Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Les promos de Belzebuth et Matthew (et des fois Bilal.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belzebuth
Millenium bug
Millenium bug
avatar

Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Les promos de Belzebuth et Matthew (et des fois Bilal.)   Dim 2 Oct - 22:27

Un grand soleil. Voilà ce qui commence bien cette vidéo. On dezoome alors fortement et c'est un vrai rassemblement qui se produit dans les rues. Des gens habillés de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel dévalent l'avenue accompagnés de bus et de chars tout aussi colorés. Des hommes bodybuildés exhibant à tout va leur musculature, des femmes qui s'embrassent pour le grand plaisir des quelques hétérosexuels venus spécialement pour ça mais c'est... la GAY PRIDE !

La caméra nous amène maintenant sur le toit d'un immeuble de cette rue. S'y tient Belzebuth possédant un énorme seau remplis d'os de poulet qu'il finit de déguster et des bombes à eau. Il observe avec des jumelles ses futures cibles tandis qu’au même moment Bilal Asil, portant un lance-balle et Matthew Duke avec un pistolet à peinture d'une taille conséquente accompagné de munitions.

D'un côté, Belzebuth jubile déjà à l'idée de voir tout ce bas-peuple humilié tandis que de l'autre, Bilal et Matthew s'amusent à imaginer les personnes d'en bas après leur attaque. C'est alors qu'ils remarquent la présence de l'autre.

« The Evil » dévore en quelques bouchées les morceaux de volaille et s’amuse à en recracher quelques uns sur la foule, les accompagnant des defunts os. Lui-même satisfait des actes, il laisse s’échapper un long rire moqueur. Lentement, il tend son bras en arriere pour attraper une de ses bombes à eau mais ne parvient pas à la saisir, il fait donc pivoter sa tête pour la localiser et en retrouvant l’objet de ses désirs, il repère à quelques metres de lui, deux personnes. Bilal Asil et Matthew Duke. L’un a été son ennemi à de nombreuses reprises à la SOW et la BWS tandis que l’autre lui est quasiment inconnu. Belzebuth se leve de son transat et leur fait face, d’un air hautain.


Belzebuth : Vous foutez quoi ici ? Vous voyez pas que j’y suis déjà ?! Je vous conseille de deguerpir de suite, surtout toi Asil. Toi encore, je m’en carre. J’espère avoir été clair.

Bilal Asil : Ah, salut tarlouze. Bon, comme je vois, notre présence à tes côtés ne te plait pas. Donc pour arranger les choses, tu n'as qu'à plonger depuis ici. Et comme ça, soit tu crèves, soit tu as une chance inouïe et survie, ainsi, tu participes avec tes petits copains à la marche de la fierté et nous, on t'humilie. Ça devrait te rappeler la SoW, hein.

Matthew Duke : Messieurs mais arrêtez. Pourquoi se disputer en ce jour très spécial ? Vous rendez vous compte ? Ces energumènes qui se balladent, cela ne vous fait pas vomir ? Nous ne devons pas nous attaquer aujourd'hui ni même s'insulter. Nous devons nous allier ! Alors vous deux, oubliez vos conflits du passé pour aujourd'hui et attaquons ensemble ces étrangetés de la nature !

Belzebuth ferme ses yeux un court instant puis regarde Bilal droit dans les yeux, lui tendant la main. D’une voix machiavelique, il lui expliqua son projet.

Belzebuth : Pour un seul et unique jour, on met tout ça de coté pour affronter nos ennemis communs. Si nous nous battons qui restera-t-il pour les ridiculiser ? On a tout le temps devant nous pour nous confronter. Faisons part du passé juste pour cette cause. Après tout redeviendra normal et je te botterai à nouveau le cul. Ahahahah.

Bilal Asil : Bah, il resterait Matthew... mais merci pour lui. Je veux bien oublier nos petits différents pour cette bataille que nous nous devons de livrer mais de là à serrer ta répugnante main, il faut pas pousser.

Le lutteur de Las Vegas éclate de rire suite à la remarque d’Asil puis l’aide à ammener le lance-balle jusqu’au rebord de l’immeuble et offre ses jumelles à Duke.

Belzebuth : Duke, je te laisse marquer le début de cette alliance de courte durée qui sera œuvre de bonshommes prêts à retablir la normalité et à humilier ces viles créatures que sont ces… Gays. Nous n’en voulons plus dans nos rues, il faut leur montrer. Agissons !

