Web Wrestling Association

Partagez | 
 

 Un petit tour dans la cave ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Un petit tour dans la cave ?   Ven 17 Sep - 17:59

Le soleil brille et la température est fraîche devant les portes de la WWA Arena alors qu'Arthur Tollen et son caméraman s'y trouvaient. Le visage rougit par un vent froid, l'interviewer de la fédération attendait quelqu'un. D'après les infos circulant sur le site officiel de la WWA, un nouveau lutteur venait de signer un contrat. Arthur voulu donc intercepter le plus tôt possible cette nouvelle acquisition afin d'être le premier à l'interroger. Suivant sa logique journalistique, il pensait que le lutteur passerait par la porte principale du bâtiment. Seulement, après deux heures d'attentes dans le froid, lui et son caméraman commençaient à se décourager, surtout le caméraman :

- Tu es sûr qu'il doit venir aujourd'hui ce fameux Beetle ? Demanda-t-il en claquant des dents.

- J'en suis certain. Répliqua l'interviewer. Le secrétariat lui donné rendez-vous aujourd'hui pour signer les derniers papiers. Je ne comprend pas, il devrait être arrivé depuis un bon moment.

- Peut être qu'il est passé par le parking souterrain.

Une hypothèse qu'Arthur commençait à prendre au sérieux. Si le nouveau lutteur avait garé sa voiture là-bas, il était possible que l'interviewer ne l'ait pas croisé. D'un geste, il fit signe au technicien de le suivre, direction le parking. Ils rentrèrent dans le hall de l'arène, se dirigèrent vers les escaliers dont ils descendirent les marches quatre à quatre. Arriver devant la porte coupe-feu menant au parking, l'interviewer accéléra pour l'ouvrir. Mal lui en a prit, car la porte s'ouvrit juste au moment où il jeta son épaule en avant. Résultat ? Il enfonça son épaule dans les abdominaux d'un membre de la sécurité. Inutile de préciser que ce dernier ne fut pas celui qui eut le plus mal sur le coup. Le cul par terre, l'interviewer regarda le vigile qui n'avait pas bougé d'un pouce. Derrière lui se trouvait le vieux Willy, le responsable de la chaudière du bâtiment :

- Ne restez pas là Tollen. Fit le membre de la sécurité. Vous m'empêchez de faire mon boulot.

- Quel boulot ?


- Il y a un type qui squatte les sous-sols du bâtiment. Répondit Willy. Il a cassé toutes les ampoules.

Rapidement, l'interviewer se releva, laissa passé les deux homme et, après une réflexion rapide, décida de les suivre. Suivant son instinct de journaliste, il fit de nouveau signe à son caméraman de le suivre. Le quatuor descendit donc les escaliers pour arriver devant une porte crasseuse. Le vigile l'ouvrit, laissant apparaître une pièce sombre. Il prit alors une lampe de poche, qu'il alluma, et un tazer, puis entra dans la pièce. Willy sortit lui aussi une lampe de sa poche et entra. Quant à Arthur, il avança guidé par la lampe au dessus de la caméra du technicien. L'endroit était vraiment peu accueillant. Les tuyaux et les valves traversant la salle créaient des ombres peu rassurantes. Malgré l'air chaud ambiant, chacun frissonnait. Un frisson qui se transforma en sursaut quand, tout à coup, la porta claqua derrière eux et qu'un bruit étrange résonna entre les tuyauteries :

- Cr Cr Cr Cr...

- Ne vous en faites pas. Rassura le vigile. Il essaie juste de jouer avec nos nerfs.

En effet, quelque soit la personne présente dans la pièce, elle jouait avec les nerfs du quatuor et cela marchait à merveille. De moins en moins ravi que son chef ait décidé d'entrer là dedans, le caméraman filmait la salle en silence, du moins jusqu'à ce qu'un cercueil apparaisse dans son champs de vision. Il poussa alors un cri d'épouvante, rapidement imité par les trois autres hommes. Leur lampe se tournèrent vers le cercueil. Ce dernier, posé à la vertical contre un mur, semblait avoir été déterré il y a quelques heures à peine. Demandant le silence, le membre de la sécurité avança vers le cercueil avec précaution. Au fur et à mesure qu'il se rapprochait, il pouvait entendre un bruit venant de l'intérieur. Comme si quelqu'un grattait pour qu'on le laisse sortir. Le caméraman filma le vigile braquer le cercueil avec son tazer d'une main et l'ouvrit rapidement avec l'autre. Soudain, un nuage d'insecte volant sortit du cercueil déclenchant une panique générale. La seule chose que captura la caméra fut sa chute et des pieds courant dans tous les sens en hurlant. La porte claqua quatre nouvelles fois. Le silence revint alors pendant quelques instants, le temps qu'un bruit ne s'approche et qu'une paire de chaussures apparaisse dans le champs de la caméra. Elle remonta ensuite jusqu'au visage rouge et masqué d'un homme hilare fixant la porte :

- Cr Cr Cr ! Ils en ont en même perdu leur caméra ! Rigola-t-il en se tournant vers l'objectif. Salut la WWA, je suis Beetle, le nouveau nouveau lutteur de cette fédération et le nouveau locataire de vos caves et cimetières. Je suis venu dans cette grande organisation qu'est la WWA car j'ai un plan à mettre en œuvre ! Un plan qui me fera devenir champion de la WWA et encore plus ! Donc clowns sadiques, faux dieux, bikers pervers et autres fils de riches, sachez que tous ceux qui se mettront sur mon chemin finiront inévitablement par buguer ! Qu'est ce que je veux dire par buguer ? Et bien, disons que comme vos écrans dans un instant, vous n'aurez plus de son...

Beetle montra alors son poing à l'objectif :

- ...et plus d'images !

Tout à coup, le poing s'abattit sur la caméra, la détruisant sur le coup et mettant fin à cette promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Sam 2 Oct - 16:24

La caméra s'alluma dans les couloirs des locaux de la WWA. En se fiant à l'image tremblante, le caméraman était en train de courir à bride abattue. A ses côtés, Arthur Tollen faisait le sprint de sa vie. Malgré l'effort, son visage était tout pâle. Avait-il vu un fantôme ? Un insecte géant ? Avait-il mangé un cassoulet mal conservé ? La réponse ne tarda pas à tomber d'elle-même quand, après être entré en trombe dans les toilettes pour hommes, le journaliste et le technicien vomirent leur petit déjeuné dans une synchronisation parfaite :

- Quelle infection ! Déclara Arthur une fois sa purge finie. Pourquoi la FGB et la WP ont voulu faire leurs interviews tout près du local à poubelle réservé à Sabre ?

- Sûrement parce que ça leur rappel le niveau de leur fédération.

Malgré leurs têtes de morts-vivants, les deux hommes éclatèrent de rire. Ils sortirent la tête de leurs cuvettes respectives, tirèrent la chasse et, profitant de l'occasion, décidèrent de se vider la vessie. Évidement, le caméraman filmait devant lui afin de ne pas -ou ne plus- heurter la sensibilité des plus jeunes. Ainsi, chacun pouvait faire sa petite commission tranquillement, ou presque. En effet, le technicien semblait vouloir quelque chose au journaliste :

- Psst...Psst...

- Qui y a-t-il ?

- Rien du tout.

- Psst...Arthur...

- Quoi ? qu'est ce qu'il y a ?

- Mais rien du tout.

- Alors pourquoi tu m'appelles ?

- Eh Arthur !

- Ça suffit maintenant ! S'énerva le journaliste en se tournant vers son caméraman. Que me veux-tu à la fin ?!

- Mais rien du tout ! Je ne te parlais même pas !

Soudain, les deux hommes réalisèrent qu'une troisième personne se trouvait aux toilettes. Il se tournèrent alors, mais ne virent personnes, ni aux éviers, ni dans les cabines des WC à la turc. L'interviewer se demanda alors si les effluves de chameau ne lui étaient monté à la tête, du moins jusqu'à ce qu'il entende sont nom une nouvelle fois :

- Regardez au dessus Arthur !

Le journaliste s'exécuta. La terreur le saisit alors quand il aperçu la tête d'un homme masqué sortir d'une bouche d'aération de l'autre côté de la pièce :

- AAAAHHH ! Ces pervers de Julianistes sont déjà revenus !!!

- Mais non voyons. C'est moi, Beetle. Le nouveau lutteur de la fédération qui dort à la cave.

Soulagé, Arthur soupira. Son instinct de reporter reprit alors le dessus et il ne tarda pas à questionner l'intrus :

- Qu'est ce que vous faites dans les tuyaux d'aérations bon sang ?

- Ben en fait, je me balade souvent en les utilisant. Ils vont absolument partout dans bâtiment et mènent tous près de mon cercueil. En plus, ils me motivent et me permettent de entraîner. C'est cool, non ?

- Ils arrivent à vous motiver ? Comment ?

- Ben, sans que je sache comment, mon corps se sens vachement plus en forme chaque fois que je passe au dessus des toilettes de femmes.

- Je vois, et si vous me disiez plutôt ce que vous me voulez, pervers ?

- En fait, j'aurais besoin d'un plan pour accéder à la loge de Sharpy.

- Pourquoi ?

Voyant à quel point l'interviewer était curieux de connaître les raisons de la demande de Beetle, ce dernier jeta un sac à dos noir sur le sol des toilettes. Il fit ensuite signe au journaliste de l'ouvrir. Arthur aperçu alors un drôle de matériel à l'intérieur du bagage. Il en sortit une corde tressée, un pistolet, une poupée de chiffon à l'effigie de Sharpy et un drôle de casque en métal. De plus en plus intrigué, il regarda de nouveau The Unstable Insectoid en attendant une meilleure explication :

- Vous voyez, comme je n'ai pas de match à préparer pour le moment, j'ai regardé les différentes promos d'avant Destruction. Ainsi, j'ai vu celle de ce pauvre Sharpy qui racontait ses batailles passés avec St Julien et qui déclarait que, s'il le battait au PPV, il sombrerait dans la dépression.

- Et il a effectivement battu Julianinho à Destruction. Mais quel est le rapport avec ces objets ?

- J'ai décidé d'aider le vieux Sharpy dans sa dépression en lui vendant ces objets. Comme ça, si jamais il va trop mal et qu'il veut se suicider, il pourra toujours les utiliser.

- Quoi ?!! S'horrifia Tollen.

- Ben oui. Ceci est une cordes de pendaisons tressée avec les cheveux de Kane. En plus de vous étrangler, elle vous brûle. L'arme parfaite pour les suicidaires masochistes. Là, vous avez un pistolet truqué, idéal pour faire une dernière blague avant de mourir. Ici, c'est une poupée Voodoo qui permet de vous suicider sans vous taper vous-même. Enfin, mon préféré, le casque de défenestration. Avec cet appareil vous pouvez briser tous types de vitres et ainsi vous jeter d'où vous voulez, même si la fenêtre et blindée ou fermée à clé. C'est le genre d'outil pour un voleur dépressif. Le tout est un pur produit de l'artisanat de Death Valley et, croyez-moi, en matière de mort et de souffrance, c'est le top du top.

- Je doute sérieusement que Sharpy apprécie ça, mais pourquoi voulez-vous tellement l'aider ?

- Vous voyez, durant ma jeunesse à Death Valley, je n'ai penser qu'à moi en essayant de survivre. Maintenant que je fais le tour du monde, j'ai envie d'aider les autres, d'être altruiste. Je suis d'ailleurs près à aider n'importe qui ici pour le bien de la WWA. Besoin d'aide pour faire buguer un mafieux, consoler un ami abusé par un faux dieu, enterrer un nain japonais, chasser du chasseur, taper la causette avec un dromadaire ou encore récupérer des infos sur le neveu de mon proprio pour le Crossroad Tournament. Je serai ravi d'être à votre service, à condition que ça n'interfère pas avec mes plans.

- Et si la demande va à l'encontre de votre plan ?

- Hélas, ça génèrerait un conflit d'intérêt et qui aboutirait à un bug du demandeur.

- Bug ?

- Oui. Répondit Beetle en montrant le poing. Plus de sons et plus d'images pendant un petit moment. Maintenant, vu que vous avez l'air occupé, je vais retourner à la recherche de la loge de Sharpy. Vous pouvez me passer mon sac s'il vous plait, monsieur le caméraman ?

- Vous pouvez demander à Arthur, il est plus près.

- Hors de question qu'il s'approche temps qu'il la braguette ouverte. Et puis j'ai un truc à dire à ceux qui nous regarde.

Tandis que Tollen remarqua qu'il avait oublié de fermer sa braguette depuis le début de l'entretien, le caméraman rangea les objets dans le sac à dos et se dirigea vers la bouche d'aération. Beetle reprit alors ses affaires et conclu la promo par un violent coup de poing dans la caméra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mar 12 Oct - 17:23

Au lendemain de Monday Night AXE, comme chaque semaine, la pièce prise d'assaut dans le bâtiment de la WWA était l'infirmerie. Entre des lutteurs aux petits bobos, des spectateurs ayant fait des malaises la veille, des membres du staff venu cherché des vitamines et autres cachets afin d'être en forme d'ici Bash, la file d'attente pour accéder la salle exigüe était toujours assez longue. Parmi les patients (dans tous les sens du terme), se trouvaient le journaliste Arthur Tollen et son caméraman. Ne vous méprenez pas, Arthur était là pour voir si un gros de la fédération ne passerai pas par la case infirmerie, il n'était pas du genre à sucrer son café aux antidépresseurs... enfin, il avait toujours l'ordonnance de son psy dans la poche au cas où resterai quelques boîtes de Guronsan. Enfin bref, le journaliste attendait patiemment quand, soudain, une voix, accompagnés de bruits de protestations, résonna dans la queue derrière lui :

- Poussez-vous ! Poussez-vous ! C'est une urgence !

L'interviewer et son caméraman se tournèrent alors, découvrant the Most Unstable Insectoid in ProWrestling, Beetle, qui remontait la file en se tenant la main. Intrigué et pensant tout de suite à une blessure grave, Arthur décida d'accompagné le lutteur masqué à travers la ligne humaine montant jusqu'à l'infirmerie en l'interrogeant :

- Mon dieu Beetle ! Vous vous êtes blessé à la main juste après votre premier match ! Comment cela vous est arrivé ?

- Désolé de vous décevoir Arthur, mais ma main va très bien. S'il vous plait, messieurs dames, laissez passé, c'est urgent !

- Mais alors, pourquoi vous vous tenez la main ? C'est une blessure au poignet c'est ça ?

- Pas du tout, je vais très bien, ce sont des colocataires à moi qui ont besoin de soit d'urgences.

Sur ces mots, l'insecte de Death Valley montra la paume de sa main à Arthur, lui montrant ainsi les deux blessés. A la surprise de l'interviewer, il s'agissait de deux cancrelats. Tandis que la file d'attente commençait à s'énerver en voyant qu'on leur avait piqué leur place pour deux insectes, le journaliste restait sans voix. Le lutteur lui expliqua alors :

- Vous voyez le petit gris qui ressemble à une version insectisé de Golum et qui est tout énervé, c'est Davey...

- Davey ? Comme Davey Cruz ?

- Non, rien à voir, Davey est un fan du chanteur Dave et, pour éviter de payer des droits d'auteurs, il a rajouté un y pour son prénom. Enfin bref, ce petit Davey a poussé son petit copain Kable, celui qui est immobile avec une aiguille à coudre planté dans l'arrière train, à faire une connerie...

- Kable ? Comme "The Marine" Kable ?

- Pas du tout, Kable aime juste bouffer tous les câbles qu'il trouve. Il a voulu s'appeler Câble, seulement...

- Il devait payer des droits d'auteurs. Conclu Arthur.

- Seulement, reprit Beetle en ignorant les paroles du journaliste. dans la cave du bâtiment, il y avait déjà un cafard nommé Câble et une souris appelée Cable, donc il se fait appelé Kable. Est ce qu'on pourrait revenir au sujet de leur mal-être ou vous allez continué à m'interrompre sans arrêt ?

- Excusez-moi. Vous disiez donc que Davey avait poussé Kable à faire une connerie ?

- En effet, Davey voulait que Kable l'accompagne pour aller manger un vieux morceau de fromage gardé par un rat. Ils ont réussit à passer ce dernier en lui pinçant les bijoux de familles. Puis ils ont emporté le fromage chez eux. Sans attendre, ils bouffèrent le morceau de fromage à eux seul, il s'agissait quand même d'une grosse miette d'emmental faisant au moins quatre fois leur taille. Résultat ? Ils ont fait une indigestion et ils doivent maintenant faire un rapide lavement pour éviter que leur organes n'éclatent.

- Un lavement ? Je ne voudrais pas vous inquiéter mais, je doute qu'un docteur accepte de faire un lavement à des insectes . Même un vétérinaire refuserait.

- Ah...Vous avez raison.

Beetle regarda alors les deux cancrelats dans la paume de sa main. Sans griller gare, ils les écrasa d'un coup de poing, faisant sursauté le journaliste. Choqué ce dernier ne tarda pas à demander des explications :

- Mais...mais pourquoi ?

- Cr Cr Cr. Tiens, je crois que j'ai compris la métaphore dont vous me parliez Arthur. C'est vrai que ces deux insectes avaient la même histoire que Cruz et Kable. Ils ont volé les titres tag team et maintenant ils pavanent avec, racontent leur vie à tout va, passent le journée à écrire leur estime d'eux-même sur leur blog. Seulement, ce qu'ils n'ont pas remarqués, c'est qu'à chaque connerie qui sort de leur bouche, leur cervelle de moineaux sature petit à petit, jusqu'au jour, très proche, où... alors qu'ils sont au milieu du ring face à Vitro et moi... ils bugueront ! Plus de sons, Plus d'images et Small Package nouveau WWA Tag Team Champions !

Le lutteur masqué se tourna alors vers la caméra, montrant la paume de sa main sur laquelle on pouvait distinguer la bouillie jaunâtre qu'était les corps des cancrelats. Beetle prit alors une respiration bien profonde et lança alors sur un ton cruel :

- Davey, Kable, j'espère que vous avez prit le temps de regardez ceci et de l'imprimer dans vos petits cerveaux ! Surtout ne le prenez pas comme un conseil ! Une menace ! Ou une prédiction ! Prenez-le pour un fait ! Dès que vous recroiserez la route des Small Package, car vous les recroiserez. Après tout, si Davey as eut droit à 352 title shot à son retour alors qu'il avait abandonné la fédération pendant six mois, alors Vitro, qui n'a pas loupé un seul show depuis son arrivée, aura droit à un rematch pour les ceintures. Soyez certains de perdre des ceintures que vous ne méritez pas ! Donc profitez en bien de ses titres, ne les quittez pas des yeux une minute car après notre prochaine rencontre, le seul titre que vous aurez, ce sera cette épitaphe gravé sur votre pierre tombale : BUG IN PEACE !

Sur ces paroles, le lutteur de Death Valley termina la promo en balançant son poing dans l'objectif de la caméra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mar 19 Oct - 17:57

Le jour après la diffusion de Monday Night AXE, Arthur Tollen et son caméraman descendait les escaliers menant au parking de la WWA. Après avoir passé la matinée à faire des interviews par-ci par-là, le journaliste avait invité son technicien au restaurant pour Midi. Enfin, plutôt au fast food le plus proche, un endroit bien plus diététique que la cafétéria de la fédération. Toutefois, avec la matinée qu'il avait passé, l'interviewer n'avait pu résister à sa faim avant d'arriver à sa voiture. Il dévorait ainsi une barre chocolatée sous les yeux envieux du caméraman. Une fois son encas terminé, Arthur fit un petit détour par le local à poubelles pour jeter l'emballage, laissant son collègue attendre près de la voiture. Ce dernier se lécha les babines en pensant au gros burger bien gras qu'il allait avaler quand, soudain, un cri de terreur :

- AAHH ! Non Diamant Brut est iciiii !

Reconnaissant la voix de Tollen, le caméraman alluma son outil de travail, qu'il a toujours sur lui, et couru en direction du local à poubelle. Lorsqu'il arriva sur place, il vit le journaliste assis par terre, tentant de s'éloigner d'une poubelle d'où était sorti un être étrange au long cheveux humide. Le technicien reconnu alors la personne et poussa un soupir :

- Mais non Arthur, ce n'est pas Diamant Brut, mais Beetle avec un poulpe sur la tête.

- Salut ! Comment ça j'ai un poulpe sur la tête ?

Pendant que le lutteur masqué vérifia la véracité des accusations de son interlocuteur, celui-ci aida l'interviewer de la WWA à se relever :

- Désolé. S'excusa Tollen. Mais dans pénombre, un type avec les cheveux longs bizarre vivant dans une poubelle, j'ai cru m'être retrouvé dans une promo de Diamant.

- Tu sais Arthur, Brut n'a pas besoin d'aller là-dedans pour être entouré de déchets, il suffit qu'il reste à la FGB.

Sur cette remarque, le journaliste et son technicien ricanèrent. De son côté, l'insecte de Death Valley retira sa coiffe organique et déclara :

- Vous savez, vous risquez de vous attirer des ennuis à force de balancer des vannes dans le dos des lutteurs des autres fédérations.

- N'ayez crainte Beetle, nous avons survécu à Sabre, Tigerclaw, Destroyer et aux Julianistes, ils ne nous auront pas comme ça.
Rassura Arthur tout en restant assez éloigner de son interlocuteur, à cause de l'odeur. Quoiqu'il en soit, qu'est ce que vous faites dans cette poubelle ?

- Ben en fait je suis là-dedans pour deux raisons. La première c'est pour donner au Révérend et à Cruz une bases originale pour me vanner. Les pauvres, sortit de leur gué-guerre théologique ou de leur autobiographie, ils ont du mal à être un peu original et font comme tout le monde en me traitant d'insecte ou de no-name. Maintenant je leur donne un peu de grain à moudre. Ils pourront me traiter de déchet, d'ordure etc.
Répondit l'intéressé avant de se tourner vers la caméra en mettant les pouces vers les ciel. Allez-y les gars, prenez, c'est cadeau.

- Ah, je vois. Et quelle est la seconde raison ?

- C'est la plus importante. Même si la DCO et le chenil...

- le chenil ? Davey Cruz & Kable ?

- Ben, un petit roquet dépressif et son chien, bien sûr que je parle d'eux. Je les aurais bien appeler la niche, mais avec leur obsession pour l'entre-jambe de leurs adversaires. Enfin bref, même si la DCO et le chenil déblatèrent beaucoup juste pour le plaisir de s'entendre parler, il faut admettre qu'ils ont tous raison sur un point, mon manque d'expérience dans cette fédération. Entre les trois équipes qui se dispute le titre tag team, je suis l'un des seuls individus à ne pas avoir été titré. Je suis aussi le seul à être à la WWA depuis à peine plus d'un mois.

- En effet, mais quel est le rapport avec cette poubelle ?

- Et bien, dès mon arrivée controversée à la Small Package, Vitro a eut la gentillesse de me donner toutes les DVD des promos de chacun de ses membres. J'ai alors découvert que la personne que je remplace dans l'équipe, Kojiro, avait lui aussi des désavantages par rapport à ses adversaires. La taille, la corpulence ou l'expérience, le gamin a affronté des types généralement supérieur à lui dans ces points. Mais, à chaque fois, il s'en sortait grâce à une qualité bien particulière, sa volonté hors-norme.

- Vous avez bien raison, ce cher Kojiro est l'un des hommes les plus déterminé que je connaisse.

- Je me suis alors dit : "Eh Beetle, toi aussi tu as une sacré volonté. Après tout, tu as survécu une grande partie de ta vie à Death Valley, un endroit où même Dieu et le Diable n'oseront jamais foutre les pieds, la barbe ou autre corne." Alors, pour en avoir le cœur net, j'ai décidé de passer un test qui demande une volonté de fer à toute personne, insecte ou animal vivant sur terre. Tenter de tenir le plus longtemps possible enfermé dans une poubelle de la cafétéria de la WWA.

- Et vous êtes dedans depuis combien de temps ? Demanda le journaliste en se pinçant le nez.

- Ça dépend, il est quelle heure ?

- Midi.

- Bon ben ça fait environ douze heures.

- Quoi ?! Tant que ça !

- Vous savez, c'est assez tranquille en fait, faut juste faire gaffe aux éboueurs sur le coup de six heures du mat'. Avec leur combinaison contre les danger biologique, il ne se doute de rien quand il y a quelqu'un à l'intérieur. En tout cas, je suis content de mon score, ça prouve que j'ai plus de volonté que tout les adversaires des Small Package réunis.

- Ah bon ? Vous êtes sûr ?

- Ben, avec Davey qui a abandonné la fédération pendant six mois et qui a tenté de se suicider si souvent, Kable a qui ont a remplacé le cerveau par le récepteur d'une télécommande qui permet à Cruz de faire ce qu'il veut de lui et le duo d'ecclésiastiques qui a vendu leur volonté à un mec qu'ils n'ont jamais vu, faut avouer que le niveau général de leur détermination est plus que bas. Donc, je suis sûr qu'avec l'expérience de Vitro en temps que champion, sans parler de son talent qui n'est plus à prouvé, et ma volonté, nos adversaires n'auront qu'un seul choix quand il nous rencontrerons sur un ring : perdre !

Beetle, se tourna alors vers la caméra et dit d'un ton cruel :

- DCO, le chenil, il va être temps pour vous d'arrêter de vous crêper le chignon à propos de Dieu, car il ne vous sauvera pas ! Très bientôt, vous tomberez un par un sous le joug des Small Package ! A commencer par vous les religieux ! Comme vous l'avez prouvé à plusieurs reprises, votre foi ne vous pas aidé ! Dieu vous voyez dominer la WWA avec le titre Fire prit aux mains de Kim ? Et où en êtes vous maintenant ? Nul part. Donc un petit conseil, au lieu de prier, prenez plutôt le temps de vous entraîner jusqu'au prochain AXE ! Lâchez un peu votre Dieu, car cela ne vous mènera qu'à une seule route : le Bug ! Plus de sons ! plus d'images ! Small Package nouveau #1 Contender pour le titre tag team !

Sur ces mots, le lutteur masqué continua de fixer la caméra en montrant son poing. Après quelques instants, il sortit de la poubelle et s'approcha de l'objectif :

- Bon, je vais alors prendre une bonne dizaine de douches et aller m'entraîner avec Vitro. D'ici là chers amis et ennemis, Bug in Peace !

Tout à coup, Beetle envoya son Bugfist à la caméra, la détruisant sur le coup et mettant fin à la promo du même coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mer 27 Oct - 22:28

Le Montecito, un casino de grand standing spécialement aménager pour accueillir un maximum de personnes souhaitant voir le prochain PPV de la WWA, Road Warriors. A un peu plus d'une semaine de l'évènement, Arthur Tollen accompagna les lutteurs de Monday Night AXE dans le bâtiment. La plupart d'entre eux n'aillant plus de show jusqu'au PPV, hormis les house-show, ils prirent leur chambre réservé dans le casino et l'interviewer y vit une opportunité de cueillir leur réactions à chaud après les dernier AXE. Seulement cher Arthur, ils ne vivent pas dans les sous sols de cet immeuble ultra-moderne, alors pourquoi vous y rendez vous avec l'un de vos caméraman ? Après avoir arpenté les longs couloirs aux murs gris clairs et éclairés par de pâle néons, le journaliste nous donna sa réponse en apercevant The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle, non loin d'un carrefour entre deux couloirs. Le dos collé contre le mur, il fixait l'un des corridor perpendiculaire au sien et celui des reporter. Il semblait aussi émettre de drôle de bruits, comme des grognement de gros félin :

- Et bien Beetle ! Fit Arthur en s'approchant. Vous faites des gargarismes pour fêter votre victoire ?

Le lutteur masqué se tourna alors et fit signe au journaliste de baisser d'un ton :

- Chhhuuut Arthur. Vous allez le faire partir.

- Faire partir quoi ? Que faites vous au juste ?

- Je chasse un tigre.

- Un Quoi ?!! S'étonna l'interviewer.

- Silence... Tout à l'heure, alors que j'installais mon cercueil dans l'hôtel, trois types, dont un qui ressemblait à un lutteur de Bash m'ont dit qu'il y avait un tigre dans leur chambre, alors je me suis dit : "Pourquoi pas le chassé pour m'entraîner ?". Ainsi, je l'ai poursuivit jusque ici.

- Arrêtez avec vos blagues idiotes, Beetle. Ricana le journaliste. Ça ne marche pas ce coup-ci. Comme ci un tigre pouvait se balader librement dans les sous-sols d'un casino.

- J'ai l'impression que vous avez oublier où nous sommes, cher Arthur. Enfin bref, pourquoi êtes-vous là ? Et ne parlez pas trop fort.

- Je suis ici pour avoir vos réactions à propos de la victoire des Small Package sur la DCO, vous permettant ainsi d'avoir votre rematch à Road Warriors pour le Tag Team Championship.

- C'est tout simple. Répondit le lutteur en continuant à surveiller le couloir. Le Révérend et son enfant de chœur nous ont sous-estimé Vitro et moi. Ils sont venus les mains dans les poches en se disant que, comme nous étions en équipe depuis peu, ils nous battraient facilement. Le résultat vous le connaissez, quiconque sous-estime les Small Package se fait battre par eux.

- C'est un message direct pour les champions ?

- On peut dire ça, même si je pense que leur égo, enfin celui de Davey, qui régit aussi les actes de son pantin, va les pousser à ne pas nous prendre au sérieux. Mais faites gaffes les gars, même les minitels bugent.

- Et en ce qui concerne les tensions entre les SP et Kim Tamakashi; Vous avez quelque chose à dire ?

- Vous savez, je ne connais pas beaucoup Kim, mais d'après les rumeurs, elle ne s'est plus impliquée dans les affaires des SP depuis son titre. Elle fait ses propres promos dans son coin. Elle possède sa propre loge...

- En même temps c'est logique. Interrompit Arthur. Elle n'allait pas se changer avec Kojiro, Freddy, Vitro ou vous.

- Ben quoi ? Je suis sûr qu'on a déjà tous vu une poupée gonflable sans vêtements.

- Mais Kim n'est pas une poupée gonfl...

Soudain, un hurlement résonna dans le couloir et glaça le sang de l'interviewer. Il ne s'agissait pas d'un cri humain, mais celui d'une bête féroce. Arthur espéra alors qu'il s'agissait d'une imitation faite par Beetle. Il fut terriblement déçu et terrorisé quand il vit un vrai tigre bondir du corridor que fixait le lutteur masqué, directement devant le trio. Paniqué, le journaliste s'écria :

- AAAAAAAAAAAAAAAAHH ! Mais il y a vraiment un Tigre dans les sous-sols du Montecito !

- Bienvenu à Las Vegas, Arthur ! Répliqua l'Unstable Insectoïd. Allez vous cacher, je m'en occupe !

Ni une ni deux, l'interviewer et son caméraman coururent vers la première porte qu'ils aperçurent. Ils l'ouvrirent, se précipitèrent à l'intérieur de la pièce et la refermèrent aussitôt, prenant bien soin de se coller dessus pour éviter une entrée du félin. Pendant quelques minutes, ils entendirent les grognements du tigre agrémenté par des insultes de la part du lutteur masqué, puis, le silence apparut. Les deux journalistes voulurent alors voir si Beetle allait bien, mais un grattement à la porte les firent changer d'avis. Ils poussèrent dessus de toutes leurs forces tandis que les grattements continuaient. Finalement, une voix se fit entendre :

- Arthur ! Ouvrez ! C'est moi, Beetle !

- Prouvez-le !

- Votre caméraman n'a pas encore fait de vanne en utilisant les mots "ordures" et "FGB" dans la même phrase.

Convaincu, le journaliste ouvrit la porte, faisant apparaître le lutteur de Death Valley visiblement fatigué et arborant des traces sanguinolente de griffures partout sur le corps. Lentement, il tendit la main vers l'interviewer et dit en reprenant son souffle :

- Votre portable, s'il vous plait.

- Tenez, vous voulez appeler les urgences ?

- Non, pas vraiment.

Beetle saisit alors le téléphone et composa un numéro rapidement. Il posa ensuite l'engin contre son oreille et attendit, jusqu'à ce que quelqu'un décroche :

- Allo...Monsieur Paul ? Ici Beetle à l'appareil... Celui-là même. Dîtes, vous cherchez toujours une peluche qui conviendrait à votre plus jeune fils ?... Oui le chauve pyromane... Et bien je pense avoir quelque chose qui lui plaira... Un tigre... Oui, vous pouvez venir le prendre... En échange ? Je voudrais bien que vous m'offriez une de vos magnifique urne...mon tag team partner et moi allons battre deux personnes d'ici une semaine...voilà...Merci bien Monsieur Paul...Passez le bonjour à vos enfants, enfin à celui qui est déterré... Merci...vous aussi...Au revoir.

- Alors ?

- Alors on capte vachement bien dans les sous-sols de Las Vegas.

- Mais non, pourquoi voulez-vous acheter une urne funéraire pour vos adversaires de Road Warriors ? Vous ne projetez tout de même pas de tuer Davey Cruz & Kable ?

- Nous allons pas les tuer au PPV, juste les battre et permettre à Vitro de récupérer son titre. Néanmoins entre le premier est tellement dépressif qu'il prend sa ceinture pour sa petite amie et le second qui suit son maître sans réfléchir. La défaite et la perte de titre qu'ils auront à endurer risquent de réveiller leurs envies suicidaires. Donc, une urne made in Death Valley pourrait leur belle dernière demeure. Ils pourront mélanger leur cendres pour l'éternité sans crainte.

- Vous qui parliez de sous-estimer son adversaire, ne trouvez vous pas que c'est vous célébrez la victoire un peu trop vite en échangeant cette urne ?

- Pas du tout, Arthur. Voyez-vous, si je ne ramène pas l'urne pleine à Monsieur Paul ou à un de ses fils, je vais me faire incendier, dans le sens propre du terme. Donc, c'est une motivation supplémentaire pour moi, car le prend ce match très au sérieux ! Lança Beetle en fixant la caméra et prenant un ton très déterminé. Davey, Kable, si vous êtes un poil intelligents, vous feriez bien d'en faire autant ! Sachez que nous serons concentrés et prêts à 200% ! La moindre erreur inattention ! La moindre maladresse ! La moindre sous-estimation de votre part vous coûtera les titres et un bug mémorable ! Plus de sons, plus d'images et plus de 3615 !

Le lutteur fixa encore l'objectif quelques instants avant de se reprendre et de dire :

- Bon, ce n'est pas le tout, je vais aller me reposer un peu, le combat avec le tigre m'a filé de l'anémie. Allez Arthur, bonne soirée et faites gaffe en sortant. Le tigre est KO mais pas comme votre caméra.

- Comment ça ?

- Lui n'est pas mort.

Tout à coup, Beetle envoya son Bugfist dans la caméra, la brisant sur le coup et mettant fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mar 9 Nov - 16:01

Encore une fois, Arthur Tollen, grand interviewer de la Web Wrestling Association, errait dans les couloirs les locaux de la fédération à la recherche de...attendez une minute ! La caméra ne s'était pas allumée dans la WWA Arena ! Et Arthur Tollen n'était pas là non plus ! Mais où se trouvait-elle ? Voilà de grands halls carrelés et impeccables. Et là, des boutiques vendant des produits de bases à des prix exorbitants. ici, un couple de Polonais semble perdu, fixant un large panneau marqué de symboles étranges. J'ai trouvé, elle était dans une exposition d'art contemporain ! Comment ça pas du tout ? La caméra avait filmé cette séquence dans un aéroport canadien ? Je comprends mieux maintenant. Tiens, mais que faisait-elle dans un aéroport ? Elle avançait à travers les différents terminaux jusqu'à arriver devant une porte métallique sur laquelle était collé le mot douanes. Elle passa cette entrée, arrivant dans une petite pièce plutôt sobre niveau décoration. Des murs gris, une table en acier, deux chaises et une large glace. Assis de chaque côté de la table se trouvaient deux personnes reconnaissable par leur uniforme. La première était un douanier et la seconde, un homme portant un masque rouge. Le représentant de la loi semblait très sérieux, surtout quand il déclara :

"Monsieur Beetle. Vous savez que vous risquez gros ce qu'on a trouvé dans vos bagages. Trafic d'animaux et d'organes, ça peut vous mettre en prison pour un petit bout de temps."

"Comme je l'ai dit à vos collègues monsieur l'agent, tout à une explication rationnelle et, j'ai les autorisations nécessaires." Répondit tranquillement l'intéressé.

"Très bien, alors expliquez-moi."

"Par quoi voulez-vous que je commence ?"

Le représentant de l'ordre se leva alors de sa chaise, sortit de la pièce avant de revenir quelques instants plus tard, un bagage et un dossier dans les mains. Il le posa brusquement sur la table et l'ouvrit de manière à montrer son contenu au lutteur de la WWA :

"Par cette valise pleine de scarabée et de vers."

"C'est très simple, la plupart de ses pauvres insectes sont dans une situation intenable là où j'habite."

Le douanier ouvrit alors son dossier et le lu un peu avant de reprendre :

"D'après votre passeport, vous venez de Death Valley. Selon les rumeurs, les insectes ne manquent pas de travail là-bas."

"Vous rigolez, depuis que le proprio s'est fait enterré par son frère, c'est la crise là-bas. Les insectes sont presque tous aux chômages et sont obligés de voyager dans un autre pays pour pouvoir ramener de la nourriture à leurs centaines d'enfants."

"J'espère pour vous que ses bestioles ont leurs papiers en règles. Sinon, ils seront considérés comme des clandestins et vous comme un passeur. Sachez que la justice est très sévère avec les passeurs."

"Oh vous savez, maintenant je crois en une justice supérieure à celle des hommes."

"Une justice divine ?" Interrogea le douanier, surpris.

"Non, je ne suis pas aussi désespéré que la DCO pour croire que tous ce que je fais est dicté par un grand barbu qui n'existe pas. je crois en la justice universelle. Celle qui que quand ont fait quelque chose de mal, quelque chose de mal nous arrive en retour."

"Bizarre, je ne vous voyez pas être le genre de personnes croire en une justice universelle."

"C'est tout récent. j'y crois depuis jeudi dernier en fait. Lors du PPV Road Warriors de la WWA, vous connaissez ?"

"Bien sûr ! Mes collègues et moi nous sommes cotisé pour nous payer le PPV. Ce fut un sacré show !"

"C'est vrai. Vous vous souvenez donc de ce qui s'est passé lors du match pour le titre Tag Team entre le Chenil et nous, les Small Package ?"

"Oui, Kim Tamakashi vous a trahi et vous a empêché de récupérer les titres."

"C'est exact. inutile de préciser que j'étais bien énervé contre elle après le match. Puis, j'ai vu qu'elle a perdu son titre Fire le soir même. Ensuite, ce lundi à AXE, j'ai vu à la télé qu'elle n'était pas autorisé à avoir un rematch. J'ai alors compris qu'il existait une justice universelle qui veille à punir cette garce de Kim. Et ce n'est pas fini !"

"Ah bon ? Vous comptez faire quoi ?"

"Faire de sa vie un Enfer et je peux vous assurer que pour un habitant de Death Valley il n'y a rien de plus facile que de transformer la vie de quelqu'un en cauchemar infernal."

"Cet Enfer dont vous parlez ? Ça à un rapport avec ce que nous avons trouvé dans votre seconde valise ?"

Le douanier sortit une photo de son dossier et la posa sur la table, montrant que le bagage de Beetle contenait un cerveau humain dans une glacière :

"En effet ça à un rapport. Car quand Vitro et moi en aurons fini avec Kim, elle devra remplacer la poche de silicone qu'elle a dans le crâne par un vrai cerveau ! Après que nous l'aurons fait buguer encore et encore et encore, la pauvre devra apprendre à réfléchir parce qu'elle ne pourra plus utiliser ses seins pour obtenir ce qu'elle veux !"

"Vous ne comptez tout de même pas la défigurer ?"

"Cr Cr Cr ! Non, juste lui réinitialiser la face, lui formater le nez et envoyer son corps de mannequin à la corbeille ! Seulement, je ne suis pas comme Kojiro Inugami qui s'est précipité sur Lunatico quand il a trahi les SP. Je vais prendre mon temps. Je vais attendre et saisir chaque opportunité. Bugfist, après Bugfist, après Bugfist, Kim va perdre les pédales petits à petits. Elle va craindre la moindre petite ombre, elle va saturer sa boîte crânienne de peur et de paranoïa jusqu'au moment, inévitable, où elle va buguer ! Plus de son ! Plus d'images ! Et à la fin, je lui installerai ce cerveau qui vient d'un lutteur connaissant la loyauté et le respect !"

N'osant rien dire face à l'air sinistre prit par son interlocuteur, le douanier fut soulager de voir l'un de ses collègues entrer en déclarant, qu'après vérification, tout était en règles et que Beetle pouvait partir. Ce dernier se leva alors tranquillement, prit sa valise posée sur la table et se dirigea vers la sortie, avant de revenir quelques secondes plus tard en demandant :

"Dites, je pourrais casser une caméra de surveillance avec mon Bugfist ? C'est que j'en ai pris l'habitude."

"Allez-y, mais casez-en une seule."

"Merci beaucoup."

Beetle quitta définitivement la pièce en sifflotant, laissant le douanier et son collègue seuls. Celui-ci observa le représentant de l'ordre dont le regard errait dans le vide :

"Eh, ça va ?"

"j'ai comme un pressentiment étrange. Il va falloir qu'on se cotise à nouveau pour Santa's Lock."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Jeu 25 Nov - 17:08

En cette fin d'automne très rude, rares étaient les moments où le travailleur de l'extrême qu'était Arthur Tollen pouvait se détendre. Allant un bout à l'autre de la WWA Arena, voir de la ville ou encore du pays, pour recueillir les différentes réactions des lutteurs de la fédération, l'interviewer casse-cou rêvait de pouvoir s'asseoir sur le fauteuil de son bureau. Ainsi, quand le moment arriva où personne ne sollicita sa participation, le reporter se rendit dans son bureau en courant, se prépara un bon café avec la même machine que Georges Clooney (What else ?) et mit le célèbre DVD "feu de cheminées en hiver". Il s'assit ensuite et ferma les yeux en savourant ce moment. Sentant la chaleur du café, entendant les crépitements Dolby Digital des flammes maculant son écran plasma, il se cru revenu dans son enfance, à l'époque où il passé ses fêtes de fin d'années chez pépé et mémé Tollen et que son père se déguisait en père Noël et faisait semblant d'arriver par la chemin de la maison, un peu comme la masse rouge qui tomba soudainement d'une bouche d'aération droit à travers l'écran plasma :

"Ah !" S'écria Arthur, visiblement surpris. "Le père Noël existe ! Le père Noël existe !"

Attiré par les hurlements de leur collègue, l'équipe technique de l'interviewer déboula dans le bureau, caméra prête à tournée le scoop du siècle. Toutefois, il se calmèrent en découvrant que la personne habillée de rouge qui venait de tomber était The most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Tout en se frottant vigoureusement la tête pour atténuer la douleur de la chute, le lutteur masqué se leva, remarqua le journaliste et le salua :

"Tiens, bonjour Arthur. Ça va ?"

"Beetle !" S'étonna l'interviewer."Mais qu'est ce que vous faites là ?"

"Ben, j'étais tranquillement entrain de placer des pièges pour éviter qu'un guignol costumé tente d'entrer dans le système d'aération, mais j'ai trébuché et je me suis retrouvé ici."

"En même temps, les bouches d'aérations ne sont pas faites pour se balader à l'intérieur...attendez une minute ! Guignol costumé, vous voulez piéger le Père Noël ?!"

"Non, c'est pour Grip Sue. Comme c'est bientôt la période de Noël, ça l'empêchera de faire des farces en utilisant les conduits de ventilations."

"Je vois...quoiqu'il en soit, vous m'avait fait une peur bleue. J'ai cru que vous étiez le père Noël."

"Bah, vous savez, à vous entendre hurler comme un type qui va être enterrer vivant, j'ai cru que vous étiez ce peureux de Davey Cruz."

"Ah bon ?" Demanda Arthur intrigué. "Davey Cruz est un peureux ? Ça à un rapport avec l'attaque du dernier AXE contre les Small Package, Kronos et Sabre ?"

"Disons que ce qui s'est passé à AXE est la confirmation qu'en plus d'être dépressif, voleur, égocentrique, Cruz est une vraie poule mouillée. Après tout, pourquoi balancer des coups de chaise à quatre personnes qui était de faire un rude combat si ce n'est par peur ?"

"Il peut y avoir d'autres raison vous savez."

Soudain, Beetle se mit à ricaner, apparemment peu convaincu par la phrase de son interlocuteur :

"J'entends déjà Cruz parader en disant qu'il a fait ça pour montrer à quel point son équipe est dominante. Le pauvre, il pense qu'attaquer des personnes par surprises, gagner par Low Blow, conserver un titre par intervention d'une garce ou encore fuir quand le combat devient trop dur sont des signes de dominations. Et bien, j'ai un News Flash pour toi Cruz, L'attitude que tu adopte n'est pas celle d'une équipe dominatrice, mais d'une team dirigé par un péteux qui sait très bien qu'elle n'a pas le talent pour ne serait-ce que battre une autre équipe dans les règles."

"En parlant d'équipe, vous ne semblez pas trouver que Kable soit un peureux ?"
Interrogea le journaliste.

"Parce qu'il n'en est pas un. L'intérieur de la boîte crânienne de Kable est vide et sans cerveau pas de peur, pas de volonté, pas d'intelligence, juste un écran de minitel branché sur 3615 Doll. "

"Je vois, revenons à Davey alors. S'il a si peur que ça. Pourquoi se mettre deux équipes à dos ?"

"Parce que contrairement à Cruz, je ne sous-estime pas mes adversaires. Je sais que, comme tous les froussards, il est un petit malin. Ce lâche pense qu'une attaque à coup de chaises sur des équipes qui se sont battus pour devenir #1 Contender pourra au mieux, blesser l'un de ses concurrents, et au pire, faire en sorte qu'un 3 Way match soit organiser pour Santa's Lock, ce qui pourrait lui permettre de voler la victoire en profitant du chaos d'un match à six lutteurs."

Tout à coup, Beetle fixa l'objectif de la caméra et déclara d'un ton déterminé :

" Toutefois, Davey, tu as fait une belle connerie ! Car si 3 Way il y a pour le PPV, toi et ton pantin allez vous retrouver dans un handicap match quatre contre deux ! Je peux t'assurer qu'entre le sadisme de Kronos & Sabre et l'envie que Vitro et moi avons de vous démolir, ça risque de buguer sévère dans le Chenil ! Plus de sons ! Plus d'images ! Et sûrement la dernière fois que Kable et toi allaient pouvoir monter sur un ring sans utiliser une rampe pour handicapé ! "

Le lutteur masqué continua de regarder la caméra quelques secondes avant de terminer l'interview en détruisant cette dernière d'un Bugfist.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 13 Déc - 12:38

Noël approchait à grand pas et les couloirs de la WWA Arena étaient décorés pour l'occasion. les murs, les plafonds, les portes, même la tête d'Arthur Tollen avait eut droit à prête pour l'occasion. En effet, l'interviewer s'était, pour l'occasion, coiffé d'une paire de bois, lui donnant un air plus... animal. Avec son couvre-chef et son équipe habillée comme à la parade, le reporter se dirigeait vers les loges des lutteurs d'AXE. Le dernier show du lundi soir en 2010 étant sur les ondes le soir même, Arthur devait se dépêcher de prendre les dernières réactions sur la carte de Monday Night et sur les résultats de Santa's Lock. Alors qu'il s'approchait des loges, l'interviewer eut comme une vision de bonheur. Il aperçu la veste rouge, le bonnet et la barbe d'un homme ayant bercé son enfance, le Père Noël. Ce dernier, plié en quatre sur une mini-moto rouge et blanche derrière laqueele était accrochée une glacière à roulette, longeait le couloir et faisait glissé des enveloppes sous les portes des différentes loges. Une fois la surprise passée, Arthur décida d'aller lui parler et sortit, pour l'occasion, une lettre de sa poche, attirant la curiosité de son caméraman :

"Attend Arthur. Tu ne vas tout de même pas fait une liste au Père Noël ? A ton âge ?"

"Bien sûr que si j'en ai fait une. Si ça a marché pour Matthew Duke, je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas avec moi."

Soudain prit d'une bouffée de nervosité, l'interviewer se dirigea timidement vers l'homme en rouge. Seulement, dès qu'il se rapprocha, il découvrit avec étonnement que son idole avait pas mal maigri et qu'il portait un masque que le reporter reconnu :

"Beetle ? Mais qu'est ce que vous faites là ? Ne me dites pas que vous remplacé le Père Noël parce qu'il est tombé dans l'un de vos pièges ?!"

"Cro Cro Cro, Salut Arthur." Répondit l'intéressé en imitant la voix de Santa. "Et non, il n'est rien arrivé au Père Noël. Je distribue juste des cadeaux que j'ai ramené de Death Valley pour faire une surprise aux gens qui bosse à la WWA."

"Ah bon ? Je peux voir ces cadeaux ?"

"Bien sûr, ils sont dans la glacière."

Excité comme s'il pénétré dans la fabrique des prix Pulitzer, l'interviewer regarda à l'intérieur de la fameuse glacière. Toutefois, il fut surprit de voir que les fameux cadeaux avaient tous la même petite forme et la même couleur blanche :

"Des lettres ? Vous offrez des lettres ?"

"En fait, depuis que j'ai voulu faire passé un cerveau à la frontière canadienne, les douaniers prennent le temps de vérifier tous les colis venu de Death Valley. Donc, en attendant, je dépose des "bon pour..." que chacun pourra aller retirer à l'aéroport."

"Et vous avez prit des cadeaux pour tout le monde ?" Demanda l'interviewer avec une certaine arrière-pensée.

"Non, pas tout le monde en fait. Je n'ai rien prévu pour Kronos et Sabre."

"Ah bon ? Pourquoi ?"

"Parce qu'à Santa's Lock, ils ont déjà eut un forfait pour porté les titres de champions Tag Team de la WWA."

"Un forfait ?"

"Oui, ils n'auront pas les ceintures pour l'éternité vous savez. Et Vitro et moi allons nous entraîner comme des force-nés durant les vacances. Comme ça, à Avalanche 2011, le PPV de l'anniversaire de la création des Small Package, nous serons ceux qui résilierons le forfait de champions de Sabre & Kronos."

"Je vois. Et ce sont les seuls à qui vous ne ferez pas de cadeaux ?" Interrogea Tollen.

"Ni maintenant, ni sur le ring."

"Alors même Kim Tamakashi, Davey Cruz et Kable auront des cadeaux malgré ce qu'ils vous ont fait ?"

"Ouep. Vous voulez les voir ?"

Le journaliste hocha alors la tête en souriant. L'insecte le plus instable de la lutte professionnelle se retourna alors, chercha dans sa glacière et en sortit trois enveloppe qu'il tendit à Arthur. Ce dernier, commença alors par ouvrir celle de Cruz et Kable. Il la lu ensuite à haute voix :

"Bon pour...de l'humilité ?"

"Oui, rien de tel qu'un peu d'humilité pour accepter le fait d'avoir perdu les titres par équipe. Titres qu'ils ne méritaient pas. Et puis, ça servira à l'un des deux quand ils tricheront pour gagner un match."

L'interviewer remit alors le bon dans l'enveloppe qu'il jeta dans la glacière avant d'ouvrir celle destinée à Kim. C'est alors qu'une surprise l'attendit :

"Mais, il n'y a rien là-dedans."

"Si, il y a du vide, comme dans le crâne de Kim et l'intérêt que je lui porte pour le moment." Beetle se tourna alors vers la caméra avant de continuer. "Eh oui ma petite, ne compte pas sur les Small Package pour faire redécoller ta carrière ! Tu l'as plombée toute seule, tu te démerdes. Ne compte pas sur les Small Package pour se précipiter sur toi quand tu le demandes ! Notre vengeance arrivera quand tu t'y attendra le moins et quand ça te fera le plus mal. En attendant, râle, énerve-toi, essaie même de nous attaquer par derrière en utilisant toute ta lâcheté, je m'en fous complètement car je sais que, quand Vitro et moi le déciderons, tu le paieras par un bug ! Plus de son ! Plus d'images ! et les Small Package débarrassé du pot de colle inutile."

Le lutteur de Death Valley, reprit alors la lettre, la jeta dans la glacière et partir sur les chapeaux de roues avec sa mini-moto. Laissant Arthur seul et dépité :

"Hey ! Mais je voulais savoir pour mon cadeau !"

"Crie pas comme ça." Calma le caméraman. "Regarde il a fait tombé une lettre en partant."

Intrigué, l'interviewer la ramassant et vit qu'elle était à son nom. Il l'ouvrit alors et lu son contenu. Au fur et à mesure qu'il lisait, l'émotion le submergea et des larmes de joie se mirent couler devant le regard inquiet de ses collègues. Afin de faire partager son bonheur intense, il montra la lettre à l'objectif permettant au téléspectateurs de lire : "Bon pour...une caméra intacte en fin de promo, Joyeux Noël...et Bug In Peace !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Dim 9 Jan - 15:59

"Tu es sûr de vouloir faire ça Arthur ?"

"Il le faut bien. S'il continu comme ça, il y aura un gros dans le budget de cet année et je n'ai pas envie qu'on vende ma Nespresso pour payer ses conneries. Allez, suis-moi !"

Serrant un morceau de papier dans ses mains, Arthur Tollen, l'interviewer de la WWA, était déterminé. Accompagné de son caméraman, il arpentait les couloirs de la fédération à la recherche de la personne à qui il devait montrer son document et il ne tarda pas à la trouver. Il s'agissait d'un des lutteurs masqués de AXE, The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il était assis sur une caisse et ne bougeait pas. Bien décidé à lui dire ses quatre vérités, le journaliste prit une grande inspiration et s'avança. Or, au fur et à mesure qu'il s'approchait, il voyait que le membre des Small Package ne semblait pas en pleine forme. Le regard fixant le sol, les bras ballant, il avait l'allure d'un dépressif de début d'année. Soudain inquiet pour le lutteur, Arthur déclara d'un ton compatissant :

"Hey Beetle...ça va ?"

"On fait aller Arthur, on fait aller."

Sentant au ton de sa voix que son interlocuteur ne tenait vraiment pas la forme, l'interviewer s'assit sur une caisse aux côtés de son interlocuteur et lui demanda :

"Qu'est ce qui ne va pas ? Ce sont les paroles de Kim qui vous tracasse ?"

"De quoi ?"

"Ben les multiples interventions de Kim depuis les deux derniers AXE, parlant de la faiblesse de Velo."

"Ah ça ! Je m'en fiche comme de l'an 40 avant Death Valley. Kim peut dire ce qu'elle veut, je ne l'écoute pas car, de toute manière, dès lundi, Vitro s'occupera d'elle une bonne fois pour toute. Je ne doute pas du talent de Velo et je lui fais confiance là-dessus."

"Je vois." Réfléchi le journaliste. " Mais alors pourquoi semblez-vous si déprimé ?"

"Parce que je viens de faire le bilan de mon année 2010 à la WWA et je c'est plutôt de mes habilités dont je doute en ce moment."

Surpris d'entendre ça de la part du bout entrain de Death Valley, Arthur mit un temps avant de le rassurer :

"Mais que vous racontez ? Vous avez passé une très bonne année 2010."

"Ah oui ? Laisse-moi te récapituler ce qui m'est arrivé depuis ma signature en septembre. Tout d'abord, j'ai passé un mois sans avoir un seul match. Ensuite, je n'ai gagner que deux matchs jusqu'à maintenant...et encore je, Velo et moi n'avons gagner que deux fois. Ce qui veux sûrement dire que je suis incapable de gagner un match à moi seul."

"Ne dites pas de bêtises, voyons." Fit Arthur, presque indigné. "Ce n'est parce que vous avez un mauvais ratio victoire/défaite que vous êtes nul."

"Pourtant lors de mon dernier match de 2010, sur quatre lutteur pouvant prendre le tombé, c'est moi qui l'ai prit. Sans parler du fait que mon finisher n'a même pas suffit à faire l'un de mes adversaire trois secondes."

"Et quand bien même, tout cela c'était en 2010. Nous sommes en 2011 maintenant, vous verrez que ça ira mieux !"

"C'est vrai que ça va mieux." Ironisa l'UnStable Insectoïd. "La preuve, ça va tellement bien qu'au dernier match un type sans cervelle qui n'a jamais soumit personne durant sa carrière m'a fait abandonner. Non Arthur, tu as beau cherché à me remonter le moral, j'ai de plus en plus l'impression que je ne mérite pas ma place dans cette fédération. Je ferai peut être mieux de retourner à Death Valley, chasser des goules, tiens."

Sur ces mots, Arthur bondit de sa caisse. Il serra le poing, fixa son interlocuteur d'un regard sombre et décida de l'engueuler :

"Mais qu'est ce qui vous arrives Beetle ?! Le premier match que vous avez eut fut en PPV et pour un titre en plus ! Depuis, vous avez enchaîner les matchs de PPV et de championnat ! Combien de rookie ont démarré leur carrière de manière aussi brillante ?! Je peux vous assurer qu'ils se compte sur le doigt d'une seule main ! Ressaisissez-vous bon sang ! Vous avez peut être fait quelques erreurs dans votre toute jeune carrière ! Mais vous êtes jeune ! Au lieu de vous morfondre sur votre sort, vous feriez mieux de trouver ses erreurs et de les corriger !"

Toute la verve et la motivation de l'interviewer le plus peureux de la fédération entra par les antennes de Beetle et lui firent voir la vérité. D'un seul coup, son masque reprit des couleurs et il se mit debout sur sa caisse. Boosté par une énergie toute nouvelle, le lutteur masqué déclara :

"Mais c'est vrai ! Qu'est ce que je fais à déprimer dans mon coin ?! Je viens de Death Valley bon sang ! Je ne suis pas ce dépressif de Davey Cruz ! Ne t'en fait pas Arthur ! Je trouverai toutes les erreurs que j'ai fait, mais je ne les corrigerai pas...je les ferai buguer ! Une fois que Velo aura annihilé cette jobbeuse de Kim, les Small Package se mettront en quête du titre par équipe et nous le gagnerons ! Nous ferons buguer tous ses clans de petits prétentieux qui pensent être meilleur que les autres parce qu'ils ont un manoir ou une annonceuse personnelle ! Personne ne pourra nous arrêter ! Tu entends Velo ! Personne ne nous stoppera !!"

"Voilà ce que je voulais entendre ! "Lança Arthur avec le sourire. "Le Beetle que je connais est enfin revenu."

"Et plus virulent que jamais ! Merci à vous Arthur. Pour vous remercier de votre aide précieuse je ne détruirai pas de caméra cette fois."

"Euh...ah bon. C'est que... j'avais un papier à vous remettre à ceux propos."

Intrigué, L'insectoïde instable vit son interlocuteur lui tendre la feuille qu'il tenait au début de l'interview. Beetle l'ouvrit et découvrit qu'il s'agissait d'une facture de la WWA concernant le nombre de caméra qu'il avait détruit depuis son arrivée. Il le lu attentivement avant de s'étonner :

"Eh, mais on m'en a compter une en trop !"

"En fait, c'est moins qui avait ajouter celle que vous alliez casser aujourd'hui. Mais ce n'est pas grave, je n'aurais qu'à faire refaire la facture. Les comptables m'engueuleront mais j'ai l'habitude."

"Ah non, je ne peux pas laisser des gratte-papiers vous engueuler. Je vais rétablir le compte des caméra cassées."

"Non, non, vous n'êtes pas obligé."

"Mais si, j'insiste."

Sous les gémissements de ce pauvre Arthur et du caméraman, Beetle envoya son Bugfist dans la caméra, la détruisant et mettant du même coup fin à l'interview.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mer 12 Jan - 16:32

Peu de temps après le dernier Monday Night AXE, Arthur Tollen et son équipe technique quittèrent l'ébullition des couloirs des locaux de la WWA pour descendre dans les sous-sols. Armé d'une lampe de poche, l'interviewer marchait à travers la chaufferie sombre, se souvenant de la première fois qu'il était venu et de la frayeur qu'il avait eut à l'époque. Le reporter tremblait de tout son long. Surtout quand il arriva devant le cercueil qui avait déversé une rivière d'insectes sur lui. Il demanda alors à son caméraman d'allumer son outil de travail et, prenant son courage à demain, décida d'appeler l'habitant de ses bas-fonds :

"Beetle ! Beetle ! Vous êtes là ?"

"Qu'est ce que tu me veux Tollen ?"

La voix qui venait de résonner dans la pièce fit sursauter le pauvre homme, surtout qu'elle ne ressemblait plus trop à celle du lutteur masqué qu'il avait l'habitude d'interroger. Elle était plus sombre, plus intimidante. Tout en faisant naviguer sa Pomme d'Adam le long de sa gorge, Arthur chercha à voir où se trouvait son interlocuteur, mais sans succès. Il dit alors :

"Beetle, vous pourriez sortir de votre cachette, s'il vous plait ? J'aimerai qu'on parle de ce que vous avez fait lors du dernier AXE. De cet acte de trahison envers Velocidad."

"Trahison ?" Fit l'intéressé en restant dans l'ombre. "Ce n'est pas un acte de trahison. J'ai juste suivi les conseils que tu m'as donné."

"Comment ça ? Quels conseils ?"

"J'ai cherché les erreurs que j'avais fait durant ma carrière et je les ai finalement trouvées."

"Je ne comprend pas, quel est le rapport entre Velocidad et vos erreurs ?" Demanda l'interviewer, de plus en plus interloqué.

"C'est tout simple pourtant. J'ai fait l'erreur de donner ma confiance à un être aussi imbu de lui-même que Velocidad. J'ai fait l'erreur de croire que les instances dirigeantes de la fédération m'aiderai comme ils ont aidé les autres lutteurs de la fédération. J'ai fait l'erreur de croire que ces mêmes lutteurs me prendrai pour leur égales. Enfin, j'ai fait l'ultime erreur d'avoir baisser ma garde parce que je n'étais plus à Death Valley !"

Le ton employé par l'UnStable Insectoïd fit fuir les insectes et autres rats. Le bruit de leurs pattes sur le métal des canalisations se diffusa dans la salle en un rythme peu rassurant, surtout pour Arthur et son caméraman. Malgré la peur, l'interviewer continua de chercher la position de Beetle tout en le questionnant :

"En quoi tous ce dont vous parler sont des erreurs ? C'est plutôt le contraire."

"Ah parce que tu crois que passer pour le clown de service était l'objectif de ma carrière ? Tu crois que savoir que les dirigeants, les lutteurs et les fans ne te vois que comme un gars qui amuse la galerie en faisant des gags avec des insectes était ce que j'avais prévu en arrivant ici ? Ne soit pas plus stupide que tu en à l'air !"

"Mais je suis sûr que Velocidad ne vous prenait pas pour un clown..."

"Non, lui c'est encore pire!" Interrompit l'insecte instable. "Ce merdeux n'a fait que me prendre pour le remplaçant de sa petite copine japonaise, ce Kojiro ! Il ne me voyait que comme une tombe en bois qu'on pose et qu'on jette en attendant qu'on mette une belle pierre tombale en granit ! Et il n'est pas le seul dans ce cas ! Il y a aussi Kim et, surtout cet imbécile de Victor Garza !"

"Quoi ?"

"C'est lui qui a soufflé mon nom à l'oreille de Velocidad quand Kojiro s'est blessé ! C'est lui qui a fait en sorte que je combatte pas pendant un mois avant de me lancer dans un match de PPV pour un titre ! C'est lui qui a permit à Velocidad de m'utiliser comme un mouchoir jetable ! Et je peux t'assurer qu'il va payer pour ça, tout comme ce sale petit mexicain masqué et l'autre geisha bourrées de MST !"

"Et...et comment comptez-vous vous y prendre ?" Demanda un Arthur apeuré.

"Je vais les détruire, tout simplement. Et pour cela je vais me servir de tout ce qui m'a permit de survivre à Death Valley : sadisme, cruauté, violence gratuite. je ferai en sorte de bousiller leur carrière comme ils ont voulu détruire la mienne. Seulement, là où je n'aurai qu'à briser chaque os de Velocidad et Kim, je devrai être bien plus subtil pour Garza...quoique, pour briser sa carrière, il me suffit de démolir son petit bijou..."

Un rire inquiétant fit alors le tour de la pièce, faisant réaliser l'impensable à Arthur :

"Attendez....vous ne comptez tout de même pas ?"

"Détruire Monday Night AXE ? Exactement ! Et ça va commencer dès lundi prochain, quand j'aurai réduit en cendre ce très cher Kable ! Oh, je ne vais pas chercher à le battre, juste à lui faire bouffer son minitel, dans le premier sens du terme ! Ne le prend pas mal Kable, ça ne me fait pas plaisir de démolir...quoiqu'un peu quand même, mais en te mettant toi, un ancien champion Wire et Tag Team, hors course pendant un petit moment, je montrerai à Garza à quel point il devra me prendre au sérieux ! Bien sûr Velo, si tu veux intervenir, ne te gêne pas ! Montre à tout le monde qu'en plus d'être un sale petit prétentieux, tu es un lâche ! Enfin, de toute manière, ça ne changera rien car, bientôt, TOI ! KIM ! KABLE ! AXE ! YOU WILL REST IN PIECES !!!"

Le cri du lutteur fit alors trembler toute la tuyauterie et Arthur cru bon de se diriger vers la sortie. En chemin, il entendit une dernière fois Beetle :

"Au fait, Tollen. Plus la peine de venir m'interviewer désormais, je de quoi le faire moi-même."

Soudain, un bras sortit de la pénombre et frappa violemment le caméraman du reporter. C'était le Bugfist ! La main récupéra ensuite la caméra qui s'enfonça dans le noir, ne laissant que l'image d'un Arthur paniqué traînant son technicien vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 24 Jan - 20:42

La caméra s'alluma dans un endroit sombre et inquiétant. Au loin, une petite lumière blafarde apparue dans la pénombre. Elle appartenait à une vieille lampe à huile qui se balançait de gauche à droite tout en se rapprochant de l'objectif. Au fur et à mesure qu'elle avançait, on pouvait distinguer la silhouette qui la tenait. Cette ombre prit la forme d'un être humain masqué dont les yeux noirs se posèrent sur la caméra. Il s'agissait du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle qui, de manière peu rassurante fixa l'objectif en penchant la tête et en déclarant :

"Belle journée, n'est ce pas ? Il y fait un peu sombre c'est vrai, mais cette atmosphère me met de bonne humeur. D'encore meilleur humeur devrais-je dire."

Sur ces mots, le lutteur masqué sa lampe sur une table et s'assit sur une chaise devant la caméra. L'obscurité l'entourant était telle que son corps avait en partie disparu, donnant l'impression qu'il lévitait au dessus du sol. une fois installé, il reprit :

"Il y a peu, j'ai appris plusieurs très bonnes nouvelles. La première est qu'à Avalanche, je vais enfin pouvoir affronter deux des trois personnes qui ont voulu détruire ma carrière. L'égoïste Velocidad et la péripatéticienne Kim Tamakashi. Oh, je vous entend déjà, idiots de fans, crier au scandale : "hey Velo lai pa égoisT ! pk t'lui en veu alor kil a été zentils avec toi, p'tit skarabé XDD ?" Et je vous répondrez simplement avec la seconde bonne nouvelle que j'ai reçu il y a peu : Parce qu'il l'a dit dans sa dernière promo, bande d'ignares ! Il a avouait qu'il n'aurait jamais dû trouvé de remplaçant à Kojiro ! Preuve qu'il m'a toujours vu comme un second couteau en attendant le retour de sa petite copine bridée ! Et je ne parle pas de Kim, là ! Il s'est prit pour dieu en jouant avec ma carrière et il compte encore le faire en pensant qu'il pourra me battre Jeudi ! Oh, mais ça n'arrivera pas, comme la paix et la sérénité à Death Valley ! "

Ayant prononcer ses derniers phrases en haussant le ton, Beetle se calma en respirant un bon coup. Puis, il continua :

"Excusez-moi de m'emporter aussi vite. C'est vrai que Velocidad à aussi de bons côtés, puisqu'il a lui-même avoué qu'il voulait détruire ma carrière. Et comme on dit, faute avouée, à moitié pardonnée. Et bien cher Velo, compte sur moi pour d'administrer l'autre moitié de mon pardon dans ta tronche à Avalanche. Certes, tu sembles sur-motivé pour essayer de me battre. Seulement, lors du PPV, ta volonté ne te servira à rien, et tu sais pourquoi ? Parce que je ne vais pas chercher à gagner ce combat. Non, je vais juste chercher à vous détruire, Kim et toi ! A vous éliminer de la surface du ring ! De cette fédération ! De cette planète ! Jeudi, ce ne sera pas un combat pour la victoire que tu devras mener Velo, mais une bataille pour ta vie !"

Le lutteur prit une nouvelle fois une légère pause :

"D'ailleurs, j'aimerais aussi remercier Kim sans qui le match d'Avalanche ne serait pas un Triple Threat et, donc, un match sans disqualification ! Comme ça je pourrais donner au public, qui ne le mérite pas, un spectacle cruel et violent sans que l'arbitre ne puisse rien me dire. Je pourrais alors te piquer ta chaise Kim et m'en servir pour te faire un peu de chirurgie esthétique made in Death Valley, sans anesthésiques et avec du sang ! Je pourrais aussi utiliser pleins d'autres objets bien plus dangereux, comme celui-ci par exemple."

Beetle, saisit alors quelque chose qu'il montra à la caméra. Il s'agissait d'un gantelet en métal dont la forme et les tâches de sang séché pouvait raviver la mémoire de certains lutteur de la WWA. Tout en l'enfilant et en serrant le poing, l'insectoïde instable ricana en prenant un plus...instable en fait :

"Je l'ai trouvé dans une poubelle non loin d'un chapiteau en ruine. Maintenant imaginez, Velo et Kim, que j'utilise mon Bugfist avec ce sympathique accessoire pour vous briser la mâchoire ! Que je vous casse les jambes avec une chaise ! Que je réduise vos vertèbres en bouillie après vous avoir fait passé à travers une table ! Alors, je vous entends rire d'ici. Cependant, je vous conseil de prendre ces idées au sérieux si vous voulez sur vivre à Avalanche. Sinon, YOU WILL REST IN PIECES !"

Tout en fixant la caméra d'un air inquiétant, Beetle balança son Bugfist contre la lampe, sombrant ainsi dans l'obscurité et la fin de sa promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Sam 5 Fév - 16:02

Tiens, que se passe-t-il ? Quelqu'un est entrain de pirater l'écran de votre ordinateur. Des images apparaissent. Elles ont l'air tout droit sorties d'un vieux film de vacances enterré depuis les années soixante. Pourtant, nous pouvons reconnaître le ring d'AXE et le match entre Beetle et Davey Cruz de ce lundi. Voilà que Victor Garza arrive sous le titantron. Une cage descend alors autour du ring. Nous voyons des bribes du combat et, finalement, la victoire du lutteur masqué. Sur l'image d'un Beetle triomphant que l'écran devient tout noir. Il finit par se rallumer et nous revoilà dans une pièce faiblement éclairée par la flamme vacillante d'une lampe à huile. The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, est assis devant la caméra, son gilet se fondant avec l'obscurité ambiante. Il se met alors à ricaner :

"Cr Cr Cr. Lundi, tu as encore échoué Garza. Tu as encore cherché à me mettre des bâtons dans les mandibules et l'un de tes petits chouchous en a payé le prix. Bien sûr, tu vas me répondre que tu as utilisé cette cage pour une autre raison, mais nous savons tout les deux que c'est faux. Nous savons tout les deux que, si LA Ligue n'était pas venu en ringside, tu n'aurais pas hésiter à intervenir physiquement dans le match ou a fournir des armes à Cruz."

Le ton de l'échappé de Death Valley s'assombrit et son visage se rapproche de l'objectif au et à mesure qu'il parle. Il reste quelques instants dans cette position avant de se redresser et de dire d'une manière plus légère :

"En parlant de LA Ligue, il faudra que je les remercie pour lundi. Mais que pourrais-je faire ?..." Réfléchit-il. "Je sais ! Je pourrais leur proposer ma contribution à Seek, Smash and Pin. Après tout, j'ai entendu dire que toi, Garza, et la bonne femme Kay devez former une équipe pour les combattre aux Wargames. D'après ce que je sais, à la WWA, les Wargames se font à cinq contre cinq et à LA Ligue, ils ne sont que quatre...voilà qui pourrait être intéressant. Après tout, Victor, une défaite de ton équipe de mettras dans une situation peu envieuse et pourrait même te pousser à la porte. Bref, ce serait le moment idéal pour moi de m'associer temporairement à LA Ligue pour accomplir mon but...te détruire ! Cr Cr Cr !"

Beetle continu à rire cruellement. Soudain, il s'arrête et fixe la caméra, l'éclairage reflétant le côté inquiétant de son masque :

"Mais comme tu es un malin Garza, tu as dû prévoir cette possibilité. C'est peut être pour ça que, Lundi prochain, tu m'envoies l'un de tes cabots qui me connais le mieux, Velocidad. Seulement, tu as commis une grosse erreur."

L'insectoïde instable montra son poing à la caméra :

"Velo, tu crois que la défaite que tu as subit à Avalanche n'en était pas vraiment une, n'est ce pas ? Tu pense que, parce que je n'ai pas fait le tombé sur toi, je n'ai pas vraiment prouvé que j'étais le meilleurs. Il suffit de voir ta dernière promo pour le comprendre. Plutôt que d'exprimer ta colère sur ce qui s'est passé à Avalanche, tu as préféré taper la discute avec un acteur raté. Mais ne t'en fais pas mon vieux, Lundi, je vais te donner une raison de rager ! Je vais te faire comprendre, dans la douleur, que ta défaite à Avalanche était bien réelle ! A AXE, mon ami, I WILL, FINALLY, MAKE YOU REST IN PIECES !!!

D'un Bugfist sortit de nul-part, Beetle a détruit la lampe à l'huile, plongeant la pièce dans le noir et la promo dans sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 28 Fév - 15:31

La caméra s'allume dans une pièce sombre avec des bruits mécaniques en fond sonore. Pas de doutes, nous sommes dans la chaufferie de des bâtiments de la WWA. L'objectif fait un travelling presque imperceptible à cause de l'obscurité et finit par s'arrêter devant une silhouette inquiétante. Une petite lanterne s'allume alors, laissant apparaître un grillage semblable à celui de la cage des Wargames. Derrière cette grille se trouve the Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Tout en inclinant lentement la tête, il s'approche du grillage en déclarant :

"Pathétique ! L'équipe anti-Ligue est pathétique ! Comment as-tu pu, Victor Garza, choisir une équipe aussi minable pour nous affronter à Seek, Smash & Pin ? Avec tout le talent qu'il y a à la WWA, tu veux me faire croire qu'un mexicain débile, deux louveteaux, un hypocrite scandinave et un lâche sont les meilleurs éléments que tu as trouvé pour contrer LA Ligue, Marshall et moi-même ? Cr Cr Cr ! Ce choix montre bien à quel point tu es incompétent Garza ! A quel point tu mérites d'être viré de la fédération ! A quel point tu mérites de voir ta vie détruite !"

Le lutteur de Death Valley prend alors un ton plus satisfait :

"Seek, Smash & Pin sera le début de ta déchéance mon bon Victor. Le Wargame sonnera comme le commencement de ta fin en tant que General Manager de AXE ! De ton temps à la WWA ! Bref, de ta vie de profiteur ! Car oui, Victor, c'est ce que tu es, un petit profiteur qui passe son temps à essayer de plaire à Joe Tanto en espérant qu'il ne voit pas ton incompétence. Pour l'instant ça à marché, Tanto n'y a vu que du feu. Cependant, il découvrira dès jeudi la vérité, quand nous aurons annihiler ta team Corporate à deux pesos ! Car oui, la team Ligue est sûr d'avoir la victoire au Wargame ! Comme je l'ai dit plus tôt, il suffit de voir l'équipe que la mégère Kay et toi avez assemblé pour le Main-Event du PPV pour en être convaincu !"

Le ton de Beetle se durcit tandis qu'il fait un pas vers la grille :

"Tout d'abord, il y a Velocidad ! Un luchador tellement abruti qu'il pense que me traiter d'insecte est une insulte et qui se tripote tout les soirs devant le poste de son ancien tag team partner ! Tu dis que tu m'attendras au Wargame Velo, tant mieux ! Ça me ferait chier de ne pas t'incruster dans le métal de la cage avant la fin du combat ! "

L'insectoïde fait un nouveau pas vers le grillage :

"Ensuite, il y a Lion Kay et AAA, deux mecs qui pensent être les plus dangereux parce qu'ils sont des loups. Et bien j'ai une info pour vous les gars, les insecte tuent et font souffrir bien plus d'êtres humains en une année que les loups l'ont fait en un siècle ! Donc si vous pensez être les plus méchants et sadiques dans la cage, vous allez douloureusement comprendre votre erreur !"

Encore un pas :

"Viens ensuite le tour d'Erik Einarsson, un lèche cul tellement mielleux que toutes les ruches d'Europe pourraient s'installer sur lui. Tu rabâches que tu ne reculeras devant aucun adversaire, voilà qui m'arrange ! Car j'ai une grande envie de te transformer en une spécialité Scandinave : le meuble en kit !"

Dernier pas, Beetle à le visage presque collé contre le grillage :

"Enfin, le petit dernier pour la route, le plus grand lâche de cette planète, Davey Cruz. Le fait que tu as été accepté dans l'équipe prouve encore une fois l'incompétence des GMs et de Lion Kay ! Car nous savons tous qu'à la première difficulté, qui arrivera très vite, tu vas prendre tes jambes à ton cou ! La team Corporate n'aurait pas due te faire confiance Davey, mais ils le comprendront trop tard, quand tu auras fuit une nouvelle fois ! Et quand bien même tu aurais enfin réussit à te faire pousser des couilles, ça ne servira à rien ! A Seek, Smash & Pin, la direction va faillir et..."

Soudain, le lutteur masqué frappe violemment la grille d'un coup de tête en s'écriant :

"YOU WILL ALL REST IN PIECES !!!"

Sur ces mots, Beetle ricane de manière cruelle avant de balancer son Bugfist sur la lanterne, plongeant la pièce dans le noir et mettant fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mer 9 Mar - 19:34

Une pièce sombre, des grincements mécaniques et des bruits d'insectes grouillant. Vous l'avez comprit, nous revoici dans la chaufferie de la WWA. Une lampe à huile s'allume, dégageant une lumière blafarde et faisant apparaître la tête masqué d'un des lutteurs de la fédération, Beetle. The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling ricane d'une manière caractéristique :

"Cr ! Cr ! Cr ! Enfin ! Enfin, Victor et Velocidad, vous avez pu goûter à ma vengeance ! Lors des Wargames, en plus d'avoir envoyé le luchador idiot dans le pays des rêves, j'ai permit à la Team Ligue de sortir victorieuse du Wargame ! Tu sais ce que ça signifie Garza ? Que le peu de crédibilité qu'il te resté auprès de Joe Tanto s'est envolé ! Ce n'est plus qu'une question de semaines, de jours, voir d'heures avant que tu ne te fasses viré de ton poste de GM et que tu sois obligé de retourner vers ton métier de prédilection : éboueur! En effet, il n'y a qu'un éboueur qui peut réussir à regrouper autant de déchets pour former la team Anti-Ligue !"

Beetle ricane de nouveau avant de reprendre la parole en s'approchant de la caméra :

"Soit ravi Victor, après notre victoire à Seek, Smash & Pin, je vais te laisser un peu de temps avant de t'assener le coup final qui mettra fin à ta carrière et brisera ta vie ! En effet, un évènement inattendu va m'empêcher de le faire, temporairement tout du moins. Tu sais de quoi je parles, n'est ce pas ?"

L'insectoïde recule lentement, posant son coude sur la table où est posé la lampe à huile. Puis, il continu :

"Je parle bien sûr de ma qualification pour le King of Hell ! Bon, le fait que j'enterre Kable n'était pas inattendu, bien au contraire ! Ces dernières semaines, je passe mon temps à démolir les anciens champions par équipe, Cruz et Kable, prouvant jour après jour que Velocidad m'empêchait de développer mon potentiel, par pure jalousie sans doute. D'ailleurs, je le montrerai une nouvelle fois en brisant la mâchoire de Davey lundi prochain. Quoiqu'il en soit, ce qui était inattendu dans ma participation au King of Hell, c'est que toi, Garza, tu n'as pas réussit à corrompre Joe Tanto ! Malgré toutes tes magouilles pour ruiner ma carrière, il a vu en moi le potentiel...non...le FUTUR King of Hell !"

Beetle lève la tête et écarte les bras d'un air arrogant :

"King Beetle ! Ça en jète, hein ? Imagine un peu, Victor, le pouvoir que je gagnerai au sein du roster de AXE ! Un pouvoir qui me permettra de t'achever personnellement...surtout si je deviens WWA Champion dans la foulée ! Bien sûr, je sais que tu vas profiter de tes derniers moments en tant que GM pour tenter de me mettre des bâtons dans les roues. Seulement, tes efforts seront inutiles, car personne ne pourra m'empêcher de devenir King of Hell ! Pas toi, ni la Ligue, ni AAA, ni Trenk, ni Einarsson et surtout pas...Velocidad !"

Beetle se rapproche brusquement de l'objectif de la caméra, manquant de la faire tomber. Sa respiration devient de plus en plus inquiétant tandis qu'il penche la tête sur le côté en déclarant :

"Oui, Velocidad ! Je sais que tu meurt d'envie de te venger après le nouveau revers que tu as subit. Je sais aussi qu'en temps que pantin préféré de Garza, il trichera pour te donner un moyen de participer au King of Hell. Et tu veux que je te dise, tant mieux ! Après t'avoir battu à Avalanche et à Seek, Smash & Pin, le prochain PPV sera l'occasion d'en finir avec toi une bonne fois pour toute ! Donc, je t'en prit, ou plutôt je t'en supplie, incruste-toi dans le King of Hell match ! Essaie de m'arrêter dans ma quête de pouvoir ! Ainsi, je pourrai mieux finir ma vengeance sur toi et te faire REST IN PIECES !!!"

D'un geste violent, le lutteur de Death Valley brise la lampe à huile, mais pas avec son Bugfist...avec un coup de tête ! La pièce retombe dans le noir avec un nouveau fond sonore, le rire sadique de Beetle :

"Cr ! Cr ! Cr !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Jeu 17 Mar - 17:41

Tiens, la caméra s'allume dans un un endroit familier, une salle sombre et inquiétante sous fond de grincements mécaniques et de bourdonnements d'insectes. Devant l'objectif, une table sur laquelle est posée une lanterne dont les faibles rayons se reflètent dans un objet étrange posée non loin de là. Juste à côté de la table, lui aussi éclairé par la lumière blafarde, Nous pouvons reconnaître the Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il fixe la caméra en en penchant légèrement la tête d'un côté, puis de l'autre. Il ricane alors avant de prendre l'objet inconnu posé sur la table et de l'exposer à la lumière. C'est un gant tous ce qu'il y a de plus classique, mis à part que des morceaux de verres, des bouts de fils barbelés et quelques pointes de punaises dépassent de son dos. Les plus observateurs peuvent alors y apercevoir des traces de sang séché. Le lutteur masqué observe cet engin de torture quelques instants avant de se tourner vers la caméra, toujours en ricanant :

"Cr ! Cr ! Cr ! Regardez-moi cette œuvre d'art ! Une arme dangereuse digne d'un futur Roi des Enfers, vous ne trouvez pas ? Si vous avez des doutes, il suffit de voir dans quel état j'ai laissé le pauvre petit Davey Cruz lundi dernier. Ça l'a tellement traumatisé qu'il a enfin ouvert les yeux sur ce qu'il était vraiment. Un Corporate, un idiot soumis au caprice des misérables fans de la WWA, un sale petit pantin de Garza ne servant qu'à lui remplir les poches ! En voyant ce qui lui est arrivé après mon Bugfist, j'ai hâte de voir ce que ce gant sera capable de faire à notre cher GM et, surtout, aux autres participants du King of Hell !"

La caméra zoom alors légèrement sur le masque de l'insectoïde. Beetle admire de nouveau le gant et commence à l'enfiler lentement en reprenant la parole :

"Nous connaissons déjà deux de mes futurs victimes. La première est un ivrogne dont le seul mouvement intelligent est d'utiliser un tazzer. Une arme qu'il ne pourra plus utiliser une fois que j'aurais réduit son crâne en bouillie ! Surtout que..."

Beetle prend sa lanterne dans une main et l'approche d'un boîtier grisâtre dont les symboles collé sur sa porte font comprendre qu'il doit s'agir d'un disjoncteur. De sa main gantée, le lutteur de Death Valley arrache un fil entrant dans le boîtier et saisit un fil dénudé. Il soudain prit de convulsions violentes ! Est-il entrain de s'électrocuter ? Bien, sauf si les insectes rigoles en prenant le jus, la réponse est non. Tout en riant à gorge déployée, Beetle montre son arme finit sa phrase :

"...Que cette merveille est aussi faite en matière isolante ! Cr ! Cr ! Cr !"

Il repose sa lampe sur la table, reprend sa position de départ et continue en regardant son poing :

"Ma seconde victime est un luchador, mais pas celui que j'aurai voulu voir. Non, ce n'est qu'une pâle copie venue du vieux continent. Une contrefaçon de mauvaise qualité qui, à l'instar de Velocidad, finira annihilé par mon poing ! Silverama, je sais que chez toi, il y a un jeu populaire qui s'appelle la corrida, et bien sache que lors du King of Hell match toi, et les autres, vous serez à la place du taureau. A savoir, que vous passerez tout le combat à courir après un truc rouge et, qu'à la fin, épuisés, vous serez tous amputés de certains de vos membres !"

Beetle s'avance vers l'objectif et dit d'un air inquiétant :

"Car, voyez-vous, les gars. En utilisant cette arme à AXE, je vous ai dévoilé mon plan pour le King of Hell. Une tactique toute simple et très efficace : la destruction complète de chacun de mes adversaires ! Je ferai en sorte de vous amocher au point qu'il vous sera impossible de marché, voir de bouger ! A la fin match, je gagnerai le titre de Roi des Enfers comme le faisait les rois d'antan, en marchant sur vos corps mutilés ! Donc Kim, Bilal, Kentaro, Hassan et tous les autres participants aux qualifications, réfléchissez-y à deux fois avant de gagner vos matchs, car le seul destin qui vous attend au King of Hell Match se résume en trois mots : REST IN PIECES !!!"

Soudain, le lutteur de Death Valley balance un Bugfist dans la lanterne, replongeant la pièce dans le noir et mettant fin à sa promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Sam 2 Avr - 18:24

Les caméra s'allume dans une pièce sombre. En fond sonore vous entendez des bruits mécaniques et de bourdonnements d'insectes. Une personne s'approche de l'objectif en tenant une lanterne à la main. Il s'agit du Most Unstable Insectoid in ProWrestling, Beetle. Il s'assoit à côté d'une table en bois où il pose sa lampe. Il fixe ensuite la caméra d'un air inquiétant avant de déclarer :

"Silverama. mon petit Silverama, comme on se retrouve. Tu te souviens de ce que je t'avais dit la dernière fois ? Je t'avais expliquer que tu serais comme un taureau dans l'une de vos corrida, à courir derrière un truc rouge sans jamais le toucher et, qu'à la fin, tu finirais comme lui. Mutilé ! Blessé ! Vaincu ! Ne va pas croire que, parce que j'ai trébuché lundi dernier, cette menace n'est que du vent. Depuis que j'ai quitter la Small Package, beaucoup ce sont moqué de moi, mais j'ai prouver que je pouvais être aussi dangereux que ce crétin de Sabre ! Maintenant, tu peux te la péter autant que tu veux sous-mexicain, le résultat de notre rencontre ne changera pas pour autant ! A Hard Collision, je peux te l'assurer, tu seras la première de mes victimes et ta destruction me mènera vers le pouvoir !"

Beelte haussa le ton de sa voix en levant la tête vers le ciel. Il reprit ensuite sa position initial et reprit :

"Oui, le pouvoir. Là où les autres merdeux qualifier pour le King of Hell ne visent que le titre mondial ou un combat honorable. Moi, je veux juste récupérer le sceptre pour le pouvoir qu'il me conférera sur la fédération. Un pouvoir qui me permettra d'éliminer, une bonne fois pour toute, Victor Garza ! Maintenant que Velocidad a fuit mon courroux, le GM de AXE est la dernière cible de ma Vengeance !"

Le lutteur de Death Valley regarda alors sa lanterne :

"Il faut dire ce qui est. Depuis que j'ai commencer ma vendetta contre Garza, il ne m'a jamais vraiment prit au sérieux. Il préfère s'occuper de LA Ligue ou tenter de reconstruire un tag team division en perdition depuis mon départ. J'ai beau détruire chacun de ses pantins, il continue à m'ignorer. Alors, quand je vu qu'à Bash!, Less Grossman, ancien King of Hell, a réussit à ruiner la vie d'Arya Kay avec simplement quelques DVD porno, j'ai compris l'importance du King Of Hell. L'importance du pouvoir qu'il représente ! Si je veux la tête de Garza au bout d'une pique, la victoire est obligatoire !"

Beetle fixa de nouveau la caméra. Il s'approcha lentement de l'objectif en penchant la tête sur le côté. Sa voix prend un ton de plus en plus inquiétant, presque surnaturel :

"Donc, Silverama, Kim, AAA, De La Court, Trenk, Tarsal et Bilal. Ne m'en veuillez pas si je me montre encore plus sadique et cruel envers vous à hard Collision. Ça n'a rien de personnel, sauf peut être pour toi Kim, mais je DOIS juste tous vous annihiler. D'abord toi le luchador xénophobe, ensuite les malheureux qui se qualifieront pour la finale qui me servirons littéralement de marche-pied vers la victoire. Kim, j'espère que tu te réjouis de ta victoire sur moi, car c'est la dernière fois que tu seras ravi de quelque chose ! AAA, Les Wargames t'ont montré que je ne plaisantais pas et là je suis encore motiver à te faire souffrir ! Bilal, le temps des alliance est fini, tu es peut être talentueux, mais tout le talent du monde ne pourra te sauver de la vague de destruction qui va s'abattre sur toi ! De La Court, on ne se connaît pas mais sache que j'adore l'histoire de France, surtout la partie où les nobles se font tous décapités ! Bref, vous l'aurais compris, à Hard Collision, YOU WILL ALL REST IN PIECES !!!"

Sur ces mots, Beetle balança un coup de tête violent à la caméra et se mit à rire, mettant ainsi fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 11 Avr - 17:17

La caméra s’allume et il fait noir. Pas de bruits aux alentours, ni fracas mécanique, ni grouillement d’insectes. Seule une petite lueur apparaît au fin fond de l’écran. Elle se rapproche doucement de l’objet. C’est une lanterne qu’une personne tiens dans sa main. Une silhouette qui boite et dont l’éclairage laisse apparaître des habits rouge sang. Il s’agit du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il semble avoir du mal à se déplacer, sûrement à cause de ce qui lui est arrivé au dernier PPV de la WWA. Il est maintenant tout proche de la caméra. Il pose sa lanterne sur une table en bois et s’assoit. Le lutteur de Death Valley respire bruyamment. Il finit par déclarer d’un ton étrangement enjoué :

« Comme vous pouvez peut être l’entendre, je ne suis pas dans les sous-sols de la WWA Arena. Depuis qu’un type qui porte son slip par-dessus ses collants est arrivé dans la fédération, j’ai préféré faire installer quelques appareils de sécurité Made in Death Valley dans mes sous-sols. En attendant, de vous envoyer cette vidéo depuis un endroit un peu spécial. »

Lentement, Beetle pousse sa lanterne sur le bord de la table, dévoilant un mur en pierre ancien et recouvert de mousses. Il continu ensuite :

« Je vous ai emmené dans un endroit en rapport avec les évènements qui ce sont déroulés jeudi dernier, lors de Hard Collision. Je ne parle pas de l’arrivé de ce clan de petits rookies, du moins pas tout de suite, mais du vainqueur du dernier King of Hell, l’homme qui se dit excellent, Art Alexander Anderson. »

La tonalité de la voix de l’insectoïde devient de plus en plus inquiétante au fur et à mesure qu’il parle :

« Tu ne sais sûrement pas où je me trouve, n’est ce pas ta majesté ? Pourtant, c’est un lieu qui symbolise parfaitement mon état d’esprit après ma défaite au PPV. Un endroit qui représente ce que je vais te faire subir pour m’avoir volé le pouvoir dont j’avais besoin. Une place où j’espère bientôt t’envoyer à tout jamais ! »


Beetle saisit alors sa lanterne et la colle contre un mur. La lumière blafarde éclaire alors une boîte rectangulaire à l’intérieur de laquelle se trouvent des ossements. Et pas n’importe lesquels, il s’agit d’un squelette humain auquel il manque la tête. Soudain, le lutteur de Death Valley reprend la parole d’un air toujours aussi peu rassurant :

« Ici, c’est le tombeau des rois du passé. Des hommes qui, comme toi, pensaient être supérieur au reste du monde ! Des personnes qui croyaient tellement à leur statut divin, exceptionnel, excellent, qu’ils en ont perdu la tête, au sens propre du terme ! Art, tu m’as prit un moyen important pour ruiner la vie d’un homme corrompu et incompétent. Un jour, tu devras en payer le prix ! Un jour, ta couronne devra tomber ! Un jour, je séparerai ta tête du reste de ton corps ! »

Avec une respiration bruyante et inquiétante, Beetle s’est avancé tout prêt de l’objectif et le fixe en penchant la tête sur le côté. Après quelques instants, il recule la tête et dit :

« En parlant de sévices sadiques et de violence gratuite, devinez qui a profité de mon état pour me faire combattre dans le Main-Event de lundi ? N’est ce pas ironique, Victor ? Tu te sers d’une bande de rookies qui se sentent mis à l’écart pour s’en prendre à un jeune lutteur que tu as voulu détruire dès le début de sa carrière. Bien sûr, McCarey n’est pas un danger pour moi, même diminué comme je le suis en ce moment. Mais nous savons tout deux que ses copains rookies ont de fortes chances de venir essayer de me foutre en l’air pour faire un impact. »


La tête de Beetle se rapproche lentement de la caméra. Une fois proche, il reprend :

« Si j’étais vous, les rookies, je ne tenterai rien pour sauver votre petit copain lundi. Ce serait une grosse erreur de votre part car, voyez-vous, je comprends parfaitement l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez. Savez-vous combien de temps j’ai attendu avant d’avoir mon premier match dans cette fédération ? Un mois ! Savez-vous quel a été mon premier rôle ici ? Remplaçant d’un nabot japonais blessé dans un clan qui me prenait pour un clown ! Je suis celui qui comprend le mieux votre situation ici. Alors, ne faites pas de moi votre ennemi ! N’essayez pas de vous faire un nom à mes dépends en suivant le plan grotesque de Garza ! Si vous le faîte. Si vous me montrez que vous n’êtes que de nouveaux pantins à la solde de ce GM. Alors je serai impitoyable ! Je vous traquerez un par un et ferai en sorte que votre courte carrière à la WWA se résume en trois mot : REST IN PIECES !!! »

Tout à coup, le lutteur de Death Valley envoie son Bugfist dans le squelette, le détruisant littéralement. Puis, d’un geste violente, il brise sa lanterne contre la caméra, mettant fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 18 Avr - 18:09

Tiens, nous revoilà dans les sous-sols de la WWA. Il fait trop sombre pour y voir quelque chose, mais les bruits mécaniques et les grouillements d'insectes ne trompent pas. Une lanterne s'allume soudain. Elle éclaire, de ses faibles rayons, la table surlaquelle elle est posée et, surtout, le visage masqué du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Celui-ci fixe la caméra comme à son habitude, en ayant la tête légèrement penchée sur le côté. Il déclare ensuite, d'une voix inquiétante :

"Alors Garza ? Tu as enfin compris ou tu veux encore que je te fasses un dessin ? Depuis deux semaines maintenant, j'annihile tous les adversaires que tu mets sur ma route. Je leur impose le respect et la peur à une tel point que ni le gang des rookies, ni la DCO n'a tenté quoi que ce soit pour m'empêcher de détruire leur membre. Que te faut-il de plus pour comprendre l'étendu de mon talent ? Que te faut-il de plus pour, enfin, me laisser approcher un titre à la WWA ? Vas-tu enfin me donner cette opportunité ?! "

Beetle regarde intensément la caméra comme s'il attendait une réponse de cette dernière. Au bout de quelques instants, il se met à ricaner :

"Cr ! Cr ! Cr ! Bien sûr que non, tu ne vas rien me donner. Même si je démolissais la mâchoire d'El Lunatico dans un non-title match, tu ne me donnerais rien. Depuis mon arrivée ici, tu fais tout pour ruiner ma carrière. Et tu as raison dans un sens, car c'est le seul moyen que tu as pour m'empêcher de détruire ta petite vie minable. Tu sais aussi que si j'ai une ceinture de champion autour de la taille, je ferais encore un pas de plus vers ta destruction !"

Le lutteur de Death Valley s'appuie alors sur le dossier de sa chaise en écartant les bras :

"Mais tu vois Victor, tu ne fais que retarder l'inévitable. Je n'ai pas besoin de toi pour avoir un match pour le titre. Je peux passer par d'autres chemins pour avoir ce que je veux. Tiens, prenons par exemple le champion Wire, Mikhaïl Tekov. Il pourrait facilement me donner un match pour son titre en guise de récompense pour avoir aidé son clan, LA Ligue, à gagner les Wargames. Un autre exemple ? Alors pourquoi pas le champion de la WWA lui-même ? Il est aussi instable que moi, je sais donc comment le forcer à disputer son titre contre moi."

The Unstable Insectoïd fait alors une courte pause. Il passe ensuite sa main sur la table et saisit un petit scarabée qui traine. Il l'approche lentement de l'objectif et reprend d'un ton plus sombre :

"Ou encore Ravage, le tout nouveau champion Fire. Cette montagne de débilités est sûrement le champion le plus facile à convaincre d'entre tous. Pour avoir un combat pour son titre, il suffit que je lui dise que c'est moi qui l'ai écrasé avec sa voiture lors de son premier règne. Avec ses trois neurones bouffés par les stéroïdes, le pauvre petit me croira sur parole et cherchera à se venger. En même temps, c'est vrai que j'aurais pu le faire. Ravage est comme ce petit insecte. Dès qu'il passe devant moi, je n'ai qu'une seule envie..."

Tout à coup, Beetle abat son poing sur le petit scarabée, le transformant en gelée d'insecte. Ensuite, il colle presque sa tête contre la caméra et murmure d'un air cruel :

"...make him Rest In Pieces."

Le lutteur de Death Valley se met de nouveau à ricaner en reculant et en jetant les reste de sa victime par terre. Puis, il fixe de nouveau la caméra :

"Alors mon cher Victor, je te laisse le choix. Soit, tu fait ton boulot honnêtement et tu me donnes le title shot que je mérite. Soit, je m'en charge moi-même. Qui sait, peut être que, si tu choisi la première voie, je reverrai mon jugement envers toi et arrêterai de vouloir ta destruction...Ou pas. Cr ! Cr ! Cr !"

Soudain, Beetle balance son Bugfist dans la lanterne, renvoyant la pièce dans le noir et mettant fin à son speech.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Jeu 28 Avr - 22:13

La caméra s'allume dans une petite pièce à l'intérieur des locaux de la WWA. Elle est faiblement éclairée par une lanterne posée sur une table. L'objectif zoom alors dessus, dévoilant ainsi un cafard, ma foi de fort beau gabarit, qui avance tranquillement sur les planches usées. Il vaque à ses occupations quand, soudain, un modèle réduit de voiture lui fonce dessus et l'écrase sans ménagement. L'insecte massif agonise, mais bouge encore les antennes. La voiture fait alors une marche arrière qui finit de l'achever. Un rit familier se fait alors entendre et nous pouvons remarquer que des doigts dirigent le jouet. La caméra dézoom alors, faisant apparaître le chauffard. Il s'agit d'un lutteur à la WWA répondant au nom de Beetle. Sous son masque, The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling semble satisfait de son acte :

"Cr ! Cr ! Cr ! En fait ce n'est pas si dur de tuer un gros idiot avec une voiture. Le type qui a écrasé Ravage devait vraiment être une brelle pour avoir louper son coup. Si j'avais été au volant, notre cher champion Fire aurait plus ressemblé à ça. Cr ! Cr ! Cr !"

Toujours en rigolant, Beetle récupère le cadavre éventré du cafard. Il remarque alors la caméra et semble surpris. Il cesse alors de rire et laisse tombé sa victime pour se rapprocher de l'objectif d'un air inquiétant. Il déclare ensuite :

"Tiens vous êtes là. Ça tombe bien, j'ai un message à faire passer à quelques personnes, à commencer par mon futur adversaire à Deadline, le champion Fire lui-même, Ravage."

Le lutteur de Death Valley s'arrête un instant pour ricaner. Puis, il reprend d'un ton toujours aussi inquiétant :

"Mon gros, la dernière fois que je t'es vu dans un ring, tu tabassais un clochard maigrelet qui portait un masque qui ressemblait au mien. Devant un tel acte, je peux que te dire une chose...merci ! Merci de t'en prendre aux abrutis qui me trouvent cool. Merci de t'acharner sur ses stupides fans à ma place. Merci de détruire tous ces crétins qui me voient toujours comme à mes débuts ici : comme le petit remplaçant rigolo de l'autre demi-portion de Kojiro Inugami ! Si tu pouvais faire la même chose à Victor Garza, ça m'arrangerai...ah non, c'est que tu ne peux pas. On a jamais vu une marionnette sans cervelle se retourner contre son propriétaire, pas vrai ?"

Beetle se rapproche alors de la caméra en penchant légèrement la tête sur le côté. L'éclairage se met alors à vaciller, rendant le masque de l'Insectoïde plus menaçant :

"Toutefois, malgré les services que toi et ton frère me rendaient, je vais être obligé de te détruire Ravage. Contrairement à toi, je ne suis pas stupide. Je sais que tu n'as pas tabassé ce gars ou que ton frère n'a pas passé des nuits blanches sur youtube juste pour me faire plaisir. Tu pensais que j'allais me sentir blessé ou effrayé par des images de fourmis cramant chez elles. Tu voulais marquer mon esprit de peur et de rage. Bon, ça n'a pas du tout marché, mais si tu veux que je sois enragé contre toi, pas de problèmes ! De toute manière, je ne combat jamais sans haine envers mon adversaire. C'est ce qui m'a permit de gagner les Wargames ! C'est ce qui m'a permit de détruire, semaine après semaine, tous les petits merdeux que Garza m'a envoyé ! Et c'est ce qui me permettra de prendre ton titre à Deadline !"

Le lutteur de Death Valley recule en écartant les bras :

"Tu peux donc continuer ton petit manège si tu le veux. Ça m'amusera, mais ça ne m'empêchera pas de te faire mal dès la semaine prochaine ! De te démolir la mâchoire au PPV ! En d'autres termes : I WILL MAKE YOU REST IN PIECES !"

Sur ces mots, Beetle frappe violemment son poing sur la table, brisant quelques planches de celles-ci. La lanterne menace de tomber mais reste miraculeusement en place, permettant ainsi à l'Unstable Insectoïd de reprendre :

"Sinon, j'ai un autre message pour mon adversaire de lundi, Mikhaïl Tekov. Tu es le genre de type que je respecte. Toi et moi sommes semblables au niveau de notre état d'esprit. Un état d'esprit qui fait que beaucoup peuvent nous prendre pour des tarés. Je veux que tu saches que je suis ravi de te combattre à AXE et que j'excuse d'avance pour tout le mal que je vais te faire enduré. Que veux-tu, j'ai du mal à me retenir face à un type aussi fou que moi."

Beetle se met de nouveau à ricaner. Puis, il continue :

"Enfin, Miles Turner. Nous allons être partenaire Lundi. La dernière fois que j'ai croisé l'un des hommes de ta bande, tu as été assez malin pour ne pas faire de moi ton ennemi. J'espère que tu continueras sur cette voie à AXE afin que nous puissions donner un avant-goût de la souffrance qui attendra nos adversaires respectifs lors du PPV. Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire. Sur ce, faites tous de beaux cauchemars !"

Soudain, le lutteur de Death Valley envoie son Bugfist dans la lanterne, plongeant la pièce dans le noir et mettant fin à la promo sur un ricanement caractéristique :

"Cr ! Cr ! Cr !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Ven 6 Mai - 22:10

Nous revoici dans un endroit sombre, mais dont la localisation est inconnu. En effet, il n'y a pas les bruits de fonds mécaniques caractéristiques du sous-sol de la WWA. Par contre, nous pouvons toujours entendre le grouillement des insectes. La caméra avance dans la pénombre, s'arrêtant sur une silhouette étrange. Une masse difforme semble accrocher à quelque chose d'imposant comme un mur ou un arbre. Petit à petit, une lumière blafarde perce l'obscurité, faisant apparaître le petit objet fixé par l'objectif. Il s'agit d'un cocon suspendu à l'écorce d'un arbre. Quelque chose semble bouger à l'intérieur. Quelque chose essaie d'en sortir. Nous voyons alors des petites pattes percer la chrysalide, bientôt suivit par une tête d'insecte et des ailes grises. C'est un papillon de nuit ! Il a du mal à s'extirper de son ancienne peau. Il lutte de toute ses forces, mais il est coincé. Soudain, deux doigts humains s'approchent de l'insecte. Ils l'aident à sortir de son cocon ! Le papillon est magnifique ! Il déploie ses ailes et se prépare à prendre son envol...avant qu'une main ne l'attrape délicatement. Emprisonné entre les cinq doigts, l'insecte ne peu rien faire. Doucement, la main se rapproche se rapproche d'un visage masqué. C'est le lutteur de la WWA, The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il observe sa prise avec un air inquiétant et fini dire :

"N'ai pas peur, mon petit. Je suis là pour t'aider à prendre ton envol. C'est moi qui t'es aidé à sortir de la chrysalide qui t'emprisonnait. Ne t'en fais pas, je ne suis pas un débutant dans ce genre de chose. Il y a peu, j'ai même aidé un petit et insignifiant luchador à sortir des jupons de GM d'AXE pour devenir un vrai lutteur. Et, tout comme toi, mon ami, il n'a pas l'intelligence suffisante pour me remercier."

Lentement, le challenger pour le titre Fire tourne la tête vers la caméra et reprend froidement :

"Tu l'as dit toi-même, Antonio. C'est en revoyant ta déroute aux Wargames encore et encore et encore, que tu as réalisé ta transformation. C'est en imprimant cette défaite dans ton crâne que tu es passé de marionnette insignifiante à membre de la Ligue. J'aurais donc quelques petites question à te poser. Dis-moi, Antonio, quel membre de la team Ligue t'a détruit aux Wargames ? Moi ! Qui t'a prouver que tu n'étais qu'un simple toutou obéissant ? Moi ! Qui t'a fait pousser les couilles pour devenir ce que tu es aujourd'hui ? Moi ! Qui peut détruire tous ce que tu as construit pour ton retour ?"

Soudain, Beetle referme sa main sur le papillon de nuit, l'écrasant sans aucune pitié. Tout en se rapprochant de la caméra, il se met à murmurer de manière cruelle :

"...Moi ! Surtout, ne l'oublie jamais."

Le lutteur de Death Valley part alors dans son ricanement caractéristique. Il recule ensuite, dévoilant la lanterne qu'il a dans son autre main. Il fait quelques pas dans ce qui semble être une forêt, reprend son sérieux, et finit par déclarer :

"Bien, maintenant que cette petite parenthèse est close, passons à autre chose de bien plus désespérant, Ravage. Lors de sa dernière, je m'attendais à ce qu'il continu à me faire plaisir en tuant des insectes par centaines ou en détruisant quelques abrutis de fans portant mon masque, mais il n'en fut rien. Monsieur s'en est prit à mon rire. Sérieusement, il s'est moqué de mon rire. Votre champion Fire est tellement débile qu'il n'a rien trouver d'autres à faire que le comparer aux catchphrases de légendes de ce business...et à la sienne, ainsi qu'à celle des Last Wolves. Mais bordel, Ravage, quel âge mental tu as ? Trois ans et demi ? Enfin, je comprend maintenant comment tes règnes ont discrédité le titre Fire."

Beetle s'arrête alors de marcher. Il se trouve prêt d'un buisson, regarde la caméra et reprend :

"Bon, par chance, ou plutôt malchance, Ravage à parler d'autres chose que de mon ricanement. Il m'a dit une chose qui m'a profondément choqué au fin fond de mon être. Il a dit que je ne mérite pas son respect. Quel coup de poignard se fut pour moi. Qui ne rêverai pas d'être respecter par un gros con plein de stéroïdes ?...Ah ben moi. Voyons Ravage, je ne veux pas de ton respect ! Je ne veux pas de ta moral ! Je ne veux pas tes muscles ! La seule chose que je veux de toi, c'est le championnat Fire !"

Le lutteur de Death Valley s'approche alors de la caméra et dit d'un ton inquiétant :

"Vois-tu, j'ai remarqué il y a peu que ce titre est fait pour moi. En effet, comme tu l'as si bien dit, je suis petit et fourbe, un peu comme une flamme."

L'insectoïde lève alors sa lanterne et fixe la petite flamme ondulant à l'intérieur :

"Tout comme moi, une flamme n'est pas ce qu'il y a de plus gros ni de plus costaud. Tout comme moi, une flamme utilise tous les moyens en son pouvoir, même les plus fourbes et les plus destructeurs, pour survivre et gagner en force. Tout comme moi, une flamme peut s'attaquer à quelque chose de beaucoup plus gros que lui et le réduire en cendre. Il nous suffit d'une opportunité, d'une erreur adverse, et la flamme et moi sautons dessus pour un feu destructeur ! Un peu comme ça."

Tout à coup, le lutteur de Death Valley jette violemment sa lanterne dans le buisson tout proche. En quelques minutes, le buisson se met à brûler. Des flammes de plus en plus grosses en jaillissent et commence à s'étendre dans la forêt. L'incendie est déclenché et attisé par le rire cruel de Beetle :

"Cr ! Cr ! Cr ! Tu vois Ravage ? La petite flamme est devenue un énorme feu. Et si tu connais ton anglais, tu comprendras pourquoi le titre Fire est fait pour moi, mais aussi pourquoi, à Deadline, YOU WILL REST IN PIECES !!!"

Alors que l'incendie s'étend, Beetle éclate d'un rire inquiétant. Inquiétude accentuée par le reflet des flammes sur le masque écarlate du Most Unstable Insectoïd In ProWrestling. Au bout de quelques secondes, la caméra s'éteint brusquement, mettant fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mer 18 Mai - 18:00

Il fait noir. L'écran est trop sombre pour y voir quelque chose. En fond sonore, il y a quelques bruits familiers...oui, ce sont des insectes qui grouillent. Ils sont soudainement ponctués par une respiration profonde et dérangeante. Sommes-nous en présence du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling ? Une voix inquiétante s'extirpe alors de la pénombre :

"Faible...faible...FAIBLE ! Comment oses-tu prétendre vouloir éradiquer Victor Garza si tu es incapable de détruire un abruti comme Ravage ? Pire encore ! En te faisant battre par ce sale pantin dépourvu de volonté qu'est Kent4Ro ?! Successivement, Ravage, le Révérend Horton Heat et Ben-J Torstin ce sont servi, et se serve toujours, de lui comme d'un vulgaire outil...et il arrive malgré tout à te placer son finisher et a faire le tombé sur toi ! Tout ça est FAIBLE, Beetle !"

Beetle ? Étrange, c'est pourtant sa voix que nous entendons. Serait-il entrain de se remonter les antennes tout seul ? Si une lumière pouvait s'allumer, nous pourrions en savoir plus. En tout cas, l'engueulade continue de plus belle :

"Et où en est ta croisade contre le GM de AXE ? Ah oui, je sais...à zéro ! Depuis le temps que tu le menace, Garza t'ignore toujours autant ! Il ne sait même pas impliquer quand tu lui as demandé un combat pour un titre ! En fait, ta trahison de la Small Package ne t'a servi à rien, Garza te voit toujours comme un petit insecte insignifiant !"

Même si le lutteur de Death Valley s'engueule lui-même, il n'y va pas de main morte. Tiens il reprend, mais le ton de sa voix à changé. Il est plus grave et plus terrifiant :

"Insignifiant ?! Dois-je te rappeler que j'ai battu l'équipe que Garza a montée aux Wargames ? Et que j'ai fait de sa marionnette favorite un membre de la Ligue ?! C'est vrai que j'ai échoué à Deadline, mais c'est parce que j'ai comprit une chose. La ceinture Fire ne me donnera pas le pouvoir nécessaire pour en finir avec Garza. Non, un titre unibrand ne peut pas me permettre de le détruire. Il me faut un championnat interbrand et le plus gros d'entre eux. Il me faut le WWA Championship ! Pour cela, je dois décapiter notre cher roi de l'enfer."

Toujours dans le noir, la voix de Beetle redevient comme avant, si c'est bien la sienne :

"Et comment veux-tu réussir en continuant à rester faible ?! Regarde plutôt AAA, il préfère se focaliser sur un loser comme Asil plutôt que sur toi ! A l'heure actuelle, tu ne vaux rien ! Tous les lutteurs, même ta propre création, ne pensent qu'à faire des jeux de mots débiles sur les insectes plutôt que de te crainte ! Il faut que ça change, Beetle ! Tu dois sortir de ton cocon de petit nabot rouge ! Montre-leur à quel point un insecte est dangereux !"

De nouveau, changement de tonalité dans la voix du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling :

"Ferme donc tes mandibules ! Je me fiche de faire peur ou non à mes adversaires, je les détruirai de la même façon ! Tu ne me crois pas ? Alors je vais t'en une preuve. Lors du prochain PPV, il y aura un match en Main-Event, le Chaos Gauntlet. Son gagnant récupère un match pour le WWA Championship à Retribution. Je vais me qualifier pour ce match ! je vais le remporter en annihilant mes adversaires un par un ! Et, enfin, j'irai à Retribution et séparer AAA de sa ceinture...et de sa tête !"

Soudain, Beetle se met à ricaner de manière caractéristique, faisant du même coup taire les insectes derrière lui. Après quelques instant, il se tait, ne laissant qu'un silence pesant. Puis, une petite lumière apparaît. C'est une lanterne qui s'est allumé. Elle est très faible, mais fait apparaître le visage du lutteur de Death Valley. Il fixe la caméra d'un air inquiétant et finit par dire :

"Bientôt, notre champion va...Rest...in...PIECES !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Mer 25 Mai - 23:29

La caméra s'allume dans une pièce totalement noir, mais pas inconnue. En effet, les bruit mécaniques couplées au grouillement inquiétant d'insectes ne laissent que peu de doute sur l'emplacement où nous trouvons. Soudain, une lueur blafarde éclaire une partie précise de la pièce. Il s'agit d'un mur blanc sur lequel on aperçoit une minuscule tâche beige. En zoomant dessus, elle se transforme en silhouette élancée, puis en un animal haït de tout être humain, un moustique. Enfin, à en juger par sa trompe, il s'agit plutôt d'une moustique. lentement, elle semble se réveiller d'un long sommeil. Elle agite ses ailes nervurées de plus en plus vite et commence à s'envoler. La caméra tente de suivre l'insecte avec difficulté. Sa trajectoire est anarchique, mais elle semble quand même se diriger vers la source de la lumière. Le moustique s'approche d'une table en bois et se finit par se poser dans la paume d'une main. D'un geste vif, elle plante sa trompe dans la peau et commence à aspirer le sang. Doucement, les doigts emprisonne le Culicidae sans le tuer pendant que la caméra dézoom, nous faisant découvrir le propriétaire de la main, The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il regarde le moustique se repaitre de son sang en déclarant :

"N'aie crainte, petite. Je ne t'empêcherai pas de te nourrir de moi. Sais-tu pourquoi ? Pour te remercier, toi et tous les autres insectes. Grâce à toi, grâce au symbole de vulnérabilité que tu représente, mon plan se déroule comme prévu."

Lentement, l'insectoïde instable lève sa main, et son invitée, au niveau de son masque. Puis, il reprend :

"Ces abrutis d'humains. Chaque fois qu'il voit un être comme toi, il ne peuvent s'empêcher de l'ignorer, l'écraser ou le torturer. Ils profitent de leur grande taille pour te prendre de haut. Pour faire comme si tu n'existais pas. Pour assouvir leur plaisir sadique. Les pauvres. La plupart d'entre eux n'imagine même pas à quel point un petit animal est dangereux. Ils oublient facilement que pendant des millénaires, les plus grands meurtriers et tortionnaires de cette planète étaient, et sont toujours, les insectes. Rien que toi petit moustique tout maigre, entre le Paludisme, la Dengue, le Chikungunya et j'en passe, tu peux tuer et torturer bon nombre d'êtres humains sans même qu'ils ne puissent réagir. Tout ça parce qu'ils te... sous-estiment."

Beetle baisse sa main et fixe la caméra et pousse un ricanement caractéristique :

"Cr ! Cr ! Cr ! Je me demande lesquels d'entre-vous, participants aux Chaos Gauntlet et Champion de la WWA, prennent au sérieux ce que je venais de dire ? Aucun évidemment ! Vous êtes trop imbus de vos personnes, trop fier de vos talents et de vos victoires pour imaginer ce qui fera face à vous lors du PPV. Continuez comme ça. Restez cloîtrer dans votre égo et votre suffisance. Ne parlez de moi qu'en répétant toujours les mêmes conneries du style "Pff...j'écraserai ce petit insecte incapable de battre des personnes aussi mauvais que Ravage, Kent4Ro ou Antonio de la Luz". Comme ça, le jour venu, vous ferez l'erreur de me sous-estimer et vous le paierez très très cher, à vous faire regretter de ne pas avoir attraper la Dengue !"

Le lutteur de Death Valley se remet à observer son invitée en penchant légèrement la tête sur le côté. Il reprend d'une vous plus calme :

"Pour me permettre d'avoir un tel avantage sur mes opposants, je te remercie donc. Par contre...tu vas me servir pour faire passer un message à ses crétins de fans."

Soudain, Beetle retourne sa main et écrase violemment le moustique contre la table. Découvrant le résultat avec satisfaction il ferme son poing, le lève à côté de son visage, doigts vers l'objectif et se met à dire d'un ton inquiétant :

"Ecoutez-moi bien bandes de ratés lobotomisés. Lundi, vous avez fait l'erreur de prendre mon parti. Qui plus est qu'on un être aussi peu talentueux et charismatique qu'Antonio. Recommencez-ça encore une fois, que ce soit en chantant mon nom ou me demandant un autographe, et je vous envoie dans un cercueil de Death Valley, à côté des participants du Chaos Gauntlet et de AAA, dans cette état !"

L'insectoïde ouvre alors la main, faisant découvrir les restes sanguinolents du moustique écraser. Il reprend quelques instants plus tard :

"Et bien sûr, votre épitaphe sera la même pour tous : Rest...in...PIECES !!"

Tout à coup, Beetle envoi son Bugfist dans la lanterne, replongeant le pièce dans le noir et mettant fin à la promo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Jeu 2 Juin - 18:53

Encore une fois, la caméra nous montre une salle plongée dans les bruits de machineries et l'obscurité...Ah non tiens, la petite loupiote éclaire déjà une partie de la pièce de ses rayons blafards. Nous pouvons alors y distinguer que certains reconnaîtrons comme étant le dernier lieu de repos d'un moustique. Cette fois, la caméra zoom sur ce qui semble être une ribambelle de petits insectes descendant le mur en une longue chaîne terriblement ordonnée. En zoomant, nous pouvons découvrir qu'il s'agit de fourmis qui se dirigent sûrement vers un repas à amener dans le château de leur reine. Faisant fit de la gravité, elles descendent prudemment pour éviter les obstacles et les pièges comme, par exemple, ce poing humain qui vient de s'abattre violemment sur l'une d'entre elles, l'écrasant dans un bruit sourd. Voilà qu'une seconde main détruit une nouvelle fourmi pendant que l'autre main se retire...pour mieux exécuter un nouvel insecte quelques secondes plus tard ! Alors que le massacre continue, une voix bien familière se fait entendre avec énervement :

"Sales...Petits...Moutons...Pitoyables ! Sales...Petits...Moutons...Pitoyables ! SALES...PETITS...ANTONIO...PITOYABLES !!"

Avec une rage à peine contenue, un poing annihile la dernière représentante de la fourmilière. La caméra tourne doucement sur le côté, nous faisant découvrir le lutteur à l'origine de cette colère, The Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Avec une respiration profonde et inquiétante, l'insecte masque se tourne vers la caméra et dit :

"Oui, tu as bien entendu Antonio, tu es un mouton. Un petit pantin sans aucune volonté. Un suiveur incapable de prendre une décision par lui-même. Depuis le début de ta carrière, tu n'as jamais pu tenir plus d'un mois sans te réfugier dans les jupes de quelqu'un d'autre. D'abord, il y a eut l'autre nain Japonais. Puis, quand il s'est blessé, tu t'es transformé en petit chien de Garza, tentant de mettre fin à ma carrière avant même qu'elle ne commence ! Et, enfin, tu deviens le nouveau joujou, la nouvelle poupée gonflable, de la Ligue ! Un parcours qui montre à tout le monde que tu n'es qu'un mouton...et JE HAIS LES MOUTONS !"

D'un geste vif, Beetle retire son poing du mur, faisant voler les morceaux d'insectes détruits de ses doigts. Puis, il s'approche de la caméra en déclarant d'un plus calme, mais non moins angoissant :

"En fait, Antonio, tu es exactement comme tous ces croyants qui pullulent à AXE. Que ce soit le petit prêtre hystérique ou, bien sûr, le clan de mes partenaires de lundi prochain. Regarde les bien, tellement apeurés et incapables de prendre leur responsabilité qu'ils mettent tous sur le dos d'un être invisible et soit disant "omniscient". Tss...leur faiblesse me rend presque malade. Pour tout dire, Antonio, Ben-J et Manson ont vraiment de la chance que toi et tes maîtres soyez nos adversaires à AXE, car j'ai plus envie de te briser la mâchoire, et accessoirement celle de Duke, que celles de toute la DCO réunie !"

Lentement mais sûrement, le lutteur de Death Valley s'approche de la table où est posé sa lanterne. Il continue de fixer la caméra en penchant légèrement la tête sur le côté, comme un prédateur fixant sa proie agonisante :

"Évidemment, AXE n'est qu'une étape, une mise en mandibule. Le vrai rendez-vous, Antonio, sera à Chaos Gauntlet. Quand je t'anéantirai une bonne fois pour toute. Ensuite, je pourrai faire payer à Duke l'affront de la dernière fois car, soyons réaliste Antonio, tu n'as ni l'intelligence, ni la volonté, pour mijoter ce que vous avez fait. Puis, avec avec autant de plaisir que j'en prendrai pour ton maître, j'écraserai tous les autres adversaires du match ! Je briserai leurs rêves comme les tiens ! Et je me lancerai dans la course pour le titre WWA ! Oh et, si tu crois que j'ai choisi ces derniers verbes au hasard, tu te trompes lourdement. En effet, ils sont tout-à-fait approprié à la stipulation que j'ai choisi. Cr ! Cr ! Cr ! D'ailleurs cette stipulation vont aussi très bien avec ces trois mots : Rest in PIECES !!!"

Soudain, Beetle balance son Bugfist contre la lanterne, plongeant la pièce dans l'obscurité et dans les ricanements insectoïdals du lutteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Lun 13 Juin - 16:19

Une nouvelle fois, la caméra nous emmène dans un endroit plongé dans l'obscurité. Néanmoins, quelque chose cloche. Les grouillements d'insectes sont parfaitement audibles, mais pas la machinerie qui laisserait à penser que nous somme dans la chaudière des locaux de la WWA. Mais où sommes-nous donc ? Tiens, une lumière blafarde apparait et éclaire faiblement le champs de la caméra. Qu'est ce que ce monticule de terre se dressant devant nous ? Oui, c'est une termitière. Elle mesure près d'un mettre cinquante et nous pouvons distinguer les ombres des termites grouillant à l'extérieur. De son côté, la lumière se fait plus intense, sans pour autant devenir très forte. Voilà, nous apercevons enfin la source lumineuse. Comme vous pouviez vous en douter, il s'agit d'une lanterne. Elle tenue par un homme arborant un gilet noir dont la capuche est rabattue sur un masque rouge. Vous l'avez reconnu, c'est The Most Unstable Insectoid in Prowrestling, Beetle. Il s'avance lentement vers la termitière et la fixe en penchant légèrement la tête. Après quelques secondes, il finit par déclarer :

"Regardez-moi ça. Cette société impressionnante. Grâce à une hiérarchie sans failles et un ordre remarquable, voyez ce qu'on est capable de construire. Depuis la nuit des temps, les êtres vivants ont apprit à s'allier, à travailler ensemble et s'organiser autour de leaders forts pour prospérer. Tout simplement magnifique, n'est ce pas ? Pourtant, il existe quelque chose d'encore plus beau à voir et à produire."

Tout proche de la colonne de terre, l'insecte de la WWA fixe la caméra avant de soudainement planter son bras à l'intérieur de la termitière. Il dis ensuite d'un ton inquiétant :

"Pour apercevoir cette beauté, il suffit juste de faire un simple geste."

Beetle retire alors son bras de la colonne et en sort une termite ailée plus grosse que toutes les ordres, sûrement la reine. Lentement, le lutteur lève l'insecte au même niveau que son visage et l'observe en reprenant :

"Il suffit juste de prendre ce fameux leader, cette reine, ce roi ou encore ce champion...et de le détruire !"

Brusquement, il écrase la termite dans son poing. Puis, il jette les restes de sa victime sur la paroi de la termitière. En quelques minutes, les autres insectes s'approchent du cadavre et commencent à s'affoler. Ils bougent anarchiquement, comme pris de panique, le tout sous le regard amusé de Beetle :

"Voyez, une simple destruction met un terme à toutes la belle organisation dont je parlai précédemment. Elle a laissé la place au désordre, à la terreur, à l'anarchie. Autrement dit, au Chaos !"

L'insectoïde instable se rapproche alors de la caméra, écrasant plusieurs termites perdues au passage. Il continu ensuite son monologue d'un air de plus en plus terrifiant :

"J'adore engendré le Chaos partout où je passe. Vous devez le savoir depuis le temps, non ? J'ai rendu AXE bien plus chaotique qu'il ne la jamais été. J'ai d'abord détruit les Small Package, un clan qui est né avec le show du lundi. J'ai, en très grande partie, permit la défaite des représentants de l'ordre Anti-Ligue aux Wargames. J'ai fait entrer le Chaos dans le King of Hell match et dans l'esprit de Ravage. Et me voici maintenant, à quelques jours à peine d'un match fait pour moi, le Chaos Gauntlet !"

Au fur et à mesure qu'il a parlé, son ton s'est durcit. Nous pouvons presque voir le sadisme se refléter dans ses yeux, pourtant cachés derrière son masque. Il reprend ensuite, un peu plus calmement, mais le ton pourrait de nouveau monter crescendo :

"Tous mes futurs adversaires me font rires. Ils pensent tous que leur talent, leur force ou leur volonté les feront gagner le Chaos Gauntlet. Pfff...ils n'ont pas comprit que ce match n'a rien à voir avec le talent, la force ou la volonté. Pour vaincre, la seule chose qui compte, c'est l'habilité à engendrer le Chaos autour de soit ! Pas besoin de faire deux mètres de hauts, d'être le plus grand technicien ou le plus grand voltigeur de cette planète, il faut juste détruire ses adversaires un par un par un par un ! Il ne faut montrer aucun remords, aucune pitié, aucune...humanité ! Et vous savez quoi ? Le seul concurrent du Chaos Gauntlet capable d'apporter tout ça, c'est moi !"

La respiration de Beetle est de plus en plus bruyante et inquiétant.. Il montre ensuite son poing tremblant d'excitation et de rage à la caméra avant de déclarer :

"Je suis le seul qui mérite de posséder le gant du Chaos ! Je suis le seul qui doit gagner le gant du Chaos ! Je suis le seul qui va gagner le gant du Chaos ! Aucun de mes adversaires n'a le droit de le porter car aucun d'entre eux n'a comprit ce qu'il représente vraiment ! Ce gant sera l'opportunité...non...MON opportunité de faire sombrer Garza, AAA, AXE et la WWA dans le CHAOS ! Ainsi, mes chers ennemis, préparer vos place au cimetière pour vos rêves, vos gloires et vos os, car à Chaos Gauntlet, They will all REST...IN...PIECES !!!"

Tout à coup, Le lutteur de Death Valley envoya son Bugfist dans la termitière juste derrière lui, la réduisant en un tas de terre et ensevelissant ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beetle
Crr Crr Crr !
Crr Crr Crr !
avatar

Nombre de messages : 1624
Localisation : Un Cercueil à Death Valley
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   Ven 17 Juin - 22:39

La caméra s'allume, mais pas dans l'obscurité. Non, nous sommes en plein jour. Enfin, un jour bien pâle au vu des nuages grisâtres qui grondent aux dessus de nos têtes. Nous apercevons alors un endroit presque familier à toute personne ayant vu une journée avec. C'est un grand manoir. Il semble très vieux et délabré. Une tour semble d'ailleurs avoir brûlée récemment, puisqu'une fumée noir s'échappe encore de quelques poutres calcinée. Devant l'édifice, qui tiens encore debout comme par magie, nous apercevons une cour. Elle semble aussi réjouissante que le bâtiment. Des arbres morts et des pierres, dont les différentes formes laissent peu de doutes quant à leur utilisation funèbre, sont éparpillé autour d'une estrade en bois noir. Sur se piédestal, nous distinguons une personne, un homme pour être plus précis. Il porte des habits rouges, un seul gant anthracite et un gilet noir dont la capuche nous cache son visage. Il est assit à côté d'un engin vieux et bien morne, une guillotine dont la lame est prête à servir. L'inconnu semble attendre quelque chose, ou quelqu'un.

Après quelques dizaines de secondes, trois nouvelles personnes sortent du manoir pour se diriger vers l'estrade. Ils portent tous les même habits. Une toge semblable à celle des prêtres, mis à part leur teinte ébène. Comme pour l'homme déjà là, leur visage est habillement dissimulé sous l'ombre de leur large capuche. Ils avancent dans une formation plutôt étrange. Deux d'entre eux tenant fermement le troisième, chacun par un bras. Ils grimpent sur le piédestal et s'arrête devant la guillotine. L'homme en rouge se lève alors et marche vers eux. Ils portent des objets dans les mains. Le premier ressemble à un morceau de papier découpé auquel on a attaché une ficelle. L'inconnu écarlate le passe sur le visage de l'encapuchonné prisonnier à la manière d'un masque. Il pose ensuite le second objet sur sa tête. Il s'agit d'une couronne faite dans une or terne. Le prisonnier masqué se tourne vers la caméra, nous dévoilant ce qu'il porte...c'est une photo de la tête du Champion de la WWA, Art Alexander Anderson !

Lentement, l'encapuchonné masqué se rapproche de la guillotine. Il se met à genoux et pose sa tête sur l'engin, à l'emplacement prévu à cet effet. les deux autres inconnus lui bloque alors le cou avec un morceau de bois fendu en son centre. De son côté, l'homme en rouge se positionne près du levier permettant d'abaisser la lame. Il fixe d'ailleurs cette dernière, suspendue à deux bon mètres de haut, pendant quelques seconde. Puis, sans hésitation, il abaisse la manette. La lame siffle le long de sa descente et signale son arrivée en bas d'un bruit sec. De là où nous sommes, nous ne voyons que l'ombre de la tête couronnée tomber dans un panier en osier. Tout à coup, la tête et son corps commencent à ce volatiliser en un panache de fumée éphémère. La caméra zoome alors sur l'inconnu en rouge. Ce dernier décide alors de retirer sa capuche, dévoilant son identité. Ils 'agit du Most Unstable Insectoïd in ProWrestling, Beetle. Il ricane en fixant la caméra et finit par dire d'un ton inquiétant :

"Bon, ben je crois que tout est dit. A Lundi, King of Hell."

Le lutteur se retourne alors et se dirige vers le manoir en compagnie des deux autres encapuchonnés. Soudain, il s'arrête en pleine marche et lève le doigt vers le ciel en déclarant :

"Ah, j'ai faillit oublié..."

Beetle fait de nouveau volte-face et avance sur la caméra. Une fois tout près, il la fixe et lance :

"Rest in Pieces !"

Bam, il envoie son Bugfist à la caméra, mettant fin à la promo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit tour dans la cave ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit tour dans la cave ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petit tour en train (Nouvel Orient Express)
» un petit tour au kenya
» Un rat dans la cave ? [En cours]
» Un petit tour dans les mines. [Stephen]
» Petit tour dans la forêt (PV Jïnn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Web Wrestling Association :: Archives :: Le in-gimmick :: Backstage de la WWA-