Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Au manoir de la Cosa Nostra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 11 Oct - 9:19

Après avoir visionné une nouvelle fois Bash, Juan Ortega est dans une colère noire.

Le nouveau membre de l'association, Chris "Shadow" Jackson, a perdu d'entrée de jeu pour sa première en tant que membre de la Cosa Nostra.

Alors qu'il termine de visionner le match de Don Garnieri, il se lève d'un seul coup, et défonce du poing l'aquarium qui se trouve sur la table à coté, le tout devant les yeux du conseiller, Tonio.



Tonio :
Oh!!! Mais pourquoi ce coup de sang!! Il y a de l'eau partout maintenant, et puis ... vous saignez Monsieur!!! Je vais appeler un docteur tout de suite!


Juan Ortega :
NON! Appele Fiona, elle se débrouillera déja. Et donne moi quelque chose, tu vois pas que je suis en train de tacher mon costume??


Tonio part en sprint pour aider Juan. Juan n'en a que faire de sa main blessée, et décide d'appeler Garnieri au téléphone.



Juan Ortega (tel) :
Comment vas tu? J'ai visionné Bash, on va dire que le problème ne vient pas de toi, tu n'y peux rien si ces individus se sont précipités sur le ring... Mais Shadow! Il a joué à quoi?? Il n'a toujours pas déménagé pour s'installer ici, et fait déshonneur à nos couleurs d'entrée de jeu! Oui? Du temps? Je veux bien mais avons nous le temps? Très bien. Oui je comprend... Ah, bon ok, on va pas directement prendre de mesures alors. Je dois raccrocher, Fiona arrive pour me soigner. Oh rien, pense à commander un nouvel aquarium... Je t'expliquerais...


Fiona : Oh mais pourquoi vous avez fait ca Monsieur???


Juan Ortega : Je te rappelle que toi, tu peux me tutoyer.


Fiona : Oh pardon, je vais encore avoir du mal avec ca. Oh la douleur doit être forte, je vais désinfecter tout ca.


Juan Ortega : TONIO!!!!!


Tonio : Oui??


Juan Ortega :
Commandez moi une formation pour lui apprendre à soigner une blessure. J'ai des bouts de verre dans la main et elle veut désinfecter. En même temps, je voudrais que vous contactiez Flow par lettre écrite, nous avons eu une petite entrevue, j'aimerais m'entretenir avec lui. Et appelez un vrai médecin maintenant!!!!!!


Fiona a la larme à l'oeil et part immédiatement de la pièce, alors que Tonio s'exécute. Juan rumine alors, regardant l'écran vide devant lui, la main totalement ensanglantée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Dim 31 Oct - 10:25

Une nouvelle vidéo apparait sur le profil de la Cosa Nostra sur le site officiel de la WWA.

On voit Juan Ortega, vêtu d'un costume sombre, s'approcher d'une sorte de pupitre d'homme politique, par dessus lequel dépasse des micros.

Il prend son souffle et commence un discours.


Juan Ortega : Vous avez pu constater que nous n'avons pas encore vraiment parlé au monde ces derniers temps, car beaucoup de choses restent encore à faire et à régler.

Don Garnieri règle encore les derniers détails pour s'installer ici, et effectue beaucoup de déplacements en ce moment. Mais une fois installé ici, il pourra co-diriger notre association à 100%

Chris "Shadow" Jackson en est au même point, il est encore très occupé et ne va pas trop tarder à pouvoir s'installer définitivement au Manoir.

Nous avons contacté d'autres lutteurs pour rejoindre nos rangs, mais nous en sommes au stade de la discussion. Il me semble juste évident que Flow que mérite pas de nous rejoindre, et qu'il nous fait attendre sa réponse depuis bien trop longtemps, il n'y aucune réelle envie de sa part, ni aucune motivation. Et son match face à Riggs, laissez moi juste doucement rire...


Juan Ortega : Comment un tel personnage pourrait-il intégrer notre puissante association avec une telle performance face à un alcoolique?

Non, je ne connais pas Riggs personnellement, mais il me semble évident que ses origines ne laissent planer aucun doute.

Nous autres, latins, apprécions l'alcool contenu dans le vin, qui est une boisson noble, que nos savourons sans en abuser. D'ailleurs les vins italiens sont de véritables nectars. Les vins argentins également, ils se font un nom et une réputation dans le monde.

Mais l'insipide bière qui est la seule et unique spécialité de ces britanniques, sur leurs iles froides et pluvieuses, à rouler dans le sens inverse par rapport au reste du monde car ils ont le cerveau à l'envers, très peu pour moi...

J'ai décidé de faire une simple comparaison...

Tonio?


L'homme de main de la Cosa Nostra arrive alors avec deux plateaux d'argent, couverts d'une cloche en argent, qu'il dépose sur une petite tablette.

Juan s'en approche et fait signe à Tonio d'enlever les deux cloches pour en laisser apparaitre leur contenu.


Spoiler:
 
Spoiler:
 


Juan Ortega :
Rien qu'à l'oeil, ca se voit... La fade bière brune qu'affectionnent ces rosbifs, attablés dans leur pubs qui sont une réelle faute de goût... Et à coté de cela, la classe latine... Ce Chianti, qui se laissera apprécier à température idéale, accompagnant harmonieusement les pastas, charcuteries italiennes, viandes blanches s'il est jeune, ou alors les viandes rouges ou le gibier s'il est un peu plus vieux.

Une bière ca accompagne quoi? Des chips? Tout sauf la classe...

Je ne suis pas maître à juger sans goûter toutefois, et je vais voir ce que ca donne.


Juan prend alors le verre de Chianti, et apprécie une petite gorgée, avec un sourire apaisé.

Il saisit alors la bière, boit une gorgée... et crache immédiatement le contenu au sol.



Juan Ortega :
Comment peut on aimer cela??? Riggs et ta copine, vous devez vraiment être pourri de l'intérieur...


Juan s'arrête un instant.


Juan Ortega : Coupez cette caméra, ca va pas, je dois vite aller faire un bain de bouche...


La vidéo s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Mer 3 Nov - 22:31

House Show de la WWA.

Entre deux matches, un thème song pour le moins surprenant démarre dans l'arena...


Spoiler:
 

C'est sous cette musique rappelant une des grandes légendes de la lutte que débarque Juan Ortega, vétu d'un pantalon moulant aux couleur de la Grande Bretagne, portant derrière lui un immense drapeau Union Jack.

Les sifflets du public ne se font pas attendre, alors que Juan aborde un grand sourire. Il entre sur le ring et saisit un micro...




Juan Ortega :
Ca me rappelle quand j'etais jeune et que je découvrais la lutte... C'était tout simplement mon idole, je le trouvais incroyable. Il pouvait battre n'importe qui et était un symbole de puissance... Je crois que c'est le dernier britannique à avoir marqué le monde de la lutte d'ailleurs...



Des huées se font entendre.



Juan Ortega :
Vous trouvez que Riggs et Stella sont de bons représentants de leur patrie? Ils n'ont rien prouvé, ne prouvent rien, et ne pourront bientôt plus rien prouver!

Car ils finiront par perdre toute envie de lutter après m'avoir affronté, ainsi que mon partenaire de la Cosa Nostra, Shadow.

Et ils partiront, la tête basse, dans leur pays pluvieux, laid, avec d'horribles cabines téléphoniques rouges, leur bus qui ne ressemblent à rien, leur police avec leur horribles chapeaux à poils sur la tête...

Non mais sans rire, comment peut on être fier de venir de là et le revendiquer en nom de team???

D'ailleurs, étant petit, je ne savais pas ce que signifiait ce drapeau, et je trouvais que les couleurs étaient cool quand le British Bulldog le portait. Mais cela, c'est révolu.

Tonio?




Tonio, l'homme de main de la Cosa Nostra, débarque alors sur le stage et traverse l'allée pour aller au ring. Il tend un objet à Juan Ortega.




Juan Ortega :
Je me suis bien amusé à entrer avec ce drapeau sur moi et ces vêtements horribles. Mais je n'ai rien de comparable avec Davey Boy Smith.

Je suis plus petit, moins puissant, mais par rapport à lui je suis meilleur car je lutte avec ma tête et avec ma technique aérienne.

Mais avant toute chose, j'ai des origines italiennes, symbole de classe, de fierté...

Je ne compte pas me retrouver nu devant vous donc je garderais ces horribles vêtements le temps de me changer, mais je peux faire quelque chose pour ca...



Juan saisit alors le drapeau, et on voit alors que l'objet que lui a donné Tonio est un briquet. Il enflamme alors le drapeau, sous les sifflets du public, alors qu'il a un sourire satisfait sur le visage.

Il quitte alors l'arena...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Dim 21 Nov - 11:17

Une vidéo vient s'apparaitre sur la page WWA de la Cosa Nostra.

Juan Ortega est vêtu d'un costume sombre et se tient derrière un pupitre d'homme politique, affublé de micros, qui est situé en haut des marches de la grande salle de réception du manoir.




Juan Ortega : Chers sympathisants, adversaires, spectateurs, fans, tous ceux qui auront l'occasion de m'écouter.

Comme vous le voyez, les deux mots "Cosa Nostra" sont sur toutes les lèvres.

Nous imposons notre présence, show après show! Et cela, malgré l'absence de notre principal associé, Don Garnieri. En effet, certaines affaires l'ont rattrapé, et il est donc obligé de régler tout cela en Europe avant de pouvoir être présent à plein temps avec nous.

C'est pourquoi je suis officiellement intronisé chef de la Cosa Nostra.



Des applaudissements se font entendre, surement des capos présents en bas de l'escalier.



Juan Ortega :
Merci merci. Mais tout cela, je ne pourrais pas le gérer seul. Je tiens déja à remercier Chris "Shadow" Jackson, qui va bientôt s'installer définitivement au manoir.

De part sa présence à mes cotés, il apporte une touche agressive et technique, ainsi qu'une détermination qui fait plaisir.

Je tiens à remercier également Flow, qui fait ses preuves pour intégrer le clan, et que je suis désormais prêt à intégrer à 100%, lui donnant droit à s'installer au manoir lui aussi.