Matthew Duke : Ces gays ! Beurk ! Ces sales gays bordel de merde. Je vais donc m'emparer de ces jumelles afin d'avoir la meilleure précision possible !

Il prend donc les jumelles.

Matthew Duke : Vous ne trouvez pas que j'ai une allure de capitaine ?

Sans attendre de réponse, il prend son pistolet à peinture et commence à tirer sur la foule. La plupart des tirs sont ratés mais il arrive quand même à en toucher certains.

Bilal Asil : Pile entre les deux seins, parfait !

Belzebuth : NIPPLES ! Mais… Mais… N’est ce pas plutôt un garçon… Au feminin… C’est un peu affreux.

Matthew Duke : Garçon ou fille, cette personne était gay. GAY ! Et je l'ai eu pour notre grand bonheur. Maintenant montrez moi ce que vous savez faire !

« The Avenger » arrache les jumelles des mains de Duke, observe rapidement la foule, lui les redonne puis se saisit de deux bombes à eau.

Belzebuth : Regardez le mec là, deguisez en espèce de… Raton laveur. Ou en tanuki peut être… Enfin peu importe, dans tous les cas, il est pitoyable. Il merite le chatiment de BELZEBUTH ! Prends ça, trou percé !

Matthew Duke : Putain mais il avait le tanuki ! Il a ridiculisé ce noble animal. Heureusement que tu as eu cette bouche à sperme !

Bilal Asil : On dit "tête à biffles" putain, "tête à biffles". C'est pas compliqué... Ah, mais que vois-je ?!

Asil se saisit à son tour des jumelles et n'a pas le temps d'expliquer qu'il prend une cuisse de poulet de Belzebuth et la met dans le lance balle pour que celle-ci arrivent pile dans la nuque d'une jeune japonaise.

Bilal Asil : Désolé, reflexe.

Matthew Duke : Putain mais jeter une cuisse de poulet, ça fait trop gay.

Belzebuth jette un regard en biais à Duke et ne repond pas à sa remarque. Il ne cesse sa precedente victime, trempée.

Belzebuth : Etait-ce vraiment un tanuki ? J’ai un doute. Qu’en pensez vous ?

Matthew Duke : Putain mais t'es trop gay toi aussi, c'est toi qui a parlé de tanuki. De cette distance, comment tu veux qu'on sache ? Quoique, il a la classe quand même. C'est un tanuki !

Bilal Asil : Alala les tanukis... c'est quoi déjà ?

Belzebuth : Tu peux m’insulter de ce que tu veux mais pas de ça, merci. Attendez, je reviens. Je dois verifier ça. Duke, explique lui en attendant.

Le lutteur se met alors à courir et se dirige vers les escaliers. Après quelques minutes que Duke passe à parler de tanuki, on peut voir Belzebuth dans la foule, bousculant toutes personnes sur son chemin. Il donne un coup de poing dans l’épaule du présume tanuki et lui échange quelques phrases. Il conclut la conversation en le mettant knock-out d’un coup de tête. « The Evil » remonte ensuite rejoindre ses compères.

Belzebuth : Désolé, j’ai mis un peu de temps, j’ai croisé un mec de cette batisse, il cherchait du sucre ou je ne sais quoi… Ouai, bon,bref, retournons au mec du tanuki, je lui ai demandé si c’en était un. Il m’a repondu : « Quoi ? T’es con ou quoi ? Un tanu-quoi ?! ». Vous avez pu voir que je l’ai puni de sa sottise. Bref, désolé de l’attente…

Matthew Duke : Putain mais. Attend que je comprenne. Tu veux dire qu'il y avait un voisin qui voulait du sucre ?

Bilal Asil : Et tu lui as donné quoi ?

Belzebuth repartit dans un de ses fous rires à tendance psychotique.

Belzebuth : Je lui ai simplement craché au visage, lui demandant si c’était assez sucré. Il m’a simplement repondu : « Euh. Ouai. Ouai. Ouai. Ouai ouai. Ca va. Merci. ». Quel tas de merde.

Bilal Asil : Quelqu'un qui apprécie se faire humilier... c'était pas Lion Kay ?

Matthew Duke : Un homme qui doit aimer écouter Carlos quoi. Putain mais ce voisin est trop gay quoi. Putain mais on fout quoi là ? On les attaque ces pédés ou quoi ?

Bilal Asil : Vous trouvez pas qu'on abuse là ? Ce sentiment de faire quelque chose qui nous dépasse, que l'on ne peut pas contrôler... ça se voit qu'on va pas asser loin. A L'ASSAUT !

Bilal s'empare alors du pistolet de Matthew et le vide en quelques secondes sur une bonne trentaine de passants. Ils se font alors remarquer par la population d'en bas.

Belzebuth : Euh, les mecs, regardez. Je crois que y a les flics qui se ramenent. Ca va, ils sont que deux gringalets. Mais ça fait quand même deux flingues. On fait quoi ?!

Matthew Duke : Ne paniquons pas. Peut-être qu'ils veulent juste du sucre...

Belzebuth : Ahah, belle référence. Mais ce vieux Kay ne peut être multiplié par trois. Ca serait catastrophique… Imaginez la scène…

Après quelques minutes d’attente, les deux officiers arrivèrent sur le toit de l’immeuble. Ils sortirent leur pistolet et les pointerent sur les trois lutteurs.

Belzebuth : Du calme, les mecs. Va falloir se calmer, on a fait tomber quelques trucs sans faire attention. Vous pouvez partir maintenant. Allez, on a déjà oublié votre intervention stupide.

Bilal Asil : Messieurs... c'est lui là, Belzebuth qui a jeté les objets, je vous jure !

Matthew Duke : Moi je suis juste le voisin. Euh, j'entendais du bruit et je cherchais du sucre alors... J'AI RIEN FAIT, C'EST LUI !

Les policiers baissèrent leur arme, déconcertés. Belzebuth se tourna vers les deux membres de LA Ligue, les fixant avec des yeux noirs.

Belzebuth : BANDE DE SALAUDS. Je vais vous TUER. Je savais que je ne pouvais pas vous faire confiance. Asil, tu seras le premier à subir mon COURROUX.

Sur ses paroles, « The Evil » se jetta sur Bilal, le saisissant à la gorge mais une énorme main aux ongles roses sortit du ciel et attrapa Belzebuth l’emmenant avec elle à travers les nuages.

Matthew Duke : Putain ah mais le gay. Attention Bilal, c'est des mains gays qui t'aspirent vers le ciel afin de te faire des trucs pas propres. Seul les homos légendaires peuvent y aller. Putain mais Belzebuth est trop gay, c'est une honte.

Bilal Asil : Matthew. Je... c'est la fin.

C'est alors qu'un faisceau lumineux blanc fait son apparition et éclaire le prodige... qui monte au ciel. C'est l'élu, le seul, l'unique survivant. Il a été choisi pour survivre à cette folie mais c'est alors qu'un gigantesque poing sort d'un nuage pour l'enfoncer six pieds sous terre.

Matthew : Putain mais... Il manquait plus que la petite musique et ça faisait gay quoi. Ah mais en fait Bilal n'est qu'un sale gay ! Tout le monde est gay, c'est une conspiration ! Il ne me reste plus qu'une chose à faire...

Il fonça alors et sauta dans le vide ! Mais... C'est vraiment incroyable, Matthew vole ! Il vole sans ailes ! C'est surement son pendentif tanuki qui a des pouvoirs. Matthew est vraiment un super héros ! Mais cela ne dure pas longtemps puisqu'il se prend un panneau publicitaire. Un panneau où dessus, il y a marqué "Vive la gaypride !" Quelle fin malheureuse pour notre héros qui tombe maintenant dans le vide inconscient.

Les policiers se retrouvent donc seul sur le toit du batiment, ils se jettent un regard et s’embrassent goulument.

Policiers : Youhouuu ! Les homosexuels vaincront !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzebuth
Millenium bug
Millenium bug
avatar

Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 22/05/2011

MessageSujet: Re: Les promos de Belzebuth et Matthew (et des fois Bilal.)   Dim 2 Oct - 23:18

Au nord d'un pays scandinave que nous ne citerons pas où la neige domine toutes les zones entourant, nous retrouvons Belzebuth et Matthew Duke, enroulés dans deux énormes couvertures orange, leur tête sortant à peine de leurs parures. Ils marchent côte à côte et arrivent près d'une falaise de glace, ils s'y aventurent imprudents mais une fois arrivés au bord, leur chemin de retour s'écroule les laissant au milieu d'un pic de glace s'élevant à une centaine de mètre de la mer.

Belzebuth : Putain, tout ça pour te sortir de prison, je me retrouve dans une situation désespérée...

Matthew Duke : Allons, ce n’est pas si mal. Le paysage est parfait ! Et un jour, un vieux sage qui faisait un peu gay m'a dit que la neige de Scandinavie avait le gout de crème glacé.

Sur ces mots, « The Evil » se penche vers le sol et ramasse une grosse poignée de neige qu’il avale d’une seule bouchée. Après coup, il tombe à genoux et se prépare à vomir mais cette nausée finit par partir. Toussotant, Belzebuth hurle néanmoins son mépris pour Matthew.

Belzebuth : MAIS PUTAIN, T’ES TARE ? CA A UN GOUT DE MERDE, OUI !

Matthew Duke : Comment tu connais le goût de la merde toi ?...

Belzebuth : … Je te libère de prison et tu me parles de la sorte ? Mais je te jure, ça me donne envie de pleurer. Enfin bon, je boirai bien un chwoubadaga à la menthe…

Matthew Duke : Je ne comprends pas... Un chwoubadaga à quoi ?

Dépité, Belzebuth se frappe le front mais ayant attrapé la neige dans sa main, il s’était saisit par la même occasion d’une pierre au bout pointu, en se cognant de désespoir, il s’ouvrit le front (national). Le sang se mit à parler le long de ses joues.

Belzebuth : Putain… C’est de pire en pire…

Matthew Duke : Belz, je ne veux pas te vexer mais t'as l'air d'un véritable gogol en ce moment. Qu'est-ce qu'un tanuki dirait en te voyant ? Ah la la, les tanuki... Dire que ça peut voler...

Pris par ses paroles, Matthew commence à battre des bras comme s'il était un oiseau qui battait des ailes. Il s'approche du vide et saute ! Mais tout ce qu'il fait, c'est une magnifique chute où il s'empale finalement sur un pic. Belzebuth s'approche du vide pour voir ça et commence à hurler son désespoir. Mais soudain, Matthew disparait et réapparait à côté de son compère.

Belzebuth : Euh, tu m’expliques comment tu as fait pour renaitre ? On est pas dans un jeu vidéo à ce que je sache… A moins que tu utilises un action replay…. OH PUTAIN MAIS QUELLE BELLE MAITRISE DU RERECORD. Je t’applaudis Matthew, tu fais un travail génial, en attendant, t’es mort comme une flatulence de pigeon. A mon tour d’essayer.

Belzebuth n’est pas le moins courageux des deux et veut le montrer, en effet, il retire ses chaussures et glisse sur la glace pour bondir au plus loin, essayant d’atteindre la terre opposée mais une fois arrivée en plein vol, une bourrasque de vent le renvoie au point de départ où il rejoint Matthew, les pieds gelés en plus. Après avoir remis ses bottes, il grommèle.

Belzebuth : Bon, on est coincé là comme deux idiots. Au moins ici, tu provoqueras pas d’incendies… Et personne se moquera de moi et ma défaite face à la rouquine…

Matthew Duke : J'ai provoqué aucun incendie, je te signale que je t'avais invité chez moi et t'as brulé les pates. C'est toi le fautif ! Tu as mis le feu avec des pâtes, bravo ! Enfin bon, vu qu'on est là, ça te dirait qu'on provoque une avalanche ?

Belzebuth : Ce n’était pas des pâtes, c’était des steaks hachés ! OK ? Que ça soit clair entre nous. Une avalanche ? Tu te prends pour qui, un super héros ? Mais t’as pas compris qu’au final t’es qu’un mec paumé au plein milieu d’un désert de neige ! Bordel, sombre abruti.

Le dernier mot de Belzebuth prononcé fut marqué par une apparition des plus étonnantes. Un Artikodin sauvage apparait ! « The Nightmare » se met de suite en position de défense et sort ses Pokeballs.

Belzebuth : Matthew ! GO ! Attaque Clash !

Matthew Duke : Hey Artikodin
T'es carrément anodin
Quand je te regarde bah je te vois pas
C'est comme si t'étais pas là !

L’attaque de Matthew est des plus efficaces, en effet Artikodin est fou de rage, il se met à rougir et lance l’attaque Grêle sur ses deux adversaires qui bondissent dans tous sens pour éviter les projectiles.

Belzebuth : Oh toi, tu vas voir la colère de BELZEBUTH ! Ça, ça ne va pas passer à la trappe, toi par contre, c’est une autre affaire ! JE VAIS UTILISER L’ATTAQUE ULTIME DE MATTHEW DUKE. C’EST L’HEURE DU DUDUDUDUDUDUDUEL ! Matthew attaque Jean Pierre COFFE !

Matthew Duke : Ecoutez Artikodin, j'aimerai pas encore vous contredire mais vous êtes une merde qui met des fraises dans sa bouche et qui dit que c'est salé. Mon cher, un gamin de quinze ans, vous lui dites le chocolat vient d'où, il vous répond ta mère.

Belzebuth saisit l’opportunité, il sort une de ses Pokeballs vierges (autant que Bilal Asil) et la lance de toute force sur Artikodin qui la reçoit en plein dans l’œil, il est aveuglé ! La pokeball rebondit une fois, deux, trois, quatre… ARTIKODIN SAUVAGE EST CAPTURE. Les informations sont envoyés dans le Pokedex, voulez-vous donner un surnom à Artikodin ?

Belzebuth : Mh… Allons-y, donnons-lui un surnom cocasse, Artigrochien.

Artigrochien rejoint l’équipe et est de suite utilisé par Belzebuth qui se place de suite. Artikodin attrape Matthew dans son bec et s’envole.

Belzebuth : JE SUIS LE ROI DU MOOOOOOONDE.

Matthew Duke : MAIS LACHE MOI, A L'AIDE, JE ME FAIS KIDNAPPER PAR UN OISEAU GAY !

Artigrochien, vexé, relâche le français qui chute d’une hauteur de plusieurs centaines de mètres et s’écroule sur la corne d’un rhinocéros des neiges. Toujours tricheur, il réapparait sur le dos d’Artigrochien qui l’ignore, mécontent.

Belzebuth : Pourquoi tu parles comme ça à mon petit Pokémon d’amour ?...

Matthew Duke : Théoriquement, je vole sur son dos sans lui avoir donné de cacahuètes, c'est donc mon Pokémon !

Vexé de ne pas avoir eu de cacahuètes, Artigrochien se saisit de Matthew et l'envoie au sol. Le français tombe sur Belzebuth. Les deux hommes se relèvent.

Matthew Duke : Ton petit Pokémon d'amour comme tu le dis est un sauvage ! Tue le pendant qu'il est encore temps !

Belzebuth appuie sur le bouton de sa Pokeball et Artigrochien retourne dans son domicile pendant que son maitre vient cogner le visage de Matthew Duke.

Belzebuth : Mais t’es un taré ?! Tu veux finir aussi ravagé que Ravage ? Car tu fais tout ce qu’il faut pour en tous cas ! Je te jure… Et ça, c’est la faute à qui ça ? Burp…

Matthew Duke : Puisque c'est comme ça, je ne vois qu'une chose à faire.

Il retire son pantalon et le jette au sol.

Belzebuth : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON.

Matthew Duke : Mh ?...

A peine Belzebuth eut il le temps de dire quelques choses qu’une soucoupe volante descendit du ciel et se posa à côté d’eux. Des policiers intergalactiques débarquèrent et attrapèrent Matthew Duke.

Policiers :Vous êtes recherchés dans 37 états dans 2 galaxies différentes pour exhibition, au nom de la loi de St-Tropez du 28 mars 1728, je vous emmène au poste de commissariat.

De suite fait, Matthew malgré ses cris se retrouva porter de force dans le vaisseau qui s’envola de suite après. Belzebuth se retrouva seul et versa une larme pour son partenaire disparu.

Belzebuth : Pourquoi tant de haine ? C’était le meilleur d’entre nous… Il faisait tout mieux que tout le monde… POURQUOI, MONDE CRUELLE ?... Bon, c’est pas tout, faut que je retourne dans un autre pays moins froid moi maintenant. Je vais utiliser mon Pokémon de type râleur : Timothée Barbier des Neiges, ainsi par sa mauvaise humeur, il dégagera des ondes de chaleur et fera fondre la neige, ce qui sera bien plus simple pour marcher.

Belzebuth se préparait pour sortir sa Pokeball mais ses ennemies de toujours arrivèrent pour l’emprisonner. LE RETOUR DES MAINS GAYS ! Celles-ci descendent du ciel et l’attrapent avec violence, il est emmené dans les nuages et disparait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les promos de Belzebuth et Matthew (et des fois Bilal.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ? apologize ?
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» [M] ? MATTHEW HITT - The Other Me Is Dead
» (H) Matthew Lewis ? Le seul rossignol qui me donne envie de chanter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Archives :: Le in-gimmick :: Backstage de la WWA :: Délires et hors-sujets-