury populaire !   ]

Cela dit, je comprend que c'est facile de pointer du doigt les choses qui nous déplaisent quand on ne participe pas au booking et à l'élaboration des angles... alors, je ne fais que vous donner mon opinion sur un aspect concret de la construction des shows, même si je n'ai pas encore de suggestions ou d'idées à partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 17:12

Introduction d'Amalia, bon petit speech de heel, voyons la suite.

On se doutait que ça allait finir un peu comme ça, mais j'aime bien le rajout des mecs de la sécu.

Je trouve Urumi un peu molle du genou si je puis dire ; peut être une impression faussée, mais les enforcers interviennent [souvent trop tard, ce qui leur enlève un peu d'intérêt. Surtout que l'issue semblait un peu trop évidente.

C'est gentil de la part de Mark d'offrir des bonbons.

C'est pas gentil ce qu'ils font aux bonbons. Un partenaire mystère? Cool!

Cette déclaration de guerre de TC! J'aime bien son attitude vénère, ça lui va tellement bien.

Pauvre Johnny, ça doit pas être facile d'être lui...

Encore une intervention, je les comprend tout à fait, elles sont logiques, mais je les trouve trop nombreuses, et qui marchent un peu trop systématiquement. Cependant, j'ai trouvé bien de mentionner une possible intervention de Kronos au début, comme ça quand Curtis est venu j'ai été surpris, donc un bon point! (même si suis pas là pour distribuer des points, des poings à Wes à la limite. Cette phrase sonne très mal.)

Ptite erreur, la dernière ligne de dialogue est de Ravage. Encore une fois, j'aime la brutalité qui se dégage de cette feud en segment.

J'aime bien la tension qui se dégage du match, c'est bien rendu et plutôt amusant avec les baffes ; les agents de sécurité ont évité un trop gros bordel. Matthew trahit Stan, normal, ça renforce leur rivalité.

J'aime beaucoup la signature de contrats, ça fait toujours plaisir de voir qu'on reprend les arguments qu'on utilise dans ses promos, on peut vraiment te faire confiance Luther.
Et de plus ça m'arrange bien que ce soit Cédric qui m'attaque pour faire une promo!

Très bon le passage avec Sabre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tirsalliés
Imperméable doré
Imperméable doré


Gémeaux Chien
Nombre de messages : 1764
Age : 22
Localisation : Effectivement
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 17:21

Bon, du coup, plutôt d'accord avec Ico sur les intervention ; et je rajouterai notamment que c'est un peu dommage d'avoir créer des enforcers qui interviennent toujours un peu trop tard. Rien de dramatique hein, ça fait que trois shows, et c'est un bon moyen de monter rapidement les rivalités!

Sinon, en matière de petit bilan pré PPV, je suis très satisfait des segments c'est un gros plus je trouve ; et la longueur des shows est impec, les matchs étant très agréables à lire. J'aime beaucoup l'utilisation de Mark dans les shows - et la dernière promo de Vitro où Mark ne parle toujours pas était vraiment cool, j'aime bien ce jeu sur l'attente de son premier mot. Et la façon don est monté le TC/Sabre, même si c'est allé vite est très bien, c'est intense. En fait, je trouve les rivalités de bonne facture (peut être Booya/Rix qui est un peu bouche trou, mais y'a pas une énorme implication backstage pour l'instant, donc forcément ça aide pas). Mention aussi à Kronos/Ravage, violente sans aucune raison particulière, qui se base purement sur cette violence gratuite et absurde. Bref, j'attend le PPV, j'ai hâte de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Iconoclast
Rose bonbon
Rose bonbon


Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 15/01/2010

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Ven 4 Sep - 17:45

Je rejoins Titi à propos des segments et du format des shows qui sont impeccables, la lecture se fait très facilement et ni trop rapidement, ni trop longuement.

Et aussi pour la signature du contrat pour la finale du tournoi, j'ai bien aimé la présentation du moment comme l'officialisation avant le ppv, c'est un élément précieux pour construire une storyline, et c'est le genre de moment qu'on voit pas assez souvent dans les e-fèds en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !


Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Sam 5 Sep - 7:45

Quand Sabre pas content, Sabre taper tout ceux qui ne ressemble pas à Tigerclaw. C'est l'âge sans doute, il lui faut des lunettes.

Très bon show pour ma part, un peu lourd en interventions extérieur c'est vrai (surtout, comme l'a dit Théo, avec des Enforcers justement là pour les empêcher), mais en même temps c'est un show d'avant PPV, c'est logique de réduire la durée des matchs pour préserver les lutteurs avant le grand rendez-vous.

Autre chose que je n'ai pas trop aimer, ce sont les reprises d'après publicité, quand les commentateurs résument le segment qui vient juste de se dérouler. Attention, je suis tout à fait d'accord pour voir les commentateurs hyper le Main-Event et/ou le gros match du soir, mais résumer un segment qui à juste eut lieu, ça fait un poil trop pour moi.

Sinon, j'ai bien aimer ce show, les rivalités sont bien mises en avant pour le PPV (même si, à un moment Kronos s'est frappé lui-même en se traitant de grand-père). Les tensions entre les différents lutteurs sont là, surtout avec le tag-team match (dont la compo étaient pour le moins originale par rapport au segment classique des rivalités croisées). Et il y a vraiment quelques matchs que j'ai hâte de voir au PPV (Mark contre Price et Banks pourrait être bien fun, surtout si le Suisse décide qu'il n'a pas besoin de partenaire, ou qu'il choisisse dieu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aiRKO
Premier de la fac
Premier de la fac


Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   Sam 5 Sep - 11:32

Petite victoire simple d'Amalia pour commencer le show, évidemment, ça ne s'arrête pas là. Le speech est un peu générique je trouve et "tête de poux" ne fait pas très sérieux ^^

M-E intéressant mais qui va se finir en boxon indescriptible.

Malgré le résultat couru d'avance, le match reste cool à lire. J'aurais peut être préféré voir MJ dans le ring à la place de WTB par contre.

Pas grand chose à dire sur Tigerclaw.

Sympa ce segment avec OTA, même si ca ne donne pas envie de faire plus ample connaissance Smile

Victoire bien méritée de Brutal. Mais j'ai cru voir gros Curtis. En tout cas, je suis content de cette annonce pour Retribution ! Idem pour ce qui est de Ravage vs. Kronos

Match très agréable à lire ce m-e, moi qui pensais que Rix allait trahir Booya avant que Duke ait le temps de faire de même avec Stan....

Très bon segment pour finir, même si je voyais plutôt Théo attaquer Cedric et pas le contraire. Ca donne envie de lire Retribution tout de suite en tout cas.

Contrairement à mes voisins du haut, les interventions ne m'ont pas agacées. Par contre, il y a encore trop peu de match par équipe à mon goût alors que le roster c'est bien densifié. Cela pourrait être une autre manière de voir plus de monde dans le ring.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thursday Night Bash! Edition du 03/09/2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 08. [Hamilton's] Last thursday night
» Night Of Champions 2015 (carte et résultats)
» Édition des Canadiens de Montréal 2014-2015
» Monday Night RAW - 5 décembre 2011 (Résultats)
» Wednesday Night Raw # 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Le in-gimmick :: Les shows télévisés-