Sinon, merci à vous mes fidèles capos et conseillers, merci à mon frère RedDjof qui est toujours là pour aider, même s'il aime beaucoup s'isoler, merci à Tonio, mon principal conseiller, qui est toujours là pour me renseigner sur les adversaires ou pour donner de bonnes idées.


Juan reprend son souffle.



Juan Ortega :
Pourquoi tous ces remerciements? Car il n'est jamais trop tôt pour le faire! Nous ne sommes qu'au début, mais combien d'adversaires ont déja éprouvé les pires difficultés face à nous? Combien vont encore intégrer notre association? Il suffit de faire ses preuves, d'être une personne avec de l'honneur et de l'engagement, et nous ferons la place nécessaire pour mener à bien notre cause.

En attendant, qui sera le prochain? Les Britannics ont déjà subi, L'insane Alliance a explosé, Erik Einarsson a compris qu'il aurait mieux fait de rester à la maison.

Alors qui?

QUI?????

Peu importe, nous irons au bout des choses...


La vidéo s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Dim 28 Nov - 9:22

Juan Ortega est dans la salle de sport privée du Manoir de la Cosa Nostra.

Il vient de terminer son entrainement, et se dirige vers la salle de soins, alors que Flow et Chris Jackson sont encore sur leurs ateliers respectifs en train de transpirer.

Il s'allonge sur la table de massage et attend Fiona, qui vient alors lui enduire le dos d'huile. Elle commence à exécuter son massage relaxant quand Tonio débarque dans la salle.



Tonio : Monsieur Ortega, le courrier.


Juan Ortega : Hum, tu vois bien que je ne peux pas! Fiona a les mains occupées. Flow et Chris ne voudront pas être dérangés. Tonio? Lis moi ca s'il te plait...


Tonio prend la première lettre signée de la main de Don Garnieri.



Tonio : Chers associés, comme vous le savez, je suis actuellement en Thaïlande pour régler des affaires de la plus haute importance.

Toutefois, j'ai entière confiance en Juan pour mener notre association à ses sommets pendant son intérim en mon absence.

Je vois que les résultats se font probants, et que l'impact se fait sentir. Certes, peu de victoires, mais on montre à toute cette WWA que nous existons.

Toutefois, je remarque que nous ne sommes pas encore tout à fait pris au sérieux, je remarque que les Hunters ou les Last Wolves se livrent une bataille qui focalise les regards vers eux.

Il sera temps d'y remédier, si vous voyez ce que je veux dire...

Don Vincenzo Garnieri.



Juan Ortega : Hum oui, j'avais le même avis, ils vont nous bouffer toute l'attention. Mais le fait d'avoir mis Snarkk au tapis et d'avoir battu la championne Lynx, ca devrait faire mal dans l'opinion. Nous serons bien plus visibles désormais. Reste à s'imposer globalement face à ces deux clans de guignols.


Tonio : La deuxième lettre Monsieur?


Juan Ortega :
Vas y.


Tonio : Convocation pour Bash! 96

- El Lunatico, Ashton Noriega et Wolf Wanger des Hunters seront eux opposés à la Cosa Nostra de Don Garnieri : Juan Ortega, Chris Jackson et Flow.

Merci de votre présence.



Juan Ortega :
Oh! Voila une excellente nouvelle, juste dans l'esprit de ce que je comptais faire!


Tonio : Mais Don Garnieri a eu l'idée...


Juan Ortega : SILENCE! Je suis celui qui mène les affaires en son absence, l'idée de n'importe qui ici devient mon idée! Est ce clair??


Tonio :
Oui Monsieur.


Fiona a arrêté son massage au moment ou Juan s'était mis à crier.



Juan Ortega : Et toi? Je t'ai demandé d'arrêter????


Fiona : Non Monsieur, je suis désolée.


Juan Ortega : Tonio, tu as l'autorisation de prévenir Flow et Chris. Entre en salle d'entrainement et lis leur les nouvelles. Nous avons du travail.


Tonio :
Oui Monsieur.


Tonio s'exécute alors que Juan se laisse à nouveau porter dans un état d'apaisement, sous les mains douce de sa masseuse personnelle, un sourire satisfait et les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 13 Déc - 10:03

Juan Ortega : MAIS VOUS ETIEZ OU?????????????


C'est sur ces mots que la vidéo démarre. Une caméra a pu entrer pour une interview et profite de la scène qui se déroule pour la filmer, alors que le caméra est censée être OFF...

Juan Ortega est furieux, alors que devant lui se tiennent Flow et Chris "Shadow" Jackson.



Juan Ortega : Rassurez moi c'est une plaisanterie??? Nous étions censés être la force dominante dans cette bataille royale! Vous avez fait quoi? DE LA FIGURATION!!!!

Comment avez vous pu être éliminés aussi vite?? Et surtout comment Don Garnieri a eu le culot de revenir de Thaïlande juste pour participer à ce match, se poser en "chef de clan", se faire éliminer en 2mn et repartir de là ou il venait sans même dire au revoir??

Vous n'êtes que des incapables!!!!!


Juan Ortega saisit son verre de vin italien et boit une gorgée.


Juan Ortega : Humm quel délice, ce vin que j'avais préparé pour célébrer ma victoire. Victoire, QUI N'A PAS EU LIEU!!!!!!!!!!!!!!

Ca s'appelle un véritable gachis! Vous étiez éliminés très tôt de la bataille royale, qui vous a empêché de revenir me donner un coup de main?

Une petite intervention, distraction, ne serait ce que faire les pom pom girls sur le coté du ring et danser en dessinant les lettres J-U-A-N avec vos bras, ca m'aurait suffit!

Et bien non, esprit d'équipe respecté, vous avez préféré me laisser. Alors certes, j'étais bien supérieur à mes deux adversaires encore présents dans le ring, mais ce genre de fin est toujours imprévisible et je me suis fait surprendre, par votre faute!!!

Je suis terriblement décu de vous, et surtout de celui qui a financé le Manoir ou nous nous trouvons, celui qui se dit être le parrain, le Don, le chef de notre association.

Celui qui est désormais... Viré!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


On peut lire la stupeur dans les yeux de Flow et Shadow.



Juan Ortega : Désormais il n'y a plus qu'un seul chef ici, et c'est moi. Si vous êtes contre, je vous pries de bien vouloir le dire maintenant.


Les deux hommes sont encore bouche bée devant une telle décision de Juan Ortega.


Juan Ortega : Parfait... Alors passons à la suite, j'ai vu ma convocation, et heureusement, je suis encore considéré comme quelqu'un. Malgré l'incompétence des gens qui m'entourent.

Je vais participer au Santa's Bowl et je serais intégré dans le match face à Wolf Wanger et Lion Kay.

Wolf Wanger, Lion Kay... Je devrais peut être amener des pièges à loups... En tout cas, Lion Kay doit mesurer à présent l'erreur qu'il a fait en me permettant d'entrer à la WWA et il en tirera désormais les leçons en m'affrontant. J'ai bien hâte de lui faire mordre la poussière...

Oh, mais je vois que toi aussi Flow tu auras un match! Tache d'être à la hauteur de la Cosa Nostra!!!!

Quand à toi, Shadow, il semblerait que tu sois oublié... Tes récentes prestations ne valent pas une convocation à un match à ce que je vois. A toi seul de prouver qui tu es sinon tu pourrais subir le même sort que Don Garnieri...


Juan Ortega se tourne alors vers le caméraman, qui commence à transpirer...


Juan Ortega : Qu'est ce qui se passe? Tu as chaud???


Juan Ortega s'approche alors de la caméra et le caméraman sent qu'il va être découvert.


Juan Ortega : Très beau modèle, j'aimerais bien avoir la même dans notre salle vidéo...


Juan tourne alors les talons, et le caméraman en profite pour couper. Cette vidéo fait actuellement le buzz sur le net parmi les amateurs de lutte...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Jeu 16 Déc - 10:16

Une vidéo vient de faire son arrivée sur le profil de la Cosa Nostra sur le site officiel de la WWA.

L'image s'allume sur Juan Ortega, vétu d'un costume 3 pièces, derrière un pupitre d'homme politique affublé de micros.

Il s'éclaircit la voix et démarre un discours.



Juan Ortega :
Monde cruel et impitoyable... C'est avec stupeur que j'ai appris que ce journaliste venant faire un reportage sur le Cosa Nostra pour la télévision avait laissé tourner sa caméra à mon insu, révélant ainsi des choses qui auraient du rester dans le secret de mon bureau.

J'ai déjà porté plainte contre cette chaîne de télévision, réclamant au passage d'importants dommages et intérêts.

Mes avocats semblent être très optimistes, et j'attend avec impatience la réparation de ce préjudice.

Car, la nouvelle est officielle malgré tout, je suis désormais seul et unique dirigeant de la Cosa Nostra! Don Garnieri semble trop occupé par ses ambitions personnelles, préférant tenter sa chance à Hollywood pour devenir ... acteur!

C'est totalement ridicule!!!!

Et Monsieur voudrait rester le leader incontesté de notre association??? C'est tout simplement hors de question!


Juan Ortega boit une gorgée d'un verre d'eau posé sur le pupitre.


Juan Ortega :
Je suis le chef de la Cosa Nostra, cette nouvelle force dominante qui sera au dessus de tout à la WWA. Nous sommes prêts à en découdre!

Flow aura sa chance au Santa's Bowl et j'attend de lui qu'il montre de quoi il est capable une bonne fois pour toutes!

Quand à Chris "Shadow" Jackson, il ne participera pas, mais j'attend de lui une présence utile à nos cotés, qu'il fasse honneur à notre clan.

Quand à moi, je vais affronter Wolf Wanger et Lion Kay. Les pauvres... Ils doivent surement se réjouir. Je suis un des plus petits lutteurs. Et également un des plus légers! Ca va être si facile de me battre... Pensez le, pensez le très fort... Sous-estimez moi...

Vous comprendez bientôt ce que veut dire lutter avec son cerveau et pas avec ses muscles...

La révolution est en marche, la Cosa Nostra va enfin poser les premières pierres de son ascension au sommet.

Alors tremblez... Wolf Wanger, Lion Kay, et puis Erik Einarsson, Snarkk, Beetle, Mikhaïl Tekov, Tigerclaw et j'en passe, je veux dire tout le roster de la WWA!

Tremblez... Ce n'est que le début... La mer se retire toujours avant le tsunami...


Juan fait signe au caméraman de couper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 3 Jan - 17:52

Juan Ortega reçoit dans son bureau Tonio, l'homme de main de la Cosa Nostra.

Celui ci lui présente alors les convocations pour Bash!

Après une rapide lecture, Juan demande immédiatement à Tonio de chercher la caméra portable, afin de donner son ressenti officiel en vidéo.

Après une courte période de temps ou Juan se positionne devant une cheminée en guise de décor, Tonio fait signe à son chef de clan qu'il peut commencer à parler.




Juan Ortega :
Je vous ai beaucoup manqué, WWA Universe? Loin de moi l'idée de vouloir copier le nom sur celui d'une grande industrie de lutte existante, mais voyez vous, je ne trouvais pas de qualificatif pour nommer les gros marks de la WWA.

A par "ignorants", "idiots", "crétins", je ne vois pas trop. Cela m'a permis de dire cela sans animosité apparente et de ne pas commencer l'année sur une insulte publique.



Juan éclate de rire.



Juan Ortega :
Bon, comme vous le savez, la WWA a suivi mes recommandations. Ils ont virés Chris "Shadow" Jackson, qui ne servait à rien, et Don Garnieri, celui qui a soit disant créé notre clan, mais pas celui qui lui a donné son âme.

Son âme, c'est moi!

Si on pense Cosa Nostra, on pense Ortega. DON JUAN ORTEGA!

Ca me va très bien...



Juan s'interrompt quelques secondes avec un sourire satisfait de lui même.



Juan Ortega :
Nous allons affronter Cedric Darsa et Lion Kay en compagnie de Flow, celui qui a très bien représenté notre clan lors du Santa's Bowl.

Il a obtenu le droit d'avoir un spot pour un titre intermédiaire et je me félicite de sa réussite.

Cette réussite, il me la doit car je lui permet un entrainement dans des conditions optimales, et il a su me prouver sa valeur sur le ring.

Je suis très fier de pouvoir l'épauler et surtout de revoir sur le ring ce cher vieux Lion Kay, l'homme qui se fait battre par sa femme.

Lion Kay, l'anti virilité à l'état pur, celui qui se fait dominer telle une petite tanche qu'il est et qu'il a toujours été. Il est censé représenter un loup, je l'imagine plutôt en petit animal craintif devant sa femelle, tel la minuscule araignée qui va se faire dévorer par sa compagne.

J'attend avec impatience de te recroiser sur le ring, et de te renvoyer d'ou tu viens, au ménage et à la vaisselle, tandis que ta femme boira une bière sur le canapé en regardant la télé.

Sous-merde suprême...

Coupe Tonio, ca suffira pour aujourd'hui...



L'image s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Jeu 13 Jan - 19:36

Juan Ortega est dans les jardins du manoir de la Cosa Nostra au moment ou la vidéo démarre.

Il marche tranquillement, semblant prendre le temps d'admirer chaque feuille de chaque arbre, de respirer la moindre particule de pollen qui flotte dans l'air.




Juan Ortega : Quel bonheur, tellement reposant. Ce jardin est un symbole de réussite et tout cela m'appartient.

Don Garnieri m'a cédé tout cela bien malgré lui, mais c'est son problème...



Juan continue de marcher et s'assied sur un banc.



Juan Ortega : La puissance, le pouvoir, il faut avoir un cerveau pour posséder tout cela.

Garnieri était de ceux la, mais qui est le plus intelligent?

Celui qui fait fortune?

Ou celui qui prend la fortune de celui qui a fait fortune?

Ah ah ah ah ah!!!



Juan Ortega semble très fier de lui et admire encore le domaine du manoir, les jardins, la salle de sport privée, et le manoir rénové.




Juan Ortega : Cosa Nostra, c'est moi qui gère tout cela. J'ai été plus malin que celui qui faisait trembler tout le monde.

Nul besoin d'utiliser la force, seule l'astuce, l'intelligence, le flair, la tactique m'ont permis d'accomplir ce coup de force.

Ejecter Don Garnieri et Chris Jackson d'un seul coup, pour ne garder que Flow, celui qui est le seul à mériter d'être à mes cotés.

En tout cas, il est clair que sans être le plus grand, ni le plus fort, je suis capable de merveilles, tout le contraire de .... LION KAY.



Le regard de Juan se noircit d'un seul coup.



Juan Ortega : Lion Kay, le symbole inverse du mien. Celui qui possédait le pouvoir et qui l'a perdu, dominé en sa chair par sa propre femme.

Quel homme peut accepter cela? Quel homme est capable de se laisser faire sans rien dire, par un être inférieur?

Je ne supporterais jamais que l'on me domine... La fierté de mes origines latines, c'est de se faire respecter. Et Lion Kay, tu es tout sauf respectable!

Tu m'as pistonné pour que j'entre à la WWA, alors que je t'ai fait mon numéro du gentil petit lutteur argentin tout mignon tout beau qui voulait tenter sa chance ici.

Et tu as fait quoi Lion? Tu as accepté, tu m'as aidé, tu m'as donné ou dirais-je imposé un title shot, pour rendre service à un vieil ami.

Tu te rappelles de Garnieri? J'ai fait pareil avec lui, lui proposer de s'associer! Pour lui faire quoi? Récupérer ce que je voulais chez lui et le faire mourir à petit feu...

J'ai déja récupéré un titre Lynx, mais cela ne me suffit plus. Si je veux viser plus haut, je ne vais plus faire ami ami avec toi, même si au final, tu serais encore capable de tomber à nouveau dans le panneau.

Mon seul but, ca sera de te défier un contre un et de te battre. D'ailleurs, notre opposition à Bash! 100, je l'attend avec impatience. Comment oseras tu te regarder dans une glace après cela?

Un puma argentin qui viendra à bout d'un loup en perdition sans sa meute au tour de lui...

J'ai hâte Lion, très hâte...


L'image s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Jeu 3 Fév - 5:41

Partie 1


Juan Ortega est en salle vidéo du Manoir de la Cosa Nostra. Il visualise le PPV Avalanche attentivement , scrutant les moindres détails pouvant lui servir.


Certaines choses le frappent, d'autres l'indiffèrent.


Il saisit alors le téléphone qui se trouve à sa droite et cherche dans le répertoire.



Juan Ortega :
Oui? Flow? Il y a des choses sur lesquelles nous devons parler... Comment cela???? ALORS PREND LE PREMIER AVION ET RENTRE IMMEDIATEMENT !!!!!!!!!!!

Je t'attend cet après midi, au grand maximum.


Juan raccroche alors et pousse un long soupir de frustration.


Juan Ortega (à lui-même) :
Pffffffff, partir maintenant pour régler des affaires, mais bien sur... Alors que le show est si proche! INADMISSIBLE!!!

TONIO !!!!!!!


L'homme de main de la Cosa Nostra arrive très vite dans la pièce.


Tonio : Monsieur?


Juan Ortega : Tonio écoute moi bien. J'aimerais un détail complet sur ces hommes que j'ai noté sur ce papier. Tout ce qui concerne leurs vies, leur façon de lutter, avec qui ils baisent, TOUT!

Je crois qu'il va falloir enclencher la vitesse au dessus...


Tonio saisit la note et la scrute un instant.



Tonio : Ca sera fait très vite Monsieur.


Juan Ortega :
Bien....



A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 4 Fév - 14:59

Partie 2


La scène se passe juste après Bash! Juan Ortega est en backstage et est filmé à son insu..

Il semble furieux de l'issue de son match Tag Team avec Flow.


Juan Ortega :
Quelle idée stupide de se promener à l'autre bout du monde et de revenir le jour même du show!!!!!

Il nous a couté la victoire, tout comme il n'a pu ramener le titre lors d'Avalanche afin de faire briller notre entreprise!

A quoi sert il?

Flow mérite t-il d'être membre de la Cosa Nostra, hein????


Tonio, l'homme de mains, qui se tient près de Juan, n'ose dire un mot.



Juan Ortega : Même toi Tonio, MEME TOI!!!!!!!!!!!!!!!

Tu aurais été plus utile que Flow!!!!!!!!!!


C'est à ce moment que Flow passe devant le vestiaire, mais Juan ne l'aperçoit pas. Il préfère faire discret et fait demi-tour, alors que Juan continue d'extérioriser sa colère.



Juan Ortega :
Je suis furieux, totalement hors de moi!! Demain, nous aurons cette conversation lui et moi, et beaucoup de choses seront mises au clair!!!!

Il est anormal qu'un lutteur de mon talent soit aussi bas dans la carte, et perde des matches totalement à sa portée à cause des gens qui l'entourent.

Je suis Juan Ortega, The Argentina Star, le nouveau parrain de la Cosa Nostra, j'ai l'étoffe d'un champion mondial, et cela bien plus que Lunatico!!!

Si les gens qui m'entourent m'empêchent de le prouver, je vais devoir le prouver moi même, et prendre les décisions qui s'imposent...


Juan aperçoit soudain qu'il est filmé. Il se lève d'un bond et se met à courir vers la caméra.


L'image se coupe...



A SUIVRE...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 4 Fév - 21:39

Partie 3


Juan Ortega est dans son bureau et a une certaine impatience palpable sur son visage.

Il a convoqué son associé de la Cosa Nostra, Flow, et semble prêt à exploser.

Flow franchit alors le seuil de la porte et se tient alors devant le bureau, immobile, et Juan le fixe quelques longues secondes.

Flow ne détourne pas son regard.



Flow :
Tu voulais me voir?


Juan Ortega : Ça fait déjà quelques temps que j'ai besoin de te voir... Mais tu as préféré privilégier ton temps libre au lieu de t'entrainer, ce qui nous a couté la victoire à Bash!

Ou te crois tu? Tu profites uniquement du Manoir, des installations, de l'argent que tu reçois de ma part, mais que fais tu à part ca?


Flow : Où je me crois? Si tu m'as accepté dans la Cosa Nostra, c'est que tu as reconnu que j'ai du talent, du charisme, les éléments essentiels pour être dans le clan. Tu m'as accepté ici. Je vais donc répondre à ta question: Je me crois chez moi. En tant que résidant, je peux profiter de tout ce qui est ici. Si je veux passer mon temps libre hors d'ici, je le fais.

Et à part ça je gagne des matchs aussi. Mais si on a perdu au dernier Bash, c'est peut être aussi un peu de ta faute!


Juan reste impassible, fixe toujours Flow droit dans les yeux, puis commence à arborer un grand sourire narquois.



Juan Ortega :
Donc ca y est... Je t'ai accepté ici, et tu peux te la couler douce? Tu n'as plus rien à prouver? Tu ne fais donc aucune erreur, et tu as le culot de mettre la faute sur moi?????

Qui a mis à mal Lion Kay et Wolf Wanger, avant de perdre injustement sur un coup du sort?

Toi pendant ce temps, tu as été incapable de battre Cedric Darsa pour le Lynx Championship...

Et pour te rafraichir la mémoire, ce titre, je l'ai obtenu, MOI!


Flow : Dois je te rappeler qui a magnifiquement représenté la Cosa Nostra lors du Santa's Bowl? MOI! Tournoi que j'ai remporté.

Ce n'est donc pas comme si depuis mes débuts parmi la Cosa je n'avais rien fait de concret.

J'ai fait des erreurs, oui. Mais toi aussi tu devrais accepter les erreurs que tu fais. Et arrêter de me prendre pour un moins que rien, ça commence réellement à m'énerver.


Juan se lève alors et fait alors face à Flow.



Juan Ortega : Tu sembles oublier qui est le chef de ce clan? Tu n'as pas la notion de pouvoir? Tu ne sais pas qui commande et qui exécute?

Et d'ailleurs, que vas tu faire hein?


Flow :
Ce que je vais faire?


Flow se rapproche encore plus de Juan. Ils sont presque front contre front.




Flow :
Je pourrais te faire mal. J'en suis capable. J'en ai marre de tes airs de chef. Au final, tu ne vaux pas plus que moi, c'est juste que tu es l'un des créateurs du clan, c'est tout. Je suis peut être qu'un gamin, tu as sûrement plus d'expérience, mais ne me prends pas à la légère.

Ne fais pas cette erreur qui pourrais te couter cher, TRES cher!


Juan ne se fait pas prier pour faire comprendre à son associé son point de vue, et décoche immédiatement une claque en pleine face de Flow!

Celui ci réplique immédiatement, faisant trébucher l'Argentina Star en arrière.

Alerté par le bruit, Tonio, l'homme de mains de la Cosa Nostra intervient immédiatement.



Tonio :
Mais enfin, calmez vous Messieurs!!! Vous êtes adultes et responsables, pourquoi en venir aux mains???

Vous vous rendez compte que Kronos & Sabre rigolent du peu de concurrence qu'ils ont pour le titre Tag Team? Avec un tel comportement, comment pourriez vous le conquérir?

Comment atteindrons nous nos objectifs? Vous avez vos caractères, c'est un fait, mais il faut continuer à travailler ensemble, il en va de l'avenir de la Cosa Nostra!


Juan et Flow se fixent, et Flow quitte alors la pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Mar 22 Fév - 10:25

Juan Ortega est dans la salle d'entrainement privée du Manoir de la Cosa Nostra. Après avoir transpiré pendant une heure, il se confie à Fiona, lors d'une séance de massage afin de détendre ses muscles.


Juan Ortega : Sean Westen... Je ne sais même pas qui il est vraiment, mais il a osé me faire ça, à moi... Mais je lui ai rendu la monnaie de sa pièce, il a obtenu ce qu'il mérite! Qu'as tu pensé de cela?


Fiona : Vous savez, je ne regarde pas trop...


Juan Ortega :
Tu devrais!! Comment peux tu comprendre le fonctionnement de notre association si tu ne te tiens pas informée??? Comment peux tu savoir que Flow est un imbécile qui joue les rebelles alors qu'il profite des installations, de mon argent, et de tout le reste??


Fiona : Ah pourtant je n'ai rien contre Monsieur Flow.


Juan Ortega : Tu m'etonnes... C'est exactement ce que je dis, il doit tout faire pour profiter ici de tout, sans rien donner en retour, de toi y compris non? Est ce qu'il t'a invité à le voir? Est ce qu'il s'est passé des choses? Hein?


Fiona : Non, non...


Juan Ortega :
Bref, si ce n'est pas arrivé, ca arrivera sans doute un jour. C'est un idiot fini, mais j'ai besoin de lui, et lui a besoin de moi, d'ailleurs c'est surtout là que c'est important, il a besoin de moi! J'aurais pu faire perdre Westen tout seul, mais il m'a aidé sur ce coup la, et j'avoue que pour une fois, il a fait quelque chose de potable, mais s'il aurait pu retenir l'arbitre plus longtemps! J'ai failli me faire voir! Je suis sur que toi même, tu aurais fait mieux que lui!


Fiona :
Je ne sais pas Monsieur.


Juan Ortega :
Bref bref bref... Ca me rappelle cette fois là ou...


Juan est interrompu par le bruit d'une porte qui claque dans la salle d'entrainement. Il s'arrête de parler quelques secondes, mais se rend compte que personne n'est entré, mais qu'au contraire quelqu'un vient d'en sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Mar 1 Mar - 17:21

Vidéo postée sur le site officiel de Juan Ortega...


Juan Ortega : Ce n'est pas trop mon genre de venir m'exprimer comme cela, à l'arrache, sur mon site officiel.

Mais il était temps pour moi de m'exprimer, car il se passe des choses dans mon dos qui sont le reflet même de l'incompétence, de l'insolence, de l'insouciance et que sais-je encore, de l'inconscience!


Juan prend son souffle, et garde les yeux fixés vers la caméra.


Juan Ortega : Tout d'abord, Sean... Sean who? Sean Westen... J'ai jamais entendu parler de toi, ca ne fait que très peu de temps que tu es à la WWA et tu décides de la ramener.

On m'a appris le respect lorsque je suis entré dans ce business, au départ la seule chose à faire quand tu arrives à un endroit, c'est d'observer, d'apprendre et surtout de fermer sa gueule.

Toi, tu arrives, et direct tu ouvres ta grande gueule... J'ai devant moi une fiche de présentation te concernant, voyons cela...

Ah, du MMA... Noble art, pratiqué par des combattants nobles eux aussi. Tu as quitté un sport noble pour venir parmi nous? C'est que quelque chose en toi ne l'est pas, noble...

1m91... Rarement vu un tas de merde aussi grand!

Débuts MMA en 2001, arrivée en 2010 dans le monde de la lutte, et ca vient parler! Mais c'est quoi encore ce clown? Un clown doté d'ailleurs d'un excellent pouvoir d'élocution, rempli d'insultes inutiles et injustifiées et heu, c'est à peu près tout. Des attaques personnelles sans aucune base solide, des allusions à des séries pour pré-adoslescents, et des jugements de valeur sur mon palmarès alors que j'ai bel et bien possédé un titre ici et pas toi Sean.

Jalousie? Surement. Bêtise? Assurément. Décrédibilisation? Clairement!

Tu as eu l'occasion de me croiser sur le ring, et j'ai pas vraiment apprécié de perdre à cause de celui qui est censé m'aider, je suis revenu rétablir l'ordre naturel des choses, et tu as réussi une nouvelle fois à passer entre les mailles du filet par chance et uniquement par chance. Regarde toi, tu te ridiculises tout seul! Si tu galères autant face à moi, qui suis aussi mauvais que tu le dis, pourquoi restes tu à la WWA?

Tu dois faire dans ton froc à l'idée d'affronter les lutteurs qui squattent le Main Event, tellement tu as du mal face à une merde comme moi non?

Non?

Rien de plus à ajouter, tu es simplement ridicule...


Juan Ortega s'arrête un instant, boit un verre d'eau et fixe à nouveau la caméra.


Juan Ortega : Il n'y a rien de pire sur cette planète que de s'attaquer à mon honneur... Cela me met hors de moi.

Et dans la catégorie "déshonneur" l'oscar revient à ... Flow!

Flow, celui que j'ai accepté à mes cotés, celui que j'entretiens, celui qui est tiré vers le haut grâce à moi, qui ose dans mon dos me descendre plus bas que terre! Lui qui est déjà incapable de répondre correctement à ce goret de Sean Westen, franchement est ce qu'il pense un seul instant lui avoir fait peur là? C'est d'un pathétique...

Et quel manque de respect envers l'organisation que je possède...

Pourtant, tu sais que tu as besoin de moi, tu ne peux pas le nier, et toute tentative de rebellion se retournera forcément contre toi. Je n'ai pas encore eu le besoin de demander à mes hommes de mains d'agir pour te calmer, mais s'il le faut je finirais par le faire.

Pour l'instant, ils me sont inutiles, tu es tel le petit caniche de mémé. Tu aboies fort, très fort, tu montres les dents, tu tentes même de mordre, oui oui! Mais un coup de lattes, et pars en couinant.

Remets toi les idées en place Flow! La Cosa Nostra, c'est moi! Et ta prétention de dire que sans toi cela n'existerait pas, ca prouve que tu as énormément de choses à apprendre.

Tu n'as pas idée de tout ce que l'on peut encore accomplir, de toutes les choses qui peuvent se passer, tu préfères profiter du beurre, de l'argent du beurre, de la crémière, du cul de la crémière, mais tu oublies de respecter le père de la crémière, celui sans qui tout cela ne serait pas possible.

Ouvre les yeux, et vois! Comprends! Nos priorités sont ailleurs, pour commencer avec ce louveteau qui veut se faire remarquer dans sa meute...


La vidéo s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 18 Mar - 19:31

Juan Ortega : A quoi ca me sert de discuter inutilement?


En prononçant ces mots, Juan est plongé dans ses pensées et marche à travers le Manoir de la Cosa Nostra.


Juan Ortega : Franchement, ou tout cela me mène? J'ai l'impression de ne plus être moi même... La victoire nous a échappé, parce que Flow que veut pas respecter l'ordre établi. Je suis le chef, il est un associé, il refuse mon autorité, mais franchement ca ne me donne même plus envie de lui parler. Je ne sais pas...


Il descend le grand escalier en marbre qui mène à la salle de réception.


Juan Ortega : Et Sean Westen que dire de lui? Pas grand chose hélas, il parle, il est persuadé d'avoir raison, et bien c'est bien, je souhaite qu'il soit heureux ainsi. S'il suffit de sortir une insulte et de dire à quelqu'un qu'il est ridicule pour avoir raison, alors c'est bien, je lui laisse avoir raison, ca ne m'intéresse pas de discuter avec lui.
Tout ca me dépasse, j'avais les cartes en mains, et j'ai la sensation que ce que j'entreprend ne fonctionne pas.
Pourtant, j'ai tellement donné de ma personne...


Juan ouvre une grande porte fenêtre donnant sur le jardin, et se rend en salle d'entrainement. Il y pénètre, et frappe un grand coup dans le punshing ball.


Juan Ortega :
EST CE QUE JE MERITE CA!!!!!!!!!!!!!! J'en ai marre!!! Ca ne peut plus continuer comme ca. Je vais déja commencer par battre Cedric Darsa, puis je vais virer Flow une fois pour toutes de l'organisation.

Je crois que c'est la meilleure des choses à faire. Il est inutile...

Je ne peux plus supporter tout ca, je me sens humilié, trahi, je ne mérite pas tout ce qui m'arrive. Je devrais être au top, lutter au plus haut niveau, et cela malgré mon allure de séducteur de l'ile de la tentation, comme j'ai pu l'entendre ici et là. Je ne suis pas crédible? Je le prouverais sur le ring car il le faut. Je vais laisser tomber les magouilles quelques temps, je ne peux pas avoir cette image là, ce n'est pas moi...


Juan s'assied alors un instant, qui finit par durer de longues minutes.
Il se lève alors d'un bond.



Juan Ortega : Putain qu'est ce que je raconte, je suis en train de virer fiote! Ca ne se passera pas comme ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Dim 27 Mar - 17:27

Juan Ortega : Erik, mon cher Erik... Quel pied de tomber sur toi...


Juan repose la lettre de convocation pour Bash!, avec un sourire sur le coin des lèvres.



Juan Ortega : Je suis assez satisfait du fait que le GM ait pensé à cette confrontation. D'ailleurs, je me permet de me filmer afin que tu vois ma satisfaction. Tu vois le sourire que j'ai?

J'en ai entendu des choses venant de mes fans à travers le monde, comme quoi je ressemblerais à un vulgaire beau gosse destiné à la télé réalité. Que ca nuirait à ma crédibilité...

Mais au final, est ce mauvais pour moi? Que mes adversaires ne tremblent pas en voyant que je suis finalement pas hyper musclé, pas très grand, que je ressemble plus à un dragueur qu'à un lutteur, ce n'est pas un avantage? Ca permet de surprendre, et de provoquer au final mon succès.

Je t'imagine bien dans cette catégorie de personnes... Tu as eu de beaux succès récemment, et je t'imagine bien sur de ta force. Tu es un peu le Brad Pitt de Reykjavik, nous ne sommes pas si différents. Je te vois bien draguer les gonzesses à la pl.... mouais enfin plage... A part des morses et des pingouins il doit pas y avoir grand monde sur vos plages.

Bon allez on la refait, je t'imagine bien draguer les gonzesses aux lacs d'eau chaudes. N'empêche, quel intérêt ces trucs là? On ne drague pas dans l'eau, mais bien sur la plage. Que l'eau soit chaude mais la plage gelée, ca doit faire des islandais un peuple qui se fait juste royalement chier!

Glou glou glou bonjour belle enfant, glou glou glou vous habitez chez vos parents? Non, décidément, le dragueur islandais au milieu de son lac, ca le fait pas...

Finalement ca fait une différence, le Brad Pitt de Reykjavik a une autre facon d'attirer ses proies. Et pour cela, il imite la coupe de cheveux ultime du dragueur de télé realité, les cheveux longs...

Et oui, Monsieur Einarsson porte une superbe chevelure longue et lisse... Pour cela, il faut l'entretenir. Je pense que cet homme semble imbu de sa personne et prend soin d'aller voir sa coiffeuse personnelle (oui il évitera les hommes pour ne pas passer pour un gay) afin de faire en sorte que sa superbe chevelure de dieu grec, que dis-je, de dieu viking, resplendisse.


Juan reprend un ton sérieux.


Juan Ortega : Assez rigolé... Nous allons nous croiser à Bash! et je souhaite que notre confrontation soit celle qui volera le show. Et on prouvera à tous ceux qui suivent la WWA, que l'habit ne fait pas le moine...

Tu m'as compris? Compte tes dents avant notre rencontre, car il risquera de t'en manquer...


La vidéo se coupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 4 Avr - 13:17

Des journalistes sont présents aujourd'hui au Manoir, afin d'interviewer les membres de la Cosa Nostra avant le PPV.

Alors que ceux ci s'installent dans la salle dédiée aux médias, Juan Ortega arrive et s'installe à une table, sur laquelle se tiennent des micros.

Il remercie d'abord les journalistes de leur présence puis excuse l'absence de Flow, qui n'a d'après lui "pas tenu ses engagements". Il y a fort à parier que le leader le Cosa Nostra n'a pas prévenu son associé....

Les questions débutent alors.



Journaliste 1 :
Comment abordez vous ce Fatal Four Way?


Juan Ortega : Sereinement... J'ai eu mon 1er titre Lynx peu de temps après mon arrivée dans cette fédération, mais il n'a pas été reconnu à sa juste valeur. En effet, mon vieil ami Lion Kay m'a ouvert la voie pour une opportunité et je n'ai pas tremblé et j'ai remporté la ceinture.

Bien sur, Lion Kay s'en est mordu les doigts, je me suis simplement juste servi de lui pour avoir ce que je voulais...

J'ai une histoire avec ce titre, et vu les participants qui me sont opposés, je pense avoir toutes mes chances.


Journaliste 2 : On sent des tensions avec Flow, allez vous vous allier dans ce match?


Juan Ortega :
Flow profite de mes installations, de l'argent qui lui est servé par l'organisation, il est de son devoir de m'aider à gagner! Même si j'étais KO et qu'il parvenait à renverser la vapeur face à Einarsson et Darsa, il serait normal qu'il se couche et me place sur lui afin que je puisse faire le tombé, même inconscient.

Bien sur, cela n'arrivera pas, mais c'est un résumé de ce qu'il est censé faire pour moi!


Journaliste 3 : Un mot concernant vos deux autres adversaires?


Juan Ortega : C'est assez difficile pour moi de dire ca, mais Erik Einarsson est un combattant qui mérite tout mon respect. Nous avons eu une rencontre l'un contre l'autre que j'aurais du remporter à Bash!, mais Flow a stoppé ma prise de soumission alors qu'il allait abdiquer.

Toutefois, je pense qu'il est de cette race noble de ceux qui ne lâchent rien, j'ai pris du plaisir à lutter contre lui. Mais ce la ne m'empechera pas de ne pas lui faire de cadeaux, et à utiliser tous les moyens à ma disposition pour lui faire mordre la poussière.

Quand à Cedric Darsa, que dire sur lui? Il est détestable... Il passe son temps à juger les autres, c'est tout ce que je remarque. Il se prend pour la perfection alors qu'il n'évoque pour moi rien d'autre qu'un lutteur qui se cherche, qui n'a pas de vraie personnalité.

C'est facile de partir sur l'apparence de quelqu'un ou sur une phrase qu'il a dit pour le casser derrière, très facile... Mais réussir à convaincre sans cela... Ca n'est pas dans ses cordes...


Journaliste 4 : Vos ambitions personnelles pour l'avenir?


Juan Ortega :
Je ne suis ni le plus grand, ni le plus fort... Mais mon ambition est de devenir simplement le MEILLEUR!


Juan se lève d'un bond et quitte les journalistes sur cette phrase...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Dim 17 Avr - 21:53

House show de la WWA.


Le theme song de Juan Ortega s'enclenche et le voila qui arrive vers le ring, avec un énorme sourire sur le visage. Il est vétu d'un superbe costume, porte des lunettes de soleil de grande marque et une montre en or. Il se permet de faire quelques taunts et demande un micro.



Juan Ortega : Non non non, je ne lutterais pas ce soir. Mais je sais que c'est bien cela que vous attendiez, vous m'en voyez désolé, je n'ai pas de temps à perdre dans ce genre de show.


Des huées arrivent des tribunes.



Juan Ortega :
Vous savez, tout ce que je désirais a fonctionné. J'ai fait ce qu'il fallait et cela a bien fonctionné. Voyez le résultat par vous mêmes! Flow est le nouveau Lynx champion Messieurs Dames!!!!


Le public hurle son mécontentement.



Juan Ortega : La Cosa Nostra a été annoncée bien prématurément comme morte, alors qu'au final, elle n'a jamais été aussi vivante, et cela essentiellement grâce à moi!

Je suis le membre co-fondateur de la Cosa Nostra, en association avec un vieil ami qui a malheureusement quitté les affaires, je suis l'âme de cette association.

J'ai voulu faire comprendre à tous que nous étions toujours là malgré les difficultés!


Juan a du mal à se faire entendre avec les "you suck" qui émanent des tribunes.



Juan Ortega : J'ai entendu ici et là dire des aberrations... Comme quoi Flow voudrait faire cavalier seul, qu'il n'est pas à l'aise dans la Cosa Nostra, que nous ne nous entendions pas...

Que dire à tout cela? Je préfère que mon associé fasse preuve d'un peu de caractère, il en manquait tant... J'ai pris plaisir à le voir tenter un peu de hausser le ton, même si au final, il n'aurait surement pas osé s'en prendre à moi, il me respecte trop et sait qui est le chef.

D'ailleurs, cela s'est vu au PPV....

Pensiez vous franchement que j'avais un quelconque intérêt à viser le titre Lynx? Tout cela n'était que du vent, afin d'être inclus dans le match, et donner un coup de main afin que cette ceinture vienne orner l'armoire à trophée du clan.

J'ai déja eu cette ceinture par le passé et je n'ai pas l'intention de venir me mêler à la lutte pour l'avoir à nouveau, je pense qu'il faut savoir viser plus haut, ce qui correspond bien plus à mes possibilités.

Flow a maintenant une occasion de briller, tout cela uniquement grace à moi car je l'ai aidé, c'est une ceinture portée avant toute chose par un membre de la COSA NOSTRA!!!


Juan a un très grand sourire sur le visage et est très fier de son annonce.


Juan Ortega : Mon association est bien visible sur la scène de la WWA.

Nous allons être pris encore plus au sérieux! D'ailleurs, ce fut l'erreur de cet imbécile de Cedric Darsa... Il s'est vu trop beau, s'est permis de nous insulter bêtement, et il est tombé de haut...

Que va t-il bien pouvoir dire maintenant??? Je ne dis que la pure vérité et à par rentrer dans un débat d'école maternelle avec "c'est celui qui dit qui est", il sera incapable de contester la moindre de mes paroles.

Enfin, je dois dire qu'il a tenté déja... Il a tenté oui, mais il n'a pas fait grand chose après cela. Il a changé de couleur lorsque nous sommes arrivés à Bash! Avoir la grande gueule de loin est une chose, assumer en est une autre...

Enfin, un petit mot pour Erik Einarsson.

Mon cher Erik, tu es un combattant valeureux, et tu m'as énormément fait plaisir au PPV.


Juan s'arrête un instant puis éclate de rire de longues secondes...


Juan Ortega : Tu croyais vraiment à ce que je disais mon cher viking? Tu croyais que j'allais pouvoir respecter un type comme toi? Ah tu croyais??? C'est trop mignon... C'était si simple pour moi de vous empêcher de cohabiter dans le ring Cedric et toi, il a suffit de semer le doute en parlant différemment de chacun d'entre vous...

Tu vois Erik, et tu vois Cedric, et vous voyez vous aussi, tout le roster de la WWA!!!

Il faut savoir lutter avec la tête!

Car je ne suis ni le plus fort oh non, ni le plus grand, ni le plus musclé... Mais une chose est sure, je suis tout simplement... le meilleur...


Juan jète son micro et quitte l'arena.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 29 Avr - 22:12

Video qui vient d'etre ajoutée sur le profil de Juan Ortega sur le site de la WWA.

Juan est présent, en costume sombre, lunettes de soleil sur le nez, devant la caméra avec un décor sobre et neutre, assis sur un canapé situé devant une fenêtre de style ancien dans son Manoir.



Juan Ortega :
Mais comment peut-on me réserver cela!!!! Je suis supérieur à la majorité du roster de cette fédération, et on me colle un match en cage, le genre de match ou il suffit d'un coup de chance pour s'en sortir.

Et mon adversaire ne s'en est pas privé, en profitant d'un moment de flou, pour franchir la hauteur de la cage et "gagner".

Mais est ce vraiment une victoire? Il n'aurait pas pu me river les épaules au sol à ce moment précis... Si c'était un match normal, la victoire ne lui serait surement pas revenu...


Juan se permet de montrer sa télévision ou défile les quelques minutes du match.


Juan Ortega :
Et au moment ou j'ai cru que ca en serait enfin fini avec ce type complètement over-rated, j'apprend que je dois l'affronter à nouveau à Bash!, avec mon second, Flow, dans un Tag Team Match.

Sérieusement???

Qu'est ce que je peux bien avoir à prouver dans un match comme ca? Il suffit d'une intervention adverse, ou d'une erreur de Flow, pour perdre!

Ca prouvera quoi? Rien!!!!!


Juan Ortega : Je perds mon temps... J'aide Flow qui n'est pas encore au top à tenir son rang, mais est ce vraiment le rôle d'un leader tel que moi?

Va t-il tenir son titre longtemps?

Je commence sérieusement à douter, il ne tient pas son rang, il manque énormément de choses pour qu'il assure.


Juan prend alors une fiche à coté de lui.



Juan Ortega : Aliou Thiam... Tu fais énormément parler sur le net, en coulisses... Tu fais ta diva, Monsieur le Général??? Tu n'as pas ce que tu veux dans ton contrat???

Dois-je pleurer?

Dois-je supplier la WWA de t'inclure dans le roster dans les conditions que tu exiges?

Mais ou se croit-il cet énergumène? J'ai découvert la WWA en le voyant, en l'admirant, en prenant même exemple sur lui et voila qu'il fait sa diva???

Tu veux une place en division féminine??? C'est bête elle n'existe pas, ca serait une superbe place pour toi...

Tu veux quoi? Du challenge? Du prestige? Alors prouve le et viens... Moi je t'attend... Je suis peut être le seul à souhaiter ton retour, certains ont peur, d'autres ne te connaissent pas, moi je t'attends, alors presse le pas. Tu dois connaitre cela non? En tant que général. Marche au pas, mais marche dans la bonne direction! A l'arrivée t'attendra une personne.

Pas la plus forte....

Pas la plus grande...

Mais simplement et légitimement...

La meilleure!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 2 Mai - 22:41

Juan Ortega est seul dans son bureau, au 2eme étage du Manoir de la Cosa Nostra.

Fixé devant une des grandes fenêtres, il regarde la rue en face.

Peu de choses se passent pendant ces minutes, une dame agée marche sur le trottoir, suivie ensuite par des enfants qui rentrent visiblement de l'école.

De la circulation dans la rue, incessante...

Et Juan est toujours là, à regarder, observer, scruter, sans bouger.


Il marmonne...


Juan Ortega :
Pfff quel ennui...Il ne se passe rien, mon frère n'est plus présent, ma fiancée je l'ai dégagée à la création de cette nouvelle Cosa Nostra.

Flow passe son temps à se promener, mais bon de toute facon, quelle importance, je n'ai quand même rien à lui dire, il est là pour m'aider à atteindre les objectifs, rien de plus.

Et les adversaires, muets, même pas moyen de jouer à mon jeu favori, celui d'analyser les paroles et les actes, et de renvoyer le soufflet tel la brise soulève les feuilles mortes à l'automne.


Il fait alors quelques pas et se pose devant une autre fenêtre, donnant cette fois de l'autre coté, vers la cour intérieure. Pas grand chose à se mettre sous la dent, à part des personnes de l'entretien payées pour arranger les jardins.



Juan Ortega :
On a un match Tag Team en approche avec Flow, il n'est même pas là pour qu'on puisse bosser et le préparer... Cédric Darsa est d'un silence olympique, Sean Westen on dirait qu'il s'en fout, alors qu'il devrait être comme un dingue de m'avoir battu dans ce cage match.

Ce n'est pas donné à tout le monde de me dominer dans ce genre de situation!

C'est dingue de se retrouver comme ca, l'entrainement déja passé, rien à faire de ma soirée. Même tout cet argent que je possède, je ne sais pas quoi en faire, je ne suis pas si doué que cela en affaires...


Juan s'approche alors de la bibliothèque, et prend un livre au hasard.



Juan Ortega :
La bible! Depuis le temps que je crois plus à ces conneries...


Juan s'apprête à remettre le livre à sa place mais le ramène vers lui et ouvre une page au hasard.


"Livre de l'Exode

22.22
Tu n'affligeras point la veuve, ni l'orphelin.
22.23
Si tu les affliges, et qu'ils viennent à moi, j'entendrai leurs cris;
22.24
ma colère s'enflammera, et je vous détruirai par l'épée; vos femmes deviendront veuves, et vos enfants orphelins."



Juan s'arrête un instant, puis range l'ouvrage à sa place initiale.



Juan Ortega :
Vraiment un ramassis de conneries!!!!! Et dire que certains vivent à travers ce genre de principes sortis de nulle part, en tentant de les suivre à la lettre! Et pour quel résultat? Pour devenir une bande de coincés endoctrinés et incapables de penser par eux mêmes, à la solde de la domination d'un micro état dont le chef spirituel est sûrement à lui seul plus riche qu'un pays africain!!!!

Mais qu'est ce qui me prend... J'en ai rien à cirer de tout ca... Faut que je sorte faire un tour, tout se mélange dans ma tête, je me sens pas très bien...


Juan croise alors Tonio, l'homme à tout faire de la Cosa Nostra.



Tonio : Monsieur? Vous êtes souffrant?


Juan Ortega : C'est rien... Je sors faire un tour.


Tonio reste bouche bée devant le chef de la Cosa Nostra, qui ferme la porte derrière lui, sans un regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Jeu 12 Mai - 16:19

Promo commune entre Juan Ortega et Flow, en cours d'écriture avant le PPV


Juan Ortega est au rez de chaussée dans le Manoir de la Cosa Nostra. Il parcoure lentement la salle de réception, contemple les dorures, les tableaux et autres signes de richesse. Il sourit et prend l'escalier en marbre pour rejoindre son bureau.

Il s'apprête à s'asseoir mais braque son regard vers la bibliothèque. Il voit cet exemplaire de la Bible, qui l'a tant perturbé récemment.



Juan Ortega :
Non, c'est que des conneries tout ca... Pour m'en persuader, je vais prendre une nouvelle page au hasard, et je verrais bien que rien n'est cohérent, qu'aucun message ne me donnera l'idée de me parler...


Juan saisit le livre et l'ouvre...


4.6
Et l'Éternel dit à Caïn: Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu?
4.7
Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui.
4.8
Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua.
4.9
L'Éternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère?
4.10
Et Dieu dit: Qu'as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi.
4.11
Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère.


Juan reste immobile, les yeux rivés sur cet ouvrage... Soudain, il entend des pas dans le couloir et quelqu'un qui toque à la porte.



Flow : Juan! Te voilà. Je t'ai cherché partout dans ce grand manoir. Comment vas tu? Jour important aujourd'hui, pour la Cosa, pour moi.


Juan Ortega :
En effet, tu vas défendre ce titre qui nous représente. Je n'ai même pas besoin d'aller au charbon, c'est tout dire, nous gagnons en crédibilité! Tu devrais pouvoir assurer tout seul pour défendre ta ceinture, que j'ai déja détenu. C'est un signe de puissance!


Flow s'asseoit sur un des fauteuils du bureau...


Flow : Exactement. Cependant, il est dans ton devoir de chef de la Cosa Nostra de m'accompagner à mon match. Ce titre est au tour de ma taille, mais ce qui m'a permis de l'avoir, c'est notre cohésion en tant que clan, c'est notre force. Mieux! En tant que Lynx Champion, je t'invite à m'accompagner au PPV, nous fêterons ma victoire ensemble.


Flow lâche un sourire.



Juan Ortega :
Tu veux que je sois présent?? Et dire que peu de temps en arrière tu aboyais... Tu as enfin compris pourquoi je te dis toutes ces choses et comment doit fonctionner une entreprise comme la notre! Tu as même tenté de te mettre contre moi, je m'en souviens. Tu fais preuve d'un beau caractère, tu as les capacités d'un futur chef ca ne fait aucun doute. Ca sera un honneur pour moi de t'accompagner dans ce cas la.


Flow : Tu sais comment j'étais avant. Jeune, insouciant, je me foutais de tout. Mais maintenant j'ai mûri. Je suis plus mature, plus réfléchis dans mes actes, je ne fonces plus tête baissé. Je calcule mes coups. En tout cas je suis content que tu viennes, ce sera un grand soir, tout va changer!


Juan Ortega : Oui tu as raison... En ce moment je suis un peu anxieux, sans trop de raisons d'ailleurs. Après tout, ca me fera du bien un petit bain de foule, surtout si cela se finit par une victoire.


Flow : Voilà ce que j'aime entendre.


Flow sort un cigare de la poche intérieur de sa veste de costume et l'allume...


Flow : Ca faisait longtemps que je n'étais pas venu ici. Et c'est une erreur, car je me rends compte que je m'y sens bien. Peut être va-t-il falloir que je pense à venir plus souvent ici. Tu arrives à t'en sortir tout seul pour payer ce beau manoir?


Juan Ortega : Les affaires sont les affaires, je m'en sors très bien...


Flow sort un papier...


Flow : En parlant d'affaires, j'ai... une petite chose à te faire signer.


Juan Ortega : Signer??? Comment cela? C'est moi qui fait signer des choses ici! Tu veux un autographe c'est ca?


Juan fixe un instant Flow avec un regard très profont puis éclate de rire.


Juan Ortega : Je plaisantais voyons. De quoi s'agit-il?


Flow : J'y ai cru. Rien de spécial... C'est mon avocat qui m'a demandé de te faire signer ça. Ca concernce... le loyer. Je me suis dit que vu que je suis membre de la Cosa Nostra, je pouvais bien participer au frais...


Juan Ortega : Tu touches une rémunération en tant que membre, ainsi que les primes de résultat... Mais si tu veux participer, je ne m'y oppose pas! J'y repenserais au moment ou je nommerais mes conseillers.


Juan fait un clin d'oeil à Flow. Flow se lève...


Flow : Mon avocat m'a bien dit que c'était urgent. Je ne voudrais pas te brusquer, mais si tu signes ce papier maintenant, nous pourrons nous consacrer à 200% au match de ce soir. Alors que si tu ne signes pas maintenant, nous pourrions avoir l'esprit occuper, ça pourrait être fatal pour les plans qu'on a établi.


Juan Ortega :
Bon si ce n'est que ca... En plus si un avocat s'en mêle, ca ne peut pas être mauvais. Il est ou ce papier que je le signe?


Flow donne le papier à Juan...


Flow : Tu signes en bas à droite.


Juan Ortega : Tu permets que je lises?


Juan regarde Flow et éclate à nouveau de rire et tape sur l'épaule de Flow.



Juan Ortega : J'adore ta tête quand je dis ca. Allez voila c'est signé.


Flow : Toujours aussi farceur à ce que je vois... Je te remercie. Je pars, je vais donner le papier à mon avocat pour que tout soit en ordre. On se donne rendez vous ce soir... LE grand soir.


Flow tend la main vers Juan... Juan sert la main de Flow puis se rapproche de lui en lui faisant une accolade. En ne lachant pas sa main il le regarde droit dans les yeux.



Juan Ortega : J'ai douté de toi par moments... Mais je crois que tout cela est passé, et l'avenir nous appartient. Je me demande si je ne pourrais pas faire de toi quelqu'un d'important dans notre organisation, qu'en penserais tu?


Flow sourit...


Flow : L'avenir nous appartient en effet... c'est toi qui voit, tu es encore le boss pour l'instant.


Juan et Flow se quittent sur ces mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 20 Mai - 13:15

Manoir de la Cosa Nostra. 13h.

Juan Ortega a terminé son repas depuis quelques minutes et monte dans son bureau, très enfoui dans ses pensées.

Il allume la caméra afin d'enregistrer la vidéo pour mettre sur son site officiel.

Il commence à revisionner les images du dernier Bash!



Juan Ortega :
Y a eu du bon, et du moins bon... Ces rookies ne m'ont pas convaincus, et moi qui songe par moment à recruter un nouveau membre pour la Cosa Nostra, ce n'est pas vers un de ces deux là que je vais me tourner.

Ils sont pas mauvais les islandais, mais venir du froid avec une réputation de gros durs ne fait pas tout, n'en déplaise à Magnus.

Silverama continue à grimper, il fait son chemin...

Le clown en collants a enfin pris une bonne volée, ca le calmera un peu notre super héros de pacotilles.

Mais le meilleur reste Aliou Thiam! Enfin... Il a signé! C'est en visionnant les vidéos des débuts de la WWA ou il était très présent que j'ai eu envie de rejoindre ce business. Et maintenant, il est de mon devoir de lui prouver que je suis meilleur que lui, tout simplement.

Alors, Monsieur Thiam a t-il consulté mon twitter? Mon site officiel? Est il au courant des rumeurs? Oui oui Monsieur Thiam, je réclame bel et bien ton retour depuis de longues semaines, et j'ai suggéré vivement sur le net une confrontation entre nous deux. Peut être les instances de la WWA ne veulent ils pas encore m'offrir cela, mais peu importe, ils ont eu une demande officielle de ma part, et ca ne fait aucun doute qu'au moment propice, tout cela aura lieu.

Et à ce moment, à ce moment précis, tu sauras ce que veut dire la honte, l'humiliation...

A propos d'humiliation, je suis très en colère envers Flow... J'ai organisé une fête en son honneur, et tout ce qu'il a trouvé à faire, c'est me répondre avec effronterie devant les caméras.

Mais ou se croit il? Se rend il compte qu'il n'est rien d'autre qu'un apprenti par rapport à moi? Se rend il bien compte que sa ceinture, il me la doit, tout comme ce qu'il possède???

Je vais devoir régler cela, et très très vite...


Juan coupe la vidéo.


Juan Ortega : TONIOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!!!!


L'homme à tout faire de la Cosa Nostra arrive très rapidement dans le bureau.


Tonio : Monsieur?


Juan Ortega : J'ai écrit cette lettre ce matin à l'intention de Flow. J'aimerais que tu lui apportes, et que tu prennes bien garde à ce qu'il la lise.


Tonio : Hum très bien Monsieur. Ca sera tout?


Juan Ortega : C'est tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 23 Mai - 18:42

Vidéo sur le site officiel de Juan Ortega.


Juan est vétu d'un short, d'un marcel, lunettes de soleil sur le nez.
Il prend place dans un hamac, à l'extérieur du Manoir de la Cosa Nostra.
Après quelques secondes avec un cocktail en mains, synonyme d'une scène de repos bien mérité, Juan pose doucement son verre et se retourne vers la caméra.



Juan Ortega :
Voici surement ce que votre champion Lynx, Flow, est en train de faire en ce moment! Glander! Et oui, il semblerait qu'il ait oublié le sens du mot travail et du mot entrainement! Par contre, il a appris les définitions des mots farniente, glandouille, paresse, fainéantise!

Et il est selon ses propres dires, celui qui tient la Cosa Nostra à bras le corps! Oui oui, mon cher Flow, on en apprend des choses en surfant sur la toile, tu as dit des choses qui m'ont échappé.

Comment veux tu réussir à faire honneur à ton rang avec un train de vie comme celui là? Jamais présent au Manoir!!! Il te faut de l'entrainement, travailller tes mouvements, travailler ta posture et ton mic skill, sous peine de te faire bouffer même par Esconido!!!!

Remarque, sans être une lumière d'élocution, il a prouvé qu'il en a une paire, contrairement à toi qui jusqu'ici n'a rien réussi seul. Ta seule réussite c'est d'avoir intégré la Cosa Nostra car Don Garnieri pensait avoir vu quelque chose en toi.

Moi aussi, j'ai cru à cela... Et au final... Rien de rien, j'ai du te donner le titre Lynx sur un plateau! Moi même quand j'ai eu ce titre, je me suis débrouillé de A à Z, du premier coup j'ai atteint mon but, pas eu besoin de 20000 essais et d'une aide extérieure!


Juan pose alors ses lunettes de soleil sur une petite table devant lui et se tient désormais debout dans l'objectif.



Juan Ortega : Aliou Thiam...

Tu prétends avoir été contacté par la WWA pour faire ton retour... Tu prétends que le niveau a baissé... Et conjugué à tout cela, tu es là, tu fais un retour triomphal contre Nitta & Parks, les deux terreurs de la fédération.

Tu ne leur a pas laissé beaucoup d'espoir, et le fait d'avoir été associé à Chris Six n’était pas pour te desservir loin de là...

Vraiment, je tiens à te rendre hommage...


Juan applaudit alors en claquant ses mains à intervalles réguliers, pendant 20 bonnes secondes, en hochant légèrement la tête en signe d'approbation.


Juan Ortega : La fédération a besoin d'un vrai guerrier dans ton genre! Tu le dis si bien! J'ai bu tes paroles comme un alcoolique boirait ses 3 derniers verres avant de tomber...

Tu me suis?

C'est à gerber!!!

Mais franchement, Général Has Been, qui veux tu convaincre? Que veux tu prouver? Tu veux des exemples de come backs dans les différents sports?

Tu connais Bjorn Borg? Sans doute le meilleur tennisman de tous les temps, en son temps... Il est venu, il a pris une branlée, on l'a plus revu...

Tu connais Schumacher peut être? On l'appelle le Kayser, en tant que général, ca doit te parler non? Un exemple en plus de come back nul à chier!

Lance Armstrong tu dois le connaitre lui aussi, on pourrait l'appeler la pharmacie sur pattes! Malgré cela, son retour lui a juste servi à faire une jolie balade à vélo à travers la France. (oui il n'a pas avoué qu'il était nul, il a fait comme s'il n'ambitionnait pas de gagner, quel loser...).

Et pour finir, que dis tu de Mike Tyson? Tu te souviens? Un vrai tueur! Jusqu'à ce qu'il accepte des combats de seconde zone juste pour gagner de quoi rembourser ses dettes...

Tu veux faire quoi à la WWA en fait?


Juan éclate de rire.


Juan Ortega :
Laisse moi deviner, tu as contracté des dettes de jeu? D'alcool? De putes? T'as acheté des missiles un peu trop chers???

Non sans rire, je te charie, je t'admire énormément tu sais. Un has been qui est qualifié directement pour Chaos Gauntlet, ca m'inspire le respect.

J'ai questionné la plupart des boites gays de la région pour savoir quel est le type qui t'a donné des cours pour sucer aussi bien et j'avoue que je ne l'ai pas encore trouvé. Mais une fois que j'aurais mis la main dessus, pourquoi ne prendrais-je pas des cours moi aussi?

Non, je peux pas, je me respecte de trop pour m'abaisser à ce genre de choses.

Il y a beaucoup plus simple!

Tu ne veux pas que les gens te lancent des défis, et bien soit! Je ne t'en lancerais pas! Tu ne citeras pas mon nom? Mais tant mieux!!! Vu tes penchants pour les sucettes, tu ne serais pas de sang royal? Ca ne m'inspire pas confiance... Si tu parles de moi, je me sentirais telle la femme de chambre dans la suite royale du Sofitel de New York!

Non, ne parle pas de moi, vraiment... J'attendrais que tu attrapes le titre mondial, vu que tu es si sur de toi, encore une combine de ta part en passant sous le bureau? Avoue!

Tu attrapes ton titre, et là, tu seras un champion. Et comme tu le dis si bien, tant que tu ne l'es pas, tu ne veux pas être défié. Dès que tu auras la ceinture, je te défierais...

Je sais bien, je ne suis pas aussi fort que toi. Ni aussi grand. Ni aussi pistonné. Rien de tout ca...

Mais je suis simplement...

Le meilleur!!!

Ouvre bien tes yeux, surveille tes arrières...


Fin de la vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Lun 30 Mai - 10:43

Juan Ortega fait son apparition entre deux matches dans un House Show.

Une fois son theme song enclenché, les sifflets viennent directement lui rappeler à tel point il est détesté. Il avance vers le ring sans prendre compte de la haine envers lui, et saisit un micro.



Juan Ortega :
Oui oui oui oui oui, je sais, je sais... Ouh voila le méchant Juan Ortega, voila le leader de la Cosa Nostra, ce méchant clan qui ne peut s'empêcher de tricher...

Je suis jeune moi aussi, je vais sur le net, je parcoure les forums de lutte, et je suis même inscrit incognito sur l'un d'entre eux, l'un des plus connus, et j'échange même avec vous!! Je me fais un malin plaisir de m'auto-démolir, et je vois peu de gens qui m'aiment vraiment.

Mais qui êtes vous pour me juger? 99% d'entre vous n'a même jamais foulé un ring! Un peu comme ces footballeurs du dimanche devant la finale de la coupe du monde, une bande de pseudo experts qui connaissent tout!


Des sifflets viennent l'interrompre, ainsi que le fameux chant "you suck"
Juan s'arrête et scrute autour du ring, semblant s'amuser des réactions du public.



Juan Ortega : Allons allons... Comme vous pouvez retourner vite vos vestes! Quand j'ai débuté ici, j'avais votre soutien, j'ai été encouragé pour remporter mon 1er titre à la WWA, la ceinture Lynx.

Je suis la même personne! Pourtant, vous vous attachez à des détails incohérents!

Il y a un règlement à la WWA et si j'ai l'intelligence de me servir de certaines failles pour remporter des matches, ou aider Flow à remporter les siens, ou est le mal?

D'ailleurs, Flow a remporté son match en Main Event grâce à ce procédé, il m'a suffit de distraire un peu l'arbitre et hop! Victoire!

Mais Flow exagère, c'est une honte d'avoir un tel comportement. Il n'est jamais présent au Manoir, mais se sert de mon argent, vient ici comme à l’hôtel, c'est toujours moi qui lui permet de gagner!!

Je me demande bien, est ce que tout cela est normal???

Vous savez que Flow est en coulisses et qu'il va lutter plus tard dans ce House Show?


Des huées très puissantes se font entendre.


Juan Ortega : Rien que ca??? Je croyais être détesté, mais que dire de mon associé.


Juan se met à rire, s'arrête quelques secondes. Il reprend.



Juan Ortega : Vous n'y connaissez rien, cela semble clair. D'ailleurs, arrivez vous à suivre la WWA avec toutes ces arrivées qui se sont enchainées? Perso, moi je comprend plus rien, je croise des types bizarres, y a une nana pas dégueulasse non plus qui a signé apparemment, mais ce sont des no-names pour moi.

Vont ils réussir? Peut être eux aussi auront ils besoin d'aide, comme Flow, car Flow ne gagne pas sans aide, il n'y parvient jamais... S'ils sont de la même trempe que lui, ils vont avoir besoin de sérieux coups de mains.

Mais bon, je veux garder à tout prix ce titre dans la Cosa Nostra, et vu que je ne vais pas lui prendre lui même, il faut bien faire en sorte de la conserver.

Depuis le renvoi d'Esconido, une porte semble entre-ouverte. J'ai emmerdé Silverama pour qu'il prenne le pin de Flow à Bash!, mais au final, qui est ce que j'aime le plus entre les deux?

Silverama est espagnol, il a eu des victoires probantes, un esprit guerrier, mais est contre la Cosa Nostra.

Flow a le titre Lynx, pas mérité, aucune victoire sans mon aide, mais il est dans la famille, je ne peux pas le trahir, bien que j'aimerais parfois lui donner une leçon...

Et si l'éventuelle place dans le match pour le titre Lynx s'ouvrait en remplacement d'Esconido??


Réaction inattendue, des encouragements émanent du public.


Juan Ortega : Je vous vois venir, tout ce qui vous intéresse, ca serait la fin de la Cosa Nostra, je ne vous ferais pas ce plaisir. Vous n'y connaissez vraiment rien!!!!


Juan jète le micro au sol et quitte vers les coulisses, visiblement très énervé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JuanOrtega
Up carder
Up carder
avatar

Capricorne Singe
Nombre de messages : 447
Age : 36
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   Ven 3 Juin - 11:09

Juan Ortega : PUTAIN DE MERDE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Nous sommes en coulisses de l'arena et le show vient de s'achever. Juan est fou furieux et a déja passé ses nerfs sur du mobilier des vestiaires.

Des officiels sont là pour le calmer, ainsi que des dirigeants de la WWA.



Juan Ortega : Je m'en fous, vous pouvez être 50! Vous pouvez envoyer l'armée, des flics, des ninjas, je passe sur tout le monde moi!!!


Juan est finalement maitrisé par la sécurité et menotté par sécurité. Il est assis sur un banc dans un couloir et reprend doucement son calme. Tonio a été appelé pour raccompagner son patron chez lui, et arrive a coté de l'argentin.



Tonio : Monsieur, on m'a appris qu'il s'est passé des choses pas très recommandables! Pourtant, Monsieur Flow est rentré entre temps, il n'a rien dit.


Juan Ortega : Il rentre et fait comme si de rien n'était??? Et bien la voilà la raison, voila pourquoi je viens de peter mon cable! Je lui donne tout, je l'aide pour tout, il a eu son titre grace a moi, il le conserve grace à moi, et pour une fois une seule, que je lutte en solo, face à son futur adversaire pour sa ceinture, il ne daigne même pas me renvoyer l'ascenseur!!!

Tu veux que je te dise Tonio, mais sérieusement hein? Je ne compte pas le soutenir face à Silverama...


Tonio : Vous êtes sérieux? Il est malgré tout le détenteur de notre seule titre actuellement, vous avez dit qu'il fallait tout faire pour le garder...


Juan Ortega : J'ai dégagé moi même Don Garnieri, le fondateur de la Cosa Nostra. Qui m'empêche de le dégager lui aussi, et de recruter un de ces nouveaux arrivants, voire plusieurs? J'ai les moyens, j'ai l'influence, j'ai tout, car je suis Juan Ortega, The Argentina Star, le chef de la puissante Cosa Nostra. Cette fois, c'est trop. Je vais prendre des mesures radicales contre lui!!!

Partons!


Juan se lève et se dirige instinctivement vers la sortie, mais Tonio l'agrippe à l'épaule.



Tonio : Monsieur! Vos menottes!!


Juan regarde ses poignets et sourit...



Juan Ortega : On s'habitue vite quand on a de beaux bracelets, Flow, lui, s'est habitué trop vite au luxe, je le crains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au manoir de la Cosa Nostra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au manoir de la Cosa Nostra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Cosa Nostra
» Cosa Nostra
» Sur le trône de la Pègre [Cesare Regoli]
» Le Manoir Oublié
» RP dans le Manoir Hanté. Frissons garanties !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Archives :: Le in-gimmick :: Backstage de la WWA